AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Sur un tempo affannoso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Sam 6 Avr - 12:35






Ni vivre, Ni mourir juste disparaitre...





Rien n'allait, entouré de Hollow, ces derniers ce demandait si ils devaient attaquer la jeune femme ou bien l'inviter à l'hueco mondo bien que le masque n'était pas visible, son reatsu faisait du yoyo et n'avait pas la même intensité ni même la même "odeur", elle ne se reconnaissait pas dans ce tourment qui l'emportait doucement. Burei ne venait pas lui parler, elle ne pouvait pas non plus se permettre de partir dans son monde intérieur entouré d'ennemie, leur regard lourd sur son corps essayant de trouver ce qu'ils devaient en faire. Son Zampakutos dans la main, silencieux, impossible de changer de forme, la difficulté de ramener son reatsu pour former un Kido simple, sa lèvre inférieur prisonnière de sa mâchoire, elle devait trouver quelques choses à faire.

Dans le monde intérieur c'était le chaos horrible que redoutait Burei depuis que les premières fissure était apparues. Essayant de laisser se monde reposer sur lui, il n'avait pas vraiment arrangé les choses, les pièces se remplissait d'un marasme noir qu'il ne parvenait pas à faire fuir, c'était la destruction lente du monde intérieur, rien ne les attendaient, ces ténèbres n'étaient habité par rien d'autre qu'un néant profond. Burei fit venir ces ombres, ramenant les pièces à un état correcte, mais comme rajouter toujours un peu plus de scotch sur des tuyaux usagé, le liquide noirâtre continuait d'envahir le lieu plus doucement. Il entendit la jeune femme et y répondit rapidement, les Hollow à l'extérieur n'étaient rien, faible et perdu dans l'essence que dégageait la jeune femme, ces derniers pouvaient disparaître ou être combattu sans faire appel au Shikai, mais il fallait aller vite, le reatsu de la jeune femme semblait absorbé par la chose noirâtre et remplacer par une chose brutale qui faisait perdre le contrôle de Taka sur le moindre sort qu'elle aurait pu émettre.

La jeune femme se releva, balançant son Shikai qu'elle venait de réussir à déployer se débarrassant dans un mouvement rapide de toutes les menaces présente, immédiatement, Burei se scella à nouveau, un genou à terre, la jeune femme cherchait son souffle, la tête baissé, elle ferma les yeux.

Dans le monde intérieur elle trouva Burei aux prisent avec une étrange mélasse qui emplissait son monde, ce n'était pas que le décore qui coulait, mais son âme, absorbé par ce monde, elle comprit que tout n'allait pas bien, elle allait finir par disparaitre si sa continuait ainsi. Etait ce trop tard.

- Y a encore un Hollow qui tape l'incruste ? demanda la jeune femme, Burei sembla se tourner en tout cas il changeait de position

- Non, l'état empire depuis qu'on a chassé le parasite fit il remarqué

Taka soupira, ce battre contre un ennemie est simple trouver une faiblesse une tactique, mais ce battre contre rien c'était juste la fatalité. Elle s’essaya dans un fauteuil étrange, il n'y avait donc rien à faire, quittant le monde intérieur pour revenir dans les bois, elle se laissa tomber sur le dos joignant les deux mains devant elle, son reatsu augmenta, elle garda le tout au fond elle, c'était la seule chose qu'elle avait trouvé pour aider Burei.

La douleur vint d'abord de sa cage thoracique, montant la main pour toucher l'endroit, un bruit étrange de cassure la fit se relever, malgré la fatigue, la douleur et la peur. Elle écarta les deux pans de son Kimono, la entre ces deux seins enserré dans un bandage noir, un petit morceau d'elle manquait, son corps se brisait comme du verre. Elle appuya un peu, la fissure grandie. Elle retira la morceau, luttant contre son propre dégoût, un rond vide, comme celui d'un Hollow.

- Alors sa va finir ainsi fit elle remarqué à haute voix

Puis une nouvelle fissure apparues dégradant le trou parfait, une larme coula le long des joues de Taka, refermant son Kimono pour dissimuler au mieux la chose.

- On m'offrira même pas la possibilité de vivre en hollow fit elle remarquer avec un bref mouvement de la main qui retomba à terre comme devenue trop lourde pour elle.

La jeune femme chassa les larmes, cherchant quelques choses à faire de plus fort que rester assise sur son cul au milieu du forêt, plus fort que concentrer son reatsu, mais Taka ne trouvait rien de bien dans le fait de courir à gauche et à droite, puis tous ces mouvements allaient utiliser son reatsu et c'était peut être la seule choses qui lui permettait de pas tomber en morceau. Un petit rire fou vint la secoué, il se transforma en rire hystérique.

- C'est bien le moment de le dire, je tombe en morceau fit elle remarquer aux arbres qui l'entouraient comme des gardes immobiles, gardien de ce qui semblait être la fin de sa vie.














Dernière édition par Taka Neko le Sam 6 Avr - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 71
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : PC - Jeux vidéos
• HUMEUR : Très bonne

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Ex-capitaine de la 12ème division
Points d'experience:
80/410  (80/410)
Niveau: 25

Sam 6 Avr - 15:43




Mon premier client !



« Le véritable respect connaît le courage du risque. »


Comme d'habitude, couché dans son hamac, Kisuke était à moitié assoupis. Perdu dans ses songes, le boulot de ces dernières semaines s'accumulait. A force de travailler, il commençait doucement à être épuiser. Il était vrai qu'avoir créer un Kidô capable de séparer un homme de son Hollow intérieur lui avait consommé énormément d'énergie. Pour être franc, il était encore en état de se battre, mais pas à son plein potentiel. Se balançant de droite à gauche et vice-versa, son support s'arrêta soudainement de bouger. Les yeux écarquillés, l'Urahara fixait de sa pleine concentration le plafond. Sans faire le moindre mouvement, ni même respirer, celui-ci remarqua que quelque chose clochait. Un Reiatsu puissant – et familier qui plus est – venait de surgir de la forêt. Se levant d'un bond, attrapant sa canne au passage, il laissa son bob là où il était, suspendu à côté de sa porte. En tout et pour tout, il ne l'avait plus mis depuis quelques semaines – depuis la visite de la Taka pour être franc. Sans même prendre la peine d'ouvrir a porte, il sortit immédiatement via la fenêtre – sans prévenir Tessai par la même occasion. Enchaînant les Shunpo, il savait que quelque chose ne collait pas : L'énergie qu'il sentait baissait à une vitesse fulgurante. Bien heureusement, il ne lui faudrait pas plus de quelques secondes pour arriver sur place.

La forêt, comme à son habitude, était sombre et lugubre. Oubliez les espaces verts, remplis de moineaux et de fleurs, que vous voyez habituellement ; Celle-ci était tout simplement désastreuse. Kisuke n'aimait pas du tout venir ici, d'autant plus que ça grouillait de Hollows. Accélérant la cadence, l'épéiste fut soudainement surpris par une présence. Une de ces méchantes bestioles de toute évidence. Ne prenant même pas la peine de dégainer, il passa par dessus et frappa le haut du crâne du plat de la main. Sans attendre, le Hollow disparu en un clin d'oeil. Ce n'était pas cette bestiole qui l'intéressait, loin de là. De plus, il avait reconnu le Reiatsu avant même d'entrer dans la zone, ce fut d'ailleurs la raison pour laquelle il se dépêchait. Arriva ensuite le moment fatidique où il vit le corps de celle-ci couché par terre. Prit d'un sursaut, son coeur ne fit qu'un battement. Sautant à côté d'elle, il fut d'autant plus soulagé lorsqu'il remarqua qu'elle était en vie. Bien qu'il n'avait pas le temps de lui expliquer sa présence, il ouvrit rapidement la veste de Neko. Plaquant une main sur le trou, celui-ci y déversa rapidement une grande quantité d'énergie spirituelle. Cette méthode avait pour but de ralentir le processus considérablement. Ce n'était pas la première fois qu'il y assistait, il avait déjà développer quelques astuces concernant ce problème. Il ne lui faudrait pas plus de douze heures pour que le trou ne se termine, au milieu de sa poitrine. A l'heure qu'il était, elle devait déjà être vidée de son énergie. Pliant ses bras, Kisuke les passa alors en dessous d'elle – l'un au creux de ses omoplates, l'autre au niveau de ses cuisses – et la souleva de terre avant de se diriger vers sa boutique. 

Il arriva dès lors rapidement sur place. L'allongeant dans son lit personnel, il analysa à nouveau rapidement l'étendue des dégâts. Il n'avait pas le temps de parler, ni même de la rassurer : Il connaissait déjà la suite des évènements. Durant une trentaine de minutes, celui-ci fit les cents pas en face d'elle, prêt à lui adresse une main sur la bouche à la moindre parole. Il fallait qu'elle se repose, rien d'autre. Quant à lui, un seul remède existait contre ce genre de maux et c'est exactement ce qu'il redoutait. Pour la première fois depuis longtemps, l'ex Shinigami était sérieux. Oublié le caractère marrant, oubliées les blagues. Tout ce qu'il voulait c'était la sauver. Et une seule solution s'offrait à lui. Soudainement, comme pris d'un spasme, il s'enfuit de la maison. Son absence dura plusieurs heures – entre trois et quatre – laps de temps durant lequel la Taka devait dormir. Puis, son retour fut annoncé comme une bénédiction des dieux. Au creux de sa main, une petite pierre qui brillait d'un éclat bleu. Tendant celle-ci vers sa patiente, il la posa au niveau du trou qui s'était formé sous sa poitrine. Dans un autre cas de figure, il aurait été ravi de pouvoir admirer sa poitrine, mais pour le coup, il avait d'autres chats à fouetter. Tout ce qui lui restait à faire c'était d'activer la pierre. Non, il ne comptait pas lui demander son avis, car tout serait mieux que ce qui l'attendait, là-bas. L'énergie bleutée se répandit alors dans le corps de la belle. Qu'allait-il advenir d'elle ?







Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Sam 6 Avr - 16:34






Un nouveau départ ...





Elle avait eut des flashs, se revoyant assise, ce fut bien allongé qu'elle sentie ce Reatsu qu'elle connaissait se répendre en elle, chassant un peu de noirceur, pour elle qui commençait à ce faire à l'idée que disparaitre n'était peut être pas une chose si mauvaise en soi. Son corps léger, se dirigeant tout seul, elle reprenait doucement pied maintenant qu'elle n'avait pas besoin de se replier dans son monde intérieur pour ne pas disparaitre. On la déposa, elle voulut ouvrir les yeux, mais ce simple mouvement demandait une force qu'elle n'avait pas encore, les ombres se tenait à l'écart de la dernière pièce de son monde, Burei la gardait farouchement, mais ce n'était qu'à l'usure que la mélasse noir venait corrompre son endroit.

Elle parvint à voir ou elle était, Kisuke était parti, voilà le reatsu qu'elle avait ressentie, elle eut u sourire qui s'éffaça rapidement, pas de force pour les pensées mondaines. Elle referma les yeux, elle n'avait rien à dire, peut être un "aurevoir" qui ferait mauvais genre ou plus mauvais film dramatique. Elle ressentie l'homme revenir, cette fois-ci elle parvint à ouvrir les yeux et l'homme au bob qui n'en avait pas se trouvait au-dessus d'elle, la mine sévère, elle leva la tête, sa main était dans son corps, elle parvint à pouffer de rire.

- Quelle tête, on dirait que quelqu'un va mourir, et je ne vous permet pas d'introduire quoi que ce soit dans mon corps Ki ... la phrase en suspend alors que dans son monde une lumière chassait les ombres, recollait les morceaux, la mélasse jusqu'à la noir vint se fondre dans Burei qui avait opté pour une attitude défensive devant l'incompréhension de la situation.

Taka se cabrât sur le lit, quelques choses parcouraient son corps, pas de douleur mais juste cette impression qu'on la confondait avec une corde d'arc. Cela ne dura qu'un instant, elle retomba dans le lit inerte, se dernier effort avait eu raison d'elle, ou en tout cas de sa conscience.

Dans le monde intérieur, Burei avait reprit sa place sur son siége d'ombre, la main enserrant ce qui devait être un front. Pour lui, il commençait à comprendre ce qui se passait et il n'appréciait en rien cela, il subissait depuis l'arrivé de l'hôte intrusif la déformation du monde intérieur de Taka, alors que l'âme allait sucombé, Kisuke avait fait quelques choses, une chose qui en soit n'était pas le meilleur remêde au mal mais qui avait la bonne idée de soigner la jeune femme d'une mort imminente, mais au creux de ces propres ombres, quelques choses grandissait, une forme qui ressemblait à Taka et qu'il enfermait en lui comme le ferait une geole décrépite face à un As de la cambriole.

- J'arrive lui fit remarquer l'être, Burei frappa l'accoudoir de ténèbre autant de rage que d'incompréhension

- Compte dessus et bois de l'eau saloperie lui fit il remarquer, le rire s'engouffra et émergea de lui, il ne pouvait pas retenir ce qui pouvait le commander, sa serait comme enfermé Taka il n'en avait pas le pouvoir et étrangement cette chose nouvelle qui pointait maintenant doucement son nez ressemblerait à Taka, il était prêt à parier la dessus.

Quand la jeune femme émergea d'un sommeil qui se voulait sans rêve, elle prit un moment pour étudier la chambre personnel de Kisuke, elle ne toucha rien, mais contempla les objets, comme si il était divin, elle apprécia sa bouffé d'oxygène comme un très bon vin. Elle prit un temps pour se lever, puis descendit dans le magasin, pas de Kisuke, il ne semblait pas ici pour le moment. Elle se traina jusqu'à la réserve et s'assis sur une chaise, celle la même qui l'avait accueillis la première fois. Elle déposa son Zampakutos sur la table et prit un moment pour aller à la rencontre de Burei.

Elle le trouva lui aussi en pleine réflexion, mirant son monde intérieur reconstruit toujours aussi loufoque mais parfaitement serein, rien ne semblait troubler la paix qui y habitait, l'image était pas aussi idyllique qu'à sa dernière visite. Elle salua Burei d'un mouvement de la main.

- Qu'est qui c'est passé ? demanda la jeune femme, l'ombre se torda doucement cherchant une forme approprié pour opté pour celle d'un homme la dépassant d'une bonne tête.

- Sa il faudra le demander à Kisuke lui fit remarquer Burei, il hésita à rajouter quelques choses, mais il avait assez omit de problème aujourd'hui, Il me semble que nous ne sommes pas sortie d'affaire Taka lui dit il revenant un mutisme lourd

La jeune femme ne voulut pas creuser la question, si elle demandait à Kisuke ce qu'il avait fait, peut être que les soucis future allait se dessiner doucement et peut être même plus rapidement qu'elle ne le pensait. Taka revint sur terre, elle sentie Kisuke revenir et ne dissimula pas son reatsu pour lui indiquer l'endroit ou elle se trouvait, le temps n'était pas vraiment propice à jouer aux chats et à la souris. Le visage de l'homme au bob lui revenait sans cesse, avant son évanouissement, ce visage qui semblait emprunt à une trop grande nervosité, inquiétude peut être, cela n'allait pas du tout au visage du blondinet. Mettant les coudes sur la table, la tête au repos sur ses poings fermé, elle gratifiera Kisuke d'un large sourire quand elle le verrait peut être même d'une plaisanterie ou deux, mais elle ne pouvait cacher la curiosité dévorante qui rongeait son coeur.












Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 71
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : PC - Jeux vidéos
• HUMEUR : Très bonne

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Ex-capitaine de la 12ème division
Points d'experience:
80/410  (80/410)
Niveau: 25

Dim 7 Avr - 18:02




Mon premier client !



« Travailler n’a jamais tué personne... Pourquoi prendre le risque ! »


L'opération venait tout juste de se terminer. Là où la Taka s'était plongée dans ses songes les plus obscures, Kisuke quant à lui avait du resté éveillé pour maintenir la puissance de la pierre constante.
Complètement épuisé, de grosses gouttes de sueur glissaient le long de son visage pour finir par s'écraser contre le sol. Appuyé sur sa canne, débout au dessus du corps de Neko, ce dernier prit le temps de reprendre sa respiration. Après tout, cette situation n'était pas anodine au contraire. Il n'avait pratiqué ce genre d'expériences que trop peu de fois, et la plupart de ses sujets mourraient, tués par leur être démoniaque. Maintenant, elle ne venait de passer que le plus facile. Son affrontement contre son fort intérieur ne tarderait pas à se traduire par d'étranges sentiments de haines. Il faudrait que l'Urahara l'aide alors à contrôler cette puissance, sans que bien sûr quelqu'un d'autre ne soit au courant. Reculant un peu, titubant par la même occasion, le blondinet s'appuya contre un mur. Toujours à bout de forces, il décida d'aller se reposer un peu dans son hamac préféré. La jeune fille, quant à elle, ne devrait pas reprendre conscience avant plusieurs heures. Voire plusieurs jours.

Son réveil se fit des plus douloureux. Courbaturé de partout, Kisuke se leva dans un râle légèrement rauque. Se massant le crâne, il se demandait encore ce qu'il venait de faire. Repartant au chevet de la belle, il se posa à genou et étudia attentivement son état de santé. Heureux de voir qu'elle s'en sortirait, il se mit alors en tête de lui faire du thé pour son réveil. Retournant dans la réserve, sa désolation ne fut que plus grande lorsqu'il remarqua l'absence de sachets. Soupirant, il n'avait pas vraiment envie de faire des courses aujourd'hui et pourtant il n'avait aucun choix. Sortant rapidement, par la porte d'entrée cette fois-ci, il augmenta la cadence afin de ne pas faire traîner en longueur ses affaires. Rapidement revenu – deux ou trois heures tout au plus – il semblait en bien meilleur état qu'auparavant. Posant sa veste à l'entrée de la maison, il fit quelque pas avant de se retrouver nez à nez avec le futon vide de la belle. S'interrogeant, elle avait sûrement du se réveiller plus tôt que prévu. Beaucoup plus tôt. Commençant tout doucement à perdre son sang-froid, ce ne fut qu'après une légère analyse du paysage qu'il reconnu son Reiatsu dans l'arrière boutique. Un sourire en coin se dessina alors sur son visage et il se précipita tout d'abord vers sa cuisine, prenant le temps de finaliser son thé. Puis, une fois fait, il se dirigea dans l'arrière boutique où il trouva Neko, assise autour de sa table favorite. Le sourire qui animait son visage voulait tout dire : Elle était heureuse qu'il l'ai trouvée. Loin d'être un adepte des remerciements, Kisuke prit place en face d'elle et posa la tasse sur la table. Avant qu'elle ne puisse esquisser le moindre geste ou sortir le moindre mot, celui-ci embraya sur le sujet de discussion d'actualité.



« Tu dois sûrement te demander ce qu'il s'est passé. Pour commencer, le Hollow qui s'est échappé de toi a laissé comme un "vide" dans ton corps. Or le vide attire la matière, ton monde intérieur s'est donc mis à se fissurer. Demande à ton ami, il te validera tout ça. C'était un risque à prendre pour l'extirper de toi. Heureusement que j'étais dans les parages, tu serais morte à l'heure qu'il est. » 

Marquant une pause pour qu'elle assimile tout ça, il ne la fixait pas avec un air sévère, au contraire. Il était inquiet. Un léger sourire se dessina pourtant sur son visage afin de la rassurer.



« J'ai utilisé une machine de mon invention pour te sauver. Normalement, tu ne risques plus rien. Mais ce n'est pas sans prix. Lorsque tu seras épris d'un violent choc émotionnel, la Hollowmorphose débutera. Je t'expliquerai ce que c'est au fur et à mesure, mais d'abord il faut commencer par le plus important : Comment te sens-tu ? » 






Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Dim 7 Avr - 18:39






'Air de violon dramatique'





Taka écouta, Burei quand à lui avait juste dit un "oui" fade, il se doutait que les fissures qu'il essayait de combler était dut à ce qui avait disparut que ce soit un Hollow ou autre, le retiré n'avait pas été sans mal et en fin de compte, le remède avait été plus rude que la maladie, mais c'était loin, peu de gens pouvait esquisser ce qui c'était passé. Taka se gratta la tête, ne sachant pas trop quoi dire, elle se contenta de prendre une tasse remplie du liquide chaud. Tournant la cuillère, elle la laissa choir contre un rebord, observant le doux fumet remonter de la tasse avec grace.

- Je me sens bien, tout semble être redevenu comme avant fit elle remarquer

Taka s'adossa un peu mieux à sa chaise, dissimula une douleur lancinante, mais elle garda ce sourire doux envers son sauveur. Elle croisa les bras sur son giron, puis soupira.

- Je dois tout de même vous remerciez, je me voyais déjà disparaître, dit elle, ouvrant doucement les bras pour mieux reprendre la cuillère et donner une brève rotation au liquide, A quoi dois je m'attendre Kisuke-san ? demanda la jeune femme

Burei lui avait déjà dit qu'ils ne seraient pas au bout de leurs peine, pour qu'il dise cela avant même que l'homme au bob s'explique c'est qu'une chose n'allait pas, mais pour le moment restait discrète, mais à l’affût.

- Quelques choses cloches, je ne sais pas encore quoi , mais j'aimerais savoir ce que vous entendez par choc émotionnel que va t-il se passer ? Et surtout quand ? dit elle

La jeune femme avait posée les mains à plat sur la table, son regard fixé à celui de Kisuke vient se perdre dans le bois de la table, passant doucement de sa tasse à la table, pour aller se perdre dans les fournitures de la salle. Taka ne savait plus quoi penser, être contente d'être en vie ou craindre de son propre jugement, des émotions fortes, elle était surement la femme la moins stable avec ces émotions, serait elle faire la part des choses, elle avançait sans filet sur un fil qui était sur le point de céder. Marcher dans le noir et attendre la lumière.

- Et si j'arrive à surmonter tout cela, que va-t-il arriver de moi demanda Taka, ramenant ces mains contre elle.

Dans la foret, son âme se brisait, il n'y avait rien après, pas de transformation, pas de changement, pas de vie ni de mort, il n'y avait qu'un vide obscure, un néant, l'oublie. Ce sentiment la déchirait, le simple fait de s'en souvenir était comme une lame que l'on tournait dans une plaie béante. Elle se demandait quand elle finirait par devenir forte, quand tout cela finira par révéler comme par magie une force qu'elle parviendra à utiliser pour sauver au lieu de détruire.

Taka vint enfermer sa tête dans ces mains, en silence, quelques gouttes salée tombèrent sur son Kimono. Elle avait faillit mourir, elle ne pouvait pas faire comme si cela ne la touchait pas, prise entre joie et colère contre elle, Taka essayait de ce calmer, envoyant sa tête en arrière, elle prit une grande bouffée d'oxygène.

- Désolé dit elle, essayant de garder la pause, le temps que les larmes disparaisse pour enfin venir à nouveau fixer Kisuke en attente de réponse.














Dernière édition par Taka Neko le Lun 8 Avr - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 71
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : PC - Jeux vidéos
• HUMEUR : Très bonne

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Ex-capitaine de la 12ème division
Points d'experience:
80/410  (80/410)
Niveau: 25

Lun 8 Avr - 17:36




Mon premier client !



« La rose est un jardin où se cachent des arbres. »


Je me sens bien, tout semble être redevenu comme avant

Cette phrase, aussi normale était-elle, résonna dans la tête de Kisuke. S'il avait du gagner dix yens à chaque fois qu'on lui disait ça, il serait bien plus que milliardaire actuellement. Les gens se cantonnaient bien trop souvent à ce qu'ils voyaient et bien moins à ce qu'ils ressentaient et c'est souvent ce qui les menait à leur perte. Hochant la tête de haut en bas, le visage souriant, le blondinet ne voulait surtout pas faire paniquer son amie, au contraire : Il voulait la ménager. Ce qui l'attendait n'allait pas être de tout repos. Puis les remerciements arrivèrent. Une petite moue s'afficha alors sur le visage de l'Urahara qui, de toute évidence, ne tenait aucunement à être remercier. Au contraire, il se sentait lui-même coupable de l'état de la jeune femme et s'en voulait pas mal. Souvent, dans sa vie, il avait fait des expériences du même genre mais jamais aussi poussées. Ecoutant attentivement ses questions, le coeur lourd, l'homme au bob baissa le visage. Son expression redevint tout à coup plus sérieuse, à la limite du dramatique. Pas pour elle, mais pour lui. Il n'avait pas eut le choix, alors pourquoi culpabilisait-il autant ? Après tout, c'était soit ça soit la mort. Malgré tout, il s'en voulait vraiment. Soudainement, la Taka s'excusa. Relevant le visage, Kisuke pu observer des larmes rouler sur ses joues. Serrant les dents, il fallait qu'il se montre fort ; Plus fort qu'il ne l'avait jamais été. Reprenant un sourire qu'il se savait forcé, cachant son inquiètude plus qu'imposante, il passa un revers de doigts sur le visage de son interlocutrice, essauyant par la même occasion les larmes qui s'y étaient formées.



«Peu de gens peuvent se vanter d'avoir connu une aventure aussi palplitante que celle dans laquelle tu t'engages. Certes, elle n'est pas sans danger et il est vrai que je ne serai peut-être pas suffisant pour t'épauler, mais en tout cas elle n'est pas sans récompense non plus. » 

Reprenant ses esprits, il déglûtit avec difficulté. Jusqu'à présent, il était resté mystérieux mais il lui fallait à présent entrer dans les détails. Reprenant chacune des questions de Neko une par une, se remémorant chacune d'elle, il chercha le moyen le plus fin d'y répondre, mâchant ses mots allègrement.



« Si un jour il s'avère que tu combats et que tu tombes à bout de force ou qu'une grande rage ou tritesse s'empare de toi, il est possible qu'"il" surgisse. Ton autre toi. La partie "obscure" de ton inconscient. En effet, le procédé que j'ai utilisé sur toi implique l'Hollowmorphose. Cette "chose" tentera encore une fois de prendre le contrôle de ton corps ; De ton côté, il te faudra la dompter. Oui, tu risques de mourir. Oui, je risque de te suivre. Et oui, pour l'instant je ne peux pas te dire ce qu'il t'attend réellement. Mais si jamais tu surmontes tout ça – et compte sur moi pour t'y aider – alors tu obtiendras une force que très peu de personnes peuvent se vanter d'avoir. On apelle les personnes comme toi des "Vizards". S'il y a bien une chose que tu dois faire, c'est ne pas abandonner ... » 

Marquant une pause, ses yeux fixèrent alors la table en face de lui. Tapotant des doigts sur celle-ci, il se mordit alors sa lèvre inférieur. C'était dans ces cas-là qu'il avait besoin de son bob ; Pour cacher ses yeux. Ses émotions. Ses expressions. Il ne voulait pas paraître triste, mais plus il entrait dans les détails et plus son coeur semblait peser lourd.



« ... et ce serait plutôt à moi de m'excuser. Je suis vraiment désolé ... » 






Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Lun 8 Avr - 18:15






Allez Kisuke met ton bob !





Elle avait posée la main sur le visage de Kisuke sans vraiment s'en rendre compte, elle paraissait sérieuse, un sourire franc et le regard encore humide. Elle laissa tomber sa main le long du cou de l'homme au bob puis elle se rassit.

- Je vais bien Kisuke-san et cela juste grâce à vous qu'importe le procédé ou ce que cela devra entraîner plus tard dit elle, se grattant la tête, elle eut un rire gêné, Puis je suis sur que vous serrez la pour me libérer d'un sort tragique fit elle remarquer

Bien entendu, Burei qui écoutait cela d'une oreille distraite savait pertinemment que la jeune femme ne parlait pas de la libération qu'elle a eut avec l'autre hollow mais d'une vrai libération que seul la mort pourrait offrir. Joignant les mains derrière la tête, la jeune femme pensait tout de même à l'épée de Damoclese qui était suspendu au-dessus de sa tête. Dans les ombres du monde intérieur, une nouvelle ombre se découpa puis la chose entra dans la pièce. Burei la vit se mouvoir tranquillement, le monde restait tel quel, la nouvelle venue ne cherchait pas à prendre le pouvoir, c'était une visite de convenance, enfin cela pouvait s’appeler comme sa, ou bien la chose cherchait à prendre la mesure de la force de Taka. L'ombre s'écarta, pour une fois il perdit la forme humanoïde pour une corpulence plus ample et surprenante. La jeune femme leva la main, son teint était blanchâtre, la chevelure noir tombait sur ces épaules avec une grâce certaine, le regard dorée sur fond noir passa sur Burei, il pouvait y lire l'amusement.

- Doucement Burei, après tout je ne suis pas ton ennemie, je suis un peu toi si on va par là fit remarquer la chose, Burei reprit une forme plus humaine, il croyait être le seul à l'avoir remarqué, mais visiblement il se trompait lourdement.

La jeune femme roula les volutes d'ombres par un mouvement de poignée rapide, son regard glissa doucement sur le corps de Burei, si ce dernier aurait pu, il en aurait ressentie des frissons. Sous le sourire de la chose, il n'y avait rien qui puisse survivre, la douceur inhérente à la folie de Taka n’existait pas dans cette chose.

- Tu es encore suffisamment fort pour me contenir, mais tu dois admettre que je prends doucement le dessus fit elle remarquer, avançant comme une enfant, sautant un peu, lançant ces jambes en avant mirant autour d'elle avec intêret.

Elle visitait alors que dans le monde réel, Taka attaquait sa tasse de thé après une longue hésitation.

- Dite moi Kisuke-san comment savoir si vous n'avez pas juste combler le vide sans déclencher d'Hollowmorphose ? demanda la jeune femme, après tout, l'homme au bob avait utilisé son matériel sur des Shinigami qui n'avait aucun problème.

Taka pensait cela comme une bouée de secours, bien qu'elle se demandait comment serait son mauvais coté, était il possible de ce battre soit même. Tellement de question, Burei restait étrangement silencieux , mais lui aussi avait le droit à ces pensées, elle préféra rester loin, pour le moment chacun devait faire le point pour mieux faire face aux prochains combats.

- Elle a l'air sympa, dommage que son petit coeur ne soit pas adapté à la puissance que tu lui donne fit remarquer la chose

Les ombres de Burei entourèrent la jeune femme, cette dernière s'approcha, toisant l'être d'un regard glacial. Habillé d'un Kimono aux couleurs inversées, les deux se regardèrent, prêt à déclarer la guerre, les ombres se mirent à entourer la chose, cette dernière les écarta d'un mouvement de la main, mais ils revinrent à l'attaque.

- Tu ne me contiendra pas longtemps Burei, à force de vouloir la protéger tu la rends plus faible, elle compte trop sur toi mon chère fit remarquer la jeune femme.

Burei grogna, les ombres mangèrent la jeune femme pour mieux la faire disparaître, les ombres revinrent en Burei, se dernier observa le monde intérieur avec une certaine crainte. Taka était forte, mais plus forte qu'elle même il ne pouvait pas le savoir, le combat était inévitable.

- Taka gagnera fit remarquer Burei à sa propre solitude et seul un rire lugubre lui répondit.

Taka posa brutalement la tasse sur la table, elle leva les bras comme si la jeune femme venait enfin de battre un records, il fallait avouer que ce n'était pas faux, c'était la plus grosse tasse de thé qu'elle parvenait à terminer. Elle posa ces couples sur la table, mit sa tête sur ses poings.

- Que dois je faire maintenant Kisuke-san ? demanda la jeune femme, un air un peu malicieux vint habiter son regard, cela n'annonçait rien de bon.












Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 71
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : PC - Jeux vidéos
• HUMEUR : Très bonne

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Ex-capitaine de la 12ème division
Points d'experience:
80/410  (80/410)
Niveau: 25

Mar 9 Avr - 14:38




Mon premier client !



« On a peur, on s'imagine avoir peur. La peur est une fantasmagorie du démon. »

Détournant les yeux aux propos de la jeune fille, Kisuke ne s'était jamais senti aussi coupable. En effet, la plupart de ses sujets – si ce n'est l'integralité – étaient consentants lors de leur transformation. Même si tout ceci n'avait pas été facile, même si peu d'entre eux avaient survécus en pleine connaissance de causes, il n'avait jamais espéré les voir mourir. Loin de là. Seulement, c'était leur choix, pas le sien ; Et dans notre présent actuel, Urahara venait de transformer pour la première fois quelqu'un sans son accord. Loin de sa déontologie, loin de son éthique, tout perdait de son sens. Certes, sa vie était sauve, mais pour combien de temps ? Les yeux plongés dans un vide sidéral – aussi vide que son coeur sur le moment – l'homme au bob ne se sentait vraiment pas bien. La chaleur de la main de son interlocutrice le réchauffa volontiers, mais ce ne fut que temporaire. Elle s'inquiètait pour lui alors que son état était bien pire. Pourquoi ? Le blondinet ne comprenait pas cet état d'esprit. Comment pouvait-elle se soucier plus de la vie de son futur meurtrier que de la sienne ? Sans queue ni tête. Peut-être était-ce ce que les humains dictaient "Le coeur a ses raisons que la raison ignore" ? De toute façon, il lui devait beaucoup. Il avait une dette envers elle. Joignant ses mains sur la table, il plongea à nouveau son regard dans celui de la belle. Cette fois, ses yeux avaient changés : L'aspect mélancolique avait disparu pour laisser place à une détermination sans faille. Il devait à tout prix l'aider, quitte à y laisser sa propre vie. Oui, maintenant c'était à son tour de laisser son cerveau de côté.



« Si tu as survécu, c'est qu'il y a forcément eu Hollowmorphose. Sinon, tu ne serais plus là ... » 

Déglutissant avec difficulté, Kisuke sépara ses mains pour les poser à plat contre la table. Il voulait ressentir de la matière, il voulait se persuader qu'il ne dormait pas, qu'il n'était pas en plein cauchemar. Se raclant alors la gorge, il cherchait les mots pour tout lui expliquer dans les moindre détails.



« Maintenant, tu as plusieurs choix devant toi. Soit tu repars comme tu es, auquel cas tu risques fortement de mourir dans les jours qui suivront. Peut-être pas demain, mais dans peu de temps. Ou alors tu me fais confiance – et je sais que c'est beaucoup demandé après ce que je t'ai fais subir – et je t'entraînerai. Tout d'abord, il te faudra apprendre à contrôler tes émotions et tes actes. Ensuite, tu pourras revêtir ton masque de Hollow. Ce dernier augmentera considérablement tes capacités quelles qu'elles soient, mais il tentera avant tout de te corrompre. Un peu à l'image du Hollow que j'ai extirpé de toi, tu devras affronter ton ennemi intérieur pendant que je retiendrai ton corps. Malheureusement, tu n'auras que quelques minutes ... après lesquelles il me faudra te tuer ... » 

Posant ses doigts sur ses tempes, il se massa longuement le haut du crâne. Il voulait se réveiller, sortir de là, mais il n'avait pas le choix. Il avait fait une erreur, aussi devait-il la payer. Toussotant un léger coup pour cacher sa gêne, il reprit alors.



« Je comprendrai qu'il te faille du temps pour réfléchir. Ce n'est pas chose aisée que de prendre une telle décision ... » 






Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Mar 9 Avr - 21:37






J'avais pas fait gaffe que tu avais répondu ><





Taka rigola, gêné par ce regard perçant qui lui donnait envie de vite courir derrière un meuble pour miauler. Des relent d'une autre vie surement, mais elle garda son calme et son sérieux, Kisuke semblait gêné, avait elle fait quelques choses de mal, peut être qu'il croyait que c'était lui qui avait fait une chose qui ne fallait pas. Taka se leva, elle fit doucement le tour de la table, une fois puis deux avant de se rasseoir les bras ballant. C'était sur et certain une minuterie c'était mit en branle derrière elle, quelques choses c'était déclenché qui venait aspirer chacune des secondes de sa précieuse existence, mais elle n'en voulait en rien à l'homme au bob.

- Bien sur que je vous fais confiance, vous m'avez sauvé deux fois fit elle remarquer, levant deux doigts pour bien marquer qu'elle avait une dette éternelle envers l'homme au bob, Je pourrais juste sortir un peu avant que vous vous mettiez à me mal traiter dit elle un petit sourire narquois en coin.

Burei ne savait pas si c'était une bonne idée de sortir maintenant, avant il aurait donnée jusqu'à son existence en pariant que le monde intérieur avait un temps ralentie et pourtant maintenant il en manquait, la chose semblait enfler dans les ténèbres de son corps, il ne pourrait pas contenir le monstre bien longtemps, mais il ferait au mieux.

Taka avait envie de sortir, pas pour fuir, elle reviendrait vers Kisuke pour ne pas mettre en danger d'autre personne, mais elle avait faillit y rester, elle avait besoin de se sentir vivante, au moins une fois avant de remettre sa vie dans la balance, elle tapota la table dans un rythme rapide puis légèrement plus lent avant de fixer à nouveau l'homme au bob.

- Comment avez vous eu cet outil qui m'a transformé demanda la jeune femme, tout à coups sa curiosité se réveillait.

L'hollowmorphose ne devait pas être une chose apprécié de la soul society, elle qui violait les lois avec acharnement, l'homme au bob la surpassait de loin, cette réflexion la fit sourire, chose étrange de retrouvé deux malandrins comme eux autour d'un thé, étrange qu'aucune faction Shinigami ne soit déjà entrée pour mettre aux arrêt deux danger potentiel, bien que pour le moment elle passait pour un danger des plus faible.

- Je te promet Burei il n'y aura que peu de violence lors de notre rencontre, alors n'essaye pas de m'enfermer de cette manière fit remarquer la Taka blanchâtre au regard d'or et de ténèbres.

Burei n'écoutait pas, elle était sortie à nouveau de nul part, cette dernière semblait animé par les mêmes résolution de rien n'écouté que sa Taka, l'ombre regarda la jeune femme qu'il avait en face de lui, il se trompait sur un point, l’irrévérence était la même, le coté esthétique était la même, mais la chose qu'il avait sous son regard de ténèbres était terriblement plus dangereuse que la Taka qu'il connaissait. Burei soupira.

- Ne vous inquiétez pas Kisuke je maîtrise totalement mes émotions ! fit remarquer la jeune femme, frappant la table d'un poing ferme

Burei en entendant sa croyait que le monde allait s'écrouler sous un tel mensonge, bien que peu utilisait le mauvais terme, si Kisuke venait à dire que Taka était petite, c'était persuadé que le magasin n'allait pas rester debout. La jeune femme gardait d'importante blessure psychologique qui était tous relié à sa taille et ces formes adolescentes, des blessures aux réflexions brutales.

- Vous parviendrez à me tuer malgré le masque ? demanda la jeune femme, très sérieuse, pas comme si elle croyait qu'elle deviendrait nettement plus puissante que l'homme au bob, mais elle craignait pour la vie de son sauveur. Une question mal dite, mais de véritables craintes perçait dans son regard.












Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 71
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : PC - Jeux vidéos
• HUMEUR : Très bonne

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Ex-capitaine de la 12ème division
Points d'experience:
80/410  (80/410)
Niveau: 25

Mer 10 Avr - 14:57




Mon premier client !



« Chaque douleur est une mémoire. »

Oui, notre blondinet commençait à avoir peur. Oui, il s'inquiètait pour la première fois depuis longtemps pour quelqu'un d'autre que sa propre personne. Oui, tout était de sa faute et il en avait gros sur la conscience. Mais malgré tout ça, il gardait le sourire quelque soient les circonstances. Toujours semblant paraître heureux, il conservait son humour de toujours. Pourtant, en cet instant, il n'avait aucunement envie de faire une blague. La femme qui lui faisait face – aussi forte était-elle – n'y survivrait peut-être pas. Elle, par contre, ne s'inquiètait pas outre mesure, ce qui était tout à fait normal. Après tout, elle était loin de s'imaginer l'ampleur des dégâts. Et malgré tout ces évènements, nonobstant la situation dans laquelle Kisuke venait de les fourrer, la belle lui faisait toujours confiance. Certes, il lui avait sauvé la vie, mais à quel prix ?

« ▬ Merci ma chère ... »

Marquant une pause, à cet instant l'Urahara se rendit compte qu'il ignorait tout d'elle, jusqu'à son nom. Lors de leur premier affrontement, il s'était contenté d'en apprendre plus sur son arme – Burei – sans pour autant lui demander son nom. Maintenant il le regrettait.

« ▬ Ce que nous aurons à traverser ne sera pas une mince affaire. Il faut t'attendre au meilleur comme au pire ! »

Eludant la scène mélancodramatique qu'un revers de la main balaya, Kisuke se leva alors lentement de sa chaise. Ses mains, précédemment posées sur la table, reprirent en main sa fameuse canne. Bénéhime, son amie de toujours, l'avait accompagné chaque jour jusqu'à aujourd'hui alors il ne pouvait décidément plus s'en séparer. Puis, la question fatidique arriva. Se stoppant dans son mouvement au moment où il voulu se retourner, ses yeux se posèrent contre le mur. Le regard vide, il n'osa même pas jeter un oeil à son interlocutrice pour lui répondre, peu fier de ce qu'il avait fait.

« ▬ C'est tout simplement moi qui l'ai crée ... »

Ne voulant pas qu'elle se méprenne sur ses intentions, il se mit alors à déglutir péniblement avant de reprendre là où il en était, cachant au possible sa voix légèrement tremblante.

« ▬ A la base, cette pierre devait séparer un Hollow de l'âme qu'il avait dévoré. Malheureusement, c'est un échec total ... »

Se positionnant soudainement face à la fenêtre, il jeta un regard dehors . Peu de monde sortait les jours de travail ce qui arrangeait largement l'ex-capitaine. Sa cliente voulait faire un tour, ce qui pouvait être potentiellement dangereux pour le village. Mais d'un autre côté, ça aurait aussi pu être sa dernière balade. Frappant le sol de sa canne, il se retourna et sourit à Neko.

« ▬ Que tu maîtrises tes émotions ou pas – bien qu'il en doutait fortement – je ne peux te laisser sortir comme ça. Pas toute seule en tout cas ... »

Un sourire malicieux sur le visage, il voulait lui faire comprendre là où le scientifique voulait en venir. Si elle devait se balader, ce serait sous la surveillance de ce dernier – plus ou moins rapprochée. Son visage se referma alors lorsque la petite humaine se posa des questions sur ses compétences. Loin d'être énervé, il se demandait juste comment elle pouvait douter de lui sur ce point là.

« ▬ Ne t'inquiètes pas pour ça .. »





Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Mer 10 Avr - 18:05






Et si on faisait bouger les choses xD





Dehors, elle croyait que tout ce que pouvait lui offrir dame nature allait combler ce mal être qui grandissait doucement, mais elle se trompait. Kisuke et Taka était sortie de concert, la jeune femme lui avait tout de même demandé - si le cas se présentait - si elle pouvait aller toute seule au toilette, à cela elle avait gratifier l'homme au bob d'un petit clin d'oeil et d'un rire doux. Les rues d'un point de vu d'une âme était totalement différente, les gens passaient sans vous voir, vous pouviez escalader nager ou quand bien même courir dans les airs sans que la moindre personne ne vienne crier au diable ou au messie. Taka avait toujours apprécier cette douce liberté qu'offrait la forme Shinigami, mais à ce moment, bien que souriante et essayant de combler le silence avec quelques questions bateaux.

Ce mal être, comme un poison venait de l’absence de Burei, aucune réponse quand elle essayait de lui parler, qu'une sorte de vide menaçant, tout à coup ces remarques assassines lui manquait. Quand elle fut prise de quelques vertige, elle s'arrêta contre un mur, se laissant tomber au sol, elle leva la main dans la direction de Kisuke pour lui montrer qu'elle était encore consciente.

- Ne me tuez pas maintenant Kisuke-san, ma présence vous manquerait trop dit elle, on pouvait sentir le sourire dans sa voix, la tête basse, les cheveux lui tombant devant le visage, Je crois qu'à force de tout supporté sans s'arrêter sa fini par jouer quelques tours finit elle par dire après quelques minutes de silence.

- Burei ou es tu ? demanda-t-elle, les yeux fermés, elle essayait de trouver une lueur dans le marasme sombre, cette sensation désagréable de chut s'arrêta en même temps qu'une voix s'élevait.

- Burei ne t'entends pas mais moi oui fit remarquer une voix féminine, étrangement nasillarde, Taka leva la tête dans son monde intérieur tout semblait normal, mais au lieu de Burei, son sosie blanchâtre se tenait en face d'elle, assise en tailleur, elle gratifia Taka d'un grand sourire, celui la que devait réserver un prédateur à sa proie favorite, juste avant de la dévorer.

- Tu es ..

Le sosie blanchâtre fit un mouvement de rotation de la main pour chasser les dires de Taka et toutes ces évidences qu'elle allait bien pouvoir citer.

- Oui je suis dit elle, écartant doucement les jambes, elle soupira d'aise, J'ai cherché longtemps un nom, puis le tient à l'envers sa serait risible fit elle remarquer, elle tendit sa main dans la direction de Taka toujours ce sourire figé sur les lèvres, Appel moi Neko et toi sa sera Taka bien plus simple ainsi finit elle par dire.

- Et maintenant que compte tu faire, Kisuke m'a parlé de tout cela fit remarquer Taka, se levant, sa voix empruntait le chemin du cris et pour toutes réactions Neko rigola.

Cela fit l'effet d'une douche froide, la jeune femme recula d'un pas comme sous l'effet d'un coup porté plus par surprise que par force.

- Je ne suis la que pour m'amuser, faire le tour du propriétaire avant de prendre mes fonctions dit elle, imitant Taka, elle se leva et s'approcha d'un pas sur s'arrêtant à quelques centimètre de la jeune femme, les deux se toisèrent du regard, l'une se demandant ce qui allait se passer, l'autre s'imaginant sortir de ce monde pour mieux prendre ne main son destin .

- N'espère même pas gagner lança Taka, sa répartie manquait de punch, mais le plus important c'était bien souvent de montrer les dents le premier, essayant de trouver une faille dans le regard glacial de son alter-ego.

Neko posa une main sur l'épaule de Taka, cette dernière voulu la chasser, mais déjà le visage de son ennemie venait presque se coller au siens, le regard jaune cherchait à trifouillé au plus loin dans son âme.

- Qui te dit que ne je suis pas déjà entrain de gagner ? demanda Neko

Dehors, alors que le temps s'écoulait très lentement dans le monde intérieur, Taka avait fini par relever brusquement la tête, bouche ouverte sans un cris à prononcé, la main allant chercher son arme pour mieux attaquer la première personne qui se trouverait devant elle. La jeune femme perdait tout contrôle, de sa bouche une mélasse blanchâtre vint se coller sur une partie de son visage, le regard était devenu noir et or, les coups la nouvelle Taka au commande semblait essayer de taner le cuire de la route à grand coup de fourreau.

Il n'y avait qu'une bête au commande, elle finit par prendre la voie des aires, se propulsant le plus vite qu'elle put pour une fois en l'air hurler à la mort. Un nouveau danger s'éveillait en ce monde.












Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 6:41


Revenir en haut Aller en bas
 

Sur un tempo affannoso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tempo Tempo No Mi
» Tempo, le temps t'es compter...
» [AIDE AUX MEMBRES] Les petits services de Noza' [PAUSE tempo]
» Cazzo di tempo...! Flav & Ju & Ad
» ♫ Climb on board • We’ll go slow and high tempo ♫ + Jae


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-