AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

L'interview du 16 Mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 19/09/2012
• AGE : 354

• LOISIRS : Le combat
• HUMEUR : Fulminante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t1405-yan-l-evadee-de-shugo

Passeport
Rang: Ex-membre de la deuxième division
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Yan
BAD SHINIGAMI † EXILÉ

Mer 20 Mar - 18:36
    Nyaah nyaah, bonjour, bonsoir, ici le plus mauvais membre de BLT qui vous parle !! Moi !!

    Le sujet du jour, euh... En fait, je vais pas faire plus de chichi sinon on va penser que j'essaie de me donner des airs de stars de la présentation ce genre de truc, alors je vais rester soft et vous expliquer ce qu'est le sujet d'aujourd'hui. N'étant pas modérateur ou quoi que se soit de plus spécial qu'un autre, je me permet donc de polluer la partie "Discutions", en espérant que cette fois, les gens s'y intéresseront un minimum.

    Vous savez tous que Tite Kubo-sensei ne postera pas de chapitre pour cette semaine et pour cause puisqu'il assiste à une foire du livre en Allemagne. Du coup, ben voilà, il ne saura pas dessiner son chapitre, le 16 Mars, jours de l’évènement sus-cité, un Allemand du nom de Chitamachii s'est permis de faire une petite interview à notre auteur... Bien entendu, les questions en elles-mêmes ne sont pas des plus intéressantes, mais au moins, l'auteur nous apporte quelques indices réellement inestimable pour peu qu'on se donne la peine de les "analyser" correctement.

    Je tire les informations de BMX, voici les explications de Jinx :

    Jinx a écrit:


    Guten Tag

    Notre mangaka préféré Tite Kubo était en déplacement en Allemagne pour assister au « Leipziger Buchmesse », c’est à dire La foire du Livre de Leipzig, et nos chers voisins européens ne se sont pas privés pour lui faire subir un interrogatoire

    Et pour notre plus grand bonheur, un fan de BLEACH allemand présent sur les lieux a eu la gentillesse de retranscrire l’interview de Tite Kubo tout en nous faisant part de son expérience personnelle, et, pour nous faciliter encore plus le travail, il l’a rédigé intégralement en anglais alors que c’était plus difficile pour lui… Que demande le peuple !?

    Eh bien au cas où vous l’auriez demandé, nous vous proposons une traduction française complète de cette interview, et nous vous remettons en plus le texte original, car je le répète, c’est un Allemand qui a écrit en Anglais !

    Un énorme Danke Schön à Chitamachii !!!

    Attention!!! Certaines informations contenues dans cette interview pourraient vous SPOILER !!!


    Je réitère la mise en garde de ce bon Jinx : FAITE GAFFE AUX SPOILS !


    Voici l'interview :

    Chimatachii a écrit:


    Cette interview a été donnée par Tite Kubo le 16 Mars 2013, de 12H45 à 13H45 au « Leipziger Buchmesse » (ndt: La foire du Livre de Leipzig) à Leipzig, Saxe, Allemagne (stand E600, « The Black Sofa »). Les questions ont été rassemblées par les membres du forum Tokyopop Germany et posées par le Directeur d’édition Dr. Joachim Kaps via un interprète (une traduction orale). Les réponses de Tite Kubo ont été redites au public par le même interprète. Si j’ai fait des tournures de phrase incongrues que vous ne comprenez pas, je vous prie de m’en faire part. Je ferai de mon mieux afin d’éviter tout malentendu. Veuillez pardonner les fautes d’orthographe et la médiocrité de la grammaire (et tout spécialement la syntaxe et la concordance des temps), du fait que l’Anglais n’est pas ma langue maternelle.

    Joachim Kaps: « Vous attendiez-vous à ce que BLEACH devienne si populaire? »

    Tite Kubo: « Ça n’a jamais été mon intention de créer un manga pour qu’il devienne populaire. J’ai tout simplement commencé à dessiner une histoire parce que je voulais la dessiner. »

    Jo Kaps: « Existe-t-il des personnages tout particulièrement difficiles à dessiner? »

    Kubo: « Ichigo est très difficile. »

    Jo Kaps: « Qu’est-ce qui le rend si difficile? »

    Kubo: « À peu près tout. » (*il rit*)

    Jo Kaps: « Alors, diriez-vous avoir fait le mauvais choix en le dessinant ainsi? »

    Kubo: « Et bien… » (*il prend un air mélancolique*) « Je me demande toujours pourquoi Ichigo a autant la cote à l’écran. »

    Jo Kaps: « Parce qu’il est le héros? »

    Kubo: « Vous devez dire vrai. » (*il rit*)

    Jo Kaps: « En parlant de dessin, dessineriez-vous de la même façon les personnages pour un autre média que BLEACH? Comme par exemple les personnages d’un jeu vidéo pour quelqu’un d’autre? »

    Kubo: « ce serait vraiment difficile pour moi, du fait que je ne suis pas très doué pour visualiser ce que les autres personnes ont en tête en considérant le problème en question. Ça serait plus facile si leur esprit était connecté au mien. »

    Jo Kaps: « Lorsque vous colorisez les pages, vous servez-vous d’autre chose en plus des copic markers? »

    Kubo: « Et bien, je bifurque un peu parfois sur les crayons de couleur. Mais, de toute façon, je ne me sers pas d’ordinateurs, du fait que je manque d’expérience dans ce domaine. »

    Jo Kaps: « De nombreux lecteurs se demandent pourquoi vous avez tendance à dessiner des arrière-plans très minimalistes voire inexistants pour au contraire se concentrer sur les personnages. »

    Kubo: « L’arrière-plan détourne le lecteur de ce qu’il se passe à l’intérieur du personnage. À chaque fois que je délaisse l’arrière-plan, cela permet à mes lecteurs de voir le cœur du personnage. »

    Jo Kaps: « En plus du Manga, vous aimez aussi écouter de la musique. Mais si vous aviez à choisir entre les deux… »

    Kubo: « Je ne pourrais jamais laisser tomber le Manga. » (Le public l’acclame)

    Jo Kaps: « Des lecteurs débrouillards ont découvert que vous écoutiez de la musique en dessinant. Alors? »

    Kubo: « C’est vrai. »

    Jo Kaps: « Et les musiques sont en rapport avec le contexte? Comme quelque chose de calme quand le personnage est profondément plongé dans ses pensées ou du Hard Rock quand il s’agit d’un combat? » (Le public se met à rire)

    Kubo: « Parfois. La musique est plus là pour m’encourager que quelque chose que je choisirais pour coller à une situation. Une fois je pourrais écouter une musique calme pendant que je dessine un combat, et la fois d’après je pourrais écouter du Hard. »

    Jo Kaps: « De nombreux Mangaka ont des assistants qui prennent part à la charge de travail. Avez-vous des assistants? »

    Kubo: « Oui, j’en ai quatre. »

    Jo Kaps: « Et comment répartissez-vous le travail? »

    Kubo: « Mes assistants font [...] et les arrière-plans. » (Note: il a dit quelque chose d’autre, mais je n’ai pas compris l’interprète. C’était quelque chose en rapport avec des lignes.)

    Jo Kaps: « Y a-t-il quoique ce soit que vous ne permettriez jamais de faire à un assistant? Quelque chose que vous tenez absolument à dessiner vous-même? »

    Kubo: (*Il sourit*) « Les explosions et autres effets. Ils reflètent les émotions d’un personnage. »

    Jo Kaps: « BLEACH est riche en langues différentes. Les Quincy parlent Allemand, tous les noms Arrancar sont en espagnol. Les Fullbringers utilisent des termes anglais. Pourquoi? »

    Kubo: « Comme pour les Arrancar, Je pense que l’Espagnol présente des sonorités très passionnées et même un peu érotique, ce qui va de paire à leur train de vie. L’ Allemand sonne froid, dur et méthodique, quelque chose qui sied très bien aux méthodes directes des Quincy. J’aurais aussi aimé utiliser le Français à certains endroits, parce que ça sonne très élégant. Mais je n’arrive pas trouver un bon moyen pour l’inclure dans l’histoire. »

    Jo Kaps: « Je crois qu’il est l’heure pour un peu de dessin, non? »

    Kubo: « D’accord. Que voulez-vous que je vous dessine? »

    Les accompagnateurs de Tite Kubo choisissent quatre personnes dans le public, chacun devant choisir un personnage de BLEACH. Post-timeskip Hitsugaya et Nel (enfant) (le public rouspète, voulant voir la Nel adulte) sont choisis en premier, Kubo les dessine comme ceci: une Nel en pleurs s’agrippe sur l’épaule gauche d’un Hitsugaya excédé. Hitsugaya se tient en trois quarts de profil, sa tête tournée vers Nel. Le prochain couple est Ulquiorra (le public en chœur se met à huer la fille qui l’a choisi) et Yoruichi (le public approuve et applaudit). Kubo dessine Yoruichi dans le coin en bas à droite, en train de sauter de l’un des piliers géants rouges du Hueco Mundo et encore en train de retomber, regardant par dessus son épaule droite avec un air sévère. Ulquiorra saute après elle, sa main droite tendue en direction du dos de Yoruichi. [Note: tout le processus de dessin a été enregistré et sera très probablement disponible sur internet.]

    Jo Kaps: « Voilà une chose de faite. Revenons-en à notre sujet. Lorsqu’un autre média lié à BLEACH en dehors du manga est créé (films, jeux, produits dérivés), êtes-vous impliqué dans le processus ou vous n’avez pas le temps pour ça? »

    Kubo: « J’aimerais être impliqué. Malheureusement, je n’ai simplement pas le temps. »

    Jo Kaps: « D’après ce que l’on sait, vous êtes un joueur passionné. Avez-vous déjà joué à un jeu vidéo de BLEACH? Et si oui lequel est votre préféré? »

    Kubo: « J’y ai tous joué, mais je ne saurais dire lequel est mon préféré. Les noms de ces jeux ressemblent beaucoup les uns aux autre, je n’arrive pas à m’y retrouver. » (Le public se met à rire)

    Jo Kaps: « BLEACH a plusieurs ROCK MUSICAL (ndt: Les ROCK MUSICAL BLEACH sont des comédies musicales ou Opéra Rock), ce qui est vraiment exceptionnel. Nous savons que vous en avez vu au moins une. Quelles ont été vos impressions? »

    Kubo: « C’était une situation très étrange pour moi. Ces personnes sur la scène étaient un mélange d’acteurs humains bien réels et de personnages fictifs que j’ai moi-même créés. C’était une impression vraiment bizarre. »

    Jo Kaps: « Parlons un peu maintenant du contenu de BLEACH. Vos lecteurs allemands aimeraient savoir s’ils en sauront plus au sujet d’Ururu. »

    Kubo: « Ururu restera un mystère. I pourrais, cependant, changer d’avis, si révéler son passé bénéficierait à l’histoire dans une certaine mesure. »

    Jo Kaps: « Et Grimmjow? Il va réapparaitre? »

    Kubo: « Son destin sera dévoilé en temps voulu. » (Le public gémit d’impatience)

    Jo Kaps: « Pourquoi Kaien et Ichigo se ressemblent autant? »

    Kubo: « C’est de ce que traite le manga au Japon en ce moment même. »

    Jo Kaps: « Bien, ce qui veut dire qu’on le saura également dans un avenir proche. Pourquoi Aizen est-il toujours vivant? »

    Kubo: « Il est toujours nécessaire à l’histoire. »

    Jo Kaps: « Après la mort de Kaien, pourquoi Ukitake n’a-t-il pas choisi un nouveau Vice Capitaine pendant si longtemps? »

    Kubo: « Ni Sentaro ni Kiyone ne voulait prendre ce poste, alors ils ont ensemble assumé la tache de Vice Capitaine en tant que 3ème siège. »

    Jo Kaps: « Est-ce que Ichimaru est mort ou, comme Grimmjow, a encore une chance de réapparaitre? »

    Kubo: « Il est mort. » (Le public gémit de déception, moi étant celui à se plaindre le plus bruyamment) « C’était mieux pour lui de mourir ainsi. »


    Jo Kaps: « Vous avez présenté Ginjo Kugo comme étant le premier Shinigami Remplaçant. Pourquoi avoir fait de lui le premier, et non pas Ichigo? »

    Kubo: « La manière de changer un humain en Shinigami Remplaçant devait être connue au moment où Rukia a changé Ichigo en l’un d’eux. Comment aurait-elle pu connaitre toute la marche à suivre, si elle avait été la toute première personne à changer quelqu’un en Shinigami Remplaçant? »

    Jo Kaps: « Existe-t-il des histoires dont vous voudriez parler, mais que vous ne pouvez? »

    Kubo: « De telles histoires existent pour pratiquement chaque personnage, la plupart ont été mise au rebut faute de temps. Il y a, par exemple, l’histoire de ce que Grimmjow a fait avant qu’Aizen ne s’empare du Hueco Mundo. Je l’ai entièrement développée, mais ne pourrais jamais la raconter. »


    Jo Kaps: « Une requête des lecteurs exigeant un nouvel Artbook resurgit aujourd’hui encore continuellement. Il y a beaucoup de nouvelles images et de nouveaux personnages, mais aucun Artbook pour les montrer. Auriez-vous, par tout hasard, prévu d’en sortir un nouveau? »

    Kubo: « Ma maison d’édition me l’a encore redemandé récemment de le faire, et ils redemandent assez fréquemment. J’adorerais faire un nouvel Artbook, mais des problèmes de temps m’empêchent de le faire également. »

    Jo Kaps: « Merci beaucoup, Kubo-sensei. »

    Puisque plusieurs questions importantes que je souhaitais que Jo Kaps pose à Kubo-sensei ne l’ont pas été en faveur de fichues questions dont personne ne se soucie réellement, j’ai parasité le staff de Tokyopop Germany pour connaitre l’emploi du temps de Kubo et voir si il y avait le temps pour lui parler personnellement. À l’origine un membre du staff m’a parlé de la possibilité que Kubo répondrait à des questions directement après l’interview officielle. Ça ne s’est pas produit. De toute façon, j’avais demandé au staff de me donner un ticket qui me permettait d’obtenir un autographe de Kubo-sensei sur un Shikishi (ndt: papier fort pour la calligraphie). Quand j’ai demandé au membre susmentionné du staff s’il serait possible de poser des questions cette fois-ci, elle a secoué la tête. « Ne te donne pas la peine d’essayer », qu’elle m’a dit. Mais comme l’interprète de Kubo était présent quand il a signé le Shikishi, j’ai tenté le coup. Je dois admettre, à ma plus grande honte, que , à cause du nombre de fans impatients qui attendaient derrière moi et à cause de mon cœur qui cognait à 150 battements par minute, j’ai totalement zappé Busbee et je n’ai pu poser que deux questions, qui étaient sur Äs Nödt (parce que j’adore ce « sublime monstre voleur-de-Bankai sans-sourire »). Au début Kubo-sensei était un peu surpris par ma approche abrupte « Sensei, onegai! » (ndt: Maitre, une question) (sa réaction a été assez adorable, pourtant), mais il m’a ensuite gentiment répondu que:

    Äs Nödt est un homme. (À ma plus grande déception)

    Son épithète, ayant pour initiale « F », est en effet « The Fear » (ndt: la peur en anglais).

    Ce fut toute une histoire de s’approcher de Kubo-sensei pour récolter ces informations, aussi j’espère que vous pourrez tirer quelque avantage de cette interview et de ces deux réponses que Sensei m’a apportées.

    Mes sincères salutations, Chitamachii , le 17 Mars 2013 à 16H57 (UTC)





    Sur cette page vous pouvez avoir ma source et il existe une version française et anglaise de l'interview : Bleach Mx - L'interview du Mars





Fiche technique ; Fiche perso ; Mon journal

Dobble Fockeuz' ╭∩╮(︶︿︶)╭∩╮Spaïda Gal' !
Revenir en haut Aller en bas
 

L'interview du 16 Mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prostitution des mineurs/res au Champ-de-Mars.
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Interview Cedras
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-