AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Genesis Yume [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Sam 20 Aoû - 19:12
« YUME & Genesis »




    Votre Age : 15 ans physiquement ... Environ 300 véritablement ...
    Votre Sex : Masculin
    Votre Race : Hollow
    Votre Grade : Espada
    Numéro : 4


    Mon Physique


    Spoiler:
     

    Physique, ô douce partie physique qui inspire toujours tant d'angoisse, tant de difficulté, tant d'ennui aux jeunes comme aux plus anciens auteurs … Cette bouille boudeuse à la confection de chacune de ses lignes dénuées d'inspiration, de motivation, de satisfaction … Ô partie physique, faisons là disparaître !

    Nous allons donc d'abord ouvrir le bal par l'intermédiaire de la description basique de l'être humanoïde à savoir de haut en bas. Le visage du fruit de cette fiche de présentation adopte une certaine finesse, une certaine douceur, une certaine rondeur dans sa forme, le tout laissant presque penser que le personnage en question s'avère être en vérité une femelle. L'on associe régulièrement la femme à l'ouverture d'esprit, à la subtilité, à la fragilité, à la bienveillance. La question serait maintenant de savoir si la facette efféminé de Genesis lui accorderait toutes les caractéristiques traditionnelles cités précédemment.

    Outre la modélisation du visage de notre héros, celui-ci est évidemment composé d'une paire de yeux, d'un nez et d'une bouche. Les prunelles occupent une certaine expansion au sein de l’œil, ce détail nous informant de la naïveté éventuelle du sujet de nos observations. Lorsque les paupières ne sont point closes, Genesis affiche des iris de couleur grisâtre, presque blanchâtre ce qui apparaît en général au regard d'autrui comme une marque d'extravagance, d'étrangeté, d'anti-conformité voir tout simplement d'une anomalie visuelle. Les cils fins, les sourcils le sont tout autant. De plus, ceux-ci sont disposés d'une telle manière à ranger cet individu dans la catégorie des dilatés. Groupe définit par des sourcils significativement éloignés des globes oculaires qui sont eux mêmes très peu implantés dans le crâne contrairement à ce qui pourrait être qualifié de rétracté qui représente la Nemesis du dilaté lambda. Les individus intégrant ce groupe sont pour la plupart des êtres purement extravertis, purement ouverts, purement sociables mais en revanche moins doués dans l'art de dissimuler les six sentiments composant l'humain à savoir la colère, la tristesse, le dégoût, la joie, la surprise, la peur.

    La pellicule recouvrant la chaire, autrement dit la peau de l'arrancar aux prunelles d'argents est d'une pâleur terrifiante à tel point que l'on en vient à se demander si cet être vaguement humanoïde se serait déjà exposé ne serait-ce qu'une fois aux rayons de l'astre céleste régnant sur le ciel du monde réel et de la Soul Society. Remarque … Il ne faut pas non plus espérer bronzer en compagnie d'un soleil artificiel … Sur la surface de l’œil gauche est observable ce qui pourrait être comparable à une cicatrice empruntant la forme d'une sorte d'éclair à la Harry Potter coupée perpendiculairement par une autre cicatrice rectiligne dans la première verticale en débutant par le haut. Malgré ce simulacre de blessure de guerre, Genesis Yume se voit détenteur d'une peau de bébé ce qui implique qu'un pincement de joue se révèle étrangement agréable pour le bonheur de quelconques pervers(es) sadiques. Il est dit que posséder un front de grande envergure serait l'indice d'un fort potentiel d'intelligence. Le front assez imposant de l'arrancar nous inviterait-il à penser que nous avons affaire à une sorte de génie ? Très peu probable malgré l'impossibilité d'exclure cette possibilité. Âmes manipulatrices méfiez vous … Ou le front aura raison de vous !

    Le cuir chevelu du balafré arbore un éclat similaire à celui de ses prunelles. En effet, la chevelure de l'objet de cette étude hérite elle aussi d'une couleur argentée comme si de l'eau de javel avait un beau jour submergé le malheureux dans son intégralité. Tandis que pour les uns, cette pâleur dominant le protagoniste présenté ci-contre les conduiront à ressentir un goût fade, un sacrilège au conformisme, un trait d'extravagance risible, pour les autres, cette même caractéristique les appelleront plutôt à ressentir ceci comme une originalité précieuse, une marque de pureté, d'innocence, une couleur douce, rayonnante, chaleureuse. Les autres sont les meilleurs bien sur ! Dommage qu'ils soient nettement moins nombreux que les uns … Bref, la longueur des cheveux suffisamment conséquente pour presque dissimuler ses organes visuels, le manque évident de soin accordé au sein de ces derniers nous invite à penser que Genesis n'accorde que peu d'importance à son apparence. A moins que ce ne soit là un indice révélateur d'une facette rêveuse de sa personnalité. Cependant, même si sa négligence fait qu'il soit coiffé un peu n'importe comment, ce drôle d'oiseau bénéficie néanmoins d'une chevelure soyeuse, fraîche et ô combien douce au toucher.

    La description de la figure du bonhomme à la crinière grisâtre préalablement achevée, nous pouvons en conclure, juste avec ces maigres informations, que ce même protagoniste détient une enveloppe charnelle digne d'un jeune adolescent de tout juste quinze ans si ce n'est moins. La question est maintenant de savoir si la psychologie suit ou non la physionomie de l'arrancar. D'ailleurs, en rappelant l'appartenance raciale de Genesis Yume, ne faisons point l'erreur d'omettre la particularité physiologique de cette même race à savoir le masque brisé. En effet, nous n'êtes pas sans savoir qu'un Hollow se doit de se défaire de la quasi totalité de son masque pour espérer atteindre le stade suprême d'arrancar, Le fruit de se récit aura donc usé d'une méthode semblable pour finalement ne conserver de sa forme d'antan qu'un fragment de mâchoire faisant office de collier qu'il cache par le biais d'une sorte de col de chemise retourné à l'envers lui même masqué par un manteau longeant son corps jusqu'au haut de ses tibias. Ceci témoignerait-il d'une volonté du personnage à dissimuler son appartenance à la catégorie des Hollows au masque brisé qui soulèverait par la même occasion une once de lâcheté, de crainte, de fragilité dans son être ?

    Bref, en dehors de ça, comme énoncé plus haut, l'arrancar à la chevelure de lueur similaire à la lune régnant sur l'horizon du Hueco Mundo est le digne possesseur d'un manteau. Celui ci est tout d'abord sur mesure sur la partie supérieure à son bassin. L'ensemble manifestement obscur reste tout de même illuminé par un nombre significatif de fines bandes blanches affinant davantage sa silhouette. De plus, l'équipement est également muni d'une capuche offrant au veinard le luxe de pouvoir abriter son crâne de probables pleurs célestes. Une épaisse ceinture vient délimiter le haut du bas de l'accoutrement. Son pantalon, quant-à lui, n'a rien d'extravagant si ce n'est qu'il emprunte la même couleur dominante que la panoplie constituant le tout. Toutefois, celui-ci se voit recouvert juste en dessous du genou du semblant de mannequin de fines bottes marquées par une sorte de fermeture éclair longeant ce dernier dans sa hauteur. Un ensemble vestimentaire très soigné en somme qui vient contredire l'idée antécédente que l'on s'était faite du personnage vis-à-vis de sa chevelure.

    Comme tout arrancar qui se respecte, Genesis a en sa possession un sabre scellant ses pouvoirs de Hollow. Contrairement à la plupart de ses congénères, son Zanpakutoh arbore une taille tout bonnement monstrueuse en comparaison avec la corpulence du manieur. Effectivement, la longueur de ce même outil de combat équivaut au trois quarts de la taille du balafré tandis que son épaisseur est plus épais encore que le précédemment cité. La lame adopte comme design une extrémité de lame noire avec son centre un motif représentant visiblement la célèbre croix symbole du christianisme enrobé d'une plaque de métal blanchâtre le tout soutenu par un manche faisant approximativement quarante centimètres.

    Les doigts fins et vraisemblablement plus longs que la paume, la chiromancie est une science qui traduirait ce détail physiologique comme une marque de spiritualité, de sagesse, d'imagination chez le propriétaire. Ajoutez à cela la flexibilité de son pouce nous informant de sa souplesse d'esprit et de ses ongles ne révélant aucune trace de maladies quelconques et vous vous ferez une petite idée de la psychologie de l'arrancar.

    Genesis mesure environ un mètre soixante-quatre pour quarante cinq kilogramme laissant place à une corpulence de faible envergure. Son trou de Hollow trouve son emplacement en dessous à gauche de ses côtés. Plus précisément à la place de la rate. C'est sur cette belle notre que s'achève cette description physique.




    Mon Mental


Naïf ; Rêveur ; Philanthrope ; Paresseux ; Lâche

    Tant qu'à tenter d'intégrer la psychologie du jeune arrancar, autant commencer par la mentalité qu'il laisse paraître en début de relation, à sa façade autrement dit. En somme, Genesis Yume adopte un tempérament digne du plus naïf des Candides lui valant le droit d'être régulièrement manipulé aussi bien par ses alliés que par ses ennemis. C'est ainsi que ses congénères se serviront de sa personne comme d'un bouche-trou tandis que ses opposants humains, shinigami, vizards profiteront plutôt du manque sérieux de méfiance du drôle d'oiseau pour le faire tourner en bourrique lors d'un combat.

    Qui dit naïveté dit simple d'esprit dit pas prise de tête. En bref, le bonhomme aux iris d'argents se manifeste en compagnie d'un quelconque individu comme une personne excessivement empathique, philanthrope, authentique à l'égard de celui-ci. D'ailleurs ce trait de sa personnalité est si marqué qu'il est vite répertorié par un œil extérieure comme un enfant tant son innocence, sa pureté, sa naïveté paraît évidente. Shinigamis, humains, arrancars, vous trouverez donc ici un être s'opposant rigoureusement au stéréotype sadique, impulsif, cruel, nihiliste, froid du méchant lambda renforçant par la même occasion la diversité au sein de l'Hueco Mundo. Remarque … Après réflexion, cette euphorie dominante ne résulterait-elle pas du vide remplaçant la rate dans sa chaire … Organe reconnu pour être la source de la névrose, du mal-être, du pessimisme de l'homme … A moins que l'emplacement de son trou de Hollow et sa bonne humeur ne soit que pure coïncidence … Qui sait …

    Perpétuellement tête en l'air, l'Hollow au masque brisé apparaîtra aux yeux d'autrui comme un personnage irrévocablement maladroit qui n'aura aucun mal à trébucher sur un éventuel corps étranger, à se fracasser le front contre un éventuel mur, à absorber d'éventuelles substances fatalement néfastes à son organisme. Un comportement supplémentaire en bref qui alimentera l'envie de son entourage à le sous estimer. Quel casse cou celui-là …

    Intégrant manifestement la catégorie des rêveurs, l'objet de ces descriptions accordera la majeur partie de son temps à courtiser Morphée dans le monde des songes. Radicalement friand de cette denrée communément connue sous l'appellation du « repos », Genesis Yume ne perdra aucune occasion de s'exercer à cette activité impliquant qu'il soit considéré par ses semblables, par ses opposants comme un éternel flemmard. Ne vous a t-on jamais dit que tout homme était rigoureusement frappé par au moins l'un des sept péchés capitaux ? Voici donc pour le plaisir de vos pupilles un énergumène définitivement soumit à sa paresse venant illustrer cette vive interrogation. Ce n'est pas à tous les coins de rues que vous rencontrerez un type user vingt heures de sa journée à répondre aux caprices de son sommeil, ce n'est pas à tous les coins de vous que vous rencontrerez un type résolu à s'assoupir n'importe où, n'importe quand (veillez à ne pas sous estimer ces termes), ce n'est pas à tous les coins de rues que vous rencontrerez un type commettant tous les vices juste pour s'adonner à son plaisir ...

    En revanche, comme pour ternir un minimum son image de visage angélique, le jeune vieillard se voit doté d'un comportement beaucoup moins enviable vis-à-vis des situations potentiellement capable d'attenter à sa vie. De nature peureuse, dès lors que l'arrancar à la chevelure grisâtre se verra confronter à un adversaire visiblement plus fort que lui-même, il n'hésitera pas l'ombre d'un instant à user de lâcheté, à supplier, à implorer son éventuel bourreau pour survivre … Le tout impliquant qu'il soit même préparé à trahir ses proches pour s'en sortir. D'ailleurs … Cette immonde lâcheté représente également la mort qu'il incarne au sein de l'Espada. Mensonges verbaux, kinesthésiques, actes humiliants, coups bas … Tous les moyens sont bons pour pouvoir goûter à un rêve de plus. Cette réaction est aussi applicable lors des conversations. L'Hollow ne risquera nullement d'entraver son espérance de vie juste pour défendre ses idéaux.


    En dehors de toutes ces chimères, Genesis reste un garçon adorable toujours prêt à rendre service à son entourage. Ne supportant que peu d'avoir à faire usage de la force, il tâchera d'utiliser tous les moyens imaginables pour éviter la voie de la violence, quitte à conforter ses probables agresseurs dans leur idée que ce drôle de bonhomme soit un pathétique gamin tout juste capable de respirer. Quel bon acteur celui-là … Très philanthrope, ce bon gars n'aura que peu de difficultés à comprendre les sentiments d'autrui l'ensemble lui offrant le luxe de jouir d'une bonne capacité d'anticipation. A priori très simple d'esprit, le jeune arrancar reste un individu très minutieux ne laissant s'échapper que peu de détails pouvant l'instruire sur le mode de penser, les volontés, les futurs agissements des protagonistes autour de lui.

    Catégoriquement craintif en début de relation, cet étrange personnage s'attache très facilement à un autre être vivant qu'il soit un Hollow, un shinigami, un humain ou encore un animal. S'il devait posséder une qualité dominante, ce serait bien la tolérance … Lui permettant de créer des liens même avec la pire ordure ayant foulé ce monde. Une habitude qui lui vaudra sa vie un beau jour ? Sans doute ...

    En situation de combat, d'abord très maladroit, Genesis évolue progressivement en un fin stratège prenant en compte tous les éléments environnants pouvant lui permettre d'accéder à la victoire. Une très bonne capacité d'adaptation en somme. Toutefois, alors que son appartenance à la race Hollowesque nous laisserait penser qu'il soit particulièrement gourmand de cruauté, il s'avère que celui-ci déteste par dessous tout de blesser où de voir blessé une quelconque personne. Il sera donc, comme vous pouvez vous en douter, très peu enclin à achever un ennemi tout juste capable de rester conscient … Le terrible méchant ira même jusqu'à utiliser ses talents de guérisseur pour soigner les blessures qu'il aura lui même infligé à son opposant défait.

    Un drôle d'oiseau en résumé cet arrancar ...

Spoiler:
 


    Mon Histoire


Spoiler:
 

Chapitre 1 : Sa naissance

L'histoire de notre héros commence un soir d'hiver, plus précisément le vingt-deux novembre mille sept-cent quatre-vingt. Ce fut dans un quartier défavorisé de Paris, capitale de France, où le fruit de ce récit fut conçu, fut façonné, fut élaboré lors d'une raisonnable partie de va et vient par trois acteurs … Deux mâles et une femelle … Quelle extase … Le premier géniteur n'était-autre que le directeur d'un cirque vaguement populaire dans la région, tandis que le second n'était ni plus ni moins qu'un inconnu ramassé dans la rue pour combler les fantasmes sexuels de la trapéziste constituant sa femme. Dès lors que l'artiste finit de se faire engrosser par les deux masses de virilités, le vaillant bienfaiteur ayant bien daigné accorder une partie de son temps pour aider le couple fut tout bonnement éjecté du cercle familial. Il n'était qu'un jouet de jouissance jetable après tout …

Les mois passèrent et une grossesse vaguement désirée s'empara de la demoiselle la forçant à prendre congé pour son travail. L'idée d'un avortement leurs traversèrent évidemment l'esprit … Après tout, comment être sur que ce soit bien l'un des nombreux spermatozoïdes du directeur qui soit arrivé en premier au sein de l'ovule je la jeune femme … Néanmoins, le fait qu'ils soient des enfants de cœur et qu'ils manquaient fatalement d'employés pour leur cirque les conduisirent sur le chemin de la sagesse. Quelle bêtise cela aurait été de se séparer de main d'œuvre gratuite … Surtout dans une époque qui ne semblait point jouir de sa richesse. C'est alors sur ces bases imprégnées d'éthique, de morale, de bon sens, de norme que naquit le dénommé Genesis. Une naissance nullement banale … En effet, alors qu'un bébé lambda sortait traditionnellement la tête la première, celui-ci en bon penseur qu'il était, s'obstina à vouloir sortir, fessier en avant. Les médecins bons marchés tentèrent bien sur de le retourner … En vain … C'est qu'il était tenace ce fœtus ! A tel point que la mère dut se résoudre à subir une césarienne … Vous voyez ? Ces fameuses opérations consistant à ouvrir un ventre pour sortir un jeune trop consistant par la voie naturelle ? Nul besoin de préciser qu'à ce stade de la médecine, les chances de survies restaient moindre … La trapéziste ne fit pas exception … Une infection où un bazar du genre et hop, son mari pouvait déjà faire les réservations pour une pierre tombale ! Voilà rien de plus que le résultat de l'usage de parfaits bons à riens d'arnaqueurs s'improvisant médecins pour défaire leur client de leur argent.

C'est sur cette belle note que le chef de famille hésita entre la joie d'hériter d'un fils dont il n'était même pas sur d'être le père biologique et la tristesse d'avoir perdu la nymphomane qu'il chérissait plus que tout au monde. Comme vous pouvez vous en douter, le paternel choisit la seconde option où il versa toutes les larmes de son corps délaissant par la même occasion l'enfant sanglotant non loin de sa personne. Ne trouvez vous pas magnifique … Toute la beauté de la mort narguant la vie ?

Chapitre 2 : Son enfance

Six ans plus tard, le gamin qui se fit nommer Genesis comme pour ironiser sa naissance pour le moins funeste évolua dignement en clown miniature servant en pâture sa fierté au regard vorace des spectateurs comblant les sièges des estrades composant le chapiteau. Pourquoi clown ? Tout bonnement grâce à son talent incontesté pour la maladresse. Un môme tout juste capable de marcher … N'est-ce pas risible à contempler ? De plus, une certaine extravagance dans son enveloppe charnelle venait amplifier le pathétisme hilarant constituant le gamin. Des prunelles ainsi qu'une chevelure d'argent … Ceci n'avait rien d'anodin …. A défaut de paraître arrogant à cause de sa différence, cette légère anomalie physique permettait au moins d'attiser l'attention de l'entourage sur la bête de foire garantissant au propriétaire des lieux une clientèle fidèle et un revenu certain qui venait compenser l'absence de son ancienne talentueuse trapéziste.

Inéluctablement méprisé par son éventuel géniteur. Celui-ci rejeta naturellement le décès de sa femme sur l'enfant de malheur qui selon lui, n'aurait jamais du exister. Fatalement, une mentalité de cette envergure l'invita à continuellement rejeter les tentatives affectives du bonhomme à la crinière grisâtre à son égard ce qui ne l'empêchait néanmoins point de sucer l'existence de Genesis jusqu'à la moelle en le forçant à user de tout son temps dans le perfectionnement de son art, sans non plus récompenser les efforts fournis de quelconques artifices comme de beaux habits, des jouets, de la nourriture de qualité.

Ce fut dans un environnement de cette nature que grandit notre jeune héros. Absolument dénué de biens matériels, immatériels, d'amis. Il vivait pour son père et son père vivait pour le détruire progressivement. N'est-ce pas splendide l'amour père, fils ?

A ses quatorze ans, un phénomène peu banale se produisit. Suite à une révolution orchestrée par la quasi totalité des Paysans du Pays, un grand événement s'était déroulé en ce vingt-et-un janvier mille-sept-cent-quatre-vingt-treize. Effectivement, en ce jour s'était fait guillotiner le premier roi de l'histoire … Louis seize. Ce que les victorieux brandissant la tête de leur ancien maître ignoraient … C'était l'ampleur de la noirceur les menaçant dans un avenir proche. La terreur venait de voir le jour.

Chapitre trois : Le bouc émissaire

Le temps passa, Genesis avait maintenant tout juste quinze ans .. Vous savez ? Cette période où les boutons, les premiers poils, la mutation de la voix font leur apparition ? Fort heureusement, l'adolescence épargna le sujet de cette histoire comme pour dire de ne pas en faire trop tant la pression psychologique était déjà conséquente. Notamment à ce stade de sa croissance où le besoin de s'affirmer, de se faire remarquer, d'être reconnu se fait puissante. Toutefois, n'aillant jamais eu l'aide nécessaire pour corriger, apaiser ses soucis, ses ennuis, ses états d'âmes, l'humain aux iris d'argent se résout à ne plus jamais se plaindre, se résout à considérer que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles qu'importe la situation, se résout à effectuer toutes les formes de lâchetés pour espérer voir l'aurore du jour suivant. C'est ainsi qu'il s'initia à la mendicité, au vol, à l'arnaque afin de jouir d'un plus grand luxe financier.

Le destin ayant voulu que son affreux paternel le surprenne un beau jour la main dans le sac, le courroux de ce même personnage fut terrible. Des sermons, des hurlements puis enfin des coups pour punir le fruit de ses parties de jambe en l'air de la honte qu'il lui infligeait. Cependant,, se rendant finalement compte que le comportement détestable de son souffre douleur pourrait s'avérer nécessaire à son entreprise, le directeur envoya son clown favori commettre ces actes de vandalismes pour lui sans n'oublier de lui distribuer le butin de ses délits.

Alors que tout semblait aller pour le mieux pour les saltimbanques, le jeune escroc se fit arrêter par les autorités alors qu'il effectuait un vol à l'étalage. La sanction attribuée par les hauts dignitaires ne se fit pas attendre : La peine capitale d'office !


Chapitre 4 : La mort, cette inconnue

Cela faisait maintenant un mois depuis son arrestation. La date fatidique arrivait à son terme. Genesis Yume, saltimbanque, arrêté pour vol, sera guillotiné en ce vingt-deux mai mille-sept-cent-quatre-vingt-quatorze.

Bizarrement, la file d'attente jusqu'au plateau d'exécution s'affichait comme manifestement longue … L'unique occupation qui s'offrait au regard des condamnés n'était-autre que de porter leur regard sur les types passant chacun leur tour sous la lame pour ensuite se faire trancher la tête laissant place à un mélodieux bruit sourd entre le contacte entre la chaire et la lame et la tête s'engouffrant dans le panier éveillant l'euphorie bestiale au sein de la population venu pour assister à ces meurtres orchestrés au nom de la justice. Bien sur, à la vue d'une pareille folie, les damnés se vidant de leur fluide gastrique toutes les dix secondes fuirent comme ils purent la réalité en se bouchant les yeux, les oreilles … Certains allèrent même jusqu'à réduire cette attente monstrueusement cruelle en se mordant la langue raccourcissant par la même occasion l'espérance de vie de leurs prédécesseurs. Les heures passèrent et arriva enfin le tour du jeune homme aux prunelles argentées ayant jusque là contemplé d'un regard étonnamment émerveillé par les différentes exécutions s'étant déroulées sous ses yeux enfantins ne se rendant toujours pas compte qu'il allait lui aussi y passer.

Tournant son visage vers la foule hurlant, rigolant, s'amusant, cette scène lui rappela tout à coup le monde du cirque. Toutes ces figures grimaçantes, se nourrissant voracement de la pitié émanant des bêtes de foires animant le spectacle. Ils avaient beau dans la vie courante se vanter d'être des êtres de raison, ils n'en demeuraient aux yeux du héros pathétique que des bêtes sauvages à qui on leur aurait donné un os pour se faire les crocs. Alors que jusqu'à présent, Genesis Yume n'avait toujours pas laissé la folie prendre possession de son corps, un terrible frisson vint parcourir sa chaire. Quel était ce sentiment ? C'était si glaciale … Si désagréable … Des sueurs froides venaient parcourir l'étendue de sa figure peu à peu défigurée par une expression indéfinissable … Était-ce … La peur ?

Subitement, un élan de panique vint s'emparer de son être … D'abord des gémissements, puis des supplications jaillirent du seuil de ses lèvres alors que ses bourreaux venaient le traîner de force jusqu'à la guillotine. Aux abords du plateau, le jeune condamné à mort put apercevoir son père … Il était donc finalement venu assister à la mort de la chose qu'il détestait le plus au monde … Alors qu'il ne pensait pour le moment à rien d'autre qu'à la survie, celui-ci supplia son paternel de le sauver à maintes reprises pendant que les dernières mesures étaient prises pour le bon fonctionnement de la machine de la mort. Tout ce que l'adolescent put percevoir de son géniteur ne fut-autre qu'une cruelle impassibilité comme si la mort de son fils faisait naître en lui un monotone sentiment d'indifférence. Tout espoir était définitivement perdu … D'un son mécanique, la faucheuse se mit en marche …

A sa plus grande surprise, au lieu d'une mort directe, sans douleur, Genesis ressentit à sa nuque un niveau de douleur qu'il n'avait jusque là jamais exploré. Un simple problème technique … A force de trancher des têtes, le sang des diverses victimes avaient réussi l'exploit de rouiller la lame l'émoussant par la même occasion. Alors que le malheureux hurlait de souffrance jusqu'à s'arracher les cordes vocales, sa salive se mêlant à l'hémoglobine abondante, les applaudissements, la satisfaction sanguinaire du public semblait être à son comble. Plus, ils en voulaient plus, toujours plus ! La guillotine se remettait lentement en marche laissant le voleur jouir d'un tiraillement abominable à son cou pendant un laps de temps interminable à son échelle. Jamais il ne se serait douté au cours de son existence que se soit sa mort qui devienne sa plus grande source de bonheur …

Chapitre 5 : La manière dont il passa de âme à Hollow

Étrangement, alors qu'il s'attendait à épouser le néant, rejoindre le paradis, l'enfer, Genesis Yume ne vit rien de tout ça. Au contraire, son champ de vision n'avait nullement changé. Portant son regard à gauche, à droite, devant, derrière, tous les acteurs étaient en place … Les condamnés, les bourreaux, les spectateurs … De plus, pour une raison inconnue, il n'arrivait désormais plus à respirer sans compter cette chaîne accrochée au centre de sa poitrine … Pendant qu'il usait de ses dernières forces à tenter instinctivement de s'en défaire, l'âme vit avec effroi son corps inerte non loin de lui. Les artiste de cette tragédie en était justement au passage où ils sortaient du panier la tête du criminel enfin de la dresser tel un trophée devant la foule ébahie. S'il l'aurait pu, pensez bien qu'il aurait vomi … Néanmoins, le jeune homme à la chevelure grisâtre ne put rien faire de tout ça …

L'unique option se présentant à lui n'était-autre que de rester là à assister au massacre, pendant que les âmes s'accumulaient au fur et à mesure que le temps passait dans la zone. Les secondes, les minutes, les heures filèrent indéniablement rapidement. Les interrogations fusaient inéxorablement vites dans son esprit embrumé. Que se passait-il ? Était-ce là la mort ? Si oui … Qu'allait-il advenir ? Alors qu'aucune réponse ne semblait pleinement le satisfaire, l'âme s’enchaîna progressivement en ces lieux jusqu'à ce que quelques mois plus tard … L'inattendu se produisit … Il se dématérialisa pour se reformer au cœur d'un nouvel endroit hasardeux sous une apparence ô combien différente. Son corps se matérialisa en premier, s'ensuivit de son visage émanant d'un trou remplaçant le lieu où la chaîne antécédente s'était fixé … Il était devenu … Un Hollow.

Chapitre 6 : Son évolution d'Hollow jusqu'à l'arrancarisation

Maintenant détenteur d'un physique n'aillant visiblement plus rien d'humain … Le monstre masqué était dorénavant soumit à une faim oppressante … Plus rien d'autre ne le soucié si ce n'est que son appétit … Il ne souhaitait que se nourrir … Il était devenu … Un animal … Une bête sauvage.

Se nourrissant donc d'âmes humaines pendant des dizaines d'années, il venu un moment où cette nourriture ne suffisait plus à combler sa faim. Ce fut de cette manière que l'Hollow se mit à dévorer ses congénères jusqu'à atteindre le stade de Gillian où il réussit miraculeusement à garder son individualité lui permettant de dévorer les autres Menos Grande jusqu'à évoluer en adjuchas. Cette période dura approximativement une centaine d'année auquel s'ajouta environ cent cinquante ans jusqu'à ce que l'Adjuchas se défasse enfin de son masque pour devenir ce qui était communément appelé un arrancar.

Cette fois, Genesis avait récupéré une certaine forme de raison au détriment de son instinct. Seulement, il avait tout de même conserver de ses formes d'antan cette plaie que l'on appel la lâcheté ainsi que la peur … Enfin bon … Il avait retrouvé une certaine rationalité … C'était déjà ça … Il ne faut pas non plus demander la lune après tout …

Chapitre 7 : Le final … La manière dont il intégra la place de Cuarta Espada

Seul … Terriblement seul dans ces vastes déserts définissant l'Hueco Mundo, l'arrancar aux iris argentés eut tout le loisir de prendre connaissance de ses pouvoirs, de ses forces, de ses faiblesses. Un beau jour où une vingtaine d'adjuchas s'attaquèrent à lui … Alors qu'il se défendit comme à son habitude, paralysant ses opposants sans n'attribuer le coup final …

Un invité peu attendu fit irruption dès lors que le combat s'acheva sur une victoire écrasante du jeune vieillard. Luisenbarn Barragan … Alias le dieu du Hueco Mundo lui même avait assisté à la scène jugeant bon d'intégrer le fruit de son vague intérêt au sein de son armée … Les jours, les semaines, les mois, les années s'écoulèrent, le jeunot gravit à une vitesse significative les échelons jusqu'à atteindre le statut de Sexta Espada. Ces derniers temps s'étaient manifestés comme paisible … Il ne restait maintenant plus qu'à savoir si cette paix illusoire durerait encore longtemps ...


Spoiler:
 





Dernière édition par Genesis Yume le Jeu 1 Mar - 1:33, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Lun 22 Aoû - 21:11
Et voilà ... J'attends maintenant le verdict final o/

ps : corrigé


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Mar 23 Aoû - 11:05
Saperlipopette ... Qui est le fou qui a osé modifier ma fiche ? o_O J'vais l'bouffer !










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1368
• INSCRIPTION : 03/04/2011
• AGE : 21

• LOCALISATION : Dans un monde à l'envers.
• LOISIRS : Te faire tourner la tête est mon passe temps favoris.
• HUMEUR : D'humeur à retourner les morts.

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t50-il-existe-un-monde-ou-tout-e

Passeport
Rang: Most Wanted
Points d'experience:
85/455  (85/455)
Niveau: 28
Hirako Shinji
SHINIGAMI OR ARRANCAR ? † VIZARD
I'M A SEXY FOUNDER

Mar 23 Aoû - 12:01
C'est moi qui ai tout modifié, les codes étaient mal faits et ça déformait tout ! èè
Pour moi, c'est une très bonne présentation, supérieur à un l'Espada 6, donc si tu le désire, la place de 4ème s'est libéré.
A et bien évidement, c'est validé !




hirako shinji
I won't let you bury it. I won't let you smother it. I won't let you murder it. Our time is running out, and our time is running out. You can't push it underground, we can't stop it screaming out.
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Mar 23 Aoû - 12:04
J'accepte à bras ouverts la proposition ! *bouffe quand même Shinji* C'est que ça m'a fait peur toutes ces majuscules >.<.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1368
• INSCRIPTION : 03/04/2011
• AGE : 21

• LOCALISATION : Dans un monde à l'envers.
• LOISIRS : Te faire tourner la tête est mon passe temps favoris.
• HUMEUR : D'humeur à retourner les morts.

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t50-il-existe-un-monde-ou-tout-e

Passeport
Rang: Most Wanted
Points d'experience:
85/455  (85/455)
Niveau: 28
Hirako Shinji
SHINIGAMI OR ARRANCAR ? † VIZARD
I'M A SEXY FOUNDER

Mar 23 Aoû - 12:08
Pour les majuscules, c'est pas moi owo
Donc, validé en tant que numéro 4. Bonne continuation ;)




hirako shinji
I won't let you bury it. I won't let you smother it. I won't let you murder it. Our time is running out, and our time is running out. You can't push it underground, we can't stop it screaming out.
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 21:13


Revenir en haut Aller en bas
 

Genesis Yume [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yume No Pandora ~
» Yu-Yume... *se cache*
» genesis-hockey.forumactif.com
» Marine VS Révolutionnaires: Genesis [Terminé]
» Yume Namida - Underground - [Dollars]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-