AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Toutes choses à ses exceptions [Pv Yukio, Himmel & Setsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Jeu 16 Aoû - 14:33
-Debout mon p'tit Yuki !

Je m'étais amusé à sauter sur lui afin de le réveiller et je l'avais regardé se plaindre en rigolant. Ça faisait déjà plusieurs jours que je vivais chez Yukio et tout s'était plus ou moins bien passé. Je respectais à peu près ses règles, même s'il m'arrivait de faire une fois ou deux quelques gaffes. D'ailleurs, j'ai dû effrayer ses parents à maintes reprises mais heureusement, mon ami trouvait toujours une bonne excuse afin de couvrir le fait qu'il y avait un esprit dans la maison. En plus, au cours du temps, j'apprenais à connaître Yuki et inversement et j'étais content de l'avoir croisé lui parce que c'était quelqu'un de vraiment chouette ! Bon, il était assez péteux de temps en temps, toutefois, au fond, il était quelqu'un de brave et bienveillant. On pouvait bel et bien dire qu'on était vraiment devenus amis, même s'il doutait encore de moi quelques rares fois. Et pour couronner le tout, il n'y avait eu aucun danger. Personne ne m'avait repéré, alors que j'avais vraiment du mal à cacher mon reiatsu. Mais je ne pouvais pas pour autant me reposer sur mes lauriers, je devais être constamment attentif.

Yuki avait finalement été libéré de sa punition de sortie et était donc libre de sortir quand il voulait, sous certaines conditions bien sûr. Afin de profiter de cette nouvelle liberté, lui et moi étions sortis faire un tour. La ville était animée, comme toujours et ses couleurs m'éblouissaient encore. Nous n'avions rien de précis à faire à part marcher et revoir la lumière du jour d'un peu plus près. Pour ma part, j'aurais pu sortir sans Yukio quand il ne le pouvait pas mais, il avait été puni par ma faute alors je me sentais obligé de rester avec lui dans sa maison. Et puis de toute façon, je n'avais rien à faire dehors tout seul. Nous marchions donc et nous nous arrêtions de temps en temps devant des boutiques, des gâteaux délicieux enfermés derrière des vitrines et tout ce qui pouvait nous attirer. Et nous ne nous parlions que peu car l'on pouvait prendre le seul humain de nous deux pour un fou. Mais moi, j'étais libre de parler et d'hurler à ma guise.

-C'est vraiment chiant votre truc de monnaie là ! Comment je fais pour manger les gâteaux moi ? Et je peux même pas en avoir puisque personne ne me voit.

J'avais appris plusieurs choses sur le monde des humains pendant la période de non-sortie. Et c'était vrai que cette histoire d'argent était stupide. Au Hueco Mundo, on avait pas besoin de donner quelque chose pour recevoir autre chose, et c'était bien plus pratique. Enfin, le Hueco Mundo était un monde où je ne voudrais pour rien au monde retourner, même si certaines choses y sont plus simples. Mais soudain, mes rêveries furent interrompues par un reiatsu plutôt important. Ce n'était pas une simple personne qui venait d'arriver, je pouvais le sentir. Je ne savais pas si cette personne était là pour moi ou pas, mais dans le doute, je ne devais pas impliquer les innocents présents aux alentours.

-Dit...Si on allait là-bas, dans la forêt ? Je veux voir les arbres !

Yuki accepta sans problème et je pris son bras dans ma main pour l'obliger à aller plus vite tout en ne montrant aucun signe de peur. Il devait sans aucun doute penser que j'étais surexcité de voir les arbres puisque j'arborais un grand sourire. D'ailleurs, lui aussi avait dû sentir ce reiatsu, mais peut-être qu'il n'était pas aussi inquiet que moi. Plusieurs personnes dévisageaient Yukio d'un air surpris cependant, dans l'immédiat, je n'avais pas le temps de l'empêcher de passer pour un fou. Nous arrivions assez rapidement dans la forêt et j'observais les horizons pour voir si quelqu'un était là, mais personne. Je pris le soin de choisir un endroit à l'abri et où il serait facile de fuir puis m'y arrêta.

Je sentis à nouveau le reiatsu et il avait bougé, c'était plus proche de nous. J'en étais sûr, cette personne m'avait senti et voudrait sûrement voir de quoi il s'agissait. Je ne pouvais sans doute pas passer pour un humain, mon reiatsu me trahissait et même en fuyant, je serais toujours retrouvé. La seule option pour moi était de divertir la personne qui me poursuivait afin de pouvoir fuir. Quant à Yuki, je ne devais pas le mêler à ça car si c'était un shinigami et qu'il le voyait m'aider, il serait sans doute poursuivi lui aussi. Je voyais dans ses yeux qu'il avait commencé à comprendre lui aussi que quelque chose allait bientôt arriver. Je lui souris amicalement.

-On va avoir de la visite Yuki...Tu devrais partir, tout ira bien pour moi !




Dernière édition par Lucky Starrip le Mar 28 Aoû - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Ven 17 Aoû - 10:21

Les filles … Ces créatures si envoutantes que je convoite tellement, dont j’ai toujours eu du mal à m’approcher. Et bien, ce jour-là, elles me couraient toutes après. Elles ne voyaient plus que par moi, cela devenait même effrayant, elles étaient une centaine, toutes aussi resplendissantes les unes que les autres. On pouvait entendre sortir de leur lèvre « Yuki-chan ! Je t’aime ! » J’étais contraint de courir moi aussi, je ne pouvais pas me livrer à toutes ces filles, je ne devais en choisir qu’une tel un homme le ferait. À partir de ce jour ma vie allait devenir difficile, la célébrité pour quelqu’un de mon âge, ce n’est pas toujours facile … Tout à coup, une voix si douce et charmante retentit. Elle m’appelait avec tellement de tendresse. Je fermai les yeux afin de me concentrer sur sa voix et je sentis juste après quelque chose qui me touchait, non quelque chose qui me frappait ! Qui donc ? Et pourquoi ? J’avais le sentiment qu’une de ces splendides femmes me sautait dessus.

Voix – « -Debout mon p'tit Yuki ! »

Hein ? Ce n’était pas la voix si tendre que j’avais perçu quelques secondes plus tôt, celle-ci m’était familière … L’instant d’après, tout mon monde s’écroula, et mes paupières devinrent lourdes, très lourdes. Tout cela n’était en réalité qu’un beau rêve qui avait interrompu par un homme sans cœur, c’était le cas de le dire. La lumière de ma sinistre chambre, sans les belles femmes que j’avais rencontrées, me donnait du mal à ouvrir mes yeux. Tandis que le blond attardé me sautait dessus, je n’avais qu’une envie, me rendormir et retourner voir mes admiratrices …

Yukio – « Lucky arrête toi tout de suite ! Lucky ! Lucky ! »

Je répétai son nom car celui-ci mit un bout de temps avant de s’arrêter, pourquoi était-il si cruel ? Ses origines reprenaient-elles le dessus ? Bon, j’exagère un peu, il m’avait juste réveillé d’un magnifique rêve. Cela faisait un petit moment que j’avais appris à le connaitre et j’avais totalement, ou presque confiance en lui. Lucky est quelqu’un de très gentil et attachant, bien que parfois agaçant sur les bords. Le temps avait passé et ma punition avait été levé, ce jour-là nous nous apprêtions à sortir. Lucky avait insisté pour que l’on passe devant des boutiques pour qu’il contemple ce qu’elles renfermaient, mais ce qu’il aimait regarder plus que tout, c’était les pâtisseries. Et le fait de devoir payer ces choses ne semblaient pas lui plaire, à vrai dire personne n’aime vraiment être contraint à payer les choses qu’ils convoitent.

Après une longue marche, je sentis un fort reiatsu, mais ce n’était pas celui d’un hollow, je n’y donc fis guère attention, et au même moment Lucky se mit à s’agiter pour qu’on aille à la forêt, il voulait apparemment toucher les arbres. Il me prit par le bras et me força à accélérer, les passants me regardaient de manières bizarres d’ailleurs. Ce n’était pas le genre de Lucky de ne pas prêtait attention aux gens, les arbres étaient-ils l’un de ses fantasmes ? Ainsi nous arrivâmes à la forêt, et je vis Lucky regardait dans tous les sens, c’est à ce moment que mon cerveau eut enfin le déclic de réagir. Lucky était pour moi un allié, mais ses origines étaient tout de même mauvaises, une personne ne le connaissant pas le prendrait pour un de ces arrancars péteux ! Ainsi, je compris que la forte concentration de reiatsu que j’avais ignoré n’était qu’un mauvais présage pour mon ami. Celle-ci se dirigeait d’ailleurs vers nous, une confrontation était inévitable. Lucky prit alors la parole, accompagné d’un sourire à la bouche :

Lucky – « On va avoir de la visite Yuki...Tu devrais partir, tout ira bien pour moi ! »

Yukio – « Très bien, de toute manière ce sont tes affaires pas les miennes. Fais attention à toi. »

La peur avait commencé à s’emparer de moi, je ne pouvais pas rester l’aider, il n’aurait fait que s’inquiéter pour moi et la personne qui se dirigeait vers nous semblait vraiment forte. Assez lâche comme réaction, mais je ne pus rien faire, mon corps réagissait tout seul. Toutes ces fois où lorsque quelqu’un s’en prenait à moi je ne m’empêchais de me prendre pour une personne forte, pour enfin partir en courant. Ainsi, peu à peu je m’éloignai du blond, tandis que l’autre s’en approchait de plus en plus. J’espérai tout de même qu’il s’en sorte …


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Lun 20 Aoû - 19:23
    Il fallait voir le bon côté des choses, c'était une occasion de laisser toute cette paperasse derrière, de s'éloigner de ce bureau étouffant et du calme plat qu'offrait les quartiers de la neuvième division. Enfin, c'était une chose à laquelle Himmel s'était attendue aussi. En acceptant le poste abandonné de Capitaine de cette neuvième division en question, faire toute la paperasse abandonnée en même temps que le poste était une sale et longue besogne, mais nécessaire. Cela faisait déjà quelques jours que la capitaine ne quittait plus son siège et un ras-de-bol commençait à se faire sentir. Elle avait besoin d'action, de se défouler, de frapper dans quelque chose ! Elle n'était pas le genre de personne a aimé rester des heure devant des feuilles, bics ou quoi que ce soit à la main et faire tourner les feuilles comme les pages d'un livre interminable .. Et pour la sauver de cette misère, elle n'hésita pas à sauter sur la première, aussi ridicule qu'elle soit, occasion pour se changer les idées !

    Et c'est ainsi qu'en deux temps trois mouvements, Himmel finit par se retrouver en plein Karakura quittant ainsi non seulement son bureau ou les quartiers de la neuvième division, mais bien la Soul Society complètement. Comment s'être retrouvé ici si rapidement ? Un choix plutôt égoïste, mais vraiment incontournable pour la capitaine.
    Plus tôt en se baladant dans les enceintes du quartier de sa division, elle tomba sur un discussion qui directement l'interpella. Un truc du genre 'un reatsu anormal à Karakura, il faut juste vérifier la chose " blablabla.. Voilà que cette superbe mission d'escapade allait être attribuée à un simple siège de la division neuf, une chose incommensurable qu'Himmel ne pouvait laisser faire ! Et elle profita de sa supériorité hiérarchique pour s'offrir donc cette balade dans le monde des humains !

    « Bon bon bon .. »

    La capitaine était au-dessus de la ville, là-haut dans le ciel. Elle avait donc une vue sur toute la métropole, elle adressa directement un regard dans une direction bien précise, là où les bâtiments laissaient place à la verdure d'une forêt. * Ca vient de là, plutôt facile à repérer.. Bon, que ce soit juste pour me balader ou pas, faut quand même que je vérifie cette histoire .. *

    C'était assez facile, elle se déplaçant à une vitesse qui dépassait largement celle de la cible. Pour l'instant du moins. Elle n'avait pas vraiment réfléchis à la situation et l'évolution qu'elle allait avoir.. Elle n'avait fait que sauter sur occasion et se retrouva là, à la poursuite d'un reiatsu dit 'anormal'.. Elle n'avait pas vraiment analysé la chose ou adopté une tactique d'approche particulière, sa stratégie était plutôt celle d'un bourrin et ça l'étonné .. Mais bon, elle s'attendait à tomber sur un espèce de hollow ou un truc un peu plus évolué mais rien de bien 'dangereux' ou difficile pour elle, peut être prendre cette affaire à la légère n'était pas la meilleure des choses.
    En survolant rapidement la forêt pour arriver auprès de sa cible, Himmel sentit une autre présence. Plus discrète, mais tout aussi présente, mais dépassa cette dernière tout aussi rapidement et ne s'y intéressa pas plus que ça. Et tout à coup, la shinigami se retrouva dans le dos de ce 'reiatsu anormal' en question, surement trop rapide pour ce dernier, mais ça se voyait qu'il était au courant de la venue du capitaine, chose qui ne la surprenait pas, son reiatsu n'était pas facile à dissimuler.

    « Te voilà donc, 'reiatsu anormal'. »


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Dim 26 Aoû - 9:16
Alors il me laissait planté là, tout seul ? J'étais traversé de lusieurs sentiments contradictoires. D'abord, en tant que fuyard professionel, je comprenais la réaction de Yukio qui avait maintenant fui. Et puis, c'était moi qui lui avait conseillé de partir car je savais qu'un danger s'approchait. Alors, je ne pouvais pas le blâmer pour sa réaction, au contraire, j'étais au moins sûr que maintenant, il serait en sécurité. Pourtant...Un sentiment désagréable envahissait mon corps. Peut-êre qu'au fond, j'aurais espéré qu'il refuse de partir et qu'il reste avec moi pour me soutenir, comme le ferait un ami. Je regardais là où Yuki s'était enfui un moment, avec ce sentiment désagréable en moi puis je me dirigeais de l'autre côté, en m'enfonçant un peu plus dans la forêt.

J'avais presque oublié le reiatsu de mon ennemi lorsque je le sentis très près de moi, trop près même. Mon adversaire se trouvait dans mon dos et je n'étais pas du tout habitué à ce genre de situation. J'eux juste le temps de me retourner et d'apercevoir une femme d'apparence assez jeune qui portait bien l'uniforme des shinigamis et même plus, elle portait le vêtement propre aux capitaines du gotei 13. Mon coeur se mit à battre à une vitesse folle et la peur m'envahit, un capitaine ici, à Karakura ?! Même si c'était pour repérer à qui était mon reiatsu, on envoyait généralement pas de capitaines. J'entendis sa voix lorsqu'elle m'affubla le nom de "reiatsu anormal". Là, mon visage se figea un instant puis imprima une expression de colère.

-Quoi ?! Reaitsu anormal ?! Nan mais dis donc, j'ai un prénom, j'suis pas une simple chose !

Quel manque de politesse ! D'accord, nous étions des ennemis naturels, mais quand même ! Je trouvais cette femme hautaine et déjà énervante. Enfin, je ne devais pas trop m'emporter, je n'étais sûrement pas capable de rivaliser face à un capitaine. Le seul moyen de m'en sortir indemne serait de fuir et de me cacher jusqu'à ce qu'elle me laisse tomber. Toutefois, ça ne serait pas aussi simple. De toute évidence, elle n'était pas forcément venue pour me tuer mais plus pour me rencontrer. Peut-être qu'en lui montrant que j'étais inofensif, elle laisserait tomber et repartirait s'occuper de je ne sais quoi. Ainsi, je me calmais rapidement et lui étira un sourire amical.

-Désolé de m'être emporté, je m'appelle Lucky. Enchanté !

L'étais-je vraiment ? Non. Je n'avais rien de personelle contre elle bien sûr, cependant, son sabre pouvait s'enfoncer tout à coup dans mon coeur et me tuer alors comment être enchanté ? Et comme je m'y attendais, elle n'étais pas vraiment prête à me rendre mon sourire. Lorsque l'on me voyait comme ça, rien ne laissait paraître que j'étais un arrancar. Mon reaitsu en revanche était supérieur à celui d'un humain et je suppose qu'il avait un quelque chose un peu mauvais, comme celui des hollows. Je ne pourrais donc pas jouer la comédie avec elle et lui faire croire n'importe quoi. Il ne me restait donc plus qu'à fuir tout de suite et en vitesse. Je devais la surprendre.

Je pris mon zapankuto en main et me dirigea droit vers elle, de manière à lui faire croire que j'allais l'attaquer. Sauf qu'au lieu de le faire, je mis ma main libre à quelques centimètres du capitaine et lâcha un cero distancia. Ce n'était pas une attaque qui blessait, elle ne lui ferait même sûrement très peu voire aucun dégâts, cependant, elle permettait de fuir. Ainsi donc, je pris mes jambes à mon cou et partit en vitesse me coller contre un arbre, à une dizaine de mètre d'elle. Je cachais mon reiatsu du mieux que je pouvais, en espérant qu'elle ne rase pas les arbres autour d'elle ou bien même qu'elle se mette à la poursuite de Yukio. Quoiqu'il en soit, je savais déjà que notre "rencontre" était loin d'être terminée.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 87
• INSCRIPTION : 12/07/2012
• AGE : 23

• LOISIRS : Manga
• HUMEUR : Manga

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: 3ème siège de la 9ème Division
Points d'experience:
65/275  (65/275)
Niveau: 16
Syracoti
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Mar 28 Aoû - 20:42
L'aube se levait offrant soleil teint d'obscurité à ma vue, une fois de plus tout était noir pour moi.. Ca en devenait presque lassant à force de l'habitude. Je mis mes pieds hors du lit puis me levai sur mes jambes en prenant appuis sur eux. Aujourd'hui une seule chose était sûre, je ne voulais pas m'entraîner comme je le faisais d'habitude. Oui, aujourd'hui j'avais une de ses flemmes, un truc phénoménale comme vous ne pouvez pas l'imaginer. Je me dirigeai alors en direction de ma salle de bain pour y prendre un très long bain brûlant... Seulement voilà, il n'y a pas moyen de se prélasser cinq minutes au Seireitei, venant d'entrer dans mon bain brûlant qui venait de mettre des plombes à se remplir, un Papillon de l'Enfer entra dans la salle en faisant un bruit reconnaissable et en passant par la fenêtre qui était entrouverte. Sûrement un message d'un capitaine, mais la question qui me vint à l'esprit était plutôt...
Pourquoi dans mes quartiers ? Et pourquoi pendant mon bain ?
Après avoir attentivement écouté le message que la papillon venait de me remettre avant de partir par là où il était venu. Donc en gros si j'avais tout bien compris, mon capitaine était partie dans le monde réel en solo, et je devais la rejoindre pour former un binôme avec elle vu que même les capitaines n'ont pas le droit de s'y rendre touts seuls. Enfin bref, pour faire court, j'avais l'impression qu'on me demandait de faire la nounou...

•••

Et donc au final j'allai tout de même prendre mon petit déjeuner puis, étant repue, je sortis de mes quartiers en vérifiant que c'était bel et bien fermé derrière moi. Je pris la route en direction de la porte officielle du senkaimon qui menait jusqu'au monde réel. Après quelques trop courtes minutes de trajet, j'y arrivai et une fois arrivée sur la place, je pu sentir un Reiatsu de shinigami qui attendait tout près du portail. Je m'approchai alors de la position où je pouvais sentir le reiatsu, au fur et à mesure que j'avançais je pouvais remarquer sur lui des détails plus ou moins important, comme le fait que ce soit un homme, qu'il ne portait ni Haori, ni plaquette et enfin qu'il portait un Zanpakuto. Je pris alors parole à son attention.
Bonjour, je suppose que c'est pour moi que vous êtes là ?
A peine eus-je finis de parler qu'il le fit à son tour, me répondant et m'expliquant tout ce qu'il y avait à savoir sur le monde réel, le senkaimon et le dengai. Et pour finir, il m'apposa une marque sous la forme de fleur, celle-ci était la réplique parfaite de l'emblème de notre division. Une fois tout cela effectuai, je lui tournai les talons et le saluai de dos en levant mon bras droit, puis je disparu à travers le portail qui allait m'amener au lieu où se trouvait mon capitaine.

•••

Un portail s'ouvrit dans ce qui semblait être une forêt dans le monde des humains.. Avançant un pied l'un après l'autre, j'étais sereine, si tout se passait bien j'allais arrivé non loin de là où se trouvait mon capitaine vu que la douzième division avait réglé le lieu de sorti de façons à me faire perdre le moins de temps possible. Logiquement, tant que j'étais encore à l'intérieur du passage ils ne sentiront pas mon énergie spirituelle, mais là, le temps pressait vu ce qui s'approchait de moi de manière excessivement dangereuse. Je fis alors ce que je savais faire le mieux au monde, masquer l'intégralité de ma pression spirituelle, cela avait sûrement l'air d'un exploit pour une personne normale, mais pour quelqu'un étant handicapé comme moi, il était primordial de maîtriser et de contrôler notre énergie et ce de manière parfaite voir exceptionnel. Pour ma part, c'était un des seuls dons qui m'avaient été attribués, je savais le faire depuis ma plus jeune enfance, ceci me laissa tout le loisir de me perfectionner dans ce domaine jusqu'à pouvoir devenir totalement invisible aux yeux des senseurs.
Une fois cette précaution prise, je m'empressai de sortir du tunnel pour échapper au train jaune. A peine un pied posé dehors, que je sentis un reiatsu de Hollow se former... Je ne connaissais que trop bien la description de ce genres d'énergies spirituelles, ma mère me l'avait décrit tant de fois qu'il était, pour moi, devenu une habitude de me l'imaginer. Instinctivement, je fis le geste que chaque humain aurait fait, pivotai ma tête en direction de là où était apparu l'énergie massive de tout à l'heure. Celle-ci était retourné à sa normale, juste après le tir probablement, c'est alors que je le sentis partir à l'opposé d'où se trouvait mon capitaine, jugeant judicieux de le rattraper tout en restant invisible, je contournai alors le tronc où il venait de s'adosser après avoir effectuer une certaine distance de son ancienne position.
Je me trouvais sur le même tronc auquel il s'était collé quand je pris la parole d'une banalité soudaine et déconcertante pour toute personne ne s'y attendant pas.
Et bien et bien mon cher capitaine, c'était donc pour cela que étiez partie seule sans nous prévenir ? Il semblerait qu'il soit assez spécial en effet.




Dernière édition par Mitsumi Setsuna le Ven 31 Aoû - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Mar 28 Aoû - 22:40

J’avançais de plus en plus rapidement, essayant de ne pas penser à ce qui pourrait arriver à Lucky, tentant de ne pas regretter mon choix … Mais je ne pouvais pas, je n’y arrivais pas ! Je venais d’abandonner mon nouvel ami, qui risquait de mourir, comment oublier de telles choses ? Toute ma vie était basée sur la peur, le regret, jamais je n’avais eu le courage nécessaire pour défendre mes proches. Lucky, je le connaissais assez pour dire qu’il était très peureux, mais pourtant il n’eut pas hésité une seconde pour me mettre en sécurité, chose que je ne serais surement jamais capable de faire. Un nouveau pouvoir s’offrit à moi, une opportunité de pouvoir enfin changer ce que j’étais, mais rien à faire, celui-ci ne m’avait pas tellement changé, la preuve était là.

Je pensais, je me faisais du mal, mais je m’éloignais toujours autant, quand tout à coup je remarquai que je ne faisais que me rapprocher de l’ennemi. Quelques secondes après, je vis une femme vêtue d’une « robe » noire, recouverte par un habit blanc. Elle possédait une forte concentration de reiatsu, tellement qu’elle me donna des frissons tout le corps. Elle allait surement m’attaquer, j’avais donc abandonné mon allié pour me retrouver seul contre l’ennemi ? Ironie du sort, cela allait surement me servir de leçon … Mais en réalité elle ne fit que m’ignorer, elle passa près de moi, en me lançant un vulgaire regard, l’instant d’après elle était déjà parti. Jamais une fille ne m’avait ignoré de cette façon, moi, grand charmeur à la beauté inégalable. Toujours était-il que c’était mon ennemi, et qu’elle semblait ne pas m’en vouloir, c’était une bonne chose après tout, il me fallait maintenant sortir de cette fichue forêt afin d’être totalement hors de danger. Et voilà qu’à son tour, une nouvelle fille défila, avec un reiatsu plus faible cette fois-ci, mais non négligeable, devant moi. Comble du comble, elle ne m’avait même pas adressé un regard ! Surement trop préoccupé par ce Lucky. Il allait avoir du mal à combattre deux ennemis, j’espérais qu’il s’en sorte réellement. Je continuai donc à me diriger vers la ville.

Quelques minutes plus tard, je pus sentir le reiatsu du blondinet en action, il s’agissait donc bien de personnes à sa poursuite. C’en était trop pour moi, s’il mourait je ne me le pardonnerai jamais, il était enfin temps que l’homme que je suis montre qui il est vraiment. En fait, j’avais une deuxième source de motivation, c’était ces femmes, comment avaient-elles pu m’ignorer et en prime porter attention à Lucky ? Certes elles voulaient le tuer, il fallait de toute façon que je porte mon aide à mon compagnon. Le courage me venait peu à peu, et je n’avais toujours pas utilisé mon fullbring, une chose était sûre, ma rencontre avec cette arrancar m’avait changé. Ainsi de manière très énergétique je me dirigeai vers le champ de combat, ma venue allait surement lui faire plaisir. Plus rien ne pouvait m’arrêter, je courrai si vite, avec une telle conviction de combattre.
Je mis à tout casser 5 minutes à arriver, les trois combattants étaient trop concentrés pour remarquer ma présence, il fallait que j’entre dans la danse tel un héros, et que mes ennemis soient intimidés par ma personne :

Moi – « Re Lucky, j’suis là, tout se passera bien. Quant à vous, les deux vieilles vêtues de sacs poubelles, je vais vous montrer ce qu’il en coûte d’ignorer une merveilleuse créature comme moi, et de s’en prendre à un de ses amis. »

Je semblais avoir surpris Lucky, qui ricana même, il semblait à la fois content et fier de moi. Quant aux deux autres, elles semblaient furieuses, tout se déroulait comme je le voulais. J’allais maintenant utiliser mon pouvoir, sans laisser le temps à mon ennemi de riposter.

« Que l'amour qui sommeille en mes ... »

Merde ! Je venais d’y réfléchir, on se trouvait dans une forêt, et si je venais à utiliser mon pouvoir, la forêt risquerait de prendre feu et d’être détruite par ma faute. Je me trouvai maintenant dans une impasse la plus totale, je devais à présent utiliser mes simples pouvoirs d’extractions. J’essayais de cacher ma peur, qui avait ressurgi, tant bien que mal. Les jetons étaient jetés, il n’était plus question de faire marche arrière …


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Sam 6 Oct - 11:11
Avez-vous l'intention de continuer le rp malgré que l'un des membres du groupe soit partit ?




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Sam 6 Oct - 20:56
Hum ce serait assez particulier de continuer sans elle, mais si mes compagnons sont partant, pourquoi pas !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 10:30


Revenir en haut Aller en bas
 

Toutes choses à ses exceptions [Pv Yukio, Himmel & Setsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Père de Toutes Choses devient Saroumane le Multicolore
» Salt Lake City - Le temps révèle toutes choses - Gyky
» L'ardennais veut se présenter avant toutes choses
» Bonjour dans toutes les langues
» [RP] Toutes voiles dehors ! Souquez les artimuses !


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-