AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

La nuit de toutes les folies [ terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Mer 6 Mar - 19:11
Les deux lunes embrasaient la nuit de leur lueur pâles, l'une laiteuse et l'autre bleuté. Toutes deux pleines, le ciel qui les portaient baignait d'une lumière féerique comme l'on n'en voit que trop rarement dans le Monde Spirituel. Et dan cet océan scintillant nageait l'assassin tatoué. Les marques serpentant sur son corps à demi-nu semblaient se gorger de cette même magie, comme si elles brillaient d'elles-mêmes, en laissant une trainée colorée derrière ses mouvements. Tsuki no Akaru libérée en main, Natsuki dansait avec elle. Loin des cadavres et des corps agonisants empilés, la scène perdait de son côté macabre, au profit d'une beauté toute particulière, un élégance dans des gestes qui ici ne cherchaient pas à tuer. Tsuki vibrait sous les rayons nocturnes, les runes gravées tout au long de sa lame brillaient de mille feux. Magnifique et arrogante, superbe et cruelle, elle semblait dire : '' regardez, admirez-moi. '' Cette nuit lui avait comme insufflé la vie dans ce monde. L'assassin ne dansait plus avec son zanpakto, il guidait le pas avec une partenaire. Joueuse, elle le prenait parfois à contre pied, et quittant sa main d'une piqure s'animait d'une liberté éphémère, avant de retourner dans le rythme de son cavalier, trouver sa distance pour mieux retrouver le corps-à-corps sensuel. Aucune musique, aucune parole. Seul le souffle du shinigami, et le sifflement de la lame tranchant l'air, un doux soupir expression de son plaisir dans l'intensité du moment.

'' La lune dans les bras de son guerrier ''. Une peinture de cette qualité ne peut s'observer que loin du Seireitei, par-delà les remparts ou les barricades de fortune du Rukongai, là où la lumière artificielle des vivants ne ternit pas la lueur du ciel. Là où les astres sélénites comme les étoiles irradient la plaine silencieuse sans concurrent, qui loin de pouvoir rivaliser ne ferait que ternir la splendeur d'un rare phénomène naturel.

Allongé dans une pente, il savourait le contact frais de l'herbe sur sa peau couverte d'une fine pellicule de sueur. Sa poitrine musclée se soulevait au rythme de sa respiration, alors qu'il admirait le ciel nocturne et les lueurs qui l'accompagnaient. Tout proche de lui, Tsuki n'avait toujours pas quitté sa main. Natsuki avait songé à inviter Taka, pour finalement laisser tomber l'idée. Cet évènement était un moment intime entre lui et l'esprit lunatique. Autant ils étaient d'accord sur le fait qu'il devait la laisser tranquille la majorité du temps – tant qu'elle ne changeait pas d'avis et ne réclamait de l'attention – autant il était sûr qu'elle lui aurait arraché les yeux s'il avait passé cette nuit avec qu'elle d'autre qu'elle. De toute façon, il n'y avait que Tsuki, le reflet de son âme, pour vibrer comme suis les flux d'énergie particuliers que les lunes rythmaient.


« Une nuit magnifique. Magnifique et parfaite... »
ronronna-t-il en se redressant en position assise, une main derrière son dos.

Un nuit si parfaite, qu'il ne sentit même pas le léger frisson parcourir son échine, prémisse d'un destin qui ne semblait pas l'entendre de cette oreille...




Ce que je déteste avoir raison...


Dernière édition par Natsuki Kurodo le Jeu 14 Mar - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Mer 6 Mar - 20:16




Je pars du principe, qu'une fois que tu as bien prit ton temps allongé, tu dois bien te relever, je profite de ce moment là pour attaquer, par contre je pars aussi du principe que tu as sceller ton arme, mais après tout je peux me tromper





Il venait de se relever, elle c'était glisser dans son dos comme un courant d'air porté par quelques vents douceâtre, ceux qui ne vous font pas de cadeau, qui se glisse même dans vos vêtements les plus chauds et font frisonner d'aise alors que les milliers de petite pointe de leur pattes venteuses venaient vous picorer les membres. La main sur le sol, bras tendu tenant une arme qui n'avait rien de particulier, mais possédait une inertie variable qui aurait bien fait taire une comète lancé à pleine vitesse.

Taka ne se reconnaissait pas, il fallait avouer que depuis qu'elle avait cesser d'avoir de miroir sous la main c'était aussi plus simple. Entouré de cette tenu noir, comme des centaines de bandelette noir parfaitement attaché, maintenant son corps bien serré comme une seconde peau. Ici et là, on pouvait voir avec du mal que les retouches permettaient de dissimuler une bosse ou deux, la forme de Shikai même réduite au maximum ne permettait pas de porter des choses aussi cintré. Sur sa cuisse plier sous son poids une sacoche tout aussi noir que sa tenue, la même était mise sur l'autre jambes.

Son regard monta le long du corps de sa cible, voilà qu'elle se mettait à parler comme Marc, cette remarque disparu rapidement comme si l'idée n'avait pas voulu s'attarder, devant les flammes de sa détermination, toutes idées ou pensées superflus ne résistait en rien. Il fallait dire que de la détermination, elle en avait fait preuve pendant trois mois.

Elle avait commencé par rameuté Marc, puis les Horura avaient commencé à mettre leurs grains de sel. D'ailleurs cette tenue était un de leur cadeau, ainsi que cette croix qui pendouillait à sa hanche, mettant une touche gothique à cette petite surprise. Cette tenue avait quelques choses d’extraordinaire, elle ne masquait pas son énergie, elle la modifiait, quand elle ressentait de la peine ou bien de la tendresse, la chose que l'on ressentait c'était de la froideur et de la dureté. Pour cela il faut bien entendu que la tenue reste dans une état proche de l’impeccable. La croix quand à elle, se chargeait de diminuer son énergie spirituelle, la dissimulé un peu plus lui permettant de moins se concentrer la dessus elle qui avait l'habitude de toujours laissé une petite porte ouverte pour qu'on la repère, maintenant elle devait être pire qu'une ombre, une idée ne laissant aucune trace.

Jusqu'à la tout avait parfaitement bien fonctionné, elle était entrée par ces propres moyens, après que Marc ce soit servit de son bar pour qu'elle puisse passer le plus discrétement possible d'un monde à un autre. Elle était arrivé bien loin du Rugonkai, dans la campagne, déjà dans sa tenu. Des hommes étaient venu trouvé ce qui avait ouvert un passage, tout ce qu'ils trouvèrent fut un Hollow, un peu désorienté qu'elle avait fait passé grâce au Horura. Tout ne fut pas parfait, il fallait qu'elle parvienne à approcher Natsuki, ce fut le plus compliqué, pour cela elle avait du faire taire bon nombre d'espion qui avait prit un malin plaisir à la suivre.

N'allez pas penser que Taka avait perdu la tête, bien entendu aucune vie n'avait été sacrifier, les espions trop curieux c'était retrouvé dans le monde humain ou bien enfermé dans une cachette loin du Rugonkai, attaché, bâillonné, elle gardait ces hommes sous la main pour quelques choses de plus précieux, une stratégie. Ce mot avait été inculqué au burin et au marteau par Marc, maintenant elle réfléchissait à cent à l'heure pour comprendre, entreprendre et surprendre.

Quand elle attaquait son amant dans un angle mort, porté par une inertie douce, elle savait parfaitement à quoi s'en tenir, elle avait fait disparaître les espions dans le périmètre, ou plutôt, elle avait fait rejoindre les autres qui en temps et en heure allait lui servir. L'arme qu'elle portait, c'était une nouvelle pour elle, d’ailleurs si on regardait mieux, on pouvait voir une poignée de Katana dépassant de son dos, et deux autres au niveaux des reins. Pourquoi tant d'arme ? C'est une simplicité déconcertante, elle avait besoin de ces armes, son entrainement ne fut pas juste stratégique, elle avait entraîné son Shikai, le maintenir le plus longtemps possible, ne pas se servir des dagues ni des chaines, en tirer le maximum au corps à corps et pour que son jeu soit parfait, il lui fallait des armes qui ne ressemblait pas du tout à celle qu'elle manipulait habituellement.

Le nombre qu'elle avait prévu était la conséquence directe de son choix, les armes étaient d'ancienne qui se reposaient chez les Horura, elle ne savait pas si elles allaient tenir longtemps, l'inertie qu'elle allait faire intervenir, retirer, assouplir allait entraîner une fragilisation et surtout lors des coups avec Natsuki, elle allait avoir de la chance si l'arme ne se brise pas immédiatement à l'impacte. Voilà pourquoi elle renforçait son arme quitte à perdre un peu de vitesse, pour sa première attaque, la surprise allait remettre à niveau cette vitesse déclinante. Son bras commença à chasser l'air prêt d'elle, elle visait directement le rein de son amant, la folie, que se passerait il si elle venait à le blesser mortellement ?

Elle y avait réfléchit, mais l'envie de le voir se battre à fond, croyant avoir à faire à un vrai monstre en voulant à sa vie, avait été bien plus forte que beaucoup de raisonnement logique qui avait pu poindre leur nez . Si elle le blessait, Taka avait suffisamment d'eau de la source pour soigner une personne d'une mort certaine, mais elle serait terriblement déçus de son amant si tout se terminait sur une simple attaque surprise.

La lame coupait doucement le vent qui partait en volute invisible pour se refermer derrière le tranchant de la lame. C'était de bonne arme qu'on lui avait prêter, leur tranchant n'avait d'égale que leur envie de se reposer, de disparaître enfin d'un monde trop lourdement chargé de souvenir douloureux. Elle avait attendu beaucoup, prit son mal en patiente, guidé cette première attaque après avoir observé la magnificence d'un combat rapide de la part de son amant, elle trouvait beau autant l'homme que son arme, elle revoit cette lune alors que la lame s'approche dangereusement du corps de l'homme qui lui avait redonné gout à la vie humaine en trois jours.

Elle voyait ce dernier comme une lueur dans sa vie, celle la même qui peu la calmer, la désirer, devait elle arrêter maintenant, elle n'eut pas de doute, sa main se referma sur la poignée, elle était sur de son coup, il était temps de ce battre et de connaitre jusqu'à ou son amant pouvait aller pour sa propre vie.











Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Jeu 7 Mar - 18:39
Il était détendu, calme, et pourtant son corps était en feu, prit d'une énergie nouvelle qui le poussait à regagner le ciel étoilé. Puis un éclat de lune dans son dos embrasa tous ses sens. Une vibration, une sensation de danger, mais qu'il aurait perçu trop tard sans ce reflet lumineux soudain qui le ramena vers une réalité plus terre à terre, brisant la magie de cette nuit unique. Tsuki bondit dans la main droite de l'assassin, en prise inverse garde vers le bas, lequel dévia le coup au dernier instant en interposant son zanpakto entre la pointe meurtrière et son flanc. Et aussitôt, ses deux pieds frappèrent à l'horizontal derrière, lui qu'il prenne le temps de se retourner. Sans plus aucun contact avec le sol, il planta sa main gauche dans l'herbe, et utilisa sa prise pour se lancer vers l'avant, préférant un point d'appui sûr au cas où ses talons ne rencontreraient pas autre chose que du vide. En pleine roulade aérienne, il pivota sur lui-même, et se réceptionna sur ses jambes face à son adversaire, quelques deux mètres plus loin. Une fine entaille laissait s'échapper quelques gouttes de liquide carmin au niveau de sa hanche. Un éclaire de fureur sombre traversa ses yeux, avant qu'ils ne s'éteignent comme une bougie soufflée. Son visage se ferma, et n'exprima plus rien. Ni haine, ni surprise, ni peur. Ses paupières avaient beau ne pas être closes, ses pupilles étaient vides. Poser son regard sur lui était comme contempler le néant. Ce n'était pas tant l'absence d'émotion qu'il inspirait, mais un vide total. Une coquille vide, la mort de son être au profit d'une pulsion unique unique : tuer l'ennemi. Rupture au sein de son unité psychique, sa transe meurtrière révélait son autre part de lui, celle que la Deuxième Division avait crée – ou peut-être juste révélée ? -, un état dans lequel il se transformait en une machine de combat dont l'atteinte de l'objectif devait se faire à n'importe quel prix. Loin d'une frénésie, il en était même à l'opposé totale : un monstre au sang gelé dont aucune émotion ne pouvait guider ou dévier le poing.

Le temps d'un battement de coeur, l'horloge universelle se figea, battement durant lequel l'assassin étudia son adversaire, en tira toutes les données qu'il pouvait, triant avec minutie ce qui pouvait lui servir pour le duel, et ce qui lui sera inutile. Savoir qui était cet adversaire ou pourquoi il l'agressait par exemple, n'entrait pas dans ses préoccupations immédiates. Le fait qu'il avait su l'approcher sans qu'il ne le détecte, et qu'il ne dégageait aucun reiatsu, par contre, l'incitait à frapper pour tuer. La tunique singulière de son opposant fut parcouru des yeux, et il supposa que ce devait être la raison du camouflage de son énergie spirituelle, malgré la situation de combat – ou alors, il était incroyablement talentueux. Il repéra les nombreuses armes qu'il portait, ses équipements, puis le temps reprit son droit. Teintée comme le ciel nocturne, Tsuki retrouva son fourreau d'un geste fluide de son manieur, puis ce dernier combla la distance qui le séparait de son assassin d'un bon puissant. Quelqu'un l'avait-il payé pour le tuer ? Etait-ce une vengeance ? Il n'en avait cure. Seul comptait le fait que son poing devait et allait se planter dans un corps qu'il comptait refroidir. La vie dans le Rukongai était ainsi : l'on tuait souvent pour ne pas être tué, sans qu'il y ai parfois de raison à ces tentatives de meurtre. Natsuki n'était pas enclin à la pitié pour ces spécimens, les '' forts '' qui se nourrissent du plaisir d'écraser les '' faibles ''. Même si ce n'était qu'une illusion de paix, même si c'était le Rukongai qui les avait transformer – et donc, le Seireitei indirectement – ils étaient des nuisibles à éliminer, des barrières entre le Vice-Capitaine et ses idéaux.

Il ne lui laissa pas le temps de porter de nouvelles attaques pour le moment, en l'acculant sur la défensive sous un torrent de frappes. La vitesse était son trait clef, et c'était sa rapidité qui donnait la force à ses coups. Il n'égalait pas la puissance brute des shinigami guerriers, mais ses coups n'étaient pas à sous estimer pour autant : encaissé pleinement, il y avait de quoi broyer les os, et briser la roche. Mieux valait pour son adversaire qu'il se montre réactif, var l'assassin ne se ménagea pas. Il n'était pas question de jeu, mais de survie. Pas un seul instant, il n'hésitera à porter le coup qui séparera la tête du corps quand il sera parvenu à l'ouverture décisive.

En tant qu'expert en hakuda, il ne craignait pas les armes blanches de ses adversaires. Il profitait de sa vitesse prodigieuse et sa vision du combat pour anticiper, parer ou bloquer un katana avec autant d'aisance que s'il était lui-même armé. Viser l'angle idéal, atteindre les zones non tranchantes pour ne pas se blesser soi-même était un exercice des plus ardue, qui rebutait bon nombre de shinigami dans la pratique. Mais ceux ayant affronté des habitués du combat à mains nues étaient formels : ils avaient l'impression de s'être battus d'égal à égal, quand ce n'était pas le sentiment de s'être fait balader. L'assassin du Vice-Capitaine avait un avantage pourtant : celui de n'avoir que ses yeux de visible, empêchant le shinigami tatoué de lire son jeu au travers de ses mimiques faciales.

Car balade, il n'y en avait pas ici. La mystérieuse âme en tunique particulière offrait une farouche résistance, qui confirma ce que pensait Natsuki : il n'avait pas affaire à n'importe qui. Cela dit, ladite tunique écartait la provenance des quartiers les plus pauvre du Rukongai. Une organisation criminelle fortunée, peut-être. Toujours est-il qu'elle lui rendait coup sur coup, opposant tout comme lui la parade idéale à chaque attaque. Souple et extrêmement mobile, il se montrait prudent en attaquant, ouvrant le moins d'ouverture dans ses gestes, et assurant autant que possible un moyen de les défendre. Au cours d'un tranchant horizontal vers son torse, l'assassin replia ses jambes sous lui après un saut à la limite de la lame qui faucha l'air, avant de les détendre avec force, et tenter d'une puissante rotation de frapper en hélice avec ses pieds à trois reprises au niveau de la nuque de l'individu masqué.




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Jeu 7 Mar - 20:02




Laissons les anges se battre et les Guerriers se reposer ! MOUHAHAHAHAHA





Il pouvait mieux faire, elle le savait, elle l'attendait, pour le moment, il n'avait fait que mettre ce masque de marbre, il était la pour survivre, elle le voyait à travers ces coups qu'elle parvenait à rendre et à bloquer, augmentant puis diminuant très rapidement son inertie, elle parvenait a faire presque jeu égale, mais pour ne pas se faire distancer stupidement, elle porta un coup tout aussi stupide. Son amant passa par le dessus, diminuant son inertie son coup donna l’impression de faire s'envoler Taka, pleine poire, un tel coup l'aurait surement tuer, pour le moment, le corps à l’horizontale, elle semblait réfléchir à quelques choses, se rattrapant sur les tronc, partant une partie de flipper étrange, se perdant dans des mouvements surprenant et ahurissant.

Bien entendu, son amant n'allait pas s'arrêter là et quand il arriva à nouveau prêt de son assassin du moment, Taka se décida d'aller chercher des couteaux de lancé dans ces saccoches à ces cuisses, les envoyant de part et d'autre, Natsuki l'attaqua, repartant sur une vitesse que seul lui semblait pouvoir atteindre, mais cette fois ci, des ombres apparurent l'air étrangement menaçant, une ombre tomba entre elle et Natsuki mettant fin à l'échange, elle en profita pour lancer sa main devant elle. *Sōkatsui* pensât elle gardant cette phrase au fond de sa gorge, pas besoin de se trahir avec sa voix, de plus elle n'avait pas besoin d'utiliser cette dernière pour donner la pleine puissance du sort, une boule bleu se forma rapidement pour finir par être tirer en un trait de flamme bleu visant directement Natsuki qui avait du s'éloigner brutalement après l'intervention des ombres.

La flamme révéla le subterfuge, les ombres qui étaient apparu n'était autre que les espions qu'elle avait capturé, ligoté dans des positions équivoques, armant un poing ou bien une arme au-dessus de leur tête, dans les flammes qui prenaient ici et la les visages parfois tuméfié et le regard alerte, les hommes se mirent à ronchonné bien que bâillonné leurs mots se perdirent dans une mélasse chaotique. Taka disparu dans les ombres, se concentrant un peu plus sur son énergie pour faire en sorte de la faire disparaître totalement, s'éloignant de la zone en feu, elle fit déscendre d'autre espions de leur cachette. Le but était de mettre le doute dans l'esprit de Natsuki, si les ombres cachent ces hommes alors il aura surement bien plus de mal à foncer pour attaquer, ou pas, c'était aussi une chose qu'elle voulait voir. Les parties sombre de son homme, elle les sonderaient quitte à mettre sa vie en danger, elle chargea ces mains d'un reatsu explosif.

Dans les flammes bleus, elle avait laissé sa première arme, cette dernière n'avait pas apprécier les changement brutaux d'inerties et la lame avait commencé à se fêlé, autant la laisser sur place, bien planté dans le sol comme le dernier honneur donné à un soldat valeureux, honneur de fou que celui qui souhaite terminé son existence sur le champs de bataille.

Taka devait changer de méthode, elle regarda son reatsu disparaître dans les bandelettes noir, une chose qu'elle avait apprise à faire avec les Horura, faire en sorte que ce reatsu ne soit pas une flammes mais comme une seconde peau s'entrelaçant dans son costume. C'est maintenant qu'elle devait jouer serrer, Natsuki connaissait sa technique explosive, elle devait lui trouver d'autre utilité, pour cela, elle vint fouiller dans sa sacoche, tirant des dards très fin, qu'elle dissimula dans les bandelettes de son costume. Elle n'avait pas beaucoup de temps, déjà elle sentait sa peau ressentir le danger, elle tourna au détour d'un arbre pour se retrouver en face de Natsuki, elle se mit en position d'attaque, frappant dans le vide vers le sol une fine aiguille se planta dans les feuilles, le tout explosa la projetant comme une flèche dans le ciel, essayant de ce cacher du regard de Natsuki, elle frappa l'air deux fois, disparaissant dans un shumpo, elle fendit l'air tombant lourdement sur Natsuki, deux armes tirées pour découper en lamelle le Vice Capitaine.

La folie ne l'atteignait pas, sa réflexion poussait la folie loin de sa vision périphérique, son mouvement qu'il atteigne ou pas son amant, elle diminua très rapidement l'inertie de son corps, un simple soupire discret la fit reculer de plusieurs pas, elle mima ce mouvement de recule essayant de faire croire avec le plus naturellement du monde qu'elle possédait une vitesse qui rivalisait avec celle d'un capitaine.

Les deux armes en position d'attaque, le corps légèrement courbé, elle cherchait à savoir que ferait son amant au prochain coup, elle pouvait distinguer quelques ombres encore accroché aux arbres, peut être qu'ils serviraient à contenir l'envie de Natsuki de la tuer, baissera t-il la garde le temps qu'elle le mette à terre.

Il fallait tout de même admettre que ce costume avait quelques choses de bien pratique, malgré l'utilisation de son Shikai et la sensation de transpirer abondamment, elle n'avait en rien l'envie de faire une pause ni se sentait sale, au contraire, quelques choses la poussaient en avant, l'envie de combattre, de déchaîner le monstre qui se tapissait au fin fond du coeur de son amant.

Ramenant son bras doucement sous l'autre, donnant une forme de croix biscornue à sa défense, les aiguilles coincés dans sa tenu virent leur inertie se baisser elles roulèrent sous les bandelettes comme libéré, Taka leur remit leur inertie de base, les coinçant dans un autre angle qui lui permettra de faire quelques surprises intéressantes à son amant si il venait s'approcher un peu trop prêt. Son regard devint nettement plus froid, sa posture ne laissait voir qu'une brutalité sous-jacente, une envie de faire perdurer ce combat bien au-delà qu'une simple mission.











Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Ven 8 Mar - 19:32
Le premier coup arriva à destination, si bien que les deux autres ne furent pas nécessaire tant sa cible vola loin. C'est d'ailleurs ce qui l'alerta. Il aurait dû sentir les cervicales se briser à l'impact. Au lieu de cela, le contact le apparut.. étrange, comme si elle avait réduit sa force de frappe en accompagnant le pied. Il ne lui laissa pas le temps de récupérer, et retourna au contact. Une volée de couteaux l'accueillit, son zanpakto jaillit hors de son fourreau en un éclaire. Natsuki frappa si vite les projectiles avant de ranger son arme à nouveau qu'il donna l'impression que ces derniers avaient heurté une barrière invisible dans une gerbe d'étincelle. Il n'avait pas ralenti le pas un instant. Le combat rapproché reprit, les coups cinglèrent.

Quelque chose tomba du ciel, provoquant une nouvelle rupture. Un keigun. L'ennemi avait des alliés. Puis le shinigami fit tilt. Ses yeux d'assassin, aussi apte sinon plus que ceux d'un chat à voir dans l'ombre, repérèrent immédiatement l'anomalie, sous la clarté de la lune : il était ligoté, et incrédule. Il était un appât, ou un moyen de détourner son attention. Pas la moindre trace de surprise ne transpirait sur son visage, ni dans son âme d'ailleurs. Un frémissement imperceptible. De l'énergie qui se canalisait. L'homme masqué allait lancer un kido. C'était un shinigami. Natsuki se détendit vers l'avant avec une vitesse prodigieuse, et emporta au sol le plus loin possible le keigun. Les flammes bleues du Sokatsui déchirèrent la nuit, qui léchèrent son dos, provoquant de légères brûlures en bout de portée. Le Vice-Capitaine se releva d'une pirouette, et suivit du regard sa cible qui se terra dans un bosquet non loin. Si elle croyait que l'obscurité serait son alliée, elle se trompait. Elle n'était pas à sous-estimer cependant, car elle venait de lancer un puissant kidô, sans prononcer la moindre parole. Etait-ce seulement possible ? Surtout à une telle puissance. Elle faisait jeu égal avec lui pour le moment, le dominait quelque peu même. Il lui fallait se montrer prudent, car depuis le coup du keigun, il se doutait que le terrain était probablement piégé. Cette rencontre était préparée, ce n'était pas juste un assaut porté au hasard.

Il gagna les arbres, passant entre les autres keigun enchevêtrés sans leur prêter attention. Il ne les connaissaient pas, et de ce fait, ne voulait prendre aucun risque, si l'un d'entre eux ou même tous n'étaient pas des ennemis camouflés en victime. Ils ne risquaient rien en restant loin du combat, de toute façon. D'un rapide coup d'oeil, il repéra les lieux. Pas de chausses-trappes, mais trois keigun suspendus, prêt à servir. Il remarqua l'assassin, tout proche, dissimulé au pied d'un arbre. Silencieux comme la nuit, il tomba de l'autre côté du tronc, et d'un quart de tour, ils se firent face. Ils attaquèrent en même temps, les deux ne sentir que le vide, mais pour deux raisons différentes : lui avait visé la gorge, elle l'avait esquivé. Elle, avait lancé son projectile volontairement à ses pieds. L'explosion qui s'en suivit manqua peut-être de puissance, mais elle le força tout de même à bondir en arrière, aidé bon gré mal gré par le souffle ardent. Il se roula en boule pour réduit sa surface exposée, en résultat de nouvelles brûlures sur ses avant bras et ses jambes. Le sang coula des blessures, en plus d'autres liquides, mais il n'en demeura pas moins impassible. Il n'était pas fortement blessé, le coup ne fonctionnera plus sur lui maintenant. C'était une attaque d'énergie, pas un objet explosif, il l'avait très nettement perçut. Son adversaire fendit la fumée résultant de la déflagration, deux nouvelles armes en mains, pour lui tomber droit dessus, prêt à pourfendre. Il dévia la première lame vers le haut en frappant le plat, et se faufila derrière l'autre en attrapant le poignet directeur. Les deux visages s'étaient assez rapprochés l'espace d'un instant pour que chacun puisse se voir dans la pupille de l'autre, avant que le shinigami tatoué n'évite l'impact de front d'un saut périlleux arrière. Ses genoux auraient dû enfoncer les côtes de l'âme masquée, mais contre toute attente, elle s'esquiva en prenant appuie sur l'air, et échappa même à la prise du Vice-Capitaine sur son poignet, non sans garder des marques de peau raclée.

Il ne voulait pas lui laisser le temps de préparer un autre traquenard. Pour le moment, il avait encaissé plus qu'il n'avait lui infliger. Il gagna quelques instants en la travaillant au corps, alors qu'en parallèle, il canalisait son énergie dans ses jambes. Il en dissimula la concentration, tâche plutôt aisée compte tenu qu'il ne poussa pas l'exercice à son maximum. Son pied le plus proche de l'opposant lâcha le reiatsu en une impulsion, qui leva une tornade de feuilles jusqu'à leurs yeux, destinée à le surprendre. Natsuki profita aussitôt de l'angle mort et de la surprise de sa diversion pour frappa en grand écart facial avec l'autre jambe en direction de la mâchoire, y ajoutant la force d'impact destructrice que provoquait la vague d'énergie spirituelle relâchée. L'enchainement ne s'acheva pas là, car il replia prestement son mollet pour tenter d'enserrer le cou de sa cible, puis se jeter par-dessus son épaule pour une projection acrobatique, dont la victime voyait le plus souvent sa nuque brisée avant même de se ramasser sur le sol. Dans le meilleur des cas, sa manœuvre lui permettra même de soulager l'assassin masqué de son épée dorsale, qu'il plantera dans l'arbre le plus proche, et brisera en deux d'une torsion de la main.

Par la suite, il utilisa principalement ses poings et ses coudes pour attaquer, alors que la canalisation de son reiatsu se fit dans ses bras. Sauf qu'au lieu de la relâcher pour un impact violent, il la conserva pour accroitre sa vitesse. Ou plus exactement, la vitesse de ses deux membres supérieurs, ce qui créait une sorte de déséquilibre entre le haut et le bas de son corps. Ce niveau de maîtrise était encore récent pour lui, et cela se sentait. La coordination pieds-mains faisait par moment défaut, ses coups de poings étant parfois trop court par rapport à son placement, ses jambes ne l'ayant pas encore porté à la bonne position. Mais fort de progression en situation réelle, il apprendra bien vite à pallier le problème. En attendant, il compensait le manque de maîtrise par une grêle de frappes, deux à trois fois plus rapide qu'à l'accoutumée. Cela dit, il n'arrosait inutilement ou à l'aveuglette, ses coups restaient d'une précision chirurgicales... au possible. Car d'une part, le masque de son adversaire limitait sa capacité de lecture, et de l'autre, dans cet état de vitesse accrue, il n'était plus capable de dévier la trajectoire de ses coups. Il était certes beaucoup plus rapide, mais s'exposait plus ouvertement à une contre-attaque pour quiconque parvenait à suivre le nouveau rythme imposé.




Ce que je déteste avoir raison...


Dernière édition par Natsuki Kurodo le Ven 8 Mar - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Ven 8 Mar - 20:52




Aie Aie Aie





Le souffle court, remontant doucement sur ces avant bras, reprenant son souffle , elle chercha du regard ces armes, mais ces dernières avaient choisis de s'éloigner bien loin d'elle. Elle n'avait pas prévu une telle puissance de coup ni une telle déferlante et si elle n'avait pas pu jouer avec l'inertie des deux corps jamais elle aurait survécu à l'assaut de son amant. En parlant de lui, il s'écartait maintenant de deux petites aiguille qui dans les aires avaient arrêté deux coups de poing, elle c'était alors focalisé sur les pieds, prenant appuis sur un coup pour pousser et tomber à la renverses, le manque de force, l'avait prise au dépourvu et tomber lourdement sur le dos après une telle contre attaque si imprévisible terminait le mouvement sur une note des plus surprenante.

Les deux aiguilles tombèrent au sol juste après leur séparation avec Natsuki. Ces deux petits morceaux de fer avait l'inertie d'une bonne dizaine de building. Taka partie dans un flip arrière, revenant sur ses jambes, frappant ces vêtements, elle essaya de déterminer si elle n'avait pas d'os brisé, heureusement pour elle, rien de bien grace si ce n'est la douleur fulgurante à chacun des mouvements de ces membres. Elle n'avait suivit que le tiers des mouvements, la capacité passive de son Shikai lui avait permit de mettre à mal une bonne partie du reste des coups qu'elle n'avait su paré, mais même si la moitié des coups n'avaient pas porté, l'autre moitié était gravé dans sa chaire, le souffle court, ce gout de sang dans la bouche.

Les chaines se glissèrent dans son costume, donnant l'impréssion pour ceux qui pouvait distinguer les différentes variances de noir, que le costume de Taka était prit de multiple convulsion, comme si d'importantes torsions musculaires se faisaient, le second round pouvait débuter. Un round qu'on lui avait déconseillé, autant pour son plan, si Natsuki apercevait les chaines il aurait alors trop de carte en main, il saurait qui se cache sous la tenue noir. Les chaines écartèrent doucement les bandelettes montrant qu'il y avait plusieurs couches sur le corps de Taka, ces membres donnèrent l’impression de devenir plus épais. Il y avait le second point, pourquoi lui avait on déconseillé, utilisé son Shikai de cette manière la forçait d'utiliser un contrôle d'inertie presque totale sur son corps, pour juguler les dommages que les chaines pourraient faire sur son corps, le poids ajouter à la jeune Shinigami devait être retiré pour ne pas perdre en vitesse, mais elle gagnait en résistance, maintenant a part ses mains, ses pieds et son visage, tout son corps était comme recouvert d'une armure, de plus au niveau des bandages des mains, elle fit glisser les aiguilles pour les faire sortir à quelques endroits, elle pouvait compter sur une dizaine à chaque mains, ces aiguilles pouvaient exploser si elle venait à en planter une sur Natsuki, elle devra faire attention à l'endroit et surtout à la puissance de l'explosion.

Les idées venaient se bousculer dans sa tête, entre ces coups, ceux qu'elle devait éviter de faire chez son amant. Le combat était trop beau, elle se remit en position, cette fois ci, elle prenait une garde à main nue, mi hauteur de celle que prennent les hommes en free fight, ce laissant le choix de partir en prise ou bien en force brute. Son pas vint s’enterrer un peu dans le sol, elle devait surprendre Natsuki pour reprendre l'avantage, elle fit disparaître toute inertie de son corps et partie dans un Shumpo en inertie libre, un Shumpo qu'elle avait nommé Era au lieu de se placer sur les coté, un angle mort ou bien dans le dos, elle apparut prêt de Natsuki, le bras tendu en direction de la gorge du Vice Capitaine.

Le coup de la corde à linge, elle venait d'en avoir l'idée, sa vitesse, reprendre son poids au dernier moment elle allait lui offrir un magnifique vole plané, peut être lui faire quelques dégâts au larynx au passage, mais elle ferait en sorte de le soigner si sa devenait trop grave. Elle ne put s’empêcher de rire, l'odeur fugace de son homme venant jouer sa madeleine de Proust, elle n'avait pas pu retenir ce petit rire qui lui chatouillait la gorge.

Que le coups porte ou pas, c'était un coup en double impacte, car alors que son bras approchait de la gorge de son bien aimé, son second poing s'arma pour aller dans la partie charnue des côte planté, une ou deux aiguilles seraient sympathique pensa-t-elle, une petite déflagration pourrait lui remettre du baume au coeur.

Son corps lui faisait mal, ces mouvements se montraient récalcitrant son coeur battait la chamade ce ne sont que les endorphines qui lui permettait de continuer sans que la raison ne vienne lui mettre des battons dans les roues de sa volonté. Elle voulait voir les derniers retranchement de Natsuki, quitte à en mourir après tout c'était cette partie de la pièce qu'elle désirait voir de son amant, sentir son envie de tuer, celle de se défendre.

Burei enfermé dans le monde intérieur savait ce qui manquait dans le monde intérieur de Taka, une portion de sa conscience manquait ou n'était juste pas représenté, il manquait du cuire, des croix de bois et des clous.

- Foutue masochiste ....











Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Lun 11 Mar - 17:43
Quelque chose n'allait pas. Il n'arrivait pas encore à mettre le doigt sur quoi exactement, mais il était quasiment sûr que cela venait de l'équipement de son adversaire. Que ce soit sa tunique qui recouvrait presque la totalité de son corps, ou les différentes armes qu'il avait utilisé jusqu'à maintenant. C'était comme si... son matériel extraordinaire lui permettait de réussir des prouesses surnaturelles, autant en terme de force, de vitesse que de résistance. Encaisser les coups du shinigami tatoué à l'aide d'aiguille en faisait partie, l'espèce d'armure que forma sa combinaison en gonflant, aussi. Face à cette nouveauté, le combat prit une autre tournure, qui n'était pas à l'avantage de l'assassin du Goteï 13. Ses poings frappaient le corps endurci avec autant d'effet que s'il giflait un parpaing. Il était évident que ce n'était plus la vitesse qui devait être privilégiée s'il voulait passer outre. En parlant de vitesse, celle-ci ne semblait pas faire défaut à son opposant, qui comme parcouru par des pics d'adrénaline, le surclassait dans sa propre spécialité. Comme dans cet instant, où elle apparut devant littéralement devant lui, le bras tendu à hauteur de sa gorge. Malgré ses années d'entrainements et d'expériences, malgré ses réflexes, il n'eut le temps que de lever ses deux avant-bras en opposition, ce qui évita à sa tachée de terminer derrière ses cervicales. Ce qu'il évita moins, par contre, c'est la violence de l'impact, et la projection qui en résulta. Ses pieds quittèrent le sol, alors qu'il tourna en arrière plusieurs fois sur lui-même, jusqu'à ce qu'un arbre se montre assez généreux pour se jeter sur la trajectoire de sa course et l'arrêter.

Les deux aiguilles plantées dans son flanc faisait bien pâle figure, en comparaison à la branche à l'extrémité brisée et couverte de sang qui ressortait par le côté de son abdomen, laquelle le maintenait empalé sur le tronc. Et pourtant, ce sont des dards qu'il s'occupa en premier après avoir stabilisé sa position en prenant appuie sur l'énergie présente dans l'air. Il empoigna fermement à pleines mains les deux projectiles, dont il sentait le reiatsu qui les imbibait, et les arracha. Deux arcs électrique bleuté jaillir de ses poings serrés, puis il les lâcha. En opposant son propre reiatsu élastique à la fréquence exacte de celui de son assassin qu'il avait déjà eu l'occasion d'observer à l'œuvre avec ses dards explosifs, il avait annulé leur pouvoir destructeur, les ramenant à l'état de simples aiguilles. De quoi rétablir un semblant d'égalité, ou presque... Car restait cette branche le transperçant de part en part. C'était douloureux, évidemment, et pourtant, son visage demeurait impassible. La bouche ouverte, il respirait fort, mais pas de cri. Ses yeux ne réfléchissait non plus pas davantage de vie. Les mains désormais libres, il sectionna du tranchant par deux coups secs les deux côtés de son pieu de fortune. Sa blessure saignait, mais moins abondamment que s'il n'avait pas conservé le tronçon de bois dans la plaie. Pas davantage conseillé pour se battre, mais l'avantage des moyens technique de la Quatrième Division contrairement aux humains était que bien souvent, il suffisait de survivre pour être soigné efficacement, peu importe la blessure, à peu de détails près.

Toujours en hauteur, à deux mètres du sol, il conserva son regard rivé sur son adversaire. Une femme ? Il l'avait entendu rire, mais cette tenue en bandes pouvait très bien altérer les voix. Sans importance cependant, homme ou femme ne faisait pas de différence lorsqu'il s'agissait d'un cadavre en devenir pour lui. Il était temps de passer à la vitesse supérieure, et déchainer de quoi faire de la protection de son opposant une entrave, de ses propres poings des perces-armures. Il dégaina son zanpakto de la main gauche, et parcouru de la paume de l'autre le plat de sa lame.


« Reflète, Tsuki no Akaru. »

Le katana termina de se transformer dans sa main, tenue par la lame qu'il lança comme un javelot. La douleur n'était qu'une simple information, elle ne fit même pas dévier d'un millimètre son bras lorsqu'il visa son adversaire de toute sa force restante, lui élancé à sa suite comme une torpille. Juste avant que son épée ne se plante dans le sol, les runes sur la lame s'illuminèrent de la base jusqu'à la moitié. La gravité environnante s'accentua aussitôt, multipliant sa force d'attraction par cinq. Prévoyant une esquive potentielle de sa cible avec la gène de mouvement issue du poids de son adversaire augmenté, le Vice-Capitaine Tomba droit sur elle. Le poing brandit en coup descendant, il chercha le crâne, visant davantage la commotion après impact que réellement briser l'os. Habituellement, il pouvait encaisser aisément les changements de force gravitationnelle, il s'y était entrainé. Mais sa blessure à la hanche l'empêchait d'être aussi efficace que ce qu'il savait donner usuellement. Mais même entravé, il doutait l'être plus que son adversaire : il supportait beaucoup mieux le changement de pression qu'il contrôlait que l'autre. Il avait un autre avantage : la taille. Significativement beaucoup plus grand que son adversaire, ses coups à porter étaient majoritairement de haut en bas, ce qui naturellement augmentait leur force, à l'inverse d'un uppercut. Il ne ramassa même pas son zanpakto planté, retournant immédiatement à un corps à corps désarmé. Usant encore de sa technique de canalisation, il '' transféra '' celle dans ses bras au profit de ses jambes, favorisant sa mobilité. Sa force provenait maintenant de la gravité, tant qu'il frappait en accord avec celle-ci, aussi il pouvait – devait – se permettre de faciliter ses déplacements pour se montrer réactif. Face à un ennemi pas ou peu habitué à se mouvoir avec une masse corporelles accrue, se déplacer le plus rapidement possible dans l'angle le plus approprié pour des frappes en marteau renversait le cours du duel. Attaque plus puissantes, parades plus difficiles à opposer, le défaut résidait dans le principe même : l'angle d'assaut se limitait à '' au-dessus ''. C'est pourquoi il avait adapté un style de combat '' en zone ''. Sauf que dans son état, avec une branche pesant lourdement sur ses organes à chacun de ses déplacements, il était limité dans ses possibilités. Aussi, il compensa comme il le pu, en frappant par moment à l'aide de ses jambes à raz-le-sol sous forme de balayages rotatifs, dont il utilisait l'inertie du pivot pour enchainer aux poings.

Sa zone avait une porté limité, dix mètres de diamètre en partant de son zanpakto, pour trente de haut, en forme de cylindre. Natsuki cherchait donc à maintenir son adversaire dans ce périmètre, quitte à devoir le poursuivre, sabre en main. Il fallait qu'il tienne juste trois minutes encore...




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Mar 12 Mar - 10:16




Ce n'est pas ainsi qu'on traite une Lady Vice Capitaine !





Il y eut comme un "Ploc" ou bien était ce sa tête qui faisait maintenant se drole de bruit. Non bien entendu, la jeune femme était énervé, pas contre son amant mais contre elle même et à cela venait se rajouter l'envie d'aller encore plus loin, bien que les dire transformer en hurlement de Burei tintait le monde de la nuit en véritable discothèque de cris et d'insultes diverses.

Pour ce "Ploc" elle avait tout abandonné, elle avait même mit son instinct de survis au placard, car quand elle vit le Zampakutos de son amant se planter, rien n'aurais pus l'arrêter de partir dans un Shumpo, l'inertie le lui aurait permit, son corps sa aurait été une autre histoire mais elle se serait retrouver dans un état nettement moins dégradé. Le premier coups fut des plus léger, tombant sous le poids de la nouvelle gravité burei avait fait en sorte de laisser un vide entre les chaines et son corps, un corps a basse inertie, les chaines à très haute, la jeune femme c'était déplacé au dernier moment pour que le coup de son amant touche son dos ce qui en fin de compte l'explosa au sol, première giclée de sang incontrôlé, elle c'était relevé sous la pluie de coup du Vice Capitaine, de haut en bas, les coups ressemblait à des marteaux pilon, mais ce qui l’intéressait c'était ce trou suintant du sang.

Pendant la déferlante de coups, elle avait fait en sorte de maitriser trois inertie différente, l'une pour les chaines, l'autre pour son corps et encore une différente pour tout les mouvements qu'elle devait faire discrêtement pour aller chercher une petite bille bleuté. Marc lui avait concéder que cela restait du verre très fin et que sortie de sa saccoche rembouré un rien pouvait les faire éclaté. Elle avait profité de ce moment ou son amant est obligé de revoir sa pluie de coup, elle n'avait pas tout esquivé, même très peu, sa cache thoracique lui faisait mal, elle avait surement un bras cassé qui ne tenait que par l'utilisation des chaines pour le faire plier, les ordres de douleur c'était tellement amangasiné, que son cerveau ne traitait que le première impacte.

Elle libéra tout son corps et chaine de l'inertie sur un coup qui la fit partir dans un angle étrange pour un coup de bas en haut, un peu comme dans ces mangas ne respectant pas les ordres physique des choses, coup de haut en bas ainsi qu'une grande préssion sur un corps devrait toujours le diriger vers le bas et ben pour la jeune femme tissé de noir ce fut une vrai ligne droite, qu'elle ne maitrisa en rien. Son corps vint toucher le sol alors qu'elle remontait son inertie puis elle fit de nombreux roulé boulé pour s'arrêter contre un rocher, badaux des forêt qu'il la regarda en silence, elle leva la tête, puis son pouce.

- Merci dit elle, son esprit s'embrumait mais il fallait toujours garder une touche d'ironie, ce simple mot l'avait forcé à écarté deux bandes de son déguisement et se mettre à cracher, tousser puis faire quelques bulles avec son sang.

S'appuyant contre son nouvel amis de roche, elle vit son amant arriver et c'est la que le "Ploc" survint, annonciateur du dernier round. Taka remit les bandelettes sur sa bouche, elle absorbait une partie de son sang, mais il aurait fallut être aveugle pour pas voir que tout le déguisement ne faisait que supporter une plaie béante.

Qu'est ce donc que ce ploc ? un morceau de branche suivit de quelques morceaux de verre tombant de la blessure de Natsuki, de l'eau très hautement chargé en un pouvoir de guérison appartenant à des amis. Quand le morceau de bois avec les morceaux de verre tombèrent, la plaies du Vice Capitaine se refermait à vue d'oeil. Il n'y en aura surement pas assez pour les soins complet, mais on était à la Soul Society.

Taka mima une personne en intense réflexion, sans rien dire, si à chaque fois elle devait vomir du sang pour cela, elle préférait économiser ces mots. Une question la taraudait alors que son coeur ratait de temps à autre une mesure, forçant son corps à perdre une respiration ou deux dans une douleur interne qu'elle venait de découvrir, ne venait elle pas de dévoiler son secret.

Dans le monde intérieur Burei avait abandonné, assis sur une drôle de chaise qui semblait aussi solide en substance qu'un courant d'air, il c'était prit l'ombre entre les mains et secouait la tête. Il n'en croyait ni ces yeux ni ces oreilles, cette folle ne se préoccupait pas de son état, elle se posait des questions aussi subtile à savoir si son secret était découvert.

Elle trifouilla dans sa poche avec lenteur, mais tous ce qu'elle parvint à en sortir fut une main humide, toutes sortes de réflexion plus salace qu'autre chose lui vint à l'esprit, mais devant sa difficulté à parler, elle les tus et garda tout son bon mot pour elle. Un rapide coup d'oeil au rocher, on pouvait se demander si c'était pas lui qui la tenait encore debout. Voulant surement prouver l'inverse à son amis de roche, elle se redressa, il y eut un craquement sinistre, mais son corps ne protesta pas quand elle se remit en position d'attaque.

Mais Cela n'allait pas plus loin, quand elle tomba dut à une faiblesse dans la jambe, son habit fut déchiqueté par les chaines devancé par les dagues qui vinrent se figer dans le sol, maintenant la jeune femme dans un équilibre précaire. Son énergie était maintenant revenu à la normal, le déguisement ne servait plus à rien vue dans l'état qu'elle venait de le mettre. Une main faiblarde vint retirer le reste qui lui entourait encore la tête. Levant le pouce, essayant de sourire sur son teint légèrement cramoisie par son accoutrement imbibé de sang.

- Bonsoir Natsuki-san, giclé de sang, Belle soirée n'est ce pas ?,nouvelle giclé de sang, Vous aussi vous vous promenez ?,double giclé de sang pour cacher le rire qui lui montait à la gorge.

Le Zampakutos se scella la laissant tomber lourdement sur le sol. Taka attrapa son arme scellé puis revint contre le rocher.

- Espèce de traître dit elle, nouvelle giclé de sang.

- Tu es lourde tu sais lui répondit l'arme

Un silence morne l'emporta sur la scène. Elle soupira.

-Il fait frais ici non ?, gicler de sang.

Sous cette tunique très serré, elle ne portait rien sauf sa culotte. La jeune femme leva la tête, un rire de fond de gorge qui expulsa une nouvelle gerbe de sang.

- Très beau combat Natsuki j'applaudirais si j'avais pas un bras récalcitrant fit remarquer la jeune femme, surprise de ne pas avoir à cracher du sang pour cette très longue phrase, son corps se rappela à elle deux minutes plus tard dans une toux sanguinolente.

Elle avait tout prévu, sauf que les fiole qui contenait le plus d'eau de source soit totalement démolie, du coup sa cuisse gauche allait vraiment très bien. Son état n'était pas vraiment terrible, enfin elle le pensait, ces cotes lui faisait mal et il y avait quelques renfoncement étrange, son nez faisait un drole de sifflement, et son bras devait être brisé en deux ou trois points, cela résultat d'une utilisation forcé. La jeune femme soupira, cracha du sang puis releva son regard vers Natsuki.











Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Mer 13 Mar - 19:23
Son petit adversaire encaissait coup sur coup, aussi impuissant que le sol recevant une pluie de météorites. Ses impacts produisaient toujours une sensation étrange, inhabituelle, mais comme sa seule source de douleur provenait de sa hanche, il continua, implacable. Et plus surnaturel encore, l'angle que la victime malmenée. Natsuki effectua en réponse un bond en arrière, empoigné son arme, et fonça à nouveau vers l'ennemi acculé. Sa lame aurait sans aucune manière creusé la chair de sa victime pour trouver le chemin du coeur, malgré sa régénération soudaine et inattendue. La voix de Taka qui sonna à ses oreilles ne l'aurait pas non stoppé d'ailleurs. Mais l'enchainement de tout, et sa victoire avérée le figèrent finalement dans son élan, instantanément comme une statue de fer. Il se doutait depuis un moment de l'identité de la personne qui lui faisait face, quelques deux mètres plus loin. Les sensations étaient similaires – mais pas identiques – à celles de son affrontement passé avec elle. Elle s'était aujourd'hui montrée à lui comme une ennemi, une assassin. Il n'avait aucune raison de ne pas l'exécuter, et l'aurait fait, si elle n'était pas maintenant à l'agonie, et qu'il en avait pas reçu l'ordre. Elle méritait un jugement avant sa sentance.

Il n'y avait pas davantage de vie sur ses traits lorsqu'il rangea son zanpakto scellé dans son fourreau dorsal et marcha vers Neko, dont les mots semblaient ricocher sur lui. Il ne la toisa pas quand il arriva devant elle, quand elle s'écroula à ses pieds. Il posa juste ses yeux sur elle, comme il regarderai un allié blessé, le Capitaine Commandant en personne, ou une pierre sur le sol. Il la regarda comme si elle était le néant qu'il incarnait. En silence, et sans avertissement, il planta les deux aiguilles qui avait glissé dans ses mains. L'une de part en part de la gorge de Taka, dans le sens des oreilles, et l'autre plus en arrière, moins enfoncée, entre les cervicales et la carotide. L'une pour plonger la simili-shinigami dans la léthargie, l'autre pour ralentir les fonctions de son corps. Elle pouvait ne pas s'en remettre, mais pour cracher autant de sang, elle était déjà mal partie, alors autant tenter.

Lorsqu'elle reprit conscience dans un lit, il était à son chevet. Un plâtre recouvrait un bras de la jeune femme, des menottes en Sekki Sekki, la pierre neutralisatrice de reiatsu, entravaient les trois autres membres, et la maintenaient attachée à sa couche. Sur une table à côté, son zanpakto reposait dans un support.


« Officiellement... » commença l'assassin d'une voix froide – mais vivante – sans regarder à qui il s'adressait. « … ces menottes sont là pour que vous restez alitée, et que vous vous reposez. C'est contre l'éthique médicale de la Quatrième Division, mais j'ai insisté. »

Son livre se ferma dans un claquement sec, suite à quoi Natsuki se leva, et marcha vers la fenêtre, toujours sans tourner ses yeux vers le lit et son occupante.


« Bien évidemment, nous savons tous les deux la raison véritable de leur présence. »


Sa voix ne se montrait pas davantage chaleureuse, mais au moins, elle appartenait à un être vivant. Par delà la vitre, il voyait des shinigami passer en contrebas, les bras chargés de linges propres dans des bacs.

« A quoi jouons-nous, Neko ? »
demanda-t-il hors du champs de vision de son interlocutrice.[/i] « Je pense vous connaître assez maintenant pour deviner ce qui vous à pousser à ce qui s'est passé la veille. Vous ne pouviez pas gagner, vous le saviez. Vos coups avaient une certaines retenue, contrairement aux miens. Vous voulez juste savoir, pas vrai ? Alors je vais vous répondre : qu'elle qu'en soi la raison, je n'hésiterai pas à vous ôter la vie. Que la demande vienne de là-haut, de vous-même, ou de la nécessité, je le ferai. Je me battrai et je ferai tout pour y parvenir. S'il m'arrive de regretter la nécessité de mon devoir parfois, ce n'est jamais le cas pour mes actes. »

Un lourd silence se posa dans la pièce. En se retournant, le regard du Vice-Capitaine glissa sur la couverture qui cachait les bandages de Taka, ses contentions, pour gagner la porte. Il ne bougea pas.

« J'imagine donc que vous avez comprit que vous n'êtes pas ici pour tentative de meurtre. Si c'était arrivé, je n'aurai pu en vouloir qu'à ma propre faiblesse. Mais me tuer n'était pas votre intention. Vous avez sacrifié votre propre sécurité pour ma blessure – bénigne, surtout en comparaison à ce que cela vous a coûté. Je me fiche aussi que vous ayez mit votre vie en danger, je ne suis pas votre nourrice. »


Pour la première fois de la conversation, il fit face à Taka. Sa voix toujours froide, elle gagna cependant une teinte de colère contenue en plus.


« Ce que je vous reproche, c'est d'avoir mêlé d'autres personnes à ce combat. Je ne parle pas des Horura et de leur eau. Ce qu'il se passe du côté du Monde Matériel ne me regarde pas. Mais ici, vous avez impliqué des Keigun étrangers à ce conflit. Qu'est-ce qui vous est passé par la tête quand vous avez décidé de les mettre en danger juste pour servir de distraction dans un combat de la sorte ? C'était juste pour voir si je suis un monstre au sang d'acier au point de tuer ce qui se dresse entre moi et ma cible ? Non seulement vous avez ouvert une faille dans le réseau de sécurité – faille minime dont ils sont entièrement responsable, certes – mais en plus vous les avez utilisé comme des pâtures sans défense juste pour satisfaire votre curiosité. Leur sacrifice valait-il la chandelle ? »


Question rhétorique, il n'attendit pas de réponse pour commencer à marcher vers la porte. Lorsque sa main se posa sur la poignée, il se retourna une dernière fois, et planta son regard droit sur Taka.

 »Vous ne vous faites pas beaucoup d'amis ici en agissant de la sorte tout le temps, pas plus que vous contribuez à vous bâtir une réputation positive. Les événements de la veille n'ont pas eu de répercutions, ni individuelles, ni à l'échelle du Rukongai ou du Seireitei. Vous m'avez juste gâché une nuit unique pour un combat dont je n'ai tiré aucun plaisir. Aussi, l'incident de hier ne sera pas remonté, pas par moi, en tout cas. » ce qui sous-entendait qu'il ne demandera pas aux keigun espions impliqués de se taire, et que donc le choix leur revenait. « Quand vous serez guérie, demandez à faire retirer vos contentions en Sekki Sekki, et rentrez chez vous. »

Un court instant de silence.


« J'espère que nous nous reverrons dans de meilleures conditions. »


Il quitta la chambre. Du plomb dans le crâne, il savait que l'humaine n'en aura jamais. Elle était impulsive, et fonctionnera toujours de la sorte. Mais si elle réfléchissait de temps à autre à la porté de ses actions, peut-être ne réduirait-elle pas autant son espérance de vie.




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Mer 13 Mar - 22:38




Fin ou pas >





Les menottes n'avaient rien d'agréable, mais c'était bien tout ce qui la gênait, elle s'attendait à une remontrance, elle garda pour elle les bon mots sur les menottes et le lit, elle voyait bien que Natsuki n'était pas vraiment jouasse en ce moment. Elle le regarda donc, soutaint son regard, laissant le silence répondre aux questions qui semblaient tout de même évidente de simplicité. Quand il se dirigea vers la porte, elle se redréssa sur son lit, cela lui coupa le souffle un court instant, le temps qu'il pose la main sur la poignée fulminant de colère.

- Car je le pouvais, car je ne voulais pas de retenu, car perdre la vie de vos mains ne me dérange en rien, Elle soupira puis s’élongea un peu mieux, son corps n'était que douleur, Je me suis déjà excusé à ces hommes, j'avais suffisamment d'eau de la source pour les soigner, elle avait levé la main liée au lit, il y eut un bruit de fer étrange, son regard se posa dessus mais elle la laissa tomber lourdement sur sa couche, Je ne regrette rien ce combat n'était pas la pour nous amusé mais vous le comprendre peut être un jour Natsuki-dono fit elle remarquer, le silence fut le dernier qui ne fut entre coupé que par la porte qui se ferme.

Taka regardait le plafond il y eut encore des soins, mais tout semblait bien vite se guérir. Elle put parler à nouveau à certain Shinigami de la quatrième, pendant cette journée de convalescence en plus, certain Keigun passèrent certain sous la colère, d'autre la remercière aussi surprenant soit il cette reaction était logique d'un sens. Elle leur fit de grand sourire, essaya d'apaiser les colères, les craintes, les insultes, parfois elle fut même au prise à des discutions passionante, mais son esprit n'était pas vraiment là, elle était encore entrain de se faire disputer par Natsuki. Quand elle se retrouva seul, les membres de la quatrième division l'avait détaché et surtout lui avait fait promettre de passer la nuit dans leur quartier, en observation encore une nuit, quelques heures, elle avait promit et aussi surprenant soit il, les Shinigamis avaient pu voir qu'elle avait tenu parole.

Le matin de sa sortie, elle fit quelques mouvements d'assouplissement qui lui tirèrent quelques grimace de douleur. Elle tira Burei se son foureau et l'interpella, une fois en Shikai il ne lui fallut pas longtemps pour être en dehors du Seireitei, encore moins de temps pour se retrouver à l'autre bout du Rugonkai. Les routes, de journée avait quelques choses d'étrange, elle avait passé tant de temps à les observer de nuit enfermé dans sa combinaison de bandelette noir, épiant les faits et gestes, regardant toujours derrière son épaule. C'était cet état d'esprit qui lui avait permit de mettre à mal cette petite faille de sécurité et elle en était fière.

Scellant son arme, elle reprit la route menant à la forêt ou elle avait mené sa petite vendetta, elle observa les arbres sous la lumière d'un soleil bien veillant, les visages horrible et les ombres menaçantes n'étaient qu'un souvenir lointain comme si tout cela n'avait été qu'un cauchemar dont elle avait toujours eu le contrôle. En cherchant un peu, elle retrouva l'endroit du combat de Natsuki, l'endroit ou la lune arborait cet éclat si magnifique, son souvenir se superposa à la réalité, un souvenir doux vint titiller ces traits. Elle monta le long de la roche, les arbres clairsemés jusqu’à la pointe de la jeté, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas utiliser ces jambes pour une promenade aussi longue.

Les jambes dans le vide, son arme prêt d'elle, sa main passait en tendre mouvement circulaire d'un doigt lunatique. Quelques choses la chiffonnait, elle ne croyait pas que Natsuki prenne aussi mal les efforts qu'elle avait fait, elle avait tout prévu tout interprété, juste pour voir la force sans retenu de son amant et voilà qu'il croyait qu'elle voyait encore en lui l'assassin ou le monstre, un soupire triste s'échappa de ces lèvres entre ouverte.

- Je suis une éternelle incomprise dit elle, les caresses sur le fourreau de burei devinrent une poigne qui la souleva prêt de son regard. Taka agita doucement la tête.

- Une rencontre dans de meilleur condition répéta la jeune femme, se levant de sa place, elle tira Burei de son fourreau, ce dernier avait garder le silence, il était content d'avoir réussit un tel tour de force, mais beaucoup moins de la tournure que prenait les sentiments de la jeune femme.

- Je ne sais plus Burei fit elle remarquer à l'arme toujours silencieuse, elle le sortie une nouvelle fois de son sommeil, faisant tourner la chaine et cette dague en son bout, prête à briser les dimensions pour s'enfuir car la était le terme, après que Natsuki est dépeint son acte celons sa propre vision, elle n'en tirait plus de satisfaction personnelle.

Elle savait que quand elle allait rentrer, Marc et les Horura allaient lui demander comment sa c'était passé, Taka savait que sa allait rigoler, la féliciter, personne ne lui demanderait comment à réagit le Vice Capitaine et elle ne ferait rien pour leur expliquer, au moins loin de cette dimension, son acte ne serait pas vu comme une traîtrise impropre, mais comme un acte préparé minutieusement apprécié, un acte de courage peut être de folie surement, mais pas un acte à mépriser.

Elle tendit la chaine devant son regard, regardant chacun des maillons, solides, attaché les uns aux autres par la volonté commune de l'arme et de son envie de faire quelques de bien, peut être pas de réfléchit mais juste quelques choses que tout le monde regardera avec une certaine surprise et respect.

- Il ne reste plus que la fuite Burei, ce monde semble dénué de tout intérêt pour le moment dit elle, envoyant la dague dans le vide.

L'envie de partir n'y était pas, mais elle préférait cela, quand l'énergie et la capacité allait rencontrer la réalité à un point de tension, cela va briser la réalité en plusieurs endroit pour en fin de compte la faire exploser vers le monde humain. Le temps s'étendit, la dague voyageait de plus en plus loin de Taka, le monde lui pouvait voir les probabilités, les chiffres des dimensions s'affolé, les filins de la réalité doucement se tendre autour de la dague. Une jeune femme pour jouer avec tout les domaines de dieu, cette pensée ne lui donnait plus envie de sourire.











Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 131
• INSCRIPTION : 20/12/2011
• AGE : 316

• LOCALISATION : Dans un coin <3
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Folle

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t621-la-meilleure-attaque-est-en

Passeport
Rang: Fraccion du Quinta Espada
Points d'experience:
95/350  (95/350)
Niveau: 21
Suzi Mamoru
SHINIGAMI OR ARRANCAR ? † VIZARD

Mer 20 Mar - 20:10
40 Xp chacun !


edit gene : ajouté





A reçu 1 fleur !
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 14:38


Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit de toutes les folies [ terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit presque ordinaire[Livre 1 - Terminé]
» La nuit porte conseil [Livre 1 - Terminé]
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-