AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Senri - « Il y a un autre monde mais il est dans celui-ci »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 15
• INSCRIPTION : 19/02/2013
• LOISIRS : Dessin
• HUMEUR : Neutre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Most Wanted
Points d'experience:
0/260  (0/260)
Niveau: 15
Senri Hûga
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Mar 19 Fév - 19:50
Senri Hûga


© crédits avatar


Votre âge : 17 ans
Votre sexe : Masculin
Votre Race : Humain
Votre Rang : /

Division : /
(Si Shinigami)

Numéro :/
(Si Arrancar)

Mon Physique

Senri est un garçon de taille moyenne pour son âge, et cela ne lui a jamais vraiment posé de problème, pour un garçon de dix sept ans, il se sent bien dans sa peau. Un corps fin, pas vraiment musclé, il peut paraître d’ailleurs maigre d’un premier point de vue mais le sport et la musculation n’on jamais vraiment était son truc. Sa peau est pâle, est ne bronze jamais, même lorsqu’il pointe le bout de son nez sur une plage avec trente cinq degrés à l’ombre. Lorsqu’il était encore qu’un gamin, on pouvait voir des grains de beauté en été, mais cela à disparue avec le temps. Senri à des cheveux blonds qui tirent presque vers le blond. Certains aiment bien le charrier sur sa couleur de cheveux « pas ordinaire » et sur le fait que sa tignasse soit quasiment 24h/24heures en bataille. D’ailleurs, depuis tout petit, Senri à toujours eu horreur des brosses à cheveux. Sa mère avait beau le pourchasser avec dans toute la maison, rien à faire, il n’avait jamais de nœud mais toujours les cheveux en pétard. Les iris du jeune homme sont marron tirant vers le rouge foncé. Pour ce qui est de sa tenue vestimentaire, Senri porte à peu près toujours les mêmes choses. Un jeans pâle, un sweat violet ou bleu en fonction du temps… Le jeune homme à une cicatrice d’enfance, sur la cheville droite. En réalité, c’est en jouant dans les ronces que Senri, à l’âge de douze ans, c’est ouvert d’une manière étrange la cheville.


Mon Mental

Si on devait parler un peu de la personnalité de Senri… Bah, mise à part quelques petits détails, ce n’est pas un garçon très palpitant. Commençons par ses points forts. Senri à toujours eu beaucoup d’imagination, tellement d’imagination qu’il va jusqu'à croire qu’l ne sont pas les seuls êtres vivants sur terre, qu’ile existe des monstres et tout plein d’autre chose incroyable. Est-ce du à son goût très prononcer pour les livres de sciences fiction ? Senri à toujours aimer s’évader d’un moyen ou d’un autre. Il aime lire, écrire et dessiner avant tout ce qui fait de lui, d’un certain point de vue, un garçon rêveur. Toujours dans sa bulle, ses parents le voient très peu et le garçon à beaucoup de mal à ce faire des amis. Autres points fort de Senri ? Il réfléchit. Ok, cela peut paraître come un petit détail mais les gens qui réfléchissent, contrairement à ceux qui se précipitent, font moins de gaffes. Et les points négatifs du jeune homme ? Un poil stressé au quotidien ? Au moins. Il a bien du mal à tenir des heures sur une chaise de cours et à écouter un professeur parler pendant un temps qui lui parait interminable. Il est aussi un petit peu, mais rien qu’un peu égoïste… Non, cela dépends de la notion que les gens on de l’égoïsme : Senri en partagera pas son goûter ni son repas, mas pourra aider les gens qui lui demande de l’aide si besoin est. Senri est aussi un garçon qui à une peur bleue des insectes type abeilles. D’où lui vient cette phobie reste un mystère pour tout son entourage. Senri change aussi d’humeur comme de chaussettes, ce qui agace beaucoup de personnes autour de lui, notamment ses camardes de classe.


Mon Histoire

Senri Hûga est né un 24 Avril 1995. Dès la naissance, il est privé de son père, qui mourut dans des circonstances étranges quelques jours avant sa naissance. Officiellement, le père de Senri est mort noyé dans la rivière qui longeait son village natal, mais personne n’a jamais su si le courant l’avait bel et bien emporté. En, tout cas, il n’était jamais revenu de sa pêche matinale. Senri eu une enfance tout ce qu’il ya avait de plus banal. Ecole, partit de football avec les copains quand il arrivait à ses faire des copains, devoir, dodo et rebelote. Son enfance n’a donc rien de très palpitant, son adolescence elle en revanche…

• Je vois des choses, que les autres ne voient pas •


Sa mère s’était tellement inquiétée à son sujet… Qu’elle avait fini par l’envoyé chez un psy. « Mon fils n’arrête pas de dire qu’il voit des morts, et même des monstres ! » avait-elle dit. Bah, elle pensait qu’il délirait, mais Senri était prêt à parier que ce qu’il voyait était bel et bien réel. Les gens refusaient tout simplement de croire qu’ils n’étaient pas les seuls voilà tout. Elle pensait que cela était le manque d’ami, le surplus de livres fantastiques. Oui oui, elle avait bien essayé de le faire décroché, mais Senri répétait toujours les mêmes choses. Et elle l’avait envoyé chez un psy. Au début, il l’avait mal prit, mais quelques temps après, il ne lui avait plus jamais cassé les pieds avec ses histoires de monstres et de fantôme. Il cassait les pieds au psy. Cela faisait à présent un an. Un an que tout les Mardi soir, il allait voir ce fameux médecin qui, apparemment, était là pour l’aider. Senri sonna, et son médecin vint lui ouvrir, le sourire aux lèvres, comme tout les Mardi. Il s’installa, sur sa chaise – non le divan n’avait jamais était son truc – et cette fois ci, ce tu, attendant que le psy le lance sur un sujet qui pourrait le faire parler.

- Alors Senri, depuis la semaine dernière… Tu me raconte ?
- Rien.
- Mmh.
- Quoi « Mmh ? », il ne c’est rien passer d’intéressant.
- Tu n’as pas vu tes fantômes là ?
- Non.


Il le prenait pour un idiot. Ou un fou furieux au choix. Le garçon se tortilla sur sa chaise, un poil mal à l’aise. S’il voulait qu’il lui raconte encore la même histoire… La fois où il en avait vu un, un mort. Une personne censée être partit dans l’autre monde et pourtant il l’avait bien vu. Il se souvenait, de tout, de tous les moindres petits détails de cette journée …

***

Il avait douze ans. Il rentrait de chez un copain, il était cinq heures du soir. Ce jour là, Senri se rappelait de la manière exacte dont il était habillé. Sweat bleue ciel, pantalon court mauve, basket blanche, il avait son ballon de football sous le bras. Senri avait commençait à courir, malgré la chaleur de cette journée d’Août. Lorsqu’il s’était arrêtait, quelques pâté de maison de son habitation, il avait vu une petite fille. Sur le coup, il la salua comme si de rien n’était, un reflex quoi… Puis, lorsqu’il eu scruté son visage, il eu un mouvement de retour. Il avait déjà vu cette petite fille. Elle avait fait la une du journal locale. Cette petite fille était morte très jeune, d’une maladie que les médecins n’avaient pas su soigner. Senri se frotta les yeux. La chaleur lui joutait des tours, c’était obligé. Non, ce qu’il voyait là était bien réel. Elle marchait, les mains dans les poches, elle passait presque au travers des gens qui l’entourait. Il s’approcha, laissant tomber son ballon flambant neuf au sol. Il leva la main. La fille se retourna et le vit, à quelques centimètres d’elle. Et là, elle comprit que quelque chose n’allait pas. Que le garçon n’était même pas censé savoir qu’elle était là, et encore moins la voir. « Es tu réelle ? » Il le pensa si fort, c’était comme si elle avait lu dans ces pensées à ce moment là. Elle secoua la tête, mais Senri fut incapable de savoir si elle venait de dire oui ou non, elle avait disparue.

Il était rentré chez lui, et était resté silencieux toute la journée. Sur le coup, Senri n’avait même pas eu peur. Cela lui avait même paru… étrangement banal. Il ne lui avait pas parlé, il n’avait pas osé. Sa mère lui avait posé des questions, mais il n’avait rien répondu, elle allait sans doute le prendre pour un fou, et il refusait que son seul parent vivant le prenne pour un fou. A partir de ce jour là, il avait commencé à en voir d’autre, mais il gardait toujours tout pour lui.


***

Senri releva la tête vers l’homme qui se tenait en face de lui. Il lui souriait toujours, attendant visiblement une réaction de sa part. Non, non et renon, il ne broncherait pas aujourd’hui. Il se tortilla encore sur sa chaise : c’était bien simple, il était incapable de se tenir.

- Senri ?

Non, il ne voulait pas parler, juste réfléchir, se souvenir, du jour où il l’avait vu. Pas la petite fille, pas les autres morts, eux, ils étaient aimables, gentil et sans aucune mauvaises intentions. Mais cette chose là, qu’il avait vu quelques mis plus tard…

***

Il avait encore douze ans, il allait d’ailleurs fêter ses treize ans dans quelques jours. Il était resté chez lui, seul, toute une après midi. Sa mère travaillait tard et, Senri avait décidé de lire son nouveau roman dehors, en pleine air. Au moment où l’histoire devenait intéressante, il senti que quelque chose, là, quelque part, avait changé. C’était comme si l’air était devenue plus lourd, comme si une masse importante se déplacé dans l’air. Senri avait refermé son livre de poche et s’était levé, passant la tête par-dessus la haie du jardin. Et il l’avait vu. Repoussant. Gros, grand, un véritable monstre. Son corps était noir violacé, rond. Il avait de grandes pattes, arachnéennes. Senri ouvrit de grand yeux, et ce fut seulement quand la chose tourna la tête en sa direction qu’il tomba, et s’aplati au sol. Impossible de décrire son visage pour la simple et bonne raison qu’il n’avait rien d’humain, et même pas animal. Son rythme cardiaque s’accéléra. Et si ce qu’il venait de voir, cette chose repoussante l’avait vu ? Et si cette horrible créature avait décidé d’en faire son repas ? Etrangement, Senri sentait qu’elle n’était pas là par hasard. Et étrangement, il sentait aussi que cette chose était loin d’être stupide. Il prit le peu de courage qu’il lui restait à deux mains te se releva, et regarda à nouveau au travers de la haie. La créature s’éloignait. A ce moment là, sa mère rentra. Senri se précipita dans ses bras, lui demanda si elle aussi avait vu le monstre. Ce fut à ce moment là qu’elle le prit pour un dingue. Ce fut à ce moment là que Senri changea véritablement. Il devint encore plus renfermé, encore plus solitaire.

***

Et le voilà. Quelques années plus tard, devint un psy. Il se leva, il était l’heure de partir, la séance était terminé.

- Senri. Attend. Je crois que ton problème n’est toujours pas résolu. Tu as 17 ans Senri… Tu n’es plus
un gamin, normalement, tu dois cesser de croire à ces choses là.


Il haussa les épaules. Et puis quoi encore.

- Non monsieur, c’est aux gens d’ouvrir les yeux. Nous ne sommes pas seuls.

Sur ces mots, il quitta la salle, un sourire mesquin aux lèvres.





Dernière édition par Senri Hûga le Jeu 21 Fév - 6:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 14/11/2012
• LOISIRS : manger
• HUMEUR : allo

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: 3ème siège de la 10ème division
Points d'experience:
0/290  (0/290)
Niveau: 17
Aizo Kurosiki
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Mer 20 Fév - 22:16
Bonjour,

Comme je ne vois pas d'inscription comme quoi ta présentation n'est pas terminée, j'imagine qu'elle l'est.

Fait attention, beaucoup de fautes d'inattentions, quelques accords de verbes aussi, mais bon on tous humains ^^. Par la suite, l'histoire est courte, mais très bien détaillé et j'ai apprécié le fait qu'elle soit fait en différente partie. Sinon, tout me semble normal.

Donc, je ne peux donc pas te validé dès maintenant, car je ne suis que le premier modo à donner mon avis. Par contre, pour ma part tout est beau. Tu as donc ton premier avis sur ta fiche.

ps : Ton personnage est-il un simple humain ou un Fullbringueur? (Comme Chad ou Inoue).




Aizo Kurosiki
...Vous croyez savoir, mais vous ne savez pas...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 15
• INSCRIPTION : 19/02/2013
• LOISIRS : Dessin
• HUMEUR : Neutre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Most Wanted
Points d'experience:
0/260  (0/260)
Niveau: 15
Senri Hûga
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Jeu 21 Fév - 6:35
Merci ^^
Et bien pour ta question ( je vais passer pour une idiote ) j'ai lu les description et tout et ouais, je pensais le faire simple humain à la base... Mais si, parce qu'il voit des choses qu'il ne devrait pas voir, il doit être fullbringueur, pas de soucis, je change ^^




Senri Hûga
humain

Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Jeu 21 Fév - 7:35
Hop autant valider comme simple humaine celons ton choix premier, après tout avec une telle histoire tu aura libre court à ton imagination pour devenir ce que tu souhaite plus tard.

L'histoire en soit est courte, mais elle met directement dans l'ambiance et comme nous avons à faire à un humain avec une force spirituelle plus élevé mais pas non plus à casser des briques, je trouve que tout cela suffit largement.

J'ai apprécié les descriptions physiques et mentales, donc pour ma part une bonne validation !
Bientôt ton niveau, ton statut seront activé et tu pourra débuter le Rp

Bienvenu parmi nous !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 15
• INSCRIPTION : 19/02/2013
• LOISIRS : Dessin
• HUMEUR : Neutre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Most Wanted
Points d'experience:
0/260  (0/260)
Niveau: 15
Senri Hûga
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Jeu 21 Fév - 9:46
Merci ^^




Senri Hûga
humain

Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 10:29


Revenir en haut Aller en bas
 

Senri - « Il y a un autre monde mais il est dans celui-ci »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée d'un autre monde.
» Autre-Monde
» Autre Monde, de Maxime Chattam
» Je suis dans un autre monde que le tien, mais la mort nous séparera jamais | PV : Libre & Harfy ♥
» « Tout passe en ce monde, sauf le café dans les mauvais filtres.» .free.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-