AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

A l'ombre des immeubles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 19
• INSCRIPTION : 15/03/2013
• LOISIRS : Hum ?
• HUMEUR : Hum .

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Quincy
Points d'experience:
0/275  (0/275)
Niveau: 16

Mer 10 Avr - 23:52






Kisaki Suzaku
木崎 朱雀




Franchement ! Certain se plaignaient d'être fils unique, mais parfois j'avais envie de leurs retourner une grande baffe au visage. Yumi n'était vraiment pas sérieuse de me faire faire des voyages en pleine ville si tard le soir. Je ne pouvais pas la laisser se balader seule, j'étais peu être trop paranoïaque, mais Karakura n'était pas la ville la plus sur, surtout pour une jeune Quincy vadrouillant seule. Du coup a chaque fois qu'elle voulais sortir voir une amie je l'accompagnait, de même lorsqu'elle rentrait, je venais moi même la chercher. Le soucie, c'est que lorsqu'elle faisait cela en pleine semaine, les voyages le soir ne s'accordaient pas bien avec les cours et avais tendance a m'empêcher d'avoir mon quota de sommeil.

Je venais juste de lâcher Yumi chez une amie dans les quartier Est de la ville, un endroit ou je ne venais pour ainsi dire quasiment jamais, trop riche, trop tape a l’œil. Je préférait la simplicité et la sobriété des quartier moins aisé, là ou on ne me voyais pas comme un clodo. je sentis un Hollow au loin, vraiment loin en centre ville, mais cela n'était pas mes affaires, tant que ces créatures ne s'approchaient pas trop de Yumi ou moi. Les Shinigami étaient là pour faire leur travail, si je me mettait a le faire aussi, fatalement un jours les gars en noir me tomberaient dessus.

Je continua donc ma route tranquillement vers chez moi, sans me soucier plus que ça du Hollow qui crapahutait en ville. Bien vite je sentis le Reiasu d'un Shinigami s'approcher du Hollow et peu de temps après, éliminer sa cible. Je ne m'inquiétait vraiment pas. Je continuais a marcher dans la rue a présent éclairer par les réverbères, et soupira. Ma nuit allait encore être courte.