AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

La voie du Kido [ terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Lun 11 Mar - 17:45
La Voie du Démon constitue, d'une certaine façon, le point faible de Natsuki. Pas dans le sens où il n'a aucun talent dans le domaine, loin s'en faut, mais c'est plutôt qu'il n'y accorde pas de temps en outre mesure. Ce qui n'est pas surprenant cela dit : personne ne s'exerce dans tous les domaines. A être assez bon partout, l'on excelle nulle part, or l'excellence est justement ce que l'on attend d'un shinigami. Quel serait le sens de la spécialisation des Treize Divisions sinon ? Ainsi, au profit de sa vitesse et de l'étude de nouvelles techniques, l'assassin avait choisit de délaisser quelque peu le kido, dont il trouve plus que de défauts que d'avantages en application direct – en témoigne son journal. Qui plus est, lui qui s'épanouit particulièrement vite sur le champs de bataille, progresser dans la voie du kido ne se fait que moins rapidement, puisque ses missions ne nécessite que trop rarement l'utilisation de sort. Mais un minimum est toujours nécessaire, un shinigami ne pouvant faire fi d'une partie de l'attirail mit à sa disposition pour sa survie. C'est ce qui explique la journée hebdomadaire qu'il s'accorde à exercer son kido.

Dans ses premières années après le diplôme, il passait encore du temps à l'Académie, où il prenait conseils auprès des formateurs pour consolider ses acquit, trouver la maîtrise que les livres ne pouvait lui apprendre autrement que par l'observation ou la pratique essais/erreurs. Progression relativement constante, il dépassa le niveau de l'Académie tout en restant bien loin de celui des nécromanciens. Lâché entre deux mondes, était dès lors livré qu'à lui-même, ce qui n'était pas une difficulté pour lui : il avait désormais une solide connaissance sur la gestion de son reiatsu, énergie spirituelle à transformer en énergie destructrice ou protectrice.


********************

L'éclaire fusa de son doigt tendu, et déchira le silence de la gorge rocheuse. L'air crépita encore un instant après l'impact dans la pierre, des parcelles de roc tombèrent autour du trou fumant. Face à Natsuki, la parois était maintenant criblée de deux petits cratères perforés en leur centre, l'un beaucoup plus que l'autre. Le responsable s'en approcha, et fit courir ses doigts dessus, les observant avec attention pour en tirer les conclusions qui s'imposaient. Et la première, pour le jeune shinigami à peine diplômé, fut que ses Byakurai manquaient cruellement de puissance, comparés à ceux qu'il avait eu le loisir d'observer chez ses ainés. La seconde, quant à elle, lui permit de constater la différence d'impact flagrante entre un kido lancé avec et sans incantation. Dans le premier cas, le cratère était large d'environ un mètre, et la parois rocheuse percée en son centre sur un mètre ou deux dans la pierre. Le second trou, lui, était à peine creusé. L'exploit n'était pourtant pas des moindres : même listé dans le début de file, et donc facile à utiliser, il n'était pas aisé de lancer déjà un Byakurai sans formule.

***********************


Les pieds encrés dans le sol, bien campé sur sa position, les yeux clos et le corps détendu, Natsuki inspirait calmement. L'air pur de la forêt entrait dans ses poumons, amenant avec elle l'odeur des pins, de l'herbe et de la mousse, de la terre et du printemps, puis filait entre ses lèvres deux fois plus lentement. Et tout comme l'oxygène qui filtrait dans ses bronches, le shinigami sentait le reiatsu qui parcourait son corps, circulant dans un réseau similaire au système lymphatique. D'abord passif, il s'efforçait simplement de prendre pleinement conscience de cette circulation, de la comprendre. Puis progressivement, il assurait une emprise dessus, lui imposant une direction, une vitesse de parcours, un lieu de canalisation. Parfois, il perdait le contrôle, parfois il ne parvenait même pas à l'imposer, parfois il l'exerçait mieux que d'autres. Mais au final, il savait que la patience était la mère de la réussite. Il savait que lentement mais sûrement, il habituera sa circulation d'énergie à sa volonté, élargira les réseaux pour accroitre le passage de reiatsu là où il en avait le plus besoin. Et le premier endroit était sûr ses bras et ses mains, lieux d'émission de la quasi-totalité des kido. Un entrainement nécessaire pour ajuster la dose et l'intensité exacte d'énergie requises pour chaque sort, ni plus ni moins.

« Natsuki ! »

Le shinigami tatoué quitta brusquement sa concentration, et se tournant vers la source de l'appel, il balaya l'air en arc de cercle devant lui avec son bras droit, cherchant à intercepter le projectile qu'il sentit arriver. Son geste claqua en un éclaire, beaucoup plus vite qu'espéré, suite à quoi la caillasse le percuta en plein front, ce qui le fit choir au sol, raide.

« Hey Natsuki, ça va ? » lui demanda son ami et nouveau compagnon d'escadron qui ne s'attendait pas à un tel manque de réaction de Kurodo.

Allongé sur le dos et le visage en sang, le concerné souriait pourtant en mirant son bras droit, réalisant les prémices de sa découverte qui influencera à jamais sa pratique du hakuda.


*****************


Seul dans la plaine herbeuse balayée par les vents, Natsuki citait aux cigales un passage de son livre favoris. Il leur narrait la scène de cette guerre fictive du passé, mais d'un façon que le plus mauvais des conteur n'avait rien à lui envier. Cette scène, il la connaissait par coeur, et la laissait couler hors de ses lèvres comme une tempête diluvienne. Répétée encore et encore, il la débitait comme si les mots étaient collés les uns aux autres, d'un souffle unique qui donnait à croire que la respiration était accessoire. Le texte défilait à une vitesse folle, perdant tout son sens sous le flot de paroles intempestives, les cordes vocales du mauvais orateur vibraient de plus belle, sollicitées comme jamais. Puis il se tut, arrivant à la fin de sa énième répétition. Il retrouva un souffle régulier, ses poumons avides d'oxygène se remplirent à nouveau, et seul le bruissement de l'herbe sous le vent troubla le silence. Un instant, deux instant, puis il incanta. Le bras gauche dressé devant lui, et la main droite sur le pli du coude, il débita :

Spoiler:
 

Sa voix, comme avant, psalmodia la formulé accélérée à l'extrême. Grâce à ses exercices d'élocution étalés sur des semaines, l'incantation fut prononcé sans faute, et aussi distinctement que le permettait la vitesse. En deux secondes, elle arriva à son terme, le shinigami relâcha l'énergie... qui loin d'une boule de feu, produisit un pétard mouillé, dans un bruit pas plus fort qu'un bouchon de champagne sautant. Cela, et une volute de fumée bien vite balayée par le vent. Mi-grimaçant, mi-souriant, l'assassin resta immobile quelques secondes, recherchant la cause de l'échec.

« Mot de pouvoir... »
murmura-t-il.

Les mots ont un fort pouvoir d'influence sur la réalité, c'est pourquoi la magie vient autant de la langue que du coeur. Lorsque l'on encourage quelqu'un, il se sent plus fort, gonflé à bloc, alors qu'à l'inverse, le brimer et le déprécier sape son moral et ses forces. Le kido fonctionne à l'identique. Lorsque l'on incante, l'on gorge son reiatsu de pouvoir, les mots insufflent à l'énergie en canalisation la force qui décuple l'impact. Mais il ne suffit pas de son. Les mots doivent être porteur d'une émotion pour donner de l'ampleur à son sort. Il est nécessaire de ponctuer ses incantations au bon moment, au rythme du reiatsu qui afflue. Scander son sort sans sentiment, à la vitesse de l'éclaire sans que la canalisation de reiatsu ne puisse suivre, et il en résulte la même erreur que Natsuki : un kido inefficace, pire encore que dépourvu de formule. Pour accélérer l'incantation, il faut presser le verbe. Pour presser le verbe, il faut décupler l'affluence d'énergie, et pour la décupler, eh bien... il faut s'entrainer. Beaucoup s'entrainer...


******************

« Bon sang, Taka a bien réussit elle ! »
lâcha l'assassin en crachant les grains de sable infiltrés dans sa bouche.
« Eh bien Natsuki, je te trouve bien dissipé aujourd'hui, pour quelqu'un venu me demander de l'aide. »
chantonna la voix nargueuse de Tsuki. No Akaru.

Le sable restant crissa entre les dents serrées du shinigami, qui se releva en grognant. Sur la plage de l'île de son monde intérieur, l'esprit lunatique attendait devant lui, dans une pose aussi provocante que gracieuse. En effet oui, c'est vers son zanpakto qu'il s'était tourné pour s'entrainer à réaliser un tour de force mental dont il avait été témoin. En garde, il pivota sur lui-même et recommença son assaut sur Tsuki


« Ô souverains… …. …. Ô masques de chairs et de sang… … … … Ô univers entier… … … … ...Ô battement d'ailes… … …. … … ...Ô celui qui porte le nom d'humain !... … … ... Vérité et temp... »


Il ne termina pas son incantation. Frappant, esquivant ou bloquant, il se vit trop rapidement débordé par l'esprit de son zanpakto, qui pénétra sa garde avec une aisance insolente, et enfonça à nouveau sa tête dans le sable.


« Je vois très bien où tu veux en venir, cher shinigami. Et non pas que ce n'est pas amusant – je prends plaisir à t'étaler de la sorte, je l'avoue – mais tu n'y arriveras pas. L'humaine a incanté son kido en plein mouvement, c'est vrai, mais tu n'étais pas là pour la frapper. » lui expliqua Tsuki en s'installant dans l'air comme si c'était un cube invisible, les jambes croisées. « Tu ne peux pas tout faire en même temps. Canaliser l'énergie, incanter, bouger, esquiver et te concentrer sur le combat en même temps, c'est tout simplement trop. Tu laisses ton reiatsu se dissiper, tu n'es pas assez focalisé sur ton adversaire, tu commets des fautes d'inattention indigne de ton rang. C'est trop haut pour tes capacités, ce que tu vises.
_ Et c'est pourquoi je m'entraine. »
rétorqua Natsuki avec un sourire déterminé.

Celui de Tsuki fut désolé, alors qu'elle secouait doucement la tête, les paumes tournées vers le ciel.


« Ce que tu es borné.
_ A se demander de qui je tiens. »


Il ne prononça même pas le deuxième mot de l'incantation avant d'être changé en autruche, une fois de plus.




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 131
• INSCRIPTION : 20/12/2011
• AGE : 316

• LOCALISATION : Dans un coin <3
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Folle

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t621-la-meilleure-attaque-est-en

Passeport
Rang: Fraccion du Quinta Espada
Points d'experience:
95/350  (95/350)
Niveau: 21
Suzi Mamoru
SHINIGAMI OR ARRANCAR ? † VIZARD

Mer 20 Mar - 20:08
25 Xp pour toi


edit gene : ajouté





A reçu 1 fleur !
Revenir en haut Aller en bas
 

La voie du Kido [ terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Voie de la Navigation
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Prérequis pour la voie de la Médecine


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-