AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

La fin d'une histoire ; le retour d'un monstre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 19/09/2012
• AGE : 354

• LOISIRS : Le combat
• HUMEUR : Fulminante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t1405-yan-l-evadee-de-shugo

Passeport
Rang: Ex-membre de la deuxième division
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Yan
BAD SHINIGAMI † EXILÉ

Jeu 14 Fév - 2:00
    Tout est ici : Changement personnage





    Petit résumé d'une histoire :

    Il y a de ça longtemps, vivait paisiblement une famille, les Sunako. Un père, une mère et leur fille, Mato. Norihiko, l'homme, était un mari exemplaire et un père attentionné, connu de sa division pour sa bonté et sa compassion, ses talents de médecin étaient reconnus. Sa femme, Inori, était malade depuis toute jeune, une sorte de déficience rare de la circulation du Reiryoku dans son corps spirituel... Une chose qui ne pouvait apparemment que toucher les âmes de hautes ou petites noblesses, elle fit hériter de cette maladie à sa fille, qui toute petite déjà souffrait des mêmes problèmes, affaiblissant gravement sa constitution.

    Avec le temps, Norihiko avait réussi à créer un traitement viable pour prolonger la vie d'Inori et améliorer la santé de Mato, alors que la jeune fille, en grandissant semblait être guérie, sa mère, quant à elle, voyait son état empirer et c'est probablement ce qui conduira Norihiko à faire des recherches plus sombres, interdites.... Puis finalement, le conduisit au drame.

    Il y a une cinquantaine d'année de cela, à peu près, la jeune Mato revint d'une journée à l'académie, où elle faisait ses études de Shinigami, ce fut le choc, sa mère était allongée dans sa chambre, morte, horriblement mutilée, comme si la moindre veine de son corps avait explosée, elle était dégoûtée. Mais ce fut pire encore quand elle découvrit que les soldats des services secrets avaient arrêté son père, l'accusant d'avoir testé un produit dangereux sur sa femme. "Une solution qui était censée donner à un Shinigami, une capacité de guérison similaire à celles des Hollows"établira le rapport d'enquête.

    Norihiko fut jugé pour avoir enfreint les septièmes et neuvièmes lois de Soul Society, commettre un meurtre et essayer, partiellement ou totalement d'obtenir les pouvoirs et/ou capacités des Hollows. La peine fut un emprisonnement à vie au Shugo, le troisième étage de la prison souterraine, située dans les sous-sols des quartiers de la première division. Mato n'eut même pas le temps de comprendre, qu'elle se retrouva orpheline... Pour ces raisons, la jeune fille que vous connaissez naquit, discrète, peu sure d'elle, perturbée. Tout cela la conduira à ce qu'elle va faire aujourd'hui, un acte stupide motivé par un sentiment de vengeance refoulé à l'extrême, la colère et la violence qui avaient grandi dans un coin caché. C'est ce qui la conduira à sa perte...





    Par une succession de hasards monumentaux et par chance à la limite du scandaleux, la jeune fille, après une réunion des officiers, se retrouva devant le passage menant à la prison souterraine à la première division. La porte n'était pas gardée, mais on pouvait aisément distinguer une sorte de sécurité qui empêcherais qui que ce soit de passer... D'ailleurs, rien qu'à sentir l'aura meurtrière qui s'échappait de là, Mato pouvait deviner le genre de personne qui se trouvait dans ces cellules. Il y a huit étages, celui qui lui intéressait était le troisième, là, quelque part, se trouvait son père. Difficile à dire, même en étant doué pour détecter le Reiatsu puisque les prisonniers étaient scellés à l'aide de puissant sort de Kido, crées par les Nécromanciens et aussi, isolés dans des pièces de pierre Sekki Sekki, réputée pour annuler purement et simplement le Reiatsu.

    Pourtant, elle passa. Il se trouve que quelque rare personne avait accès à l'endroit, parmi ces personnes, les gardes, les Nécromanciens et les capitaines par exemple, étaient ceux, qui venaient régulièrement contrôler les lieux, du moins, toutes ces informations étaient basées sur ce que Mato avait lu et entendu, et sur ses propres suppositions. Elle avait encore de la chance, car dans sa division, elle connut en tout, trois capitaines, le premier d'entre eux devint son tuteur légal, puis il pris sa retraite et disparu... Non sans avoir laisser quelque chose à la fillette : Un moyen d'éviter les alarmes et les sécurités de la prison !

    Même ainsi, c'était risqué, si elle se faisait attrapée, elle risquait de se faire exécuter... Elle avançait prudemment dans ce dédale. Il y avait des gardes, mais elle parvenait à se faire discrète, par chance encore une fois ?! Elle espérait pouvoir revoir cet homme qui a détruit sa vie. Lui demander pourquoi il avait fait ce qu'il avait fait, tout se bousculait dans sa tête ce jour-là. Malheureusement, son karma n'était pas encore assez sombre et finalement, la faveur tourna. Par une succession de maladresse de la part de la vice-capitaine, une cellule s'ouvrit...

    Se trouvait à l'intérieur, une silhouette fine, les bras menottés ensembles, de même que pour ses jambes et suspendue au plafond, le corps d'une femme fermement entravées de sceaux, sous forme de bandelettes bleues semblait plongée en léthargie. Mato fut surtout impressionnée par l'aura malsaine qui s'échappai de ce corps endormi. Même son Zanpakuto, Higanbana se mis à frémir, lui disant de s'enfuir de là, mais c'était trop tard. Elle s'était éveillée....

    Malgré ses entraves, la prisonnières parvint à e décrocher, ne manquant pas de faire un certain bruit et il ne fallait pas que cette cellule, ouverte soit découverte et Mato, seule, à cet endroit encore moins, elle utilisa une attaque au corps-à-corps contre l'individu qui semblait posséder une force physique extraordinaire, cependant, les bandes autour de ses yeux prouvait sa cécité, la vice-capitaine entrevu une ouverture et frappa avec Kyakka !

    L'attaque fut bloquée, Mato retournée et son "erreur" lui maintenait fermement la tête dans ses bras, toujours menottés. Elle glissa un murmure dans le creux de l'oreille de Mato avant que...

    *crack*

    Vous savez la suite ? Non ? Bien. Nous avions là une prisonnière très heureuse d'avoir pu se sortir de sa cellule après pas moins de 220 ans de prison... Les raisons qui font qu'elle fut particulièrement entravée sont encore obscures, autant que celles qui font qu'elle ne fut pas exécutée plutôt qu'enfermée, sachant que sa force physique seule lui suffit à retirer la plupart de ses chaines. Elle récupéra un uniforme, un badge de vice-capitaine, un journal et même... Un moyen d'éviter les alarmes et sécurités, son Reaitsu étant neutralisé par les menottes en Sekki Sekki, le reste fut du gâteau. Elle referma sa cellule laissant le corps de sa libératrice derrière elle et s'enfuit, connaissant certains passages, dès qu'elle fut en dehors des quartiers de la première division et loin d'un vieil homme implacablement fort... Elle emprunta les égouts, puis le Rukongai avant de se faire la belle dans un senkaimon. Celui de la troisième division...

    Aujourd'hui, deux personnes ont eu la chance de faire quelque chose qui semble impossible, mais l'une d'elle y perdit la vie, pour la seconde, malheureusement, les cadavres étaient encore loin de cesser de s'amonceler. Maintenant, Chen était libre.





    Hrp : Je propose qu'un Shinigami enquête là-dessus... Aussi, je vous parlerais du background sur la fiche ci ceci est accepté.





Fiche technique ; Fiche perso ; Mon journal

Dobble Fockeuz' ╭∩╮(︶︿︶)╭∩╮Spaïda Gal' !
Revenir en haut Aller en bas
 

La fin d'une histoire ; le retour d'un monstre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ambassade Américaine le retour de Duvalier et Aristide n'apporterait rien utile
» HISTOIRE D'AVALON
» [HISTOIRE] LGDC : le retour des grands héros.
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-