AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

[Terminé] Entretien du corps et de l'esprit [ Heike ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Dim 19 Aoû - 16:43
Le monde des esprit, monde invisible et pourtant tellement présent dans la vie des hommes. Les hommes avaient fait le choix de ne plus les voir, eux les combattants de l'ombre. Ici, dans ce monde caché un beau soleil dominé le ciel qui était totalement dégagé. Quoi que zébré par quelque très fin nuage, mais rien de très conséquent. Radieuse journée en tout cas, il faisait chaud sous la voute céleste et les petits animaux couraient de ci, de là, alors que les plus gros préférait s'allonger mollement et faire la sieste plutôt que de sortir s'entraîner ou faire de la paperasse qui s'entassait de plus en plus. Vous voyez de qui je parle, il n'y avait qu'un animal dans ce type dans tout le Seireitei ! C'était le capitaine de la huitième division. Enfin bon, sa réputation n'était plus à faire !
Une brise légère faisait danser feuillages, herbes et cheveux de tous. Le bras du vent s'étend à l'infinie, offrant une caresse rafraîchissante. Assise sur un rocher à l'écart de toutes perturbations sonore et visuel, car oui Shunsui avait tendance à polluer les deux, une jeune shinigami. Elle est assise là en tailleur, les yeux fermés, ses cheveux flottant au vent comme un fière pavillon. Silencieuse comme un papillon posé là, on croirait qu'elle a même oublié de respirer tant son immobilité et sa concentration sont parfait. Elle est en phase avec elle-même, pleine discussion intérieure.

Une statue éblouissante de beauté. Son uniforme de shinigami était une insulte à la délicatesse de ses courbes dangereusement galbés, les hommes avaient tendance aux hémorragie quand elle était habillé autrement. Naïve la jeune femme ni comprenait rien elle et on refusait d'ailleurs de lui expliquer. C'était une cruche intelligente, elle se renseignait sur tout et n'importe quoi, mais les mâles on ne peut pas les comprendre grâce aux livres. En tout cas pas grâce à ceux de la bibliothèque du seireitei. Perdu dans son tourbillon de pensés elle ne revient à elle qu'après une bonne heure passé ainsi. La vie reprit son droit sur elle et illumina son visage d'un léger sourire. Elle expira et inspira lentement et dégaina sa lame. Kiishi la tenait droite devant elle, elle fixait impassible les arbres devant-elle. Elle fit un mouvement de bras à l'horizontal assez brusque et murmura : Kiai Hayate
Une puissante bourrasque de vent fit son apparition au niveau de la zone de vide qu'elle avait tranché. Et le vent fondit sur l'arbre face à elle et il le percuta, le conifère tout entier vibra et craqua. L'écorce du tronc vola en éclat dans un grondement puissant. Le bruit produit par la collision fit fuir tous les oiseaux qui se trouvait dans le périmètre.

Un son peu agréable en effet, la demoiselle quitta son perchoir pour aller observer les dégâts qu'elle avait produit. Elle était tellement concentrée qu'elle n'avait pas sentit venir l'autre shinigami. Kiishi avait vraiment envie s'améliorer dans le combat, elle avait la sensation de n'être bonne qu'à faire les papiers de Shunsui par moment. Lorsqu'elle sentit la pression spirituelle juste derrière elle assez instinctivement elle utilisation une technique de kido :
« Mur en sable de fer… Tour en forme de moine… Flash de métal en fusion… Faites cesser tout bruit… 75e technique d'immobilisation : Quinte des piliers d'acier. »
Qu'elle surprise pour elle quand elle se retourna alors qu'elle finissait l'incantation de voir un shinigami. Mais le rukongai n'était pas un lieu très sûr qu'elle idée à lui de se glisser dans son dos. Les cinq piliers tombèrent sur le pauvre homme alors que Kiishi tirait la grimace.




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !


Dernière édition par Kiishi Arashi le Jeu 1 Nov - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 63
• INSCRIPTION : 22/07/2012
• LOISIRS : //
• HUMEUR : Peu Sociable - Froid

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice-Capitaine de la 9ème Division
Points d'experience:
220/305  (220/305)
Niveau: 18
Heike Shidō
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Mer 22 Aoû - 1:15


Memento by Nothing's Carved In Stone on Grooveshark

NICE TO MEET YOU
▪Cry Of A Hawk▪




Peut-être que la vie que je mène n'est qu'une illusion... L'évolution du vivant est bien étrange, il vit les choses sans s'en rendre compte, et finit par regarder en arrière, ce qui le ralentit dans sa course. Qu'est ce qui nous empêche d'être conscient de nos actes ? L’enchaînement des évènements est peut-être trop rapide pour que nous en prenions compte, au final, nous ne faisons qu'avaler le moment présent sans vraiment l’apprécier. Aujourd'hui la journée est belle, le ciel est dégagé et les nuages sont très peu nombreux. Ce temps a perdu de sa valeur depuis le temps qu'on a le même. A vrai dire, cette ambiance répétitive et habituelle me lasse et m’indiffère. Je divague dans mes pensées, rien n'est stable je pense à tout et à rien au même temps. J'ai toujours été comme ça, plongé dans le bazar de mon esprit, essayant tant bien que mal de faire le tri, mais la tache est difficile depuis le temps que c'est comme ça. Le temps est calme et rien de spécial n'est a signaler, pour l'instant, je me permets de m’asseoir dans le couloir des appartements, les jambes pendant au dessus du petit jardin verdoyant, et la tête coincé entre deux barres de bois. Je me sentais bien en fin de compte, je me suis laisser aller à fermer les yeux, me reposant quelques instants, ne pensant à rien, et laisser diverger ma conscience jusqu'à plonger dans un sommeil presque total. J'avais l'air ridicule comme ça, la bouche ouverte, le corps totalement relâché, je me suis laisser emporter par le sommeil, que j'avais du mal à trouver dans mon lit. Les minutes passent et l'ombre se déplace au gré de la lumière qui la génère, finalement le soleil vint taper sur mon visage, ce qui me réveille. Les yeux encore endormis, le corps engourdi par la mauvaise posture adopté... Non, en réalité j'étais content, et un léger sourire s’esquisse de mon visage. Je me relève tant bien que mal, rattachant Koryū Kagemitsu à ma ceinture et remettant mon gilet rouge si caractéristique sur les épaules. Je me mets à marcher, tranquillement, paisiblement pied nus, vers mes quartiers. La journée est bien trop tranquille et trop calme. C'est ce genre de journée ou les Shinigamis boivent du Saké et font un peu la fête pour se détendre, me joindre à eux m'est impossible. Je ne bois pas et rester assis dans mon coin pendant que les autres s'amusent ne m’intéresse pas. Qu'est ce qui serait le mieux à faire, si ce n'est aller m'allonger dans une plaine verte en laisser le monde aller à sa guise. Je mets mes Geta et me voila parti dans des bruits de pas assez remarquables, le bois tapant sur du bois, c'est agaçant à force en faite. Je marche de plus en plus vite...

J'ai suivi finalement mon instinct là où il a bien voulu m'emmener. Je me retrouve dans le Rukongai, attirant toute l'attention sur moi qui plus est. Je m’éclipse rapidement, ne laissant que la trace de poussière derrière moi dut à mon déplacement rapide. Je me suis dis que le mieux serait d'aller directement là ou je voulait aller, sans divaguer, ni passer à droite ou à gauche. J'apparaissais à certains endroit, pour aussitôt disparaître, sans laisser aucune trace, sans déranger le monde qui vivait là. Je ne pensais à rien en particulier, si ce n'est me reposer, mes yeux devenaient lourds au fur et à mesure que j'avançais.J'ai été un peu ralenti dans ma course, par le passage rapide d'un confrère, ou plutôt d'une consoeur Shinigami. Elle ne m'a surement pas remarquer, et moi je ne l'ai pas reconnu. Mais à vrai dire ce n'était rien de grave, du moins, ça ne ce lisait pas sur son visage. Je continu tout droit après avoir laisser passer cette Shinigami vers ma droite. J'arrivais à destination, sans encombres. Il serait beaucoup plus profitable que je passe cette journée tranquille à m’entraîner mais que dire, l'envie n'y était pas forcement toujours qu'on le veut. Je pose le pied à terre, et m'allonge rapidement sur l'herbe, après avoir posé Koryū Kagemitsu prés de moi. Ce Zanpakutō et moi sommes très proches, liés par je ne sais quel lien magique et invisible, pour moi c'était ce qui me complétait et je ne pouvais vivre sans. Bref... Je senti soudainement le vent se lever, une légère bourrasque pas bien naturelle, surtout que je sentait un certain Reiatsu qui m'est étranger. Hm... Les gens s’entraînent finalement. Je ne sais pas comment j'en viens à dire ça, mais j'ai bien envie d'aller voir ce qui se passe. Aller on est reparti, et très rapidement j'arrive dos à un Shinigami, les cheveux d'un vert éclatant, brillant quasiment... C'était la Shinigami d'il y a quelques minutes, et forcement, je n'ai pas bien fait attention... Une incantation pour un Kidō.

    ▪...Trop lent !!


Pensait-elle vraiment m'avoir avoir avec un Kidō qu'elle utilise en faisant une incantation ? Je suis de la 9eme Division, et ce n'est pas pour rien, ma maîtrise du Kidō est excellente. Je disparais du champ de vision de la Shinigami, contrant et annulant ainsi son Kidō à mon encontre. Le son de mon Geta droit touchant le sol s'entendait maintenant, tout juste devant cette Shinigami qui m'était à vrai dire inconnue. L'incantation de la femme pas encore finie, j'avais déjà lancé mon Hadō sur un ton calme et posé, presque hors du temps !

    ▪ Hadō No Yon : Byakurai.


Etant donné la distance infime qui nous sépare il est impossible qu'elle puisse éviter mon Byakurai, la surprise en plus n'arrange rien à son sors, elle a encore moins de chance d'esquiver une technique rapide comme celle-ci. Je finis enfin de poser mon autre pied au sol, voyant l'épaule gauche de cette Shinigami transpercer par mon Byakurai. Qu'en est il d'elle-même. Je ne sais rien d'elle, et peut-être elle rien de moi, mais je ne suis pas fort pour la conversation, laissons les choses ce faire...





Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Lun 27 Aoû - 16:56
Un passage furtif se fit, mouvement imperceptible de vie qui lui échappa. Elle était concentrée sur elle, pendant quelques heures ou quelques minutes, elle était le nombril du monde qui gravité en permanence autour d'elle. Ce monde qu'elle fait passer en priorité depuis qu'elle y est entrée. L'utilisation du shunpo avait dut contribuer à la non perception du passage éclair du vivant. Car, tout ici était immobile, prit de rigidité morbide, fixant le temps et l'espace dans une scène inintéressante et lourde. Mais personne n'était là pour la voir. Un regard extérieur n'était pas le bienvenu dans cette scène, simple ennuyeuse. Il n'y avait personne avec elle, ce qui était normal quant on connait un peu le personnage. Sa timidité maladive la retranchant toujours plus dans la solitude et sa maladresse faisant d'elle une paria ! Mais, elle avait le désir de s'améliorer, cette envie de plus jamais être faible et à la merci des autres. Elle savait que se serait difficile de chasser le naturel sans le voir se repointer d'ici quelques semaines. Néanmoins elle avait bon espoir, elle y arriverait, peu importe le temps que cela prendrait. Elle avait le temps, après tout vu qu'elle ne vieillissait pas. Deux cents ans déjà, la vie d'une âme comme elle n'aurait de cesse que lorsqu'un adversaire se décidera à la tuer. Si ce dernier y arrive avant qu'elle ne se tue en tombant simplement dans un escalier ! Quel fin minable, mais pourtant tellement réaliste quand on fréquente Kiishi tout les jours.

Quand elle quitta son monde après une longue discussion intérieure, elle attaqua un arbre qui se trouvait là ! Quel honte, frapper un être incapable de se défendre ou de riposter. Très candide la jeune femme qui avait rejoindre le conifère s'excusa pour les souffrances qu'elle lui faisait endurer. Elle se sentait presque coupable, il lui avait rien fait. En songeant à ça elle se sentit plus stupide encore, c'était un arbre, bien qu'il pleure il ne ressentait pas la douleur, il n'avait pas système nerveux pour ça. La déesse de la mort examina la plaie béante qu'elle lui avait infligé satisfaite, mais pas totalement comblait, car Bara no Kaze son zampakuto lui dit qu'elle pouvait faire beaucoup mieux. Ce dernier l'avertit aussi de la présence étrangère s'approchant d'eux. Alors qu'elle tournait encore le dos à la clairière elle le sentit, il c'était arrêté quelque seconde au centre. Elle avait commencé à réciter son incantation, il s'agissait d'une simple précaution vu qu'elle n'était dans le Seireitei n'importe qui pouvait avoir envie de l'attaquer. La jeune femme ne savait pas qui se tenait dans son dos, c'était un pur réflexe défensif. Ce n'était que lorsqu'elle se retourna qu'elle vit l'uniforme noir et compris son erreur lui faisant perdre le file de la formule. Elle ne savait plus vraiment où elle en était. Elle termina par on se sait quel miracle, après deux seconde de latence et l'homme disparu aussi soudainement qu'il était apparu. Les piliers de métal frappèrent violemment le sol, mais personne ne se trouvait au centre. Il avait annoncé la couleur, elle était trop lente. Balayant rapidement la clairière de l'or de ses yeux, il était nul part dans une seconde voir moins.

Il réapparu si près d'elle qu'en plus de la surprise elle eu un mouvement de recule. Il utilisa à son tour un kido, plus simple et n'ayant pas besoin d'une incantation. Alors qu'elle reculait - mettait ça sur le compte de la chance... ou pas - elle bascula et oui elle a heurté une racine qui dépassait de la terre. Elle fit de grand moulin avec ses bras espérant retrouver son équilibre et le temps ralentit durant la chute. Le hado qu'il avait lancé l'éblouit, l'aveuglant temporairement et elle continuer de dégringoler. L'éclair gronda pas loin de son oreille, déchira son uniforme au dessus de son épaule au lieu de la transpercer comme prévu, il lui toucha le haut de l'épaule la brulant et la blessant de façon superficiel. Si elle n'avait pas heurté la racine elle serait plus gravement touchée - l'arbre avait-il à sa façon décidé de se venger ou avait-elle sauvait sa peau grâce à sa maladresse légendaire ? -. Elle rejoint le sol en grognant légèrement à cause la douleur, quoique ce n'était rien qu'une égratignure elle en avait vu d'autre. L'homme se tenait au dessus d'elle, il avait l'air immense vu du sol, comme n'importe qui en fait...

Elle tenait Bara dans sa main et se redressa. Shunsui refusait de se battre avec une femme lui. Il faut croire que les hommes n'ont pas tous les mêmes principes au Seireitei. Elle regarda Heike et le salua en restant silencieuse. Sa timidité lui faisant perdre sa langue comme toujours. La jeune femme avait envie d'être aussi petite qu'une sourie.




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 63
• INSCRIPTION : 22/07/2012
• LOISIRS : //
• HUMEUR : Peu Sociable - Froid

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice-Capitaine de la 9ème Division
Points d'experience:
220/305  (220/305)
Niveau: 18
Heike Shidō
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Mar 28 Aoû - 23:07

NICE TO MEET YOU
▪Cry Of A Hawk▪



C'était drôle et pathétique à la fois. Maladroite comme jamais je n'en ai vu auparavant, chanceuse qui plus est. Ça lui a valu d’éviter un passage à l'infirmerie. Je mentirais si je disais que ça ne m'a pas surprit, malgré le fait que mon visage n'exprime pas ce sentiment. La voir soudainement tituber, comme un nouveau né, essayant de trouver son équilibre avec de grands gestes, mais finit par tomber minablement. Comment peut-on appeler ça, si ce n'est de la chance, le destin, ou alors simplement une maladive maladresse. Peu importe du coup, cette chose l'a sauver. L’éclair produit à surement dû la bousculer quelques peu, l'aveugler peut-être, ou légèrement la frôler, à vrai dire je ne savais pas. Les choses sont aller si vite, et dire que ce n'est parti que d'un certain Reiatsu ressenti au loin. Quand j'y repense c'est stupide d'en être arriver là. Se retrouver à lancer des sorts de Kidō entre Shinigami, c'est une belle preuve de cohésion... Tsh' ! J'étais debout devant elle, alors qu'elle se relevait doucement. Mon intention première était de lui venir en aide, je regrettais mon acte, emporté par les faits, lancer à Hadō aussi prés, sans cette racine au sol, son épaule aurait été transpercer. Elle se tenait finalement devant moi, bien droite, fini la maladresse qui la sauva, et était bien encré au sol, l'équilibre retrouvé. La situation aurait du me faire sourire, mais niet. Zanpakutō à la main, la Shinigami aux cheveux vert me regardait, et je faisais de même. Elle me parait clairement être une jeune femme timide. Son salut discret mais poli ne fait que confirmer mes pensées. Je ne savais pas quoi dire, ni faire, un silence gêné s’installe doucement, pendant que les feuilles mortes s'envolent, et que les branches des arbres chantent leur mélodie naturel au gré du vent. Son apparence frêle et faible me fait dire qu'elle n'est pas bien plus gradé que San Seki, l'absence de médaillon d'une quelconque division ne me faisait pas mentir, contrairement au mien, que je porte sur ma ceinture, légèrement placé à gauche.

Qu'est ce qui allait se passer maintenant ? Echange de courtoisies, un simple salut et c'est tout ?? Je repense à la scène si rapidement passer, et à ma réaction précipité en réponse à son Hakudō, et je ne peux m’empêcher de me sentir responsable. Responsable de la légère brûlure présente sur son épaule et sa tunique de Shinigami. Je me tourne légèrement, comme si j'allais m'en aller, retourner à mes occupations, au lieu de rester ici debout à rien faire, mais ma culpabilité me retient et le bloque sur place. Je ne pouvais m'en aller sans avoir au moins répondu à son salut. Ma main vint se poser sur la poignée rouge pâle de Koryū Kagemitsu... J'avais un sentiment bizarre tout de même. Puis je daigne enfin prononcer quelque chose, le visage fuyant la jeune Shinigami, mes yeux rouges regardant vers le ciel.

    Tu devrais éviter les sorts nécessitant une incantation, ça ne fait que ralentir l’exécution... Surtout si tu ne les maîtrise pas à ton niveau...~


Ce que je fais là est juste... ça ne sert à rien. Avec ça je pensais peut-être me racheter, m'excuser de cette attaque soudaine et violente envers elle. Certes ce n'est qu'une riposte au Hakudō qu'elle a lancé. Je finis par me retourner complètement, face à elle, plus imposant que jamais, le regard déterminé et enflammé à l'idée que je viens d'avoir. Même si personnellement ça ne me servirait à rien, il se peut que j'en tire des choses bénéfiques, alors pourquoi ne pas tenter de faire ça !?

    Que dirais-tu d'un affrontement !?


Les présentations ce n'est pas mon fort, les discutions non plus, et les longs discours encore moins. Alors passons directement au vif du sujet...

Spoiler:
 





[list]

[list]Some Days, Some Nights,
Some Live, Some Die !
... In The Way Of The FIGHT !
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Mer 5 Sep - 15:25
Qui n'aurait pas rit aux éclats ? Qui n'aurait pas trouvé cette scène totalement pathétique ? Kiishi était maudite ! Elle trébuchait, tombait, glissait, percutait des objets et mordait la poussière environ toutes les trente minutes. Si, une personne devait rester avec elle une journée entière, la pauvre serait morte de rire à la mi-journée ! A vrai dire c'était un miracle qu'elle ne ce soit pas encore tuée de manière accidentelle en trébuchant sur son propre zanpakuto. Ça ne tenait pas vraiment de la chance ou du destin. Pour elle qui subissait chaque jour cette plaie, sa maladresse lui empoisonnait la vie au même titre que sa timidité. Enfin la timidité passe encore, c'était pas douloureux et ne générait aucun maux. Mais, là plus ça allait plus la jeune femme rentrait chez elle couverte d’ecchymose. Quand elle se regardait dans le miroir avant son bain du soir, elle avait l'impression qu'on l'avait passé à tabac ! Se voir ainsi couverte de bleus, la déprimait un peu ! Au fil du temps elle avait apprit à assumer le ridicule de sa personne, le ridicule tue pas non plus fort heureusement. Parce qu'en fait tant qu'elle ne choit pas de façon à se tuer c'est drôle... Autrement c'était triste et pathétique, elle avait d'ailleurs déjà imaginé mourir ainsi et ça la dépité. Elle était incapable de rire d'elle-même et quand on rit d'elle elle se sentait blesser. Kiishi pour autant qu'elle s'en souvienne n'avait jamais rit, on rit d'elle, mais on ne rit jamais avec elle... Néanmoins son poste lui avait fait prendre légèrement confiance en elle. Bien que renfermée elle allait vers les autres membres de sa division, elle était acceptée et respectée. Ce n'était pas encore parfait, mais elle y travaillait. Le travail qu'elle avait à faire sur elle était colossal ! La jeune femme tenait tout de même bon. Son but était de devenir Vice-capitaine de sa division, du moins était-ce son unique objectif pour l'instant. Avec celui de devenir plus puissante, mais nous pouvons dire que ça de paire. Après elle ignorait totalement ce qu'elle ferait. Elle était encore loin d'y arriver, mais le lièvre se fait toujours battre par la torture n'est ce pas !?

La jeune femme baissa les yeux rapidement la tête ayant du mal à soutenir le regard de l'inconnu. Elle regarda ses pieds en silence, la gêne et le remord était palpable entre eux. Kiishi aussi s'en voulait d'avoir attaqué un des siens, mais elle ne rompit pas son mutisme. C'est lui qui brisa le silence qui c'était lourdement imposé depuis la fin de l'échange de kidô.

- Tu devrais éviter les sorts nécessitant une incantation, ça ne fait que ralentir l’exécution... Surtout si tu ne les maîtrise pas à ton niveau...~

Elle le maîtrisait, mais quand elle avait comprit qui elle attaquait elle avait voulu faire marche arrière sans pouvoir y arriver. Après, il avait raison sur un point, ça ralentit l'exécution d'un kidô que de devoir prononcer des phrases sans queue ni tête ! Et puis ça attire l'attention sur soit et on devine aisément les intentions de l'attaquant. Quand il lui avait adressé la parole elle avait légèrement redressé la tête, croisant ainsi les yeux rouges rubis de l'homme qui l'avait brûlé au premier degrés avec son Hadô. D'ailleurs elle n'avait même prit la peine de regarder sa blessure, elle sentant que son épaule la lançait mais, la douleur n'était pas insoutenable. L'inconnu esquiva l'or de ses yeux et porta son attention ailleurs, sur les moutons blancs du ciel ou bien sur le bleu vaste du dôme céleste. En tout cas, il fuyait son regard, elle pauvre brindille effrayait un homme c'était du jamais vu. Ça ne dura pas le Fukutaisho se tourna vers elle et légèrement surprise elle rangea sa tête dans ses épaules. Elle ne savait pas à quoi il pensait mais les traits de son visage laissait présager rien de bon pour elle. Mais après, n'était-elle pas ici pour s’entraîner ? Et se faire un peu mal ? Elle avait l'intention de rentrer à la division couverte bleus et pleine de courbature... Et sûrement pas avant.

- Que dirais-tu d'un affrontement !?

Elle n'était pas si surprise de cette proposition, bien que soudaine... Elle ouvrit la bouche, mais pas un son ne sortit, elle resta bloqué comme ça quelques secondes. Bara de l'intérieur lui intimait de se calmer, l'anxiété la prenant à la gorge. Elle se sentait pas vraiment à la hauteur, mais ce n'est pas seule qu'elle avancerait...

- Oui ! Elle l'avait presque hurlé, Je suis d'accord... termina-t-elle à la limite du murmure. Je... Je suis pas très douée, j'espère que vous pardonnerez la différence de niveau. Et ma maladresse... Ah je m'excuse aussi pour l'attaque de tout à l'heure. Finit-elle en détournant à nouveau le regard rougissante. Une petite tomate dont la tige n'était autre que sa sublime chevelure.




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !


Dernière édition par Kiishi Arashi le Sam 6 Oct - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 63
• INSCRIPTION : 22/07/2012
• LOISIRS : //
• HUMEUR : Peu Sociable - Froid

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice-Capitaine de la 9ème Division
Points d'experience:
220/305  (220/305)
Niveau: 18
Heike Shidō
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Dim 23 Sep - 12:05

NICE TO MEET YOU
▪Cry Of A Hawk▪



J'étais plus que dans le truc, trop enflammer pour un rien. A y réfléchir, on aurait dis un garçon animé par l’excitation du combat, alors que mon visage ne montrait pas plus d’émotion que celles que voyait la San Seki au cheveux vert. Je la regardais droit dans les yeux, chose qui peut être intimidante, certes, ce n'est que mon caractère, j'ai besoin de voir les réelles sentiments de la personne en face de moi, et cela passe par les yeux seulement. En vérité, peut importait ce qu'elle pensait, sa réponse était affirmative, et c'est ce qui comptait... J'étais prés à me battre, rien de meilleur qu'un entrainement entre partenaires, le reste n'est que fioriture et distraction. Tout est oublié, son Bakudō, mon Hadō , et nos mots échanger, laissent place à la détermination et au feu du combat, celle qui m'anime en ce moment même, peut-être trop forte comme flamme, trop chaude, trop puissante, qui risque de complètement réduire en cendre celle de la San Seki devant moi. Je ne pouvais rien faire de mieux que de me retenir, surtout à sa demande. ...j'espère que vous pardonnerez la différence de niveau.. Tsh' !! S'excuser n'arrangera rien, garde ta fierté et sois digne de ta force, quel que soit ton niveau. Il ne faut jamais s'excuser de cela, mais ce servir de cette envie pour devenir plus fort. Peu importe, je fini toujours par divaguer vers d'autres thèmes. Je pose ma main droite sur la poignée rouge de Koryū Kagemitsu. Je n'ai pas eu l’occasion de le sortir de son fourreau depuis un bon moment. Pardonne moi Koryū Kagemitsu, mais il serait temps de te sortir de ton sommeil, le mien aussi à assez duré comme ça. Il se pourrait que nous venions à être surpris par cette Shinigami, pourquoi ne pas lui montrer l'expérience du combat, hein, Koryū Kagemitsu !?? Je me tourne vers elle encore une fois, pendant le vent souffle légèrement, faisant sonner la mélodie de la nature. J’inspire profondément cet air en fermant les yeux, avant de les rouvrir toujours aussi déterminé. Kling. C'est maintenant ma main gauche qui vient pousser la garde de Koryū Kagemitsu avec mon pousse. Ce son m'était familier, il était doux à mes oreilles, le temps passer sans l’entendre rendait cet instant encore plus intense. Cela sonnait la fin des discussion, et le début de l'entrainement. Je ne sais pas comment elle voyait l'instant, mais pour moi, et mon Zanpakutō, c'était un instant quelque peu spécial. J'attendais qu'elle sorte son Zanpakutō elle aussi, avant de commencer les hostilités, je me tenais prés en tout cas. Vint enfin le moment ou elle sorti son Zanpakutō de son fourreau, pas bien spécial, comme tous les autres je dirais, mais l'important est la relation qu'elle avec lui. Pourquoi ne pas tester cela, ça pourrait devenir intéressant en fin de compte !!

C'est l'heure !! Je sors Koryū Kagemitsu complètement, et ne pers pas de temps, je lui fonce dessus. Ça parait stupide de ma part, mais j'ai une petite idée derrière la tête. Je m'envole vers elle, rasant le sol, le Zanpakutō tenu à une main, ma main droite. Je pointe soudainement en plein milieu de course la pointe de Koryū Kagemitsu, le tenant assez proche de moi, de manière à l'élancer vers elle au dernier moment. Qu'allait elle faire ? Je n'en sais rien, et peu importe, j’espérais seulement qu'elle se laisserait aller, et userait de son instinct, et prendra du plaisir à combattre, dans le respect évidement ! J'étais tout proche d'elle, disons l'allonge de mon Zanpakutō, quand tout à coup je disparais ne laissant que ma pression spirituelle, mon Reiatsu. Ou étais-je ? Pas très loin assurément, plus précisément, juste derrière elle, debout, droit comme un I, je lui porte un coup de Katana circulaire, au niveau de son niveau gauche. Mon intention n'était pas de la blesser, du tout, c'était un coup largement à sa portée. Je voulais donner le ton de ce combat dés le début. Ceci n'allait pas seulement pas lui profiter, mais moi aussi, je vais dérouiller mon instinct combattant. Qu'allait elle faire ? Surement bloquer et répondre par une attaque, cela reste à voir vu sa timidité...

Spoiler:
 





[list]

[list]Some Days, Some Nights,
Some Live, Some Die !
... In The Way Of The FIGHT !
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Sam 6 Oct - 10:27
[Désolé pour le temps de réponse j'ai été surchargée de boulot ^^']
Kiishi pouvait lire l'excitation que l'idée du combat suscitait chez son compagnon. Dans ses yeux semblaient danser une flamme que la jeune femme ne connaissait pas vraiment, elle était toujours d'un calme olympien peut être était ce cela qui lui manquait en combat d'ailleurs... Elle n'avait pas peur de la confrontation bien qu'elle aimerait pouvoir en éviter certaine, la vie est quelque chose de sacrée ! Voir mourir les siens ne lui plaisait pas. Mais, la mort fait partie de la vie après tout, les shinigamis, les âmes et les hollows sont la preuve que la vie a une fin, une fin qui continue ! L'éternité de la mort, on ne peut jamais revenir à la vie. A ceux qui croient qu'il n'y a rien après la vie, il faudrait peut être leur dire qu'ils se trompent !

Bref, nous ne sommes pas là pour nous étendre sur le sujet des suicidaires et autres personnes dépressive en mal de vie. Le regard du jeune homme la déstabilisait presque les flammes de ses yeux semblaient se répartir sur son corps et la demoiselle se demandait si un sceau d'eau froide ne serait pas plus efficace qu'un zanpakuto pour le coup. La demoiselle n'était pas fière de son niveau, car elle savait qu'elle n'avait pas atteint la perfection ! Puis elle désirait devenir plus forte si son niveau lui suffisait elle n'évoluerait plus. Se complaire dans la médiocrité très peu pour elle. Sans doute est ce pour cela qu'elle lisait autant, pour combler quelque lacune, enfin ce n'est pas vraiment dans un livre que l'on trouvera des solutions à la maladresse ou encore à la nullité en combat. C'est sur le terrain qu'on apprend vraiment à se servir de sa lame. La brise légère fait ondulait la longue chevelure de la jeune femme, elle est calme comme le vent, mais le vent peut à tout moment tourner. C'est un élément impétueux ! On dit que l'on ne sait pas d'où il vient et qu'on ne sait pas où il va. Un peu comme Kiishi qui ne sait pas d'où elle vient et ne sait nullement dans quoi elle met les pieds. Le second tirait de son fourreau son sabre dans un son plus que familier à chacun d'eux. Douce mélodie que celle du métal glissant hors de sa protection la shinigami tenait toujours la rose des vents bien en main. La rose des vents est la traduction de Bara no Kaze qui était nul autre que son zanpakuto.

Elle le fixait avec attention le vice-capitaine face à elle. Ils étaient près à se battre, Bara l'encourage silencieusement. La demoiselle devait faire qu'un avec la lame qui scintillait, elle devait d'être une partie intégrante de son bras et non un rajout. Elle serra la garde blanche un plus dans sa main, une façon de se rassurer peut être ! Elle n'était pas désarmée face à son adversaire. Sans crier garde il s'élance vers elle comme une flèche le kissaki de sa lame pointé au niveau de son ventre. Il s'approchait dangereusement quand elle pivota souple et légère comme une danseuse pour esquiver la lame. On aurait aussi put avoir ça comme un picador esquivant l'attaque frontale du taureau. Et il disparut en une fraction de seconde pour réapparaître dans son dos, assez classique comme technique presque prévisible en fait quand on est combat. Il fendit l'air de son arme en un arc de cercle ample pour toucher son flanc gauche et leurs lames se rencontrèrent pour la première fois. Bara était tenu à une main dans le sens de la verticale afin de protéger tout le coté gauche, le métal tranchant du second glissa sur le corps de la rose ne lui laissant aucune égratignure à lui comme à la shinigami. Alors que les deux lames terminaient de partager leur violente caresse Kiishi disparut à son tour pour revenir lui faire face, la lame pointée vers le ciel elle porta un coup en diagonal qui portait dessus de son épaule gauche pour aller vers le rein droit ! Une attaque de front qui n'était pas vraiment la spécialité de la jeune femme, il fallait bien essayer et se perfectionner dans tout quand on en a l'occasion. Qu'allait-il faire !?




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !


Dernière édition par Kiishi Arashi le Sam 13 Oct - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 63
• INSCRIPTION : 22/07/2012
• LOISIRS : //
• HUMEUR : Peu Sociable - Froid

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice-Capitaine de la 9ème Division
Points d'experience:
220/305  (220/305)
Niveau: 18
Heike Shidō
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Sam 13 Oct - 19:51

NICE TO MEET YOU
▪Cry Of A Hawk▪



Que dire de plus ? Le combat était maintenant lancer. Mais pourrais-je vraiment le voir comme tel ? La flamme que j'avais dans les yeux était bine réelle, et exprimait ma forte envie, mais serais-je déçu au final ? Vaut-mieux ne pas y penser, j'ai l'impression que cette Shinigami au cheveux vert réserve une surprise, c'est la raison de mon excitation surement. L'air sérieux, le visage trop inexpressif, dans la peau de celui qui ne ressent rien, tel était mon monde. Mon monde n'est pas fermé, contrairement à ce qu'on pourrait le penser, d'une personne un peu mystérieuse, peu bavarde... Mais je suis mes principes, je poursuis un but. Je ne veux pas devenir le plus fort, ni le plus célèbre, loin de la l'idée. Je suis simplement Fukutaisho, et mon devoir est de respecter mon rang. Je divague à vrai dire, rien avoir avec les faits. Mon esprit se perds dans le couloir de la pensée, les portes sont nombreuses. Celles qui sont ouvertes, mais une multitudes de celles qui sont encore fermés. Il me reste beaucoup à apprendre, je ne suis qu'un étudiant. Les choses vont vites, peu être trop vite qui sait ? C'est la vitesse des choses qui m'a fait suivre ces lumières, alors que je n'étais qu'une ombre, me voila maintenant, ici, à combattre une jeune Shinigami. Celle-ci qui a facilement parer ma lame. Je me suis un peu laisser influencer par son esprit non combatif, mon attaque n'était pas si puissante que cela, mais ça lui donne le mérite d'avoir lu mon mouvement, certes classique, et parer ma lame avec cette finesse. Le son de nos lames a été agréable à entendre, ce son strident si habituel... Mon Zanpakutō glisser sur celui de la Shinigami, me laissant ainsi finir mon arc de cercle. Une attaque à une main, facile à voir, je devais un peu laisser la moutarde prendre, avant d’élever le niveau, de quoi était-elle capable ? Elle disparaît et réapparaît, l'air de vouloir me donner un coup. Son Zanpakutō se lève, j'ai l'impression qu'elle veut d'y mettre enfin, l'envie y était. Sa lame fendit l'air rapidement, mais fini sa course sur mon Zabapkutō. Un coup en diagonal quelque peu maladroit mais ne manque pas d’audace. Ma main était ferme sur la Tsuba de Koryū Kagemitsu, interceptant dans un bruit similaire au précédent cette lame. D'un geste su poignée, je dévie ce coup vers la ma droite. Tss'... Elle se retrouve dépourvu de défense, vulnérable à toutes mes attaques faibles ou puissantes, elle pourrait en mourir. Mais ne serait-ce pas un peu trop pour un combat entre Shinigami ? Je laisse un léger temps, avant de l'attaquer de front, à une main, enchaînant les coup dans l'air. Nos lames se rencontraient souvent, leur son était audible à quelques mètres.

Je me retrouve être celui qui attaque, ne lui laissant pas beaucoup de répit, certes, mais assez tout de même. mes enchaînements n'étaient pas mortels, ce n'est pas mon envie. Je pouvais voir en elle une légère hésitation. Je lui porte pour finir, un grand coup horizontal qui la fi reculer. Ma lame dirigé vers elle, fière et forte ! Le vent se calme après avoir fait valser les feuilles mortes et branches d’arbres. Ma longue queue de cheval se stabilise enfin, et mon Jimbaori* noir s’arrête enfin de valser.
Jimbaori: Veste sans manche que portais les Samurai, et qui arrive à la taille.

    Que y'a t-il ? Pourquoi hésite-tu ? Ce n'était certes qu'un conseil, et ma voix n'était pas autoritaire. Puis je me souviens... Kyuu Bantai Fukutaisho, Heike Shidō !


Les présentations sont maintenant faites pour ma part. En espérant que son hésitation parte maintenant que les présentation sont faites. Je fonce sur elle une nouvelle fois, l'attaquant directement avec le Kissaki de ma lame. Un, deux puis trois coup donnés en avant, pour finalement donner un coup remontant en diagonale. L'air est fendu, de gauche à droite, de bas vers le haut. Je voulais la décomplexer, afin de voir son réel potentiel. Haut, pointé vers le ciel mon Zanpakutō imposait le respect. Je disparais subitement de cette position, un Shunpo furtif, qui me laisse réapparaître une dizaine de mètre plus haut, toujours la lame vers le ciel, retombant vers cette Shinigami au cheveux vert en lui donnant un coup descendant... Ca me donnait l'air d'être un Aigle fondant sur sa proie ! La proie, c'est elle !!






[list]

[list]Some Days, Some Nights,
Some Live, Some Die !
... In The Way Of The FIGHT !
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Jeu 25 Oct - 18:06
Proie, victime elle l'avait été, la proie d'un hollow gigantesque elle fut avant son entré à la soul society grâce. Kyôraku l'avait sauvé d'une mort certaine, victime elle le fut, mais elle n'en a pas gardé le souvenir, quoi qu'il lui arrive parfois de ressentir une douleur si vive dans la poitrine qu'elle se sent étouffer et froide comme la mort... Mais rien de plus dans les ténèbres de sa mémoire. Si elle était devenue shinigami c'était dans l'espoir grandissant de devenir forte et ne plus jamais être à la merci de qui ce soit. Elle ne ferait pas mentir son capitaine elle avait les capacités au plus profond d'elle. C'était à elle de trouver la clé qui lui ouvrirait la porte de ce pouvoir immense auquel il croyait tant.
Kiishi y croyait dure comme fer, malheureusement cette puissance frétillante et palpitante au creux de son sein était bâillonnée, emprisonnée de noirceur et de douleur tout pareillement à sa mémoire, pansée de bandelette noire et poisseuse de sang. La shinigami s'évertuait à tirer sur ses bandes asphyxiait son cœur et tout son être ses obscures tentacules suintant. Que se cachait donc derrière se tissu immonde ? La peur d'y découvrir plus de souffrance encore la faisait reculer, quand aurait-elle la force de vaincre le mal qui la ronge et de le chasser pour toujours ? Ce jour, viendra-t-il ? C'est là que la jeune demoiselle était dans l'erreur elle ne devrait pas attendre que ça se passe elle devait le décider. Elle devait décider que c'était fini, qu'elle ne serait plus l'esclave de cette géhenne.

Dans le regard de l'homme ne se lisait aucune aménité, il la fixait son détour son iris pourpre dans l'or liquide de siens, il fait dévier sa lame si facile que s'en est presque rageant. Kiishi n'est pas connue pour ses crises de nerfs, néanmoins son manque d'implication dans cette attaque l'agace. La demoiselle se retrouva une seconde à sa merci, ce qui aurait pu mettre fin à ce combat, cependant il lui laissa le temps de se reprendre. Elle ramenait sa lame face à elle et se concentra sur la lame du second, elle para les salves grimaçant légèrement. Il frappe avec acharnement, le bruit de métal qui s'entrechoque fait écho au milieu du chuchotement silencieux des feuilles, résonne dans la tête de la jeune femme qui recule petit à petit, après chaque coup qu'il porte. Vient une tranchante horizontal qui la fait bondir en arrière légèrement haletante.

" Qu'y a t-il ? Pourquoi hésites-tu ? " Le silence se fait plus profond encore, elle ne répond pas légèrement perdu, elle sent le vent. Comme un grand serpent il s'enroule autour d'elle. Il posa sa lourde tête sur son épaule, cette chose n'est pas un serpent elle sent comme une énorme patte griffue sur son autre épaule. Cette chose invisible qui la touche et quel devine ne peut être que Bara. Elle l'entend comme gronder, est ce elle ? Est-ce en elle qu'il gronde ou sont ce les branches qui craque et plie sous la caresse impétueuse d'une bourrasque soudaine. Le serpent ou quoi ce soit lui murmure alors : " Qu'as-tu ? Mord-le ! " Elle ouït alors un claquement puissant de mâchoire et tout se dissipe. " Kyuu Bantai Fukutaisho, Heike Shidō ! " Elle resserre ses longs doigts de pianiste sur la garde de la Bara no Kaze. Parant l'attaque qui suivit immédiatement les salutations d'usage, elle tient l'homme face à un elle deux seconde pour lui dire à son tour : " Kiishi Arashi, troisième siège de la huitième division. " La jeune femme redressait lentement son regard ambre croisant à nouveau le regard d'Heike, puisque tel était son nom, quelque chose dansait dans l'or de son iris.

Elle para les deux coups suivant sans difficulté vu qu'il attaquait de front, la shinigami lui tenait tête malgré la douleur dans son épaule, rien de très vif et d'insupportable forte heureusement. C'est deux salves furent suivit d'un coup en diagonal ascendant qui trancha l'uniforme noire de la shinigami qui se déporter sur la gauche pour esquiver. Elle pivota de quatre-vingt-dix degrés laissant le zanpakuto du rouquin courir à travers les longs doigts du vent. Une seconde plus tard le jeune homme se prenait pour un oiseau de proie, depuis le ciel il fondit sur elle, mais les oiseaux ne peuvent lutter contre les courants. Elle plaça la fine lame brillante au dessus de sa tête, elle sentait le manche vibrer dans sa pomme comme si le katana riait. Pour une meilleure résistance elle place le dos de la lame sur son autre main. La shinigami se concentra sur le vent qui l'entourait elle laissa son échapper reiastu et le second arrivé à grande vitesse sur elle. Ça bourdonnait autour d'elle et alors qu'il pensait toucher de nouveau la lame la jeune femme une colonne de vent le fit remonter de force dans le ciel. Kiishi profita qu'il soit déstabilisé pour utiliser le shunpo et fondre sur lui portant un coup horizontal dans le dos de l'homme et disparaître à nouveau pour en porter un vertical au niveau de son épaule gauche en le regardant droit dans les yeux. Son regard inanimé par les émotions, profond, que pouvait ton y lire ? Il semblait y danser un grand rien et grand tout inexplicable, ce rien qui nous rien animal et ce tout qui nous rappelle qu'il ne faut pas tuer juste blesser pour se défendre. Après ses deux attaques elle disparaît encore et rejoint le sol, silencieuse comme le vent, les cheveux flottant dans la brise avec le pavillon que l'on hisse avec fierté. Ils dansent comme de longs serpents aux écailles brillantes sous les rayons du soleil. Le vent murmure entre les arbres et semble rire de sa voix basse et grave.




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 63
• INSCRIPTION : 22/07/2012
• LOISIRS : //
• HUMEUR : Peu Sociable - Froid

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice-Capitaine de la 9ème Division
Points d'experience:
220/305  (220/305)
Niveau: 18
Heike Shidō
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Mar 30 Oct - 18:33

NICE TO MEET YOU
▪Cry Of A Hawk▪



Surpris ! Voila le mot qui décrit le mieux mon émotion à ce moment la. Je fendais vers Arashi san-seki, la lame bien haute, prête à trancher, prête à couper tout sur son passage, mais je me suis rappelé l'espace d'un instant que ce n'était qu'un entrainement, une sorte d'échauffement, rien de bien sérieux. La sensation que j'ai eu dans les air était vaine de sens, je ne pouvais combattre sérieusement contre cette jeune Shinigami, frêle et quelque peu maladroite. Mon envie a baisser, ma motivation avec, et la flamme qui augmentait dans mes yeux n'a fait que baisser d'intensité an fur et à mesure que je dévalais ce couloir de vent. Mon coup de lame n'avait aucune intensité, il n'avait pas de fouge en lui... Il serait logique que mon coup soit repousser, mais je ne m'attendais pas à ça. Les mouvement de Arashi San-seki m'ont quelques peu troublé, elle n'avait pas cette assurance en elle quelques secondes avant, c'était des mouvements sereins, presque inadapté à ce qu'elle m'avait montré juste avant. Mes yeux s'ouvrent grand, devant l'effet qu'elle a crée. Le tranchant qu'elle plaça au dessus de sa tête brillait, et scintillait avec le vent, ce vent qui l’entourait, tournoyait autour d'elle. Ce vent sournois et imprévisible m'a fait remonter, je ne pouvais résister à sa force. Elle cachait bien son jeu, je ne la pensais pas capable d'une telle chose à ce moment là, je suis surpris ! Mes yeux s'écarquillent au vu de cette bourrasque de vent, mais pas pour longtemps, le temps n'était pas à la surprise, la voila déjà repartie pour enchaîner une attaque. C'était une bonne opportunité pour elle, que je me retrouve en air, un peu déstabilisé, c'était sa chance de m'avoir, et elle a effectivement pris cette chance. Ce son m'était familier, malgré le fait qu'il soit très fin à cause de la bourrasque de vent qui m'a élevé, c'est sans aucun doute un Shunpo ! Fini la surprise, place à l'instant présent, mes yeux se concentrèrent et devinrent plus fin. Elle est maline, Arashi San-seki... Elle réapparu dans mon dos, rapidement... mais pas assez ! Je ne pouvais pas parer son coup, mais l'esquiver, même légèrement était faisable, rien de plus simple, que de laisser mon corps penché en avant. Son coup horizontal aurait pu être bien dérangeant s'il m'avait toucher, mais sa lame n'a fait que trancher mon Jimbaori, mon cher Jimbaori... Elle réapparu juste devant moi, en me portant un coup sur l'épaule. Enfin, je suppose que c'est ce qu'elle a voulu faire, mais j'étais bien trop proche d'elle. Mon corps avancé, je me suis retrouvé nez à nez avec elle, la seule chose à faire était de bloquer son coup, ou tout simplement, de le dévier légèrement. Mon avant-bras gauche vient pousser légèrement celui d'Arashi San-seki, faussant complètement la trajectoire d'origine. Manipulation simple, manipulation réussie... Elle disparaît une nouvelle fois de ma vue. Je me laisse tomber vers le sol, sans prévoir une contre attaque. Pied droit au sol légèrement herbeux puis l'autre pied... Je descends délicatement, finissant ma course sur le sol, à une dizaine de mètre d' Arashi-san. Cette Shinigami qui m'a surpris, je ne voyais en elle qu'une femme peu sure d'elle, et quelques peu surestimer par son grade de San-Seki. Lorsque mon attaque à failli faire mouche tout à l'heure, je me suis dis, A quoi bon...Elle m'a fait regretter ma pensé, je me sens désolé d’avoir pensé une chose pareil. J'ai failli à mon rôle de respect de l'adversaire... Son attaque était subtilement bien travaillée et aurait même pu faire mouche sans mon expérience du combat. Je baisse ma garde, laissant mon Zanpakutō afficher une certaine humilité, pointe vers le sol. Je regarde la Shinigami dans les yeux, ceux-la semblaient toutefois différents du commencement.
    ...Tu m'as montré ce dont tu étais capable, Arashi-san. Mais je vois bien que le combat ne t’intéresse pas, et je le regrette... Ma voix retentit alors que je rengainais mon Zanpakutō, pour finir en un claquement fort. Merci d'avoir combattu avec moi, Arashi-san.

C'est pour moi, fini. Je voyais bien que le combat n'était pas un art ayant de l’intérêt pour elle, ou du moins, le minimum, étant elle-même un Shinigami. Certes pour moi non plus, ce n'est pas une fin en sois, mais un moyen. Un moyen qu'il ne faut pas négliger malgré tout. Ma main se détache doucement du poignet de mon Zanpakutō, puis je me retourne en faisant un salut de la main avant de disparaître sous l'effet d'un Shunpo. Au fond de moi, j'étais tout de même satisfait, qui sait, peut-être allons nous nous revoir, après tout, nous sommes des Shinigamis, et pourquoi pas ne pas combattre de nouveau.

Spoiler:
 






[list]

[list]Some Days, Some Nights,
Some Live, Some Die !
... In The Way Of The FIGHT !
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Jeu 1 Nov - 11:05
Elle n'avait pas réussit à faire mouche et la demoiselle s'en mordait l’intérieure de la joue alors qu'elle avait rejoint le sol. Elle avait tranché ses vêtements et rien de plus, s'en était presque navrant, sa deuxième attaque avait été si facilement déviée qu'elle se remettait tout de suite en question. Il l'avait simplement poussé, ça agacé la shinigami se remémorait la scène dans l'espoir d'y trouver une solution quelconque ! Sa plus grand victoire lors de se combat était la surprise qu'elle avait lu dans les yeux du rouquin alors que le tour de vent le repoussait dans les airs. Kiishi n'était pas une incapable ! Juste une femme un peu indécise, elle aurait peut-être dut faire partie de la quatrième division et non de la huitième. Mais ces choses-là n'arrivent pas par erreur, elle en était persuadée ! Si on l'avait mise là c'est que c'était sa place, elle y était destinée. On ne peut lutter contre le destin n'est-ce-pas ? Ce n'est pas non plus une fatalité, nous avons des choix à faire et cela modifie constamment le présent et le future. Il y a plusieurs voies pour arriver à une même destination, on dit que tout les chemins mènent à Rome, le chemin de notre destin est de même composé de plusieurs voies pour arriver à Rome ! Encore faut-il ne pas se perdre au milieu de ces aléatoires chemin. Car si on se perd de vu, on perd aussi de vu Rome notre destination finale.
Le second posa pied à terre, semble-t-il résolu, la flamme dansante dans ses pupilles avait cessées de danser. Le vent pour elle se tut mais continua de faire danser sa longue chevelure. Ses yeux d'ambres se calmèrent à leur tour ainsi s'achevait le combat, l'homme avec une certaine humilité pointait son arme vers le sol. Une fois de plus la shinigami faisait fuir son coéquipier, sa main se crispait sur la garde de son zanpakuto et le vent vient s’accumuler autour de la lame. Elle était en colère, en colère contre elle-même ! Mais elle resta extérieurement totalement imperméable à ses paroles il rengainait de concert son arme. Les morceaux de soleil de ses prunelles rejoignirent le sol, une fureur silencieuse bouillait dans ses veines et faisait gronder la rose des vent qui tournoyait affolée en son fort intérieur profond. Il n'y avait plus rien à dire, plus rien à faire, il lui lança un furtif signe de main, une salutation aimable, elle ferma les yeux et fit mine de rien voir. Il était de toute façon déjà partit. Kiishi était susceptible et maintenant il fallait reconnaître que cet homme avait raison.

Mais elle était trop agacée, aveuglée par la colère elle fendit l'air de sa lame et le vent qui dansant s'en décrocha subitement dans un brouhaha d'enfer. "KIAI HAYATE !" La bourrasque avait prit une forme de demi-lune horizontale impressionnante, d'un blanc mousseux, elle fondit sur un arbre qui écrasé par la masse effrayante de vent condensé se rompit. Elle ne déracina pas l'arbre mais le bras comme on brise une branche à l'aide de son genoux. Le conifère chut sur le sol dans un gémissement puissant et un craque lugubre. La frêle demoiselle épuisait par l'énergie mise dans cette attaque se retrouve le cul par terre et observa les dégâts muette et haletante. Une mince pellicule de sueur a paru sur son front et elle se mit à rire nerveusement. Tandis que Bara no kaze s'enroulait autour d'elle invisible comme un long serpent de vent et il ne dit qu'une chose : " Ça me semble au point cette fois ! ". Kiishi s'écroule sans lui répondre et profita de la douce chaleur que lui offert les rayons du soleil d'après-midi, elle ferma les yeux et s'endormit un peu à la Kyôraku allongé dans l'herbe tendre. Elle comprenait pourquoi son capitaine aimait ça, l'herbe formait un matelas si tendre et frais sous elle qu'elle s'assoupit rapidement. En évitant de songer une fois encore à sa nullité en combat, elle avait juste besoin d'un peu de repos et son humeur se calmera d'elle-même.




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Jeu 1 Nov - 19:05
A cet entrainement agréable à lire, une récompense de 45 XP.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 10:33


Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Entretien du corps et de l'esprit [ Heike ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Désinfection du Corps et de l'Esprit
» SPIDERMAN ϟ le guerrier rusé ne s’attaque ni au corps, ni à l’esprit mais au cœur.
» Le Taijutsu ou la force conjointe du corps et de l'esprit.
» Une noblesse de corps et d'esprit
» "L’amitié, c’est un seul esprit dans deux corps." [Pv. Calypso]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-