AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Papy Yama in da place !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 6
• INSCRIPTION : 17/03/2013
• LOISIRS : RPG !
• HUMEUR : Posée

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Commandant en chef, capitaine de la 1ère division
Points d'experience:
0/515  (0/515)
Niveau: 32

Dim 17 Mar - 21:20
Yamamoto "Genryuusai" Shigekuni


© crédits avatar


Votre âge : Plus de 2000 ans
Votre sexe : Masculin (Incarnation de la virilité, même !)
Votre Race :Shinigami
Votre Rang : Capitaine de la 1ere Division, et Commandant du Gotei 13

Division : 1ère

Mon Test
Légende :
Rouge: Yamamoto Genryusai Shigekuni.
Rose : Unohana "Yachiru"
Marron : L'aubergiste
Orange : Le fuyard

Il y a plus de 1000 ans... Bien avant les jours sombres et les ravages de la guerre...
En ce temps là, Yamamoto Genryusai était encore jeune, ou du moins dans la fleur de l'âge. Il n'était pas encore ce vieillard ridé que nous connaissions. Il n'était pas ce chef de guerre imperturbable et sans failles qui serait amené à gouverner le Gotei 13, mais un instructeur, de l'école des arts des Shinigamis « Genryû ». Solidement épaulé par son bras droit Sasakibe Chôjirô, il ne vivait que pour le plaisir d'enseigner et de transmettre ses connaissances les plus anciennes à de jeunes gens prêts à devenir de fiers guerriers.
Aujourd'hui il avait fait une halte dans une auberge du Rukongai, pour se faire plaisir – les repas frugaux de son Académie ne le satisfaisaient pas toujours lui-même... Qui plus est, cela lui donnait l'occasion de voir du pays, car il ne connaissait pas du tout ce quartier où il se trouvait. Il buvait tranquillement une soucoupe de saké, tout en reniflant la bonne odeur de viande qui dégageait de son assiette. Genryusai aimait les choses simples, pas ces dîners extravagants que les familles nobles de la Soul Society avaient l'habitude d'organiser pour amuser la galerie.
Yamamoto entendit des hurlements étranglés qui provenaient du dehors. Il cessa de manger et regarda par la fenêtre. Il devait y avoir une bagarre pas loin... Il vit un premier ahuri courir comme un dératé et hurler à la mort :

« Elle est revenue ! Elle est revenue ! Aux abris, elle va tous nous tuer !! »

Il fut bientôt suivi de toute une foule qui courait les bras en avant, affolé, dans tous les sens avec des regards hagards, des nourrissons perdus criaient en appelant leur parents... Yamamoto avait rarement vu une telle débandade. A l'intérieur de la taverne, il entendit des raclements de chaises. Tout le monde mettait les voiles, fuyant l'établissement. Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? L'aubergiste rangeait précipitamment la vaisselle, en proie à la panique lui aussi, et saisit maladroitement des clefs dans un tiroir. Genryusai l'apostropha :

« Qu'est-ce qui se passe ? Qui est-ce qui est revenue ?

- Qui ?? Voyons, c'est la pire meurtrière de toute la contrée ! C'est... c'est... Uno... Unohana Yachiru !! Il faut fuir, elle vient sûrement de commettre un nouveau massacre. »

Unohana Yachiru... Cette tristement célèbre truande aux 8000 styles qui causait des ravages dans la Soul Society... Une virtuose de la voie du sabre qui ne se réjouissait que par le combat et l'écoulement du sang. Intéressant... Il allait enfin la rencontrer. Il était sans doute le seul être de la Soul Society à pouvoir la battre, c'était certain. Peut-être que...

« Allez vous-en, étranger ! Le repas est gratuit. Filez vous cacher. »

Mais Genryusai ne se cachait de personne. Obéissant aux ordres de l'aubergiste, il sortit de l'établissement, mais lentement, en toute sérénité. Quand il fut sorti, il entendit d'innombrables bruits de serrure et autres brouhaha : les gens se barricadaient chez eux. Un silence de mort régnait sur la rue. Genryusai connaissait ce genre de situation. Il aperçu une étrange masse informe au loin... Sans doute pas par hasard. Il s'approcha tranquillement de ce tas, les mains jointes derrière le dos, et peu à peu il distingua que c'était un entassement de cadavres. La terre était rougie par le sang autour d'eux, et des armes cassées jonchaient le sol, et chaque corps affichait un masque d'épouvante en guise de dernier visage... Et, semblant profaner leur mort, une personne était assise nonchalamment sur eux, regardant avec moquerie les habitations aux alentours, titillant le cous d'un des morts avec le bout de son arme. Elle était de profil et ne regardait pas encore le Shinigami. Pas de doute, c'était Unohana Yachiru
La jeune fille, de petite taille, était d'une beauté éblouissante, paradoxale quand on savait la meurtrière qu'elle habitait. Ses cheveux d'un noir de jais étaient immensément longs et tombaient élégamment sur son corps fin, et son visage, qui semblait avoir été taillé par le plus fin des sculpteurs, était taché de petites gouttes d'hémoglobine, qui allaient parfaire son maquillage. Elle arborait de riches vêtements biens décorés, sans doute volés à quelque drapier qu'elle avait assassiné. Mais la beauté de ces habits était diluée dans la mare de sang qui les recouvrait, ces taches rouges disgracieuses qui les assombrissaient. La lame luisante de son Tachi, cette arme qui venait de tailler la chair de cette quinzaine de personne, était devenue aussi rouge que sa poignée. Que de rouge, que de rouge...
Yachiru essuya avec culot la lame de son épée sur les vêtements d'un homme à terre, et cria aux habitants terrés dans leurs habitats :

« Eh bien alors, bande de traîne-savates ? Vous vous cachez comme des rats puants dans vos bicoques pourries ? Pouah ! Vous êtes pathétiques, tous autant que vous êtes ! Si je voulais raser votre village, ça me prendrait une grosse matinée tant vous êtes des lâches qui ne savent même pas se battre. J'étais venue dans votre quartier pour y trouver du répondant, et voilà ce que je trouve ? N'y en a-t-il aucun qui aura le courage de venir vous défendre en m'affrontant à la loyale ?

- Moi. »

Alors, Unohana tourna la tête vers Genryusai. Elle haussa les sourcils pendant quelques secondes, puis ses yeux brillèrent. Elle ne s'attendait pas à ça, visiblement, Genryusai devait lui paraître inconscient. La terrible combattante eut un sourire bestial singulièrement dérangeant. Yamamoto poursuivit :

« Tu parles beaucoup, petite. T'égosiller ne sers à rien ici, ils ne sortiront pas t'affronter, surtout si je le fais à leur place. J'aimerais vraiment savoir si tu es aussi fine bretteuse que tu es belle parleuse...

- Tiens, tiens, enfin quelqu'un qui a quelque chose dans le ventre, dit Unohana en descendant de son siège sanguinolant. Tu m'as l'air bien bâti, homme, même si tu n'as pas l'air de te rendre compte à qui tu t'adresses. Je suis Unohana Yachiru, en personne. Ce nom t'évoque-t-il quelque chose ? Et d'ailleurs, toi, quel est ton nom ?

- Moi ? Je suis Yamamoto Genryusai Shigekuni, petite. »

La brigande eut un rictus et hocha la tête. Puis, elle cracha par terre avec dédain. Elle était si jeune et immature...

« Yamamoto « Genryusai » ? Le fondateur de l'école « Genryu » ? Ouais, j'en ai entendu parler. Je l'ai pas encore visitée, tu viens de me motiver, tiens. Quand je t'aurais dépecé, j'irais buter quelques-uns de tes élèves, ça me divertira. »

A ces mots, Genryusai écarquilla les yeux. S'il y avait bien une chose qu'il ne supportait pas, c'est qu'on puisse s'en prendre à ses élèves. Deux images de Shunsui et Jyuushirô souriants lui traversèrent l'esprit une fraction de seconde. La moutarde commença à lui monter au nez, et il se renfrogna. Il lui lança :

« Essaie seulement. Il faudra d'abord me passer sur le corps, petite.

- Tu commences à m'énerver à m'appeler « petite », toi ! Je vais te taillader la bedaine pour commencer, et après je me ferais un chasse-mouches avec ta moustache. Bats-toi, Yamamoto Genryusai ! »

A ces mots, elle saisit son arme, à une main seulement, et le brandit vers le ciel. Yachiru la tueuse bondit et courut comme un lièvre sur le Shinigami, prête à frapper. Avec un petit sourire en coin, Yamamoto leva simplement la main gauche...Et arrêta le coup à main nue au moment où la lame s'abattit sur lui.
Quoique, arrêté... Yachiru avait réussi à le couper : un picotement se fit sentir sur sa paume, et un ruisseau de sang dégoulina le long de son poignet et s'écrasa sur le sol.

« Oh, pas mal du tout. Je ne m'attendais pas à ce que tu m'écorches dès le premier coup. »

Quant à Yachiru, elle s'était probablement attendu à trancher le Shinigami en deux. Elle ne pipa mot, car elle n'avait sans doute pas prévu que Yamamoto soit aussi résistant. Ses traits se tordirent sous le coup de l'agacement, et elle serra les dents. Lançant un nouveau cris, elle s'apprêta à tenter à nouveau de tuer Genryusai. Bon, cette fois, il n'allait pas prendre de risques, et il dégaina son propre katana, et attendit, l'épée haute. Les deux lames s'entrechoquèrent avec fracas, le vrai combat avait commencé. Les deux combattants échangaient coups sur coups, balançant des étincelles tout autour d'eux à chaque fois que leurs sabres claquait sur l’autre. Yachiru bondissait dans tous les sens, cherchant les points faibles de Genryusai, l'attaquant de tout côté. Elle portait des coups savants et élégants, précis et efficaces. Sa réputation d'escrimeuse hors pair n'était pas usurpée... Mais il en fallait plus que ça pour terrasser Yamamoto Genryusai Shigekuni. Pour l'instant il se contentait de parer, tout tranquillement, les tentatives de la gamine. Elle hurlait, enivrée par le combat, sans la moindre retenue.
Clang ! Clang !
Plus le temps avançait, plus ses coups devenait plus forts...
Clang ! Clang !
Elle savourait leur combat avec un plaisir qui se lisait sur chaque parcelle de son visage...
Clang ! Clang !
Enfin, elle comprit qu'elle ne dominerait pas Genryusai si facilement. Alors seulement, elle saisit son sabre à deux mains. Du kendô, enfin. Elle sauta vers les cieux, et sa silhouette masqua le soleil pendnt un court instant. Son ombre devint immense, semblant éclipser toute la rue. La première frappe qu'elle effectua faillit faire tomber le Shinigami tant elle fut puissante. Elle creusa même un cratère dans le sol sous les pieds de Genryusai. Bigre ! Elle devenait sérieuse. Il était de notoriété publique qu'on faisait beaucoup plus de dégâts quand on tenait son sabre à deux mains, mais là, le terme « dégât » prenait tout son sens. Yamamoto grimaça et grinça des dents. Elle n'avait pas volé sa réputation. Sa lame sifflante filait comme le vent, et le Shinigami fut abasourdi de constater qu'il la perdait de vue. Bon sang, cette gamine était incroyable...
Tout à coup, il vit la pointe du Tachi à quelques centimètres de son œil droit. Il ne l'avait pas venu venir tant la jeune combattante avait été rapide comme l'éclair. Encore un instant et il aurait la tête tranchée en deux... Mais il était bien trop chevronné pour se laisser tuer comme ça. Il se cambra en arrière, et fut presque tordu en angle droit pour éviter l'attaque. Ouf, c'était moins une. Il fit une pirouette magistrale pour retomber sur ses pattes quelques mètres en arrière. Unohana cracha encore par terre, furieuse qu'il ait échappé à une frappe aussi magistrale qui aurait tuer n'importe qui d'autre que lui. Elle vociféra :

« Vas-tu te décider à mourir, enfant de putain ! Tu peux me regarder avec ton air supérieur, je t'écraserais quand même ! Crève ! »

Cette fois, elle commençait à le chauffer. Yamamoto n'aimait pas beaucoup qu'on l'insulte, déjà, et il était temps de remettre Yachiru à sa place. Il allait utiliser une bonne vieille méthode bien épicée. Pour commencer, l'éloigner : quand elle revint à la charge, il lui décocha un « Ikkôtsu » dans l'abdomen : un coup de poing unique, qui brisait les Hollows en deux. Celui-ci propulsa la brigande sur une vingtaine de mètres, lui arrachant un grand cri. Elle tomba à la renverse comme une vulgaire poupée. Le Shinigami vit un épais filet de sang couler de sa bouche : hémorragie interne. La pauvrette toussa bruyamment, haleta, et, au prix d'efforts incommensurables, se hissa sur ses deux bras et parvint à se relever. Ses jambes tremblaient sous la fatigue : elle avait de plus en plus de mal à suivre la distance. Elle lança un regard plein de haine à son adversaire.

« Enc... ! »

Mais Yamamoto ne lui laissa pas le temps de terminer son juron plutôt excessif. Il s'entoura d'un halo de reiatsu brut rouge, qui fit trembler l'atmosphère tant il était puissant. Yachiru se tut à cause des secousses artificielles du sol. Genryusai Shigekuni empoigna fermement son épée, et libéra alors son Zanpakutô.

« Que tout redevienne cendres et poussières, Ryujinjakka !! »

Il était a présent bien énervé. Une marrée de flammes embrasa tout le champ de bataille, jaillissant de la lame de son épée, qui semblait n'être plus qu'une longue torche avec une garde d'épée. C'était le plus puissant des Zanpakutô de feu qui aient jamais existé, et Unohana allait savoir pourquoi. Celle-ci affichait un masque de stupeur qui animait Yamamoto d'une joie sauvage. Il vit son corps devenir luisant de sueur. Était-ce de la transpiration causée par la chaleur de ses flammes, ou bien était-elle terrorisée ? Tel un ring de boxe, il avait entouré la zone d'une ceinture brûlante, ne laissant à son adversaire aucune chance de s'échapper. Elle allait devoir affronter une puissance qui dépassait de loin ses capacités, et elle s'en rendait compte...
Genryusai Shigekuni rugit jusqu'à s'en brûler la gorge. Il leva sa lame vers les cieux rougis par ses flammes, et laissa le temps à Yachiru de la contempler avec horreur. Alors il frappa. Une seule fois. Une vague enflammé jaillit de la lame de Ryujinjakka... et le monde sembla alors disparaître pour être remplacé par un simple amas de feu. Genryusai eut juste le temps de contempler une dernière fois le visage de la jeune fille, figée en un masque de peur, avant d'être attaquée par ses flammes... Elle fut noyée par le torrent ardent, sans pouvoir lâcher le moindre cri.
Une fois leurs tâches accomplies, les flammes cessèrent de galoper et se contentèrent de danser sur place, lâchant leur sinistre crépitement. C'était terminé. Après avoir repris son souffle et attendu quelque minutes,Yamamoto fit tout disparaître d'un simple moulinet de main. Le brasier fut remplacer par... du noir. Le sol était méconnaissable, recouvert de cendres fumantes qui le ternissait. Unohana Yachiru était à terre, inconsciente. Ses vêtements étaient en pièce, après tout, peu de tissus auraient réchappé à une de ces attaques. Son visage était noirci par la suie, et une grande partie de son corps était calciné ou parsemé de cloques. Une seule attaque du Zanpakutô de feu avait eu raison de sa force et sa combativité légendaire. Elle était vaincue, sans doute pour la première fois de sa vie...


Unohana sortit de son coma quelques heures plus tard. C'était la nuit. Elle vit qu'elle était allongée sur un lit de fortune, recouverte d'une épaisse couverture. Genryusai, après l'avoir terrassée, l'avait hissée sur ses fières épaules et emmené loin du champ de bataille, et des habitants du quartiers, qui auraient pu profiter de son état pour l'achever, ce que le Shinigami instructeur ne voulait pas. Il l'avait mise en lieu sûre pour qu'elle puisse se reposer, à la suite de quoi il était aller chercher quelques ustensiles de cuisine, allumé un feu et fait cuire un peu de riz. Il s'était déjà servi au moment ou la belle se réveilla. Genryusai souffla sur son riz pour en atténuer la chaleur et commença à manger.

« Ou suis-je ? demanda péniblement Yachiru.

- Sur la corniche d'une petite montagne que j'aime bien... Je t'ai amené ici et je t'ai guéri des brûlures de Ryujinjakka, avec du kidô de soin, ainsi que de la pommade et des onguents. »

Unohana commença a s'extirper avec difficulté de sa couverture, mais s'immobilisa. Posant les yeux sur son corps, elle devint rouge comme une tomate, et balbutia :

« Mais... j'suis toute nue !

- Il fallait bien que je te soigne de partout, ça n'aurait pas servi à grand-chose sinon. Rassure-toi, j'en ai vu d'autres... »

Eh oui, le prestige de guerrier, ça épatait les filles. Et Genryusai, aussi incroyable que ça puisse paraître, avait été jeune, lui aussi. Bref. Il puisa du riz de sa marmite et en versa dans un second bol. Il le tendit à Yachiru.

« Mange. »

Celle-ci plissa les yeux, méfiante. Elle finit par s'en saisir prudemment. Elle ne mangea cependant pas tout de suite ; observant Genryusai d'un œil perçant, elle lui demanda :

« Pourquoi m'as-tu soignée ?

- Parce que je n'ai jamais eu l'intention de te tuer. Je ne t'ai même jamais considérée comme une ennemie. Tu m'as, à vrai dire, surpris. Ton nom est connu dans toute la Soul Society, Unohana Yachiru. Tu es forte, c'est certain, mais tu gâches ton potentiel en étant aussi indisciplinée. Tu dois canaliser ton énergie et t'en servir avec mesure et intelligence. Je peux t'y aider, moi, Yamamoto Genryusai. Je suis sûr qu'au fond de ton cœur, tu ne te satisfait pas d'une vie pareille. N'es-tu pas fatiguée des courir les sentiers, sans aucun but, seule comme un moineau sous la pluie ? N'as-tu jamais voulu avoir une famille, des amis ? »

Unohana baissa les yeux et contempla sa nourriture, le visage empli d'une grande tristesse et d'une grande lassitude. Elle avala d'un trait son bol de riz : elle devait être affamée... Le grand air, ça creuse.

« Qu'est-ce que tu veux dire ?

- Je veux que tu viennes avec moi, tout simplement. J'ai énormément d'amis, des Shinigamis comme moi, auprès desquels tu pourras t'épanouir, et parfaire tes talents de guerrière. Tu n'es encore qu'une enfant, au fond... Ne voudrais-tu pas avoir un beau Zanpakutô, comme le mien ? »

Il caressa tendrement la poignée de son sabre posé à sa droite. Et en effet, Unohana le regarda avec avidité. Cette puissance qui avait failli la tuer la faisait rêver, c'était certain, et, au vu de sa personnalité, elle aurait donné beaucoup pour la moindre parcelle de force supplémentaire.

« Oui, je le souhaiterais, oui... Tu es si fort avec ton épée...

- Alors, qu'en dis-tu ? »

Unohana resta silencieuse, et son regard se perdit dans le petit feu qui les réchauffait. Bien qu'elle fut impassible, elle était sûrement en plein tourment. Renoncer à sa vie de bandit, et à sa liberté sauvage, ou bien se sédentariser en quelque sorte, acquérir une plus grande force mais devoir suivre les règles d'une communauté ? Enfin, elle répondit d'une voix douce :

« Si vous m'aidez à devenir plus forte, alors je vous suivrais avec joie...Yamamoto-san. »

L'intéressé fut surpris d'être désigné de façon si élogieuse. Il devina que c'était la première fois qu'elle se montrait si respectueuse envers quelqu'un. Le charisme de Genryusai Shigekuni avait fait son œuvre, encore une fois. Alors, il lui sourit, et lui tapota gentiment la tête, comme il avait l'habitude de le faire pour féliciter un de ses élèves d'une prouesses

« Je suis content. Je pense que tu ne le regretteras pas, vivre avec d'autres personnes tu fera du bien. La vie est trop belle pour être repeinte avec du sang, tu sais... »

Alors, Unohana Yachiru sourit, elle aussi. Pas un sourire plein d'arrogance ou de mépris, pas un sourire bestial devant un de ses innombrables carnage, mais un sourire franc, qui respirait la joie, et qui intronisait le début d'une belle et grande amitié...
I






Dernière édition par Yamamoto Genryuusai le Sam 6 Avr - 18:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Dim 17 Mar - 22:11
Pour commencer, l'avatar n'est pas à la bonne dimension. La bonne dimension est 200*400.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 6
• INSCRIPTION : 17/03/2013
• LOISIRS : RPG !
• HUMEUR : Posée

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Commandant en chef, capitaine de la 1ère division
Points d'experience:
0/515  (0/515)
Niveau: 32

Mar 19 Mar - 19:21
C'est bon, j'ai changé.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Mer 20 Mar - 10:55
Très bien, resterait à corriger le code qui bug. Mais outre cela. Que préfères tu ? Faire le test que tu m'as proposé par MP ou que je t'en fasse deux au choix ?










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 6
• INSCRIPTION : 17/03/2013
• LOISIRS : RPG !
• HUMEUR : Posée

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Commandant en chef, capitaine de la 1ère division
Points d'experience:
0/515  (0/515)
Niveau: 32

Mer 20 Mar - 17:50
J'vais tenter le super banco RP que je t'ai proposé. Si je ne trouve finalement pas l'inspi, bah je te redemanderais des propositions ^^





"Ne vis pas à genoux, il faut mourir debout."
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 533
• INSCRIPTION : 21/08/2011
• LOISIRS : Tuer *_*
• HUMEUR : Meutrière

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t307-fiche-technique-grimmjow-te

Passeport
Rang: Espada 5th
Points d'experience:
205/365  (205/365)
Niveau: 22
Grimmjow Jaggerjack
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A BESTIAL ADMINISTRATOR

Sam 30 Mar - 19:38
Yare, Yare...

J'ai corrigé le code!

Première Relance : où en es-tu?




Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 6
• INSCRIPTION : 17/03/2013
• LOISIRS : RPG !
• HUMEUR : Posée

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Commandant en chef, capitaine de la 1ère division
Points d'experience:
0/515  (0/515)
Niveau: 32

Sam 6 Avr - 16:59
Bonjour !
Désolé du retard, vous en faites pas, je continue mon test RP ! Mais j'avais pas beaucoup de temps en ce moment, je termine vite !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 520
• INSCRIPTION : 04/08/2011
• AGE : 20

• LOCALISATION : Karakura.
• LOISIRS : Hum ~
• HUMEUR : Maussade.

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t216-il-faut-bien-passer-par-la#

Passeport
Rang: Most Wanted
Points d'experience:
370/425  (370/425)
Niveau: 26
Aizen Sôsuke
BAD SHINIGAMI † EXILÉ
I'M A SADISTIC ADMINISTRATOR

Dim 7 Avr - 23:17
Pas de problèmes ;)
N'oublie pas de nous prévenir de l'avancée de ta fiche :D




« Le guerrier qui s'adapte au plus inattendu est celui qui vivra le plus vieux. »



Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 529
• INSCRIPTION : 17/01/2013
• AGE : 21

• LOCALISATION : Error-HTTP 404-Not Found
• LOISIRS : Error-HTTP 418-I’m a Teapot
• HUMEUR : Error-HTTP 300 -Multiple Choices

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t1359-personne-n-est-tout-blanc-

Passeport
Rang: Membre de la Concorde
Points d'experience:
115/260  (115/260)
Niveau: 15
Rei Hiroyuki
PEACE BETWEEN THE WORLDS † CONCORDE

Mer 10 Avr - 20:22
Très, très beau test Jii-sama !

Une avis positif, sans hésitation, pour moi !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Jeu 11 Avr - 20:31
Que dire, Jolie Rp, donc second avis positif et Bienvenu sur le forum


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 520
• INSCRIPTION : 04/08/2011
• AGE : 20

• LOCALISATION : Karakura.
• LOISIRS : Hum ~
• HUMEUR : Maussade.

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t216-il-faut-bien-passer-par-la#

Passeport
Rang: Most Wanted
Points d'experience:
370/425  (370/425)
Niveau: 26
Aizen Sôsuke
BAD SHINIGAMI † EXILÉ
I'M A SADISTIC ADMINISTRATOR

Ven 12 Avr - 15:39
Nyark nyark, tu es validé niveau 32, comme capitaine et commandant de la 1ère dvision ! Tu peux d'ors et déjà aller faire ta fiche technique ;)

Bon jeu parmi-nous!




« Le guerrier qui s'adapte au plus inattendu est celui qui vivra le plus vieux. »



Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 10:32


Revenir en haut Aller en bas
 

Papy Yama in da place !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Papy Blues
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-