AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Quand la curiosité vous pousse a tout !-Kisuke-Reita.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 27
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : Chanter
• HUMEUR : Simple

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: 4ème siège de la 6ème division
Points d'experience:
0/245  (0/245)
Niveau: 14

Dim 31 Mar - 14:48


Me voilà de nouveau à Karakura, je n’aurais pas cru y retournais autant mais cela ne me déplaisait pas t’en que ça ! Sortant du nouveau du portail, je me retrouvais face à un vieux magasin, aux portes coulissantes et aux allures verte et blanche. C’était le magasin de Kisuke Urahara, l’ancien capitaine de la 12éme division et créateur du…Du…Machin truc qui cause pas mal de problème en ce moment. J’avais décidé de lui rendre visite juste par curiosité, c’était grâce à lui si j’avais pu vivre aussi longtemps dans cette ville avec mon corps artificielle ! Je pouvais au moins le remercier !
Comme d’habitude dans mes longues robes à manche courte vêtue d’une ceinture, je m’avançais vers la porte pour l’ouvrir.

-Bonjourrrrrrrrrrrrrrrrrrrr, il y a quelqu’un ? Demande ai-je en restant sur le palier.

Je regardais autours de moi, il y avait peu de lumière, les ton vert blanc étaient toujours là et je voyais deux trois cartons qui jaugeait l’entré. La porte d’en face s’ouvrit et je vis alors Une immense personne qui aurait bien pu être body garde si il n’avait pas ses étranges…Moustaches ou cheveux je ne sais pas lesquels des deux est étrange…

-Oh bonjour est-ce que Kisuke Urahara est là ? Lui demande ai-je en relevant la tête.

Il me fit signe de la tête que oui, j’enlevais mes sandales pour le suivre sur les tatamis, je vis alors un homme allongé sur le côté, béret sur la tête et éventail a la main –bizarrement ses vêtements étaient assortie a son magasin…. –Je souris et me salua.

-Bonjour je m’appelle Umi Oramu, vous êtes Urahara Kisuke ???????




Dernière édition par Umi Oramu le Lun 15 Avr - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 71
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : PC - Jeux vidéos
• HUMEUR : Très bonne

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Ex-capitaine de la 12ème division
Points d'experience:
80/410  (80/410)
Niveau: 25

Dim 31 Mar - 15:09




Une fleur rare ♫



« Il ne faut jamais battre une femme, même avec une fleur ; ça abîme la fleur. »


Le sommeil. L'activité préférée de notre cher Urahara. Toujours allongé dans son hamac, bob sur le visage, il détestait être dérangé. Ces temps-ci, de nombreuses personnes s'étaient décidées à lui rendre visite afin de régler des problèmes de Hollowmorphose – Incident survenu à cause de sa propre personne la plupart du temps. Mais plus bizarre encore, la Soul Society s'inquiétait de plus en plus de l'existence de cet homme qui, sans nulle doute, pouvait compromettre les pires secrets du Gotei 13. Se balançant de droite à gauche, il réfléchissait à un meilleur moyen de se cacher. Il lui faudrait peut-être plus rapidement qu'il ne le pensait changer de cachette. Mais avant tout, il devait s'occuper de ses affaires.

« - Patron, je crois qu'il y a de la visite pour vous ! »


Grommelant, décidément les gens n'étaient pas décidés à le lâcher tout de suite. Se relevant d'un bond, il fit de son possible pour effacer sa mauvaise humeur. D'un autre côté, rien ne lui disait que c'était une mauvaise nouvelle ou encore un de ces vautours malfamé affamé de connaissance, d'aide ou tout simplement avide. Replaçant son bob correctement, il entreprit de ramasser sa canne et de s'avancer en direction de l'entrée du magasin lorsqu'il remarqua une fleur rare qui était arrivée, toujours accompagnée du caissier en chef. Souriant à la vue d'une telle beauté, Kisuke se demandait ce qu'elle pouvait bien lui vouloir. Cachant une partie de son reiatsu, il pu néanmoins reconnaître en elle l'essence d'une shinigami. D'après la description qu'il se fit mentalement d'elle, il n'avait pas encore entendu parler de ses exploits. Ainsi, elle ne devait être ni capitaine, ni le grade inférieur. Mignonne, la jeune fille se présenta alors immédiatement lorsqu'elle le reconnu. S'inclinant alors légèrement, le blondinet se présenta à son tour. 



« Kisuke Urahara en chair et en os. Pas la peine d'être aussi formel, je ne vais pas te manger. » 

Tournant alors son visage en direction de Tessai, il frappa d'un coup le sol avec sa canne. Toujours sourire sur le visage, il fit un signe de tête à ce dernier, indiquant l'arrière boutique.



« Amène moi un thé vert s'il te plaît, je meurs de soif. Et toi, Umi Oramu veux-tu quelque chose ? » 

S'installant autour de la table qui trônait non loin de là, il fit signe à la brune de s'asseoir en face de lui tout en attendant sa réponse. Au final, il serait bien plus confortable de parler affaire à fesses reposées. Passant une main sur ses yeux, comme s'il réfléchissaitabondamment, il la reposa alors sur la table.



« Donc, que me vaux une telle visite ma chère ?  » 






Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 27
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : Chanter
• HUMEUR : Simple

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: 4ème siège de la 6ème division
Points d'experience:
0/245  (0/245)
Niveau: 14

Dim 31 Mar - 15:24


Je continuais de sourire à l’ancien capitaine, lui aussi souriait, j’essayais de le cerner en regardant ses yeux mais je fus frustrer de voir que l’ombre de son béret les caché la plupart du temps ! Il me répondit qu’il n’allait pas me manger alors évitons d’être aussi formel mais quand même, il était ancien capitaine, j’avais hâte de voir Kuchiki-sama devenir à son tour capitaine… Je m’étais promit de rester très forte pour le suivre le temps qu’il faudra ! Voir même toujours !
Il me proposa du thé qu’accepta avec plaisir, a la framboise bien sûr, je n’arrivais cas boire celui-ci. Le…Body Garde sortie de la salle après avoir posé le thé sur une petite taille ronde ou nous étions assis désormais. Toujours le visage radieux je regardais Kisuke.

« Donc, que me vaux une telle visite ma chère ? »

Je réfléchis pour bien trouver mes mots.

-Je voulais vous voir pour vous remercier avant tout. Commence ai-je.

Je plaçais la paume de ma main sur mon cœur.

-Grâce aux corps artificiel que vous avez créé j’ai pu vivre presque 17 ans dans le monde des humains en toute tranquillité, je ne sais pas comment j’aurais fait sans. Dis-je avec un sourire nostalgique en repensant à mes années d’humaine.

Je pris ensuite la tasse de thé que je pus doucement avant de reprendre.

-Et aussi j’étais curieuse de vous rencontrer


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 71
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : PC - Jeux vidéos
• HUMEUR : Très bonne

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Ex-capitaine de la 12ème division
Points d'experience:
80/410  (80/410)
Niveau: 25

Dim 31 Mar - 15:36




Une fleur rare ♫



« Le pardon est la plus belle fleur de la victoire. »


La fleur qui trônait à présent en face de l'Urahara était en train de s'épanouir. Était-ce du à l'atmosphère, bien moins lourde qu'avant, qui l'avait mis à l'aise, ou bien l'attitude du blondinet tout simplement ? Peut-être un mélange des deux en fin de compte. Se grattant le haut de la tête, il remercia son acolyte pour lui avoir apporté du thé et souffla dessus avant d'en boire une gorgée. En même temps qu'il humait le parfum agréable et doux de sa boisson, il écoutait attentivement ce que Umi avait à lui dire. Depuis le début, il s'était permis de la tutoyer en vue de son jeune âge, mais il se trompait peut-être. Après tout, si elle était Shinigami, elle se trouvait en ce moment même dans un corps artificiel à l'image d'elle-même. Flatté par les remerciement de l'Uramu, il ne pu qu'en sourire d'avantage. Levant alors la tête, il dévoila ses yeux et par la même occasion un visage rempli d'amusement. Il était bien rare qu'il s'octroie de telles fleurs, encore plus qu'il reçoive de telles visites. Pourtant, cela lui faisait chaud au coeur de voir que ses inventions avaient encore du succès – aussi vieilles furent-elles. Se grattant le menton, il attendit que la jeune fleur finisse sa phrase avant d'à son tour, réfléchir à une réponse.



« Et bien, par où commencer ... Je suis à la fois gêné et flatté par tant de compliments. Cela me fait vraiment plaisir de voir que même les plus jeunes générations de Shinigami me connaissent. Après tout, je n'ai jamais reçu la moindre visite juste pour que l'on me remercie. » 

Buvant de nouveau dans sa tasse, le blond chercha à se donner une certaine contenance. Sa dernière phrase expliquait pourquoi il avait tant de doutes sur les intentions de la belle. Elle était donc curieuse de le rencontrer, mais il y avait bien une raison non ? Plongeant alors son regard dans le sien afin de déterminer ses motivations, il se relaxa un peu plus en s'adossant allègrement contre le dossier de sa chaise.



« Et bien, je suis donc ici, devant toi. Si tu as quelque chose à me demander, des questions, n'hésite pas. Après tout, si je crée des choses, c'est pour faire plaisir aux gens comme toi, qui utilisent sans cesse mes inventions. Je suis content de voir qu'on ne m'oublie pas, en haut .. » 

Repensant un instant à la Soul Society, un sentiment de nostalgie s'empara rapidement de lui avant de repartir comme il était venu. Toquant à nouveau sur le sol avec sa canne, comme à son habitude, il posa un doigt sur sa bouche, comme pensif.



« Et toi d'ailleurs, de quelle division fais-tu partie ?  » 






Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 27
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : Chanter
• HUMEUR : Simple

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: 4ème siège de la 6ème division
Points d'experience:
0/245  (0/245)
Niveau: 14

Dim 31 Mar - 15:58


Je fus surprise de voir que peu de personne prenait attention à remercier l’ancien capitaine, ce n’étais pas n’importe qui quand même ! Quel manque de tact et de politesse envers lui, cela me choquerait presque… Je me demandais toujours pourquoi il n’était plus capitaine… J’avais demandé beaucoup de fois à Kuchiki-sama mais c’est comme si il m’éloignait du sujet le plus possible. Peut-être que je pourrais lui demander directement…Enfin je n’ai rien à perdre.

« Et bien, je suis donc ici, devant toi. Si tu as quelque chose à me demander, des questions, n'hésite pas. Après tout, si je crée des choses, c'est pour faire plaisir aux gens comme toi, qui utilisent sans cesse mes inventions. Je suis content de voir qu'on ne m'oublie pas, en haut .. »

Je fis un léger rire, c’est comme si il lisait dans mes pensées, oui j’avais des questions beaucoup. J’aimerais savoir toute les choses que l’on refuse de me dire, je me sens tellement bête de ne rien savoir, d’être sur protéger et éloigniez de tout, j’étais quand même 4éme siège ! Je suis grande maintenant j’en avais marre que l’on me traite comme une enfant.

« Et toi d'ailleurs, de quelle division fais-tu partie ? »

-Oh…

Je fus surprise de cette question, je réfléchis à mes mots de nouveau pour bien lui répondre.

-Je fais partie de la 6éme division, mon grade est du 4éme siège, je le trouve parfait pour moi maintenant et j’en suis fière mais j’aimerais devenir plus forte pour pouvoir aider au mieux mes camarades.

Je ne sais pas s’il s’en fichait ou non mais je me devais de lui répondre comme il fallait.

-Et…Oui j’aurais quelque questions, en réalité tout est très flou sur votre histoire et je dois avouais que ma curiosité a était poussé à bout, il est vrai que Mayuri-sama convient bien au poste de la 12éme mais…Vous êtes plus fort et plus intelligent que lui alors…Je voulais savoir pourquoi vous n’y êtes plus… Vous n’êtes pas obligé de répondre hein !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 71
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : PC - Jeux vidéos
• HUMEUR : Très bonne

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Ex-capitaine de la 12ème division
Points d'experience:
80/410  (80/410)
Niveau: 25

Dim 31 Mar - 16:42




Une fleur rare ♫



« C'est de la confiance que naît la trahison. »


Pourquoi une telle surprise lorsque Kisuke posa sa question ? Loin de lui l'envie de la gêner, mais il était vrai que cela lui brûlait l'esprit d'ignorer son grade. En partant de son âge, de sa corpulence, de son caractère, il ne l'aurait pas vu tellement haut gradé. Était-ce une sorte de prodige ? Déjà qu'il n'en existait pas des masses, si en plus elle devenait capitaine avant que lui ne le soit devenu, il commencerait sérieusement à se poser des questions. Non pas sur ses propres compétences, mais sur celles des membres de cette division. Souriant à la réponse de la jeune Shinigami, il ne pu que acquiescer d'un mouvement vertical de la tête.



« Umi, crois moi, c'est une quête honorable que tu abordes là, mais il faut avant tout que tu deviennes assez forte pour toi-même. Personnellement, au vu de ton âge, je trouve que quatrième siège est bien suffisant, peut-être même un peu trop haut. La plupart des gens de ta génération n'ont pas un tel grade, t'en rends-tu compte ?  » 

Sirotant à nouveau dans son verre, le blondinet fixait la jeune fille afin d'en déceler toutes les réactions possible. Il aimait bien cette Shinigami là – elle ne voulait pas paraître, elle se contentait d'être. Une qualité qui devenait bien trop rare de nos jours. Ses mirettes reflétaient clairement la joie de vivre et l'envie de tout savoir. La curiosité était un vilain défaut, mais le plus beau de tous aux yeux de l'ancien capitaine. Puis elle posa la question fatidique. Continuant de sourire, Kisuke n'avait aucunement l'intention de lui mentir. Pourtant, n'était-elle pas trop jeune pour savoir ça ? En tant que quatrième siège, ces données étaient confidentielles. Mais d'un autre côté, lui aussi à son âge rêvait d'en apprendre plus. C'est pourquoi il allait tout lui raconter.



« Comment te résumer ça rapidement ... » 

Se frottant alors le menton, pensif, il réfléchissait à la manière la plus correcte de rester évasif sur le sujet, sans pour autant omettre les détails les plus important.



« Pour faire simple, Mayuri est déjà un ancien criminel que j'ai libéré et embauché. En ce temps-là, j'ai créer une "chose", une abomination, capable de conférer aux Shinigamis le pouvoir des Hollows en échange de leur conscience. Aizen Sôsuke, à présent considéré comme un traître, m'a doublé et l'a utilisé sur des capitaines et membres de sa division – chose dont on m'a dès lors accusé à tord. Bien sûr, entre temps j'ai été blanchi, mais je ne peux pas revenir comme si de rien était et affronter le regard de tous mes amis qui m'ont trahi. Personne en dehors de Yoruichi et Tessho ne m'ont cru lorsque je disais être innocent. Au final, ils ont plus perdu que moi, c'est pourquoi je préfère mener ma vie paisiblement ici.   » 

Marquant un temps de pause, il souffla à nouveau sur sa boisson et en bu une gorgée.



« Comme tu dois le savoir, j'ai crée plusieurs inventions telles que le Gigai portable ou encore l'entraînement au Bankai de trois jours. Mais rien n'équivaut le Hogyokou, chose dont je t'ai parlé précédemment. Je l'ai toujours en ma possession, mais en sûreté, là où personne ne pourra jamais le prendre ...  » 






Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 27
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : Chanter
• HUMEUR : Simple

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: 4ème siège de la 6ème division
Points d'experience:
0/245  (0/245)
Niveau: 14

Dim 31 Mar - 17:10


« Umi, crois moi, c'est une quête honorable que tu abordes là, mais il faut avant tout que tu deviennes assez forte pour toi-même. Personnellement, au vu de ton âge, je trouve que quatrième siège est bien suffisant, peut-être même un peu trop haut. La plupart des gens de ta génération n'ont pas un tel grade, t'en rends-tu compte ? »

Je baissais les yeux, c’est vrai que c’était rare de voir des shinigamis de mon âge avoir un tel rang, je visais toujours plus haut toujours plus loin… Alors que mon ancien objectif a était briser, j’essaye de me consoler en pensant ainsi, c’était puérile et naïf mais…Comment arriverais-je à tenir debout sinon ?

-Oui je le sais Kisuke, mais… Je relevais ma tête vers lui en souriant. Ce but m’aide à tenir.

Je ne lâchais mon sourire quand il commença son histoire, je ne fis aucun mot, aucun commentaire, je buvais ses mots…Mais à la fin de son récit une rage sans non monta en moi, je me levais même de frustration.

-C’est totalement… Déloyale ! C’est…Dégelasse ! Je ne comprends pas qu’on ne met rien dit ! Vous méritez bien plus que d’être blanchis, être trahit de la sorte ils devraient tous se mettre à genoux pour implorer votre pardon !

Je me rendis compte après que j’haussais un peu trop la voix, je me rassis en m’excusant.

-Pardon…Je me suis laissé emporter c’est juste que… Que… Je suis désolé.

Je n’arrivais pas à dire exactement les raisons de mon énervement, peut-être que cela me faisait penser a trahison que j’ai vécu… Je détestais tout autant une t’elle injustice, Kisuke ne semblait pas en colère, non il était apaiser et ne regrettais pas et son invention était en sécurité…

-Vous m’impressionnez, à être aussi…Vous. Je ne sais pas comment vous faite.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 71
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : PC - Jeux vidéos
• HUMEUR : Très bonne

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Ex-capitaine de la 12ème division
Points d'experience:
80/410  (80/410)
Niveau: 25

Dim 31 Mar - 17:25




Une fleur rare ♫



« Le coeur gouverne la raison. »


Souriant à ses paroles, le blondinet ne pu qu'en être heureux. Se placer un but dans la vie, c'est tout ce qui comptait. Ce but, aussi ridicule puisse-t-il être, ce qui n'était pas le cas de la jeune fille, vous aide à avancer dans la vie, à aller de l'avant. La réaction de la belle, quant à elle, ne suscita ni la colère, ni la tristesse chez l'homme au bob. Au contraire, il répondit aux excuses de la brune par un petit ricanement joyeux. Cela lui faisait tellement plaisir de voir une telle joie de vivre, une telle envie d'exister, dans un corps si petit et si frêle. D'un côté, nous avions une petite fille très mignonne et exubérante, et de l'autre un Shinigami du quatrième siège. Le blanc et le noir. Son caractère, unique en son genre, lui servirait énormement plus tard car un tel débordement d'énergie demandait à être canaliser. Et quoi de mieux qu'un entraînement pour ça. Les compliments de son interlocutrices le firent à nouveau rougir, bien caché derrière son bob. Il se leva alors à demi et posa une main sur la tête de sa voisin. Comme d'une caresse, il voulait lui signifier que tout ceci n'était rien, qu'elle n'avait pas à s'énerver. Le fait qu'elle l'ait, elle aussi tutoyer, l'avait tout d'abord surpris avant qu'il ne trouve ça vraiment mignon. Après tout, il en avait marre de ces "Urahara-sama", de ces "Patron", de ces "Capitaine". La politesse des gens commençaient un peu à l'écoeurer, et la gentillesse de la demoiselle lui remit alors du baume au coeur.



« Tu sais, Umi, je suis ce que je suis, rien de plus. Je ne suis pas plus précieux que toi, que Tessho, qu'un chien. Tout ce que je fais, je le fais pour moi-même ou pour les autres. J'apprecie toutes les petites choses de la vie, c'est ce qui a fait de moi ce que je suis. Je ne demande pas aux gens de s'excuser, je ne demande pas aux gens d'oublier, tout comme je ne demanderai pas à la Soul Society de me réintégrer. La confiance, ça se gagne et ça se perd. Seulement, une fois perdue, elle est impossible à regagner. Les gens ne changent pas, ils évoluent. Mais pas toujours en bien.  » 

Levant alors la main, il tendit le plat de celle-ci vers le visage de sa voisine. Souriant de tout son plein, il ne savait pas si elle voyait où il voulait en venir.



« Je suis fais de chair et de sang, comme tout le monde. J'ai des défauts, comme tout le monde. Je vis avec, et j'en suis content. Toi, tu as encore toute une vie à parcourir. Tu rencontreras des obstacles, des pentes, des murs ; malgré ça, il faudra que tu t'accroches. Les gens te décevront, vraiment très souvent. Tu peux ne pas leur faire confiance, tu peux même les oublier, mais il ne faudra jamais perdre confiance en toi-même. Jamais. » 

SFinissant alors son thé, le blondinet attendait de voir la réaction de l'apprentie Shinigami. Une idée lui traversa alors l'esprit : Pourquoi ne pas l'entraîner au Bankaï, elle qui voulait tellement devenir plus forte ? Non, il était hors de question pour l'instant, les risques étaient trop grands.






Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 45
• INSCRIPTION : 17/09/2012
• LOISIRS : Secret
• HUMEUR : Secret

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Âme errante Most Wanted
Points d'experience:
60/275  (60/275)
Niveau: 16
Fujimi Reita
I'M LOST IN THE WORLD † AME ERRANTE

Lun 1 Avr - 17:00
Je ne me rappelais de rien....Ma vision était flou...Où était-je? Que s'était-il passé?

Je me rappelais d'avoir quitté Inuzuri afin de devenir Shinigami...J'en avais rencontré un capitaine s'entrainait, ce dernier était attaqué par un enfant un peu plus âgé que moi et j'étais pris en otage par un psychopathe qui me faisait froid dans le dos.....C'était tout ce dont je me rappelais.

Maintenant, je marchais pied sous le couché du soleil dans un étrange lieu. Le sol était dur et froid, il n'y avait pas d'herbe. Mes vêtements étaient déchirés j'étais couvert de poussière et blessé de partout. Heureusement qu'on m'avait pas volé mon précieux collier, sinon j'aurais été plus que mal. Ce bijou était important pour moi, je ne pouvais pas vraiment l'expliquer pourquoi. C'était juste cher à mes yeux. Comme s'il y fallait une raison pour cela, je vous jure. Je paris que c'était ces deux types qui m'avaient emmené ici. Était-ce leurs mondes? Je pouvais voir des maisons fait avec quelque chose de plus dur que le bois, je ne savais pas comment cela s'appeler. Les habitants de cet énorme village m'ignoraient pour je ne savais quel raison. Il ne faisait pas attention à moi. J'étais trop fatigué pour réfléchir. En plus, il y avait d'étrange machine qui roulait au milieu. Qu'est ce que c'était? Je n'avais jamais vu ça. En tout cas, une chose était sûre: je n'étais plus à la Soul Society.

J'étais attiré par cette sensation forte. Mes pas étaient guidés par cette puissance qui émanait dans un point fixe. Je ne savais pas ce qui m'attendais là-bas. Peut-être que je retrouverais Genesis? Non. Cette sensation....la nature était la même que celle des Shinigami. Je n'étais pas dans la Soul Society et il y avait des Shinigami? Étrange....Si c'était le Seireitei, j'aurais senti plusieurs auras, mais là il n'y en avait que peu. Deux ou trois, voir quatre, je ne le savais pas. Dans tous les cas, j'allais là-bas, suivant mon instinct. Arrivé à destination, je vis une maison qui ressemblait à celles qu'on pouvait trouver aux Rukongai. Était-ce là où je pouvais trouver des Shinigami? J'essayais de parler, mais ma voix ne sortait pas. Soudain, un géant ouvrit la porte. Je ne pouvais pas voir clairement à quoi il ressemblait car je sentais mes forces partir de mon corps et je m'évanouis aussitôt.





-What would be humans without love ?
-RARE.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 27
• INSCRIPTION : 23/03/2013
• LOISIRS : Chanter
• HUMEUR : Simple

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: 4ème siège de la 6ème division
Points d'experience:
0/245  (0/245)
Niveau: 14

Lun 15 Avr - 15:10


Alors que je souriais et parler tranquillement avec Kisuke, la porte coulissante derrière nous s’ouvrit, je vis alors « monsieur muscle » tenir dans ses bras un tout petit garçon. Je m’approchais rapidement de lui pour mieux le voir, il était frêle, très maigre, ses cheveux blancs étaient quelque peu salé par la poussière et des taches grises se voyaient. Mais surtout j’étais très inquiète à propos de ses blessures, je me tournais Kisuke qui semblait peu surprise de voir cette enfant ici, je le pris dans mes bras pour le mettre sur un drap. Je sentis alors que sa pression spirituel était différente de la normal, c’était une jeune âme errante, mon inquiétude redoubla, « monsieur muscle » apporta tout ce qu’il fallait pour soigner ce garçon, je souris un peu rassuré. Je brossais les cheveux du garçon pour enlever la poussière pendant que Kisuke le soignait, je comptais rester jusqu’à son réveille alors en attendant je fis du thé pour nous tous.
Quand le garçon fut soigné on le mit dans un lit pour qu’il puisse se reposer, je veillais sur lui en parlant un peu avec Kisuke, quand je vis l’enfant ouvrir les yeux je lui souris et lui expliqua doucement ou il était. Mais je ne pus rester plus longtemps avec lui, en regardent l’heure je du rentré sous peine de me prendre une sanction, je déposais un baiser sur le front de l’enfant et partie avec un signe de main vers la sortie. Je remerciais Kisuke pour son aide et son écoute avant de rentré dans un portail direction Soul Society !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 21:11


Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la curiosité vous pousse a tout !-Kisuke-Reita.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand l'ennui vous pèse, la plume vous apaise...
» Quand la faim vous pousse... [ Terminé ]
» Proposer un verre à un vieil ami est un plaisir! Surtout quand le patron vous offre le tout
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Quand rien n'est prévu, tout est possible.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-