AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Genesis vs Nekumi, Aion, Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 151
• INSCRIPTION : 18/10/2009
• AGE : 56

• LOCALISATION : Entre les mondes .
• LOISIRS : Répendre la mort.
• HUMEUR : Je ne ressens rien, vraiment rien...

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com

Passeport
Rang: LITTLE MASTER
Points d'experience:
485/485  (485/485)
Niveau: 30
Hell Butterfly
WHAT THE HELL † LITTLE MASTER

Ven 8 Fév - 23:01

Les règles : Pour les groupes comptant plus de trois personnages, si un participant ne répond pas au bout de 10 jours, le suivant sera autorisé à répondre à sa place, celui n’ayant pas répondu étant considéré comme béat, paralysé, blasé ou je ne sais quelle autre réaction qui irait bien avec la situation. Aussi, le STAFF a décidé de tester un nouveau système. En effet, votre personnage sera autorisé à changer de sujet pour rejoindre d’autres combattants.

Plus concrètement, inRP, vous vous faites propulser à travers d’un mur. De l’autre côté, un combat différent, vous êtes pris à parti et vous participer à la danse. Ou ça peut juste être une décision de votre personnage d’aller sauver un allié extérieur au combat quand vous sentez que votre présence n’est plus vraiment requise pour le combat qui vous concernez initialement. Formellement, comment ça s’organise ? Vous amorcez votre départ dans votre RP et attendez que le tour des réponses passe (ex : votre personnage part mais votre adversaire essaie de vous en empêcher. Heureusement, votre allié parvient à le retenir quand vient son tour, ce qui rend votre déplacement effectif), si les événements le permettent à l’issue de ce roulement de tours, vous pouvez rejoindre un autre sujet. Sinon, vous devrez élaborer un stratagème pour prendre la poudre d’escampette.

Si vous souhaitez recevoir des précisions à ce sujet, n’hésitez pas à contacter un membre du staff.


Un rappel des événements : La Concorde lance une vaste invasion à l’échelle de Las Noches. Partout dans le palais les soldats des deux camps respectifs s’affronte, les murs et le sol s’en trouvant progressivement maculés de sang. Très vite, les grosses pointures trouvent des adversaires à la hauteur. En parallèle, les dirigeants des deux factions amorcent également le combat. De cette bataille, quelle en sera l’issue ? Qui survivra ? Qui saura graver son nom dans le marbre de la gloire ? Seules vos actions décideront de votre avenir et de celui du monde.

Bonne chance, et que le meilleur gagne !

Dans l'ordre : Jin - Genesis - Nekumi - Aion





I'm on the highway to hell.
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 421
• INSCRIPTION : 05/11/2011
• AGE : 21

• LOCALISATION : Derrière toi..
• LOISIRS : Manger, dormir, tuer.
• HUMEUR : Random.

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t564-nagao-jin#6884

Passeport
Rang: Vizard membre d'élite de la section d'assassinat
Points d'experience:
45/350  (45/350)
Niveau: 21
Nagao Jin
SHINIGAMI OR ARRANCAR ? † VIZARD
I'M A CRAZY MODERATOR

Sam 9 Fév - 0:31
De l'action... Krahahaha enfin ! Décidément, je ne suis pas mécontent d'avoir rejoint la Concorde. Une invasion du Hueco Mundo quoi ! Ça va être... Parfait ! Il faut absolument que j'essaye de trouver un Espada histoire d'avoir un combat intéréssant.

Ça venait à peine de commencer, et déjà le combat de larbins avait commencer. Pas mal de cadavre des deux camps s'entassaient tranquillement aux alentour. J'avais déjà perdu de vue la plupart des grosse pointure de mon camp. Ainsi je décidai donc de partir seul chercher un adversaire. Bien entendu, je ne me privais pas de faucher les Hollow et Arrancars que je croisais. Il faut avouer que ce n'est pas la même que de tuer de vulgaires Hollow à Karakura ! Ici les adversaires sont tous de taille, et je ne pouvais me permettre quelconque distraction. Néanmoins, pour le moment aucune blessure n'était à déclarer. Tant mieux. Je ne voulais pas affronter un Espada sans être à 100%.

Le sang. La souffrance. La mort. J'étais dans mon élément. Je savourais chaque vie prise par Shitsuryō, en voulant toujours plus. L'atmosphère lugubre du Hueco Mundo renforçait l'ambiance de guerre. Car oui, j'étais ici au milieu d'une guerre. C'était la première fois que je participais à une attaque aussi énorme. Faut dire qu'avec les Shinigamis il n'y a jamais rien eu de passionnant.

Un cadavre provenant de mon camp se tenait devant moi. J'en avais rien à foutre en fait. Je ne connais pas la plupart de mes "confrère" aujourd'hui, comme j'ai rejoins l'organisation il y à peu. La victoire aujourd'hui ? Bien sur que je la souhaite, mais pas pour les même raisons que ce type à mes pied. Je veux la victoire pour pouvoir ensuite vivre l'invasion de la Soul Society et je veux la victoire pour survire au final. Le but de la Concorde ne m'intéressant toujours pas du tout. Enfin... Quel bonheur de se trouver ici ! J'espère que je vais retomber sur Sasori ou Takeshi, les deux seuls Concordiens avec lesquels j'ai vraiment discuter. Je respecte chacun de ces deux homme, et dieu sait que je l'accorde à peu de personne.

Je m'arrêtai net. Une pression spirituelle infiniment plus grande que tout les mickey ayant jusqu'à présent croisé mon chemin. Un Espada, obligatoirement. Un large sourire dévoilant mes canines s'étira le long de mon visage. Aaah, enfin. Enfin un moment intéressant. J'espère qu'il est fort. Son Reiatsu était certainement plus massif que le mien. J'adore !

Ne voyant toujours pas mon futur repas, je pris la sage décision de passer directement en Shikai.

- Jūryoku no hōsoku o kaeru, Shitsuryō. Avais-je murmuré, souriant toujours.

Mon sabre se transforma instantanément dans une lumière verte. C'est maintenant que je me rendis compte que beaucoup de temps c'était passé depuis mon dernier vrai combat. Je pris bien soin de relâcher toute ma pression spirituelle, pour être sur que l'Espada me repère. Il était vraiment proche. C'est vraiment probable qu'il m'a déjà vu d'ailleurs.
Tout mon corps était tendu, près à une quelconque esquive ou contre attaque. Mon véritable attout dans ce combat où je suis en infériorité va être mon masque de Vizard. Avec ça je suis sûr de gagner.
J'avais déjà le goût du sang de ce type sur ma langue...




Tu veux me tuer ? Tu ne peux même pas tuer mon ennui !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Dim 10 Fév - 21:38
Une semaine, un mois ou deux, l’arrancar aux prunelles d’opale perdait toute notion de temps. Envoyé dans la Soul Society avec pour mission d’y collecter des informations devant permettre de localiser l’hogyoku, une décennie semblant s’être écoulé depuis son départ. Néanmoins, la durée ne justifia pas le résultat. D’une naturelle incompétence, le Cuarta Espada embrassait de nouveau l’échec. Et pourtant, cette fois, ce n’était pas faute d’y avoir mis du soin. En effet, il trouva à plusieurs reprises l’énergie suffisante pour éteindre sa peur viscérale et venir aborder des dieux de la mort sur le potentiel emplacement de cet objet si désiré de son maître. De nombreuses fois, il frôla le péril, croisant la route d’un vice capitaine, tombant même une fois sur deux capitaines sur son chemin par le plus grand des hasards. Fort heureusement, son excellence naturelle pour la fuite lui permis de sauvegarder son existence pour un temps.

Au fur et à mesure qu’il vagabondait dans le Rukongai, empruntant largement une voie de subsistance, la vérité d’une impossibilité absolue d’atteindre sa quête se faisait de plus en plus prégnante dans son esprit. Toutefois, le blocage demeurait dans ce qu’avait pu dire Barragan en lui attribuant cette mission. En effet, ce dernier s’était montré assez explicite sur le sort qu’il lui réservait en cas d’échec. Mais très vite, Genkaku, cette petite boule jaune volante qui lui servait d’ami imaginaire, parvenait à le convaincre que le roi du Hueco Mundo se montrerait clément à son égard s’il jouait sur le pathos dans son rapport, registre qu’il maîtrisait à la perfection.

Ce cheminement qui ne se fit pas en un jour su tout de même trouver une finalité un beau jour où une bande de brigands partirent à sa poursuite sans doute pour le dépouiller de ses biens. Ainsi, ce fut en quittant courageusement la Soul Society par l’intermédiaire d’un garganta que Genesis retourna à son foyer. Finissant tête la première sur le sable, crachant aussitôt les particules s’étant immiscé sur ses papilles, l’arrancar à la chevelure grisâtre se surprit de la disparition soudaine de son ami imaginaire. Néanmoins, très vite, cette conclusion ne fut que secondaire dans sa petite tête quand la perception d’une lutte au sein de son palais vint effleurer son peskis.

Un frisson longeant son épine dorsale, sa lâcheté jadis omnipotente eut l’occasion de perdre du terrain quant-à son libre arbitre durant son terrifiant séjour à la Soul Society. Ceci ajouté à l’appréhension qu’il nourrissait vis-à-vis de cette fourmilière d’énergies spirituelles étrangères, le Candide s’empressa d’intégrer la forteresse par le biais de quelques sonidos. De là, un spectacle traumatisant se profilait sur son champ de vision. Effectivement, les cadavres jonchaient les couleurs, leur sang maculait les murs, les cris d’agonies faisaient trembler ses tympans.

Au devant de cette scène apocalyptique, le jeune vieillard laissait se réveiller des tremblements le long de sa nuque, son expression caressant une instabilité jusque là inexplorée. Parmi les carcasses, des visages familiers, d’anciennes connaissances avec qui il était parvenu à animer un semblant de sympathie. Même les corps inertes de ses ennemis influençaient grandement sur la tristesse, la détresse, le désespoir imbibant progressivement son enveloppe charnelle. Les raisons de ce massacre le dépassant totalement, ces globes oculaires ne supportaient plus cette œuvre macabre. Son écran visuel s’humidifiant, des lignées d’eau se dessinèrent sur sa figure meurtrie par le chagrin.

Marchant, trottinant, courant, l’Espada numéro quatre essuyait vainement ses larmes ruisselantes, son état mental ayant de nouveau que ses sentiments les poussaient cette fois automatiquement vers les conflits. Loin d’engraisser son âme d’intentions meurtrières, au contraire, Genesis frappait puissamment la nuque des envahisseurs qu’il croisait, ceux-ci perdant aussitôt conscience. Empruntant un rythme surhumain, alors qu’il parvenait enfin jusqu’aux quartiers des arrancars où vivaient la majeure partie de ses semblables, l’arrancar froussard y trouva un point ardent de combats sanguinolents.

-Arrêtez…

Ce mot, sans qu’il ne s’en rende compte, ne quitta plus ses lèvres et gagnait même en ampleur, ces cordes vocales retranscrivant avec exactitude toute la fragilité de sa condition mentale. Les acteurs de cette scène lugubre étant trop nombreux pour qu’il empêche des vies de disparaître, l’impuissant médiateur perdit l’équilibre, chutant sans la moindre grâce contre le sol. A quelques centimètres de lui, un ennemi, non… Un blessé. Egorgé, le jeune soldat de la faction adverse toussait et respirait difficilement. Son état demeurait critique. Désespéré, le gradé des armées de messire Barragan ne se rendait plus capable de distinguer ses ennemis de ses alliés. Dans une situation pareille, il en avait surtout cure, la violence apparaissant comme l’élément l’insupportant le plus. Qu’importe son appartenance, Genesis ne se souciait que de la survie de ce dernier. Posant sa main sur le buste de ce dernier, le malheureux n’en avait plus pour longtemps. Une solution s’imposait, une solution qui dispenserait même tous les combattants des environs de mettre leur vie en péril.

Ainsi il se leva non sans difficulté. Ainsi son fendoir apparu en même temps que disparu son bras gauche. Ainsi il dressa son zanpakutoh au dessus-de lui.

-Fuis… Evene.

De la matière, son imposant fendoir passe à l’immatériel. Ces particules de sable qui l’englobent dissimulent sa fine silhouette. D’une douce onde de choc, les grains de sables se dégagent pour laisser se découvrir sa nouvelle apparence et viennent s’immiscer sous les globes oculaires des combattants environnant. Tous ceux-ci étant d’un niveau moindre, un endormissement général s’ensuivit. Zieutant aux alentours, l’arrancar libéré s’abaisse de nouveau pour arriver à hauteur du mourant. Apposant sa main droite sur le buste de celui-ci, il murmure :

- Redencion.

De suite, les plaies de sa cible se referment, le sang cesse de couleur, l’avenir de ce jeune homme est sauf, celui du sauveur est rendu incertain. En effet, une part de son énergie spirituelle part au travers de cette technique dorénavant inutilisable, non loin de lui, le Candide remarque qu’un individu s’est sauvegardé de ses particules doré, demeurant parfaitement éveillé. A cet inéluctable adversaire, Genesis n’accorde pas un seul regard. Zieutant le vide, il disparaît soudain du champ de vision de l’envahisseur. Arrivant sur son côté, il pose le creux de sa main droite sur l’épaule de l’opposant.

- Vuelta a la realidad.

De primes abords inoffensifs, ce sceau condamne désormais l’étranger à souffrir d’une sensibilité à la douleur nettement supérieure à la normale. En parallèle, un… Non… Deux Reiatsu font leur apparition. L’arrancar aux prunelles d’opale s’apprête à user d’un sonido pour esquiver l’offensive du premier arrivant. Pour la première fois de son existence, une autre émotion que la peur guide ses actes.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 6
• INSCRIPTION : 19/11/2012
• LOISIRS : Tuer
• HUMEUR : Diaboliquement Joyeuse

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Membre d'élite de la section d'assassinat
Points d'experience:
0/380  (0/380)
Niveau: 23
Nekumi
PEACE BETWEEN THE WORLDS † CONCORDE

Dim 10 Fév - 23:16
Kaigo n'allait surement pas lui pardonner d'avoir rejoint cette organisation, mais après tout, vers qui se tourner? Son esprit ne cessait de tergiverser quant à sa future décision. Rejoindre cet être à la puissance infinie, devenir son larbin en quelque sorte et plier à toutes ses fantaisies. Bien évidemment, effectuer cette sale besogne ne le représentait nullement, bien au contraire. Durant son existence à la Soul Society, l'ancien Shinigami avait réussi à recevoir le respect de la part d'autrui, non seulement lors des combats mais aussi grâce à son assurance. Son aura lui permettait d'être considéré par les autres, de se sentir quelqu'un. Dès lors, est-ce que quitter sa nouvelle expérience d'exil, seul, sans pouvoir quémander de l'aide, était une bonne idée, une bonne solution? Seul l'avenir nous le dirait certes. A vrai dire, les pour et les contre n'arrêtaient pas d'affluer dans sa tête, laquelle s'apprêtait à exploser tant les informations cognaient encore et encore, sans discontinuer. Une voix retentit dans son for intérieur, grave, rauque, désagréable et presque inconnue. Celle-là lui suggérait de ne pas y aller, ce qui impliquerait, implicitement, de lui laisser son corps et ainsi donc devenir un monstre incontrôlable. Malheureusement pour lui, le propriétaire ne pensait pas de cette manière. Cette chose devait être manipulée voire supprimée. Ce fut dans cette optique que le jeune Nekumi rejoignit la Concorde.

Un petit groupe composée de différentes races, allant de simple Shinigami à Hollow(arrancar), se présenta à lui, lui souhaitant la bienvenue et le questionnant sur divers sujets. L'accueil fut parfait, rien à redire, bien que les principaux chefs, dont Takeshi, ne s'y trouvaient guère, trop occupé à parler stratégie pour la future guerre. Le fait que ce groupe fut multiracial le gênait en un sens, lui, ancien Dieu de la Mort, qui avait toujours haï ceux qui allaient être ses alliés : les hommes au masque brisé. Bien qu'il tentait bien de ne témoigner aucune haine, aucun mépris, son regard le trahissait, surtout ses yeux. Ses globes oculaires les dévisageaient avec hargne et insistance, si bien que son corps décida de lui-même de se retirer dans ses quartiers, seul, avec ses propres pensées. Cela le surprit en réalité, sa manière d'agir. En effet, le maître des lieux lui en avait déjà touché quelques mots et dès lors, avant de donner son approbation, ce gentil jeune homme s'y était préparé, mais pas assez visiblement. "Donner le temps au temps" lui répétait sans cesse son ancien Capitaine, Kaigo. Peut-être en allait-il de paire avec ces créatures venues de l'extrême tréfonds du Hueco Mundo. Cela serait certainement très dur, et prendrait du temps, beaucoup de temps, mais si ceux-là devaient le suppléer lors de futurs combats, il valait mieux faire pseudo "copain-copain" afin de ne pas se faire lâchement abandonner...

En parlant du chef, Takeshi, cet être lui avait fait une grande impression, si bien qu'il était venu dans ces lieux en partie pour lui. La motivation première fut le contrôle de la bête qui squattait son âme, chose qui fut réalisée assez rapidement. Le Concordien tint donc sa promesse , ce qui lui permit de s'intégrer plus facilement car il savait pertinemment qu'il était digne de confiance. Ses allées et venues se faisaient rarissimes, même inexistantes, provoquant des dizaines de questions sans réponses. Mais après tout, ce gars-là préparait une guerre de niveau inter-mondial, ce n'était donc point étonnant de ne pas le voir ici, entrain de boire un coup avec eux.

Le jour arriva enfin, celui de l'invasion du monde le plus détesté de tous : le Hueco Mundo. Las Noches allait tomber d'ici quelques heures et le nouveau régime serait instauré, rendant les bêtes esclaves et permettant à l'ancien du Gotei 13 de prendre sa revanche sur ses anciens compagnons qui l'avaient lâchement abandonné. Enfin pas ceux de sa Division, plutôt le Conseil des 46. Ces vieux briscards qui ne foutaient rien du matin au soir mais dont l'autorité dépassait même celle du Capitaine-Commandant Yamamoto Genryusai. Leurs décisions ne pouvaient jamais être contredites, c'en était pitoyable. Enfin bref, tout ça pour dire que Nekumi s'habillait, prenait ses effets et rejoignait les autres pour le combat.

Un passage s'ouvrit devant eux, noir, sombre tel la Mort. Le nouveau venu la franchit en sixième position, derrière le chef, son bras droit et les trois généraux. Ce chiffre lui importait peu mais cette place lui permettait d'être aux premières loges. Et surtout, cela signifiait que les chefs n'allaient pas rester en retrait à rien faire! Son esprit s'imaginait déjà à côté d'eux, devant le Palais, leur royaume. Bref, retour à la réalité. Le chemin fut bref pour rejoindre l'autre côté, plus rapide que s'il avait été actionné depuis la Soul Society, bizarre. Enfin, qui soit, tant mieux pour eux, les batailles commenceraient encore plus rapidement que prévues. A peine eurent-ils tous posés le pied dans le sable du désert que plusieurs bêtes immondes les attaquèrent. Un claquement de doigt suffit pour envoyer les plus faibles à l'assaut, les consignes ayant été données avant de partir : les plus faibles s'occupaient des Hollow de bas Niveau tandis que tous ceux ayant un niveau capable de rivaliser avec un Espada devaient infiltrer le Palais. Nekumi faisait partie de cette classe, à son plus grand bonheur. Personne ne lui avait dit si son niveau équivalait effectivement avec ceux de l'élite de Barragan, mais on l'avait directement placé dans cette section. Une sorte de confiance? Peut-être.

A son grand étonnement, peu de vilains petits gredins osèrent s'approcher d'eux, périssant rapidement dans d'atroces souffrances, ce qui permit à beaucoup de les rejoindre au combat dans l'immense bâtisse blanche. Takeshi ordonna à ces derniers de partir en éclaireur. Tous savaient qu'ils allaient quand même mourir, dès lors autant qu'ils servent à quelque chose, ces faiblards. Oui, depuis son "inscription", Nekumi avait appris à ne penser qu'à lui, même si de nature, il gardait un oeil sur sa "famille". Mais ceux-là ne signifiaient strictement rien. Pour l'instant, seule la personne située en haut de la hiérarchie recevait de l'estime de sa part. Les autres n'avaient pas encore fait leurs preuves. En ce qui concernait le but premier de son groupe, il n'y était pas extrêmement favorable, mais comme déjà dit, ces personnes représentaient son seul espoir pour faire taire ce crétin.

Perdu dans ses pensées et tandis que ses jambes l'emmenaient juste devant les portes déjà ouvertes de l'endroit, ses yeux ne purent observer qu'avec surprise le sang qui s'écoulait partout sur le sol. Bon nombre des ennemis le jonchaient, le crâne ouvert ou d'autres blessures très profondes qui causèrent leur mort imminente. Toutefois, parmi ceux-là, des connaissances, les fameux éclaireurs. Dommage, le triomphe se ferait sans eux. L'adversaire était plus nombreux mais plus faible, bien que les Espadas n'avaient pas encore fait leur entrée. Rapidement divers réiatsu très puissants, plus que lui, se libérèrent et s'imposèrent dans cette foule de débile. Bifurquant à droite, puis à gauche, un long couloir apparut devant ses yeux. Son épée, déjà à la main, se mit à trancher tout ceux qui osaient l'affronter. Aucun plaisir dans ses yeux, non, pas face à des minables de cette sorte. Un léger sourire toutefois quand il coupa le dernier et se surprit à le voir résister. Son corps effectua une rotation à 90 degrés et sa main droite vint lui trancher la tête sans difficulté.

Une nouvelle secousse, un nouveau gars super-puissant entrait dans la danse. Un membre aux ordres du vieillard se tenait non loin de lui, déjà occupé par un Concordien libéré. Déjà, à l'entame du combat? Les jeunes se faisaient de plus en plus impatient, quelle tristesse. Ne connaissait-il donc pas la jouissance lorsque l'on prenait le temps? L'échauffement en premier, le combat à l'épée, la première libération et enfin la seconde qui lui offrirait la chance d'exterminer l'opposant : voila sa lutte idéale! Mais cela ne semblerait pas entrer dans ses desseins, vu que l'autre énergumène avait lui aussi libéré son arme. Pfff bande d'incapable. Cependant, ce dernier disparut de sa vision, il eut quand même du mal à le suivre, pas trop mais ce fut l'étonnement qui ne l'obligea à se concentrer pleinement. Réapparaissant juste sur son flanc, sa main vint poser une sorte de magie noire : un sceau! Oui, c'était ça! Bien que différents de ceux utilisés par ses anciens amis, la façon de les appliquer et de les enclencher était similaire. Par contre, son origine et sa faculté lui étaient totalement inconnues...

La nouvelle recrue ne pensa pas une seconde à aider son nouvel allié, non, qu'est-ce que cela lui apporterait d'apporter son soutien à un être déjà scellé? Ou comment se jeter dans la gueule du loup. Bien qu'ayant été admis dans la section assassinat, Nekumi possédait quelques onces de jugeotes, une réflexion indéniable. Ce fut donc tout tranquillement que ses jambes le menèrent juste à côté de son compagnon de bataille, son zanpakutoh brandit vers l'avant, pointé vers l'ennemi. L'excitation grimpait de plus en plus, ses yeux brillaient de mille feux. Que le spectacle commence!


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 32
• INSCRIPTION : 19/08/2012
• LOISIRS : *
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t951-l-ange-de-la-mort

Passeport
Rang: Arrancar membre de la section d'assassinat
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Aion
PEACE BETWEEN THE WORLDS † CONCORDE

Ven 15 Fév - 20:49
Le ciel se déchira et une silhouette fut son apparition. Celle-ci resta un moment perchée dans le vide, les mains dans les poches de son pantalon et les yeux rivés sur une grande bâtisse blanche qui se trouvait à des centaines de mètres sous ses pieds. La forteresse immaculée semblait avoir poussée sur le désert et sa couleur évoquait l’innocence mais même sans connaître l’endroit, on pouvait sentir que cette couleur était traîtresse; que cet endroit était sans doute le plus dangereux de ce monde désertique. Celui-ci semblait abriter les êtres les plus dangereux de cette dimension. Il s’y émanait des reiatsu non seulement puissants mais aussi malfaisants. Et nombreux étaient-ils.

Tout doucement, Aion, c’est ainsi que se nommait notre protagoniste, entama une descente qu’on pourrait qualifiée de tranquille. Il marchait lentement, très lentement, les mains toujours bien calées au fond de ses poches et le regard rivé droit devant lui. Il était sans doute le dernier à arriver sur place mais pourtant il ne semblait pas vouloir se hâter. Et pour cause, ce qui se passait en dessous ne lui faisait ni chaud, ni froid …

A l’annonce de l’invasion qu’ils allaient mener dans ce monde, son expression n’avait point changé alors que certains de ses « camarades » avaient affichés un air plutôt satisfait. Une expression qui exprimait leur envie profonde : un désir de massacre. Pourtant, n’avait-il pas intégré cette organisation nommée Concorde dans le but de participer à ce genre d’évènement ? Non, son souhait était être acteur des beaux combats et il ne pensait pas le trouver sur le champ de bataille qui se trouvait actuellement sous ses pieds.

Aion stoppa un moment ses pas, voyant des explosions s’enchaînées ici et là de la forteresse. Il semblerait que certains s’éclataient déjà alors que lui n’était même pas encore arrivé à destination. Il poursuivit sa descente puis posa enfin pieds à terre avant de se diriger vers la première entrée qu’il trouva. Au fur et à mesure qu’il avançait, de plus en plus de cadavres jonchaient le sol alors que les murs du couloir qu’il longeait avaient perdue de leur couleur immaculée pour se parsemer des taches rouges. Parmi les cadavres, il arriva à distinguer quelques membres de son organisation mais aucune expression de tristesse ou de compassion ne se peignit sur son beau visage d’ange. Il s’arrêta devant un corps sans vie allongé sur le ventre qu’il fit retourner avec un pied tout en gardant toujours ses mains nichées au fond de ses poches. Il ne s’était pas trompé, il se trouvait face au cadavre d’un arrancar dont il avait laissé la vie sauve une fois. Au lieu d’éprouvé un sentiment de commisération à l’égard du pauvre malheureux, il traita, tout au fond de lui, celui-ci d’imbécile d’avoir vendu sa liberté à l’être qui gouvernait ce lieu qui lui servait désormais de tombe. Peut-être avait-il vendu son âme en espérant trouver ici un endroit où garder sa pauvre carcasse en sûreté. Mais seul un parfait idiot penserait à une chose pareil; car là il y a un seigneur, il y aura toujours la guerre et les sous-fifres sont toujours les premiers à être envoyés en pâture quand cela se produit. Il en avait la preuve sous les yeux.

L’arrancar blondinet, poursuivit son chemin et il marchait sans réel but lorsqu’il sentit tout proche la présence de trois puissants reiatsu qu’il utilisa alors comme orientation. Il se dirigea vers le lieu d’où provenaient les présences menaçantes qui pousseraient les plus faibles à la fuite mais il n’était pas de ceux-là. La puissance de ces êtres auraient excités bon nombre de combattants avides de croiser le fer avec des adversaires dignes de ce nom mais bien que ce fut son cas, son faciès continua d’afficher son air indifférent habituel. Une vingtaine de pas plus loin, il put enfin apercevoir les propriétaires de ces auras fulminantes. Deux vizard et un arrancar …un mélange plutôt singulier mais dont il avait l’habitude de voir au sein de la Concorde. Sauf que présentement, un « ennemi » se tenait parmi les trois. Il semblerait qu’allait débuter un combat à … deux contre un. Non, à trois contre un si il décidait d’y participer. Il fixa plus attentivement l’arrancar qu’ils devraient combattre. Il était plutôt jeune mais sa puissance semblait dominer celle des deux autres et peut-être même la sienne mais il ne trouvait pas là une raison légitime pour le combattre à trois. Il décida donc de rester à l’écart, les mains toujours dans ses niches en tissu d’où elles n’étaient jamais sorties …





"L'apparence est parfois trompeuse !"


Dernière édition par Aion le Ven 1 Mar - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 421
• INSCRIPTION : 05/11/2011
• AGE : 21

• LOCALISATION : Derrière toi..
• LOISIRS : Manger, dormir, tuer.
• HUMEUR : Random.

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t564-nagao-jin#6884

Passeport
Rang: Vizard membre d'élite de la section d'assassinat
Points d'experience:
45/350  (45/350)
Niveau: 21
Nagao Jin
SHINIGAMI OR ARRANCAR ? † VIZARD
I'M A CRAZY MODERATOR

Lun 18 Fév - 21:14

Pendant une fraction de seconde je l'aperçut. C'était malheureusement pas assez car il réussit à me toucher et à m'imposer ce qui ressemblait fortement à un sceau. Merde. J'avais pas encore commencé à combattre que je m'étais déjà fait avoir comme un débutant. Sans déconner. Il était vraiment rapide, j'avais jamais combattu un adversaire de cette taille il me semble. Du coup, pleins de questions me trottait dans l'esprit. Devais-je me battre en restant loin de lui, pour être plus en sûreté ? Certes c'est une bonne idée mais... Je ne peux pas me battre à distance, principal défaut de mon sabre, avec autre chose que du Kido.
Ma seule chance va être de l'attaquer sans relâche, avec ma vitesse relativement élevé pour mon niveau combiné à Shitsuryō. En espérant que... Que... Ça le fasse !

Tiens d'ailleurs, il venait pas de m'injecter un truc censé me faire mal ? Peut-être qu'il s'était planté ! Je sentais aucune différence... Bien sur peu de temps s'était écoulé, et je sentais maintenant deux reiatsu importants arrivant vers nous. Un Arrancar, très probablement encore un ennemi... Et un "autre". Un allié et un Ennemi, ça ne changeait donc pas la donne. Celui qui était avec moi vint se placer à mes côtés, sans un mot. Parfait.
C'est alors que l'Arrancar arriva, mais au final c'était bel et bien un allié. J'avais complétement oublié qu'il pouvait être à la Concorde. Par contre, ce dernier se plaça en retrait, visiblement bien décidé à rester simple spectateur... Ça ne changera pas grand chose, à deux contre un nous étions sûrement plus fort que l'espada.

N'ayant toujours pas d'autre choix que le combat sabre contre sabre, d'un shunpo je rejoint l'espada ennemi et le harcelai de fendant horizontal, verticale, et nombreuses bottes différentes. Il fallait que je connaisse exactement son niveau. Peut-être même l'avais-je décontenancer avec cette tactique ? Ma vitesse en Shikai devait égaler la sienne. Toujours est-il que je ne m'était pas servit de mon allié sur le coup. J'avais espéré qu'il m'aiderais. Le combat en équipe n'avait jamais figuré dans mon curriculum vitae... De toute façon je ne prenais pas beaucoup de risques ainsi, d'un geste je pouvais m'équiper de mon masque et ainsi atteindre une vitesse encore plus élevé pour un quelconque retrait.

Le sceau qui aurait du être imposé sur ma personne semblait avoir bel et bien échoué. Ma vitesse et ma force n'était pas ralentis, mon endurance non plus... Je semblais aller pour le mieux. Cet espada n'est peut être pas si fort. Gràce à Shitsuryō j'avais abaissé ma masse pour gagner en vitesse, et alternais le poids de mon Zanpa pour gagner en puissance sans perdre de rapidité. À force d'entrainement tout cela était devenu un reflex lors de mes combats.

Spoiler:
 




Tu veux me tuer ? Tu ne peux même pas tuer mon ennui !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Mar 19 Fév - 19:17
Trois adversaires, trois pointures, trois potentiels bourreaux. Au devant d’une situation pareille, la logique propre à l’arrancar froussard aurait du justifier une fuite momentanée de sa part. Néanmoins, cette fois, plusieurs facteurs venaient justifier qu’il tiendrait sa position malgré la supériorité de l’opposition. Revenant bredouille de la mission imposée par son seigneur Luisenbarn, Genesis percevait avec une lucidité surprenante que cette épreuve allait demeurer primordiale pour prouver sa valeur et ainsi garantir une assise dans l’Espada qui ne serait plus jamais remise en question. Le critère émotionnel jouait également beaucoup sur la balance, l’amassement de cadavres dans le palais lui induisant une notion de devoir, comme s’il reconnaissait sa part de responsabilité dans la mort de ses pairs. En effet, prendre ou non à sa charge le trio aurait une influence directe sur la survie de ses semblables.

Le sceau apposé, un bond de quelques mètres en arrière se fit par appréhension instinctive de la réaction de l’homme aux prunelles d’émeraude. Les représentants de l’armée ennemi tous présents au rez-de-chaussée du quartier des arrancars, leur différence caractérielle crevait les yeux. Sur ces trois protagonistes, seuls deux d’entre eux dégageaient une aura meurtrière, le dernier ne manifestant aucun signe pouvant trahir une quelconque volonté combative. Que ce personnage aux iris d’azur garde ses mains dans les poches laissait au jeune vieillard l’espoir qu’il ne vienne qu’en spectateur, du moins, pour un temps indéterminé. Peu importe, cela laissait au Cuarta Espada le temps si ce n’est l’espoir de paralyser les deux épéistes.

A l’égard de ce duo vraisemblablement exclusif, l’arrancar à la chevelure argentée ressentait un malaise. La signature de leur énergie spirituelle avait de miraculeux que le spécialiste du peskis ne parvenait pas à en identifier la nature raciale. Des arrancars ? Les paupières à demi closes, les sourcils subtilement froncés, le Candide ne trouvait chez ses vis-à-vis aucune trace de masque brisé. Des shinigamis ? Même sans masque, les objets de ses observations gardaient trace d’une énergie spirituelle de hollow.

-Qu’êtes vous ?

L’appartenance raciale du blond ne faisant aucun doute, interroger directement les cas spéciaux semblait être l’unique solution pour trouver une finalité à ce dilemme. Toutefois, le combattant au cuir chevelu verdâtre préférait apparemment la percussion à la conversation. Tout portait à croire que cet épéiste visait à le jauger, la puissance et la vitesse de ses mouvements n’entrant pas véritablement en adéquation avec le potentiel que semblait entrevoir son Reiatsu. Une manœuvre efficace quand l’adversaire défendait la même politique, n’ayant encore exploité qu’une fine parcelle de ses compétences. Hors, dans le cas présent, ces circonstances n’étaient pas établies, l’arrancar froussard étant directement passé à l’échelon supérieur en libérant son pouvoir.

Les schémas tactiques diamétralement opposés, l’avantage revenait à l’Espada détenteur du numéro quatre qui pouvait à tout-instant tout miser sur une offensive rapide, puissante et froide pour achever un envahisseur n’ayant vraisemblablement jamais expérimenté un combat où le rapport de force rentrait clairement en sa défaveur. Cependant, ce dernier entretenait un regard baigné d’une paradoxale mansuétude. Cet échange parait unilatéral. Seul le membre de l’armée ennemie frappe, le défenseur esquive proprement sans faire de gestes inutiles.

Dans un combat, le sens visuel est souvent trompeur, notamment quand plusieurs éléments extérieurs peuvent potentiellement se greffer à la lutte. Ainsi, pour deux raisons plus ou moins calculées, le jeune vieillard clôt ses paupières. La première, sa concentration est exclusivement portée sur son sens le plus aiguisé, le peskis. Avant chaque geste de l’intrus, l’énergie spirituelle est en passe de fluctuer, de s’accentuer dans les diverses parties de son enveloppe charnelle. L’anticipation s’en trouve alors décuplée, la précision de ses esquives proportionnellement, sans compter qu’une attention toute aussi forte est portée sur les autres sources de menace. La seconde raison, moins consciemment calculée, est davantage d’ordre psychologique. Qui sait si ce soldat téméraire ne se trouvera pas insulté par ce qui pourrait passer pour de la suffisance, son niveau de concentration s’en trouvant potentiellement affectée.

Jusque là passif, Genesis joua sur la surprise. Se satisfaisant du fait d’être de plus en plus sous-estimé, cet état d’esprit se ressentant au travers de l’amenuisement de la vivacité, de l’attention et de l’imprévisibilité accordée à ses coups, l’arrancar libéré ajouta à sa dernière esquive une légère contre attaque ayant pour effet d’infliger une éraflure sur la joue droite de l’attaquant. De cette manière, implicitement, le Cuarta Espada activait l’effet du sceau précédemment apposé, la douleur devant apparaître nettement plus aigüe que d’ordinaire.

Aussitôt, dans un intervalle de temps très réduit, l’hollow arrancarisé fit une double manœuvre. Alors qu’il usait d’un sonido pour se déporter deux mètres à droite pour ensuite bondir quatre mètres à l’arrière du plus téméraire tout-en abaissant l’intensité de son énergie spirituelle, en parallèle, le Candide rouvrit ses paupières. En plein mouvement, il posa son regard sur le second ennemi aux iris de rubis, le devant de son globe oculaire gauche voyant se matérialiser une orbe violacée. Ne prenant pas le temps de faire atteindre à son cero son paroxysme de puissance, il lança ce dit cero précoce dans la direction induite par son regard. Le tout ayant duré pas plus de trois secondes, ses semelles dérapant sur le sol, son buste penché vers l’avant dans le souci de ne pas perdre l’équilibre, l’arrancar froussard posa la paume de sa main droite sur son bras gauche.

De suite, ce fin bras gagne drastiquement en volume, ne devenant plus qu’une chose à cinq doigts disproportionnée en comparaison avec le reste du corps. Ne laissant pas l’homme aux cheveux verts le temps de retrouver sa lucidité, le vassal du seigneur Barragan attrape celui-ci, emprisonnant son buste au creux de sa poigne métallique. Serrant juste assez pour l’immobiliser sans ne lui occasionner la moindre fracture, l’arrancar perdit toute la crédibilité gagnée par l’intermédiaire de cet enchainement par cette simple prise de parole :

-Je vous en prie… Je ne veux pas voir plus de morts… Quittez les lieux et je libérerais votre compagnon.

Une blague ? Ses yeux disaient tout le contraire.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 6
• INSCRIPTION : 19/11/2012
• LOISIRS : Tuer
• HUMEUR : Diaboliquement Joyeuse

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Membre d'élite de la section d'assassinat
Points d'experience:
0/380  (0/380)
Niveau: 23
Nekumi
PEACE BETWEEN THE WORLDS † CONCORDE

Mar 19 Fév - 20:14
Le troisième luron fit son apparition et décida, sans même concerter ses deux alliés, de rester en retrait et de n'agir qu'en extrême urgence. Un simple spectateur, de prime abord inutile, qui pourrait, en fin de compte, être très utile en cas de pépin. Ou même, ce dernier pourrait, à l'aide d'une petite entourloupe, jouer un tour à l'ennemi et parvenir ainsi à le blesser, voire à l'éliminer. Certes, cette situation ne lui plaisait guère, car ce compagnon se trouvait être un ancien Hollow et donc la traitrise résonnait toujours dans ses oreilles, mais en tant de guerre, ces questions futiles n'avaient pas leur place. Quoique ce dernier fasse, le jeune homme approuverait, tant que cela serve ses desseins, mais si à un quelconque moment, sa présence s'intercale sur son chemin, il en ferait simplement de la chair à pâtée. Cela valait aussi pour le premier arrivant, lequel paraissait déterminé et semblait vouloir débuter le combat le plus tôt possible. La jeunesse d'aujourd'hui, si naïve et si incontrôlable. Enfin, il en faisait partie, de cette nouvelle génération mais l'expérience acquise auprès de son ancien Capitaine lui permettait de voir les choses autrement et de prendre le temps de les analyser, afin de concevoir le meilleur plan possible.

Bien évidemment, l'envie de meurtre s'était accrue depuis le choc avec son parasite, et il ne pouvait rien y faire. Cependant, rien ne lui interdisait d'agir comme jadis en début de combat. La différence apparaîtrait au cours de celui-ci mais cela importait peu. Que son aura fut semblable à celles des Hollows, il n'en avait cure. En premier lieu, tout ce qu'il désirait, c'était de voir son masque en action, et de savoir surtout si ce crétin allait lui procurer, comme prévu, ses pouvoirs. Selon ce dernier, lorsqu'il l'appellerait, sa puissance serait décuplée et le côté obscur de la force cohabiterait avec le positif qui vivait en lui. Deux questions l'interpellaient : lui avait-il dit la vérité? Et si ce n'était point le cas, qu'allait-il donc se passer? Deux énigmes qui trouveraient leurs réponses assez vite, mais dont la crainte ne cessait d'augmenter. Pour en revenir avec son avidité de crime, cela se ressentait déjà en cet instant. En effet, ses yeux possédaient un regard noir, sombre, instaurant la peur chez l'ennemi et créant un sentiment de gêne incontrôlé.

L'homme "scellé" passa à l'action sans même venir lui parler de sa tactique ou de ses premiers ressentis. Bizarre mais qui soit. Cette impulsion lui vaudrait certainement une bonne claque en pleine figure dans les secondes qui suivraient. Et ce fut le cas : l'adversaire esquiva, sans peine, ses multiples attaques, et parvint même à le blesser au visage, d'où quelques fines gouttelettes d'un liquide rougeâtre se mirent à perler. La vitesse d'exécution fut si rapide que même lui eut du mal à le suivre. C'en était ahurissant, le fossé entre les deux êtres était simplement incroyable. Cette remarque n'avait nullement pour but de l'acclamer, non, simplement un constat dont il fallait tenir compte si les trois Concordiens souhaitaient en venir à bout. A vrai dire, l'espada, visiblement, n'en resta pas là : son réiatsu s'amplifia très rapidement, au point de dépasser le leur encore plus considérablement. Une libération, aussi tôt dans le combat? De nombreux doutes se créèrent dans sa tête : souhaitait-il en terminer rapidement ou la peur le prenait-elle à la gorge? Que ce fut l'un ou l'autre, cela n'y changeait rien, certes, mais cette information leur permettrait d'en savoir plus sur son mental.

Nekumi observait cette scène avec un certain mépris qui pouvait aisément se lire sur son visage. Ce début de spectacle ne lui convenait pas. La raison résidait dans le fait que les deux combattants avaient déjà libéré leurs armes, tandis que son zanpakutoh se situait encore dans son fourreau. Ne connaissaient-ils donc pas la manière dont devait se dérouler une vraie lutte? Pff de vrais animaux! L'ancien lieutenant n'eut même pas le temps d'y songer longtemps car la bête se rapprocha dangereusement de sa personne, son oeil gauche virant au violet. Que se passait-il donc? Une boule violette se créa et un cero s'y dégagea avec une force assez violente mais, à son grand étonnement, pas si impressionnante que ça. En fait, le jeune homme en conclut que cette technique n'avait pas pu être chargée complètement mais qu'elle servait plutôt comme un leurre. L'occuper pour mieux se défaire de l'autre, pas mal comme stratagème. Cependant, il contenait diverses failles qui n'allaient pas échapper au nouveau. En effet, la première consistait à déjà émettre une hypothèse : cet être lançait ses fameux rayons de lumière à l'aide de ses yeux, ou plutôt de celui à gauche. La seconde lui indiquait que les trois petites secondes ne lui permettaient pas d'en charger un à pleine puissance, donc si cela devait se reproduire, Nekumi pourrait avoir, peut-être, suffisamment de temps pour y réchapper. La dernière, et peut-être la plus primordiale : cet individu ne semblait pas vouloir combattre plus d'un ennemi à la fois. Certainement que ces postulats étaient erronés, mais c'était déjà un début d'analyse.

Ainsi donc un cero se dirigeait dans sa direction. Bien que n'ayant nullement atteint l'apogée de sa véritable puissance, celui-ci s'était vu lancer sous sa première forme de libération, donc à ne surtout pas prendre à la légère. Sa main droite vint dégainer rapidement son arme et le plaça juste devant sa personne. L'ex-Shinigami souleva son réiatsu à un stade assez élevé pour dire de pouvoir se libérer et donc faire face à ce dernier. Sa nouvelle puissance lui permit de trancher en deux le rayon lumineux et de venir à la rescousse de son allié. Du moins, c'est ce qu'il avait en tête. Cependant, l'être à présent difforme emprisonnait dans sa main le jeune fougueux qui paraissait en mauvaise posture. De plus, il leur demanda de quitter le palais sur le champs... Quelle bonne blague, cela le fit presque rire. Une première idée lui vint en tête et il la jaugea intéressante : il activa le premier pouvoir de son arme. La pièce dans laquelle les 4 hommes se trouvaient s'illumina au point de faire partir toute trace d'ombre. Ensuite, cette source de lumière se dirigea uniquement en direction des yeux de l'adversaire, ayant pour but de simplement l'aveugler. Bien qu'aisément puissant pour y faire face, la lumière n'est, à son grand bonheur, pas palpable, seule une protection permettant à quiconque de ne pas en souffrir. Et c'est là-dessus que le jeune homme souhaitait prendre l'avantage. De plus, sans le vouloir, cela lui permettrait non seulement d'attaquer mais aussi à son compagnon de se dégager de cette emprise.

Son nouvel aspect aurait pu en choquer plus d'un : ses cheveux devinrent rouges tandis que ses yeux virèrent au noir. Ses vêtements restèrent, quant à eux, identiques. Quant à son arme, elle devint toute noire et quatre carrés blancs apparurent le long de celle-ci. Ce furent ces derniers qui lui permirent d'éclairer l'endroit et de lancer son petit subterfuge sur l'ennemi. Un léger sourire en soin qu'il parvenait tout de même à dissimuler, et il décida de passer lui aussi à l'action, sans prendre la peine de voir si l'autre était parvenu à se libérer. En effet, l'action de la luminosité allait prendre fin, il fallait donc se dépêcher. Usant d'un shunpo relativement rapide, son corps se retrouva juste derrière l'arrancar. Son arme fortement serré entre ses doigts vint tenter de le trancher de haut en bas, en partant de la droite pour terminer sa course sur la gauche, donc de manière verticale. Nekumi savait pertinemment qu'agir de la sorte se révélait être stupide et inconscient, mais Kaigo lui avait appris la solidarité, l'une de ses principales qualités qui, dans ses moments pareils, s'avéraient être des défauts. Mais qui soit, peut-être cela leur permettrait de le blesser ou du moins de pouvoir élaborer, ensemble, une bonne stratégie.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 42
• INSCRIPTION : 07/11/2012
• LOISIRS : Disparaitre
• HUMEUR : Exotique

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Tercera Espada
Points d'experience:
145/395  (145/395)
Niveau: 24
Soradanomi
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW

Lun 25 Fév - 10:36
[ Désolé je tape l'incruste ! Comme on peut facilement changer de Rp je viens mettre les deux pieds dans votre plat (Accordé par notre Genesis !). Puis c'est pas gentil de frapper les handicapés ! ]


Une seconde pour briser le mur, une autre pour observer les forces en présence, une dernières pour se faire à l'idée d'un combat qui s'approche à grand pas, la dernière juste par curiosité. Le front coller sur le mur, Soradanomi observe le temps, les deux hommes encore inconscient dans ses mains ne semble pas vouloir se réveiller, tant mieux. il avait quitté le quartier de l'espada car il s'ennuyait, le corps de la jeune Arrancar qu'il possédait avait fait ces preuves elle pouvait résister à bien des choses et ses capacité ne la mettait pas en lambeau comme tout les humains dont il avait partagé la vie. Il avait beau testé toutes les solutions sur ces quartes pauvres secondes, il trouvait toujours que la surprise n'était pas complète, mais en cela, il dut se résigner à un simple Cero, suffisamment resserré sur Genesis pour gêner son assaillant.

Deux corps volèrent à travers la pièce pour s'écraser contre le mur d'en face, puis le corps de la jeune Arrancar qui jusqu'à la n’émettait que le stricte minimum en terme de puissance sortie de son trou, les affaires bien que minimaliste ne portait aucune trace de combat, cela s'expliquait par le fait que Soradanomi n'avait croisé que des seconds couteaux, pas vraiment de quoi s'amuser, mais leur utilité au cours d'un combat pouvait se montrer intéressant. Sur les débris du murs, la jeune Arrancar regarda la scène comme si elle la découvrait, faire semblant était devenu une seconde nature, après tout un oeil dans le présent l'autre dans le future, coté surprise, il n'y avait pas à tordre, il fallait se lever tôt pour voir la mine déconfite de surprise de Soradanomi, surtout qu'il n'en avait pas, de visage.

- Genesis, aucun changement à l’horizon toujours aussi pleutre à supplier tes adversaires de fuir, fit remarquer la jeune femme, posant un nouveau pas sur un débris, tenant en équilibre précaire, un faible sourire animant le visage au regard de marbre.

Le soucis avec son dons et sa manière de vivre, c'était les souvenir, Sora avait côtoyer tout les espada, leur promulgation, leur chemin et même parfois leur naissance, lui n'avait jamais eu de vie propre en avait des milliers ou des milliards à son actif et autant de souvenir, alors parfois le flash d'un visage se faisait dans son subconscient et une forme de nostalgie gênante venait bouleverser sa petite âme qu'il avait construite sur la haine, la colère, la tristesse et ce coté libidineux de toutes les âmes humaines qu'il avait torturé. C'est un raisonnement un peu fou qui l'avait conduit à aider l'espada plutôt que détruire les Las Noche, a vrai dire, il ne voulait pas que d'autre viennent détruire son rêve de mettre à genoux le monarque décharné et défaire pierre par pierre ce qu'il avait construit, c'est insoutenable de voir ces gens sans scrupule piétiner le rêve d'un autre.

Il fit glisser son arme en dehors de la bouche de l'Arrancar, la forme était bien loin des zampakutos traditionnel et il y avait une raison simple, Sora n'avait pas de zampakutos, ce qui n'existe pas n'évolue pas, d'ailleurs il se servait de cela uniquement pour faire croire qu'il était un Hollow lambda. Avec son pouvoir mit à quatre seconde dans l'avenir, il fit tournoyer l'arme, cette dernière se mit à changer de forme comme le ferait un Zampakutos de Shinigami pour prendre la forme du lance bleuté à la lame de cristal. Si ce n'était pas à lui cette arme, à qui donc, on pouvait se poser la question, il était rare qu'un Hollow obtienne un Zampakutos à plusieurs forme, c'était juste un petit cadeau d'un Shinigami qu'il avait possédé jusqu'à la corde, il avait même pousser le vice jusqu'à posséder l'ame de son zampakutos, ce qui lui valait d'avoir garder une forme rabougrie par la haine, mais plus il regardait dans le future et plus l'arme qu'il tenait s’enfonce dans le passé, reprenant alors la forme du Shikai de ce Shinigami.

Il fit un pas de plus dans la salle, observant les combattants présent, distillant quelque sourire de-ci de-la, l'arme vint se mettre sur l'épaule de l'Arrancar, son hôte avait des formes intéressantes, Sora avait toujours apprécier le coté vestimentaire minimaliste des Las Noche. Bien que tous pouvait s'attendre à une capacité dut au Zampakutos, il n'y en aurait pas, après c'est du bluff et de la comédie, mais cette arme était la juste pour augmenter sa puissance.

- Allez Genesis, combat, sa serai tout de même bête que pour te punir ton suzerain se mettent dans l'idée de te montrer ce que je fais de la vie sous toutes ces formes fit il remarquer, un sourire horrifique qui perdait la maitrise des muscles défigurant le visage de l'Arrancar pourtant fort belle.

- Mais je veux bien me montrer sympa, dégagez, faites plaisir à cet être qui se soucis vraiment de vos vies et peut être que je n’estropierais pas tous le monde dit il avant de partir dans un éclat de rire lugubre.

La jeune Arrancar avait perdu pied, coincé dans son âme, peur de se confronter à la folie de Sora, elle c'était réfugier le plus loin dans sa clarté, alors que les ombres du Tercera se rependait dans son monde intérieur, si cela continuait, elle disparaitrait pour laisser place à Soradanomi puis son corps finirait par se détruire de lui même, le parasite consumant alors son hôte jusqu'à la dernière gouttes d'âme et d'énergie spirituelle.

Dans un coin de son âme, se frappant la tête ou siégeait un reste de masque discret et perdu dans sa chevelure blonde, l'Arrancar que l'on nommait Hiretsu n'était plus qu'une proie acculé dans son propre corps, elle s'écoutait parler et les énergies qu'elle ressentait ne lui donnait pas plus de courage. Tout à coups, son pacte lui semblait bien trop lourd à porter.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 32
• INSCRIPTION : 19/08/2012
• LOISIRS : *
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t951-l-ange-de-la-mort

Passeport
Rang: Arrancar membre de la section d'assassinat
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Aion
PEACE BETWEEN THE WORLDS † CONCORDE

Sam 2 Mar - 1:18
Campé tel un arbre bien enraciné que même une tempête ne pourrait fléchir, les mains toujours logées au fond de ses poches et une aura toujours bien stable, tout en lui indiquait qu’il n’avait nullement envie de participer au combat dont il était actuellement spectateur attentif. Les deux vizard qu’il était supposé épauler se demandaient surement ce qu’il foutait là s’il n’était pas venu leurs filer un coup de main. Ou bien, en tant que valeureux combattants, ils lui étaient surement reconnaissants de leurs laisser se défouler. Quoi qu’il en soit, Aion s’en fichait royalement de leur pensée à son égard. Il était du genre à n’en faire qu’à sa tête et ce n’était pas maintenant que cela allait changer. Ce n’était pas parce qu’il était supposé obéir à un chef qu’il allait devenir un patin pour autant. Décidément, on pouvait se demander ce qu’il foutait dans l’organisation; lui qui n’a jamais aimé être sous les ordres autres que ceux de ses propres désirs. Beaucoup ont dû déjà se poser cette question dont ils n’étaient que trois à savoir la réponse. Une explication plutôt bête mais qui reflète la personnalité enfouie de notre protagoniste. Une réalité que peut-être ses supposés compagnons découvriront bien assez vite …

Le visage d’Aion affichait une sérénité déconcertante au vu de la situation plutôt violente qui se déroulait sous ses yeux. Son regard lointain laissait croire qu’il était dans une profonde réflexion. Réflexion ? Non, le mot juste serait plutôt « analyse ». En effet, il était en train d’examiner individuellement les personnages qui se donnaient en spectacle sous ses yeux afin de récolter un maximum d’informations sur chacun. Allié ou ennemi, pour lui il était primordial d’en savoir le plus possible sur l’un comme sur l’autre. Et quel endroit mieux qu’un champ de bataille pour recueillir des informations substantielles sur des guerriers ? Plus le combat s’intensifiait plus ses données s’enrichissaient. Un des deux vizards était plutôt du genre à foncer la tête baissée et avait fini par récolter le fruit de sa fougue en se faisant capturer par son ennemi qui semblait être son parfait opposé. Ce dernier avait lancé une attaque bien réfléchie tout en se libérant de son état d’arrancar « scéllé » et avait réussi à capturer un de ses ennemis en quelques secondes seulement. Aion ne s’était pas trompé, ce gamin était très puissant. Cependant, celui-ci ne semblait pas vouloir perdurer le combat et sollicitait qu’ils le laissent tranquille. Il essayait même de négocier sa tranquillité contre la liberté de son otage. Chose plutôt inhabituelle car on effectuait ce genre de négociation lorsqu’on se trouvait plutôt en mauvaise posture et ce n’était point son cas. Après sa libération, il semblait même dominer la bataille. Peut-être n’appréciait-il pas se battre mais dans ce cas que faisait-il donc dans une armée d’élites ? Etait-ce une stratégie pour tenter de gagner le combat ? Aion plissa légèrement les sourcils après avoir remarqué un détail qui lui avait échappé jusque-là : le petit arrancar semblait terrorisé. Qu’est-ce donc ? Etait-il réellement apeuré tout en dégageant une telle puissance qui arrivait à camoufler sa frayeur, tellement que Aion n’avait senti que sa dangerosité ? Ou bien était-il juste un fin acteur ? …

Loin de vouloir négocier avec son ennemi, le second vizard contre attaqua en laçant une technique éblouissante qui obligea Aion à déloger pour la première fois une main de ses poches pour se protéger instinctivement les yeux. Lorsqu’il put de nouveau voir clair, l’attaquant arborait une nouvelle apparence qui montrait qu’il venait d’activer son mystérieux pouvoir d’un être mi-shinigami et mi-hollow dont Aion n’a jamais réussi à comprendre réellement le fonctionnement. Celui-ci avait réussi à profiter de l’effet de surprise pour se placer dans un bon angle pour attaquer directement son ennemi mais un cero vint brusquement l’incommoder puis deux corps inertes s’écrasèrent contre un mur. Le blondinet se tourna aussitôt vers l’endroit d’où provenait l’attaque surprise et remarqua un être avec une apparence de plus douteuse. Lorsque celui-ci ouvrit la bouche, un frisson de dégout parcourra l’échine de Aion mais il avait réussi à contenir la sérénité de son reiatsu. Il examina attentivement le nouvel arrivant alors que celui-ci usait d’une technique abjecte à l’image de son utilisateur avant de se mettre à déblatérer des phrases plutôt dédaigneuses. Les hollow pouvaient être bien affreux en apparence comme en caractère mais celui-ci semblait être plus que cela. Son corps n’était pas habituel. Celui-ci ne semblait pas en osmose parfaite avec l’âme qui l’habitait. Le corps semblait plutôt être possédé par quelque chose.

Aion examina attentivement le corps qui semblait servir d’hôte à l’invité importun. Plutôt une très belle femelle qu’il aurait préféré rencontré avec son esprit d’origine. Sans perdre plus de temps Aion effectua un sonido pour se placer vers le flanc droit de l’abominable personnage, regardant dans la même direction que celui-ci, tout en gardant son calme habituel. Il n’avait aucune envie de se battre contre cette monstruosité mais il ne pouvait pas rester simple spectateur indéfiniment et il préférait croiser le fer contre un monstre plutôt que contre un adorable arrancar, bien que sa cible semblait encore plus puissante que ce dernier mais la peur était un sentiment qui lui était étranger.

- Yo !

Lança-t-il d’un ton mielleux à l’attention de l’arracar possédé, alors que ses pieds frôlaient à peine le sol, un sourire idiot aux lèvres et les mains de nouveau dans ses poches. Une attitude digne d’un parfait sot qui lui valait bien des coups et blessures de la part de sa compagne de route …





"L'apparence est parfois trompeuse !"
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 421
• INSCRIPTION : 05/11/2011
• AGE : 21

• LOCALISATION : Derrière toi..
• LOISIRS : Manger, dormir, tuer.
• HUMEUR : Random.

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t564-nagao-jin#6884

Passeport
Rang: Vizard membre d'élite de la section d'assassinat
Points d'experience:
45/350  (45/350)
Niveau: 21
Nagao Jin
SHINIGAMI OR ARRANCAR ? † VIZARD
I'M A CRAZY MODERATOR

Ven 8 Mar - 12:15
C'est donc ainsi que je me retrouvai au bout de la main difforme de l'Espada, complétement à sa merci. Tchi. Une mort bien ridicule. Le combat avait duré si peu de temps, et tellement à l'avantage de ce type ! Moi qui pensait faire le poid seul contre lui... Mais j'en venais même à douter de pouvoir me mesurer à lui avec mon masque. C'était indéniablement l'adversaire le plus redoutable qu'il m'ait été donné à combattre. C'était pas facile à admettre mais... Il m'aurait fallut l'aide de mes deux alliés.
… Un Espada pacifiste ? C'est un drôle de paradoxe. Aha. Quelle drôle de situation. Si je n'étais pas en si mauvaise posture j'aurais pu me payer le loisir de rigoler haut et fort.

- Je ne... Avais-je pourtant commencé.

Mais mon allié Concordien ne semblait pas d'accord avec la proposition de mon ravisseur, car il passa derechef à l'action. Libérant son shikai, de toute évidence ayant la capacité de contrôler la lumière, il illumina toute la pièce. Je fermai les yeux un court instant par pur réflex. L'Arrancar ne semblait pas s'en être aussi bien tiré, ayant probablement reçu une plus forte dose de lumière. Son étreinte s'était un peu relâcher, ce qui me permis de me dégager et d'enchaîner avec un Shunpo un peu plus loin. Il fallait parler avec mes alliés, ou au moins l'attaquer tous ensemble. D'un bref signe de tête je remerciai ce Shinigami de m'avoir aidé.

J'étais posté en retrait, attendant de pouvoir m'entretenir brièvement avec mes alliés, prêt à matérialiser mon masque en cas de contre attaque fulgurante quand le mur à ma droite explosa. Une femme qui, mise à part les deux cadavres qu'elle largua au loin et le cero qui partit droit sur Nekumi, n'avait rien de menaçant en était la cause. Son regard n'allait pas du tout avec son corps, c'était très déconcertant. Bon, un nouvel ennemi, ça va être de plus en plus intéressant.
Le troisième membre de la Concorde présent, qui jusqu'à présent se croyait au cinéma décida de se mettre en action. Sans pour autant attaquer, il vint saluer d'un ton sarcastique le nouvel arrivant. Bien, au moins on allait pouvoir se concentrer sur l'Espada...

Je me tenais toujours à distance respectable de ces deux Hollow. Quel était la puissance du nouveau participant ? Il semblait pratiquement d'un niveau égal à notre premier concurrent. Ça n'allait pas être facile. Deux d'un niveau légèrement supérieur contre trois. C'était parfaitement équitable. Il ne fallait plus la jouer solo sinon je foncerai droit dans un mur. Nekumi possède une meilleure faculté de défense. Il fallait donc mieux attendre qu'il attaque le premier pour que je puisse l'épauler en même temps. J'avais clairement compris que seul, je n'étais clairement pas favoris.




Tu veux me tuer ? Tu ne peux même pas tuer mon ennui !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Ven 8 Mar - 21:41
Ces moments où tout semble nous échapper… Genesis l’ignorait, mais le malheureux était précisément sur le point d’éprouver au centuple ce sentiment. Chose risible d’autant plus que la situation présente semblait totalement sous son contrôle. Mais à l’instar des empires millénaires s’écroulant en une journée, la menace minutaire fut réduite au statut de gibier potentiel en pas moins d’une seconde. Qui sait si l’un des belligérants rechignait à ce qu’un type isolé leur en mette plein la vue, ce vantard malgré lui se vit punir de cet affront en perdant l’usage de la vue. D’où venait cette lumière atrocement éblouissante ? Les mains occupées, ce fut de plein fouet que ses prunelles argentées subirent cet attentat visuel.

-Mes yeux…

Portant très instinctivement ses mains sur ses paupières endolories, pareil geste impliqua qu’il relâche son bras gauche reprenant désormais sa proportion initiale. Très logiquement, son otage pu de cette manière sortir de son étreinte et retrouver place auprès de ses alliés. Son enveloppe charnelle déséquilibrée sous l’effet de surprise vacilla inconsciemment vers l’arrière. Au même moment, son peskis sent passer derrière lui l’énergie spirituelle de l’un de ses trois adversaires. Pris d’un frisson, l’arrancar froussard demeure pris au piège, sentant avec clarté son ennemi en train d’amorcer un geste qui visait apparemment à le pourfendre profondément.

Plus le temps de changer la logique de ses mouvements. De cette manière, le jeune vieillard accéléra sa maladresse de sorte à chuter plus rapidement en arrière tout en levant son avant bras pour l’amener au dessus de sa tête. Ainsi, parant certes le coup qui venait du haut mais n’ayant aucun appui pour supporter l’attaque, c’est assez violemment que le dos de son crâne se cogna contre le sol.

-Ma tête…

Qu’il exprima au travers d’un gémissement. Seulement, à peine pressa t-il à l’endroit où se formerait un gros hématome qu’une nouvelle menace extérieure intégra son peskis. Cette concentration spirituelle… Ce n’était tout de même pas… Sursautant de terreur, n’ayant le temps d’esquiver, le Cuarta Espada se redressa partiellement, mettant en confrontation du cero étranger la paume de sa main gauche qui laissa en suspend l’attaque spirituelle une fraction de seconde avant de la dévier vers son assaillant directe par l’intermédiaire d’une onde de choc. Aussitôt, le martyrisé enfin sujet à un léger temps de répit en profita pour rouler à distance de tous ces dangers publics, essuyant ses paupières pour progressivement retrouver l’usage de la vue. A quelques mètres de celui qui s’était invité, il se surprit à constater que l’auteur de cette tentative de meurtre s’avérait être une alliée.

-Mais que… Pourquoi tu m’as balancé ce cero ? Tu essaies de me tuer ou quoi ?

Néanmoins, bien vite son faciès presque révolté revint vers le registre apeuré. Quelque chose de pas net imbibait cette arrancar. Cette étrangère paraissait trop bien le connaître. Encore, si ce n’était que ça… Mais cette manière de sortir son zanpakutoh, cette dégaine inquiétante, ce sourire artificiel… Ce malaise familier… Etait-ce…

-Soradanomi ?

La menace mielleuse de son interlocuteur suffit à effacer tout doute de l’esprit du Candide. Bien que ce soit paradoxal du fait qu’ils soient alliés, Genesis ressentait à l’égard de ce dernier une appréhension plus proéminente encore que celle entretenue par rapport aux trois envahisseurs. Il exprimait d’ailleurs bien ces émotions contradictoires par son mouvement de recul ainsi que son expression très loin de traduire l’apaisement quant-à l’arrivée d’un sauveur apparent. Qu’il soit intervenu… L’issue de ce conflit ne pouvait-être désormais que malheureuse. Regardant non sans inquiétude cette enveloppe charnelle qui ne semblait pas très en osmose avec son hôte, l’arrancar aux iris d’opale ne put s’empêcher de questionner le Tercera Espada quant-au degré de danger qu’englobait une technique pareille :

-Ce corps ne risque rien… Pas vrai ?

Quelle bonne blague que de seulement envisager la survie de l’infortunée, Genesis trouvait encore un moyen de se faire du mal en cherchant des réponses qu’il n’est pas capable d’accepter. Mais qui sait si cette philanthropie ne serait rebelote pas blessée trop rapidement, l’un des intrus se mettant tout-à coup à portée du détenteur du chiffre trois. Que cherchait-il ainsi à saluer ce danger public ? Peu importe. Rester plus longtemps distrait n’était pas pour lui réussir. Hors de son champ de vision se tenaient toujours deux potentiels bourreaux toujours au mieux de leur forme.

Tâtant le dos de son crâne toujours meurtri par le choc antécédent, son regard agrémenté des signes d’une souffrance pourtant bien superficielle en comparaison avec le scénario qui aurai pu être le sien, Genesis pu remarquer que l’une des deux choses devant lui avait changé d’apparence. S’était-il libéré ? Mais quand ? En brève introspection, le jeune vieillard signa dans le temps cette libération au moment de son aveuglement. La lumière serait son pouvoir ? Au vue de son Reiatsu, le lâche ressentait bien que les capacités de ce personnage ne se limitaient pas à ça. Restait à deviner la suite, exercice auquel le froussard était loin d’être une lumière… Une lumière… Oh le jeu de mot !

Outre ces bêtises de narration, le quatrième représentant du seigneur Barragan n’envisageait pas l’offensive, pour l’heure du moins, préférant plutôt observer quelle tournure prendrait la suite des événements. Ainsi, il se mettait en garde en prévision de la prochaine manœuvre des intrus.












Dernière édition par Genesis Yume le Sam 9 Mar - 0:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 6
• INSCRIPTION : 19/11/2012
• LOISIRS : Tuer
• HUMEUR : Diaboliquement Joyeuse

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Membre d'élite de la section d'assassinat
Points d'experience:
0/380  (0/380)
Niveau: 23
Nekumi
PEACE BETWEEN THE WORLDS † CONCORDE

Ven 8 Mar - 23:19
Parfois, la bêtise nécessite un certain degré d'intelligence car, mis à part l'acte lui-même, bon nombre n'auraient pas été capables d'agir de la sorte, surtout dans pareille situation. Même si l'acte de son compatriote s'avérait être inutile et surtout irréfléchi, cet homme avait dû agir tout en ayant en tête une stratégie lui permettant de blesser son opposant, voire de le tuer en un coup. Un membre de l'espada en moins, ce n'était pas négligeable, quand bien même ce résultat ne lui aurait guère plus vu qu'ils n'avaient pas encore croisé le fer. Mais qui soit, rien de tout cela ne s'était produit, et sans son intervention, le jeune fou baignerait dans son propre sang, les paupières closes et l'âme déjà détruite. Nekumi ne souhaitait nullement libérer son sabre aussi rapidement, préférant d'abord analyser ses adversaires à l'aide du combat rapproché pour ensuite passer à l'arme et aux techniques destructrices. Cependant, tout le forçait à agir ainsi : la vie de son allié, le pouvoir grandissant de la bête et surtout l'inactivité du troisième Concordien, lequel préférait se toucher le poireau en retrait plutôt que de les aider. Mais après tout, c'était son choix, alors bon...

Son bras droit se rapprochait dangereusement du flanc droit du Hollow quand ce dernier se laissa choir sur le sol, évitant son coup mais trébuchant et se fracassant le crâne sur le sol du Palais. Un petit sourire en guise de mise-en-bouche et son attention fut rapidement attirée à sa droite, quand une nouvelle pression spirituelle, encore plus grande que celle du premier, apparut sans prévenir. Le pire résidait dans le fait que cette dernière n'attendit même pas de faire les présentations et balança sans ménagement un cero dans sa direction. Évidemment, vêtu de la sorte et surtout ayant acquis ses pouvoirs, le jeune homme ne risquait rien, ce fut donc sans contrainte qu'il plaça son arme devant lui afin de parer cette énorme boule rougeâtre. Mais fait étrange, le peureux se remit debout et bloqua l'attaque à l'aide de sa propre main, la déviant sur le côté. Une partie se dirigea vers lui mais ce fut encore plus simple de la détruire à l'aide de son épée. Quant au reste de l'attaque, il était renvoyé au destinataire dans un joli papier cadeau.

Vraiment bizarre ces Hollows, voila qu'ils s'attaquaient entre-eux maintenant?! N'importe quoi. De plus, notre héros ne put retenir un "N'essaie même pas de me toucher avec une technique pareille". Du moins, il le marmonna dans ses dents de manière à ce que personne ne l'entende. La nouvelle recrue vint se placer à côté de Jin, se rappelant son nom, observant avec dépit et impuissance le dernier Concordien se diriger vers le nouveau venu, qui s'avérait être, en apparence, une femme. Une légère engueulade entre les deux ennemis et le prénom de la mystérieuse inconnue lui vint aux oreilles : Soradanomi. Par contre, ce qui lui retint l'attention et qui le laissa bouche-bée fut la révélation suivante : "Ce corps ne risque rien, pas vrai? Que sous-entendait-il par là? Que ce corps n'était qu'un artefact, une simple enveloppe charnelle et que l'âme qui y résidait pouvait changer de corps à souhait? Si tel était le cas, les trois intrus seraient rapidement dans la merde. Enfin fallait-il encore que cet être parvienne à les tuer, mais à en juger sa puissance, tout disait qu'il en était capable. Vraiment bizarre ce type...

L'ancien Shinigami caressa tendrement son zanpakutoh, parcourant la garde, accélérant sur la lame et terminant sa course en grattant la pointe. Une mise en scène inutile. En fait, il était dans l'incapacité de faire quoique ce soit : ce combat ne rimait à rien, et surtout la venue de la dernière arrivée ne lui inspirait pas du tout confiance. Alors bon, autant faire quelque chose dont tout le monde n'en a rien à faire et élaborer pendant ce temps diverses stratégies afin d'en venir à bout. Ces trois êtres représentaient en quelque sorte l'élite de la Concorde, mis à part le chef, son bras-droit et les trois chefs des trois sections. 5 personnes se situaient au-dessus d'eux au point de vue hiérarchique, ce qui signifiait bien l'importance de leur existence dans ce groupe. Enfin je (le narrateur) me perds.

Nekumi décida de la jouer "pacificateur" et invoqua la pureté de son âme au travers de son arme. Les quatre carrés blancs se mirent à briller et la couleur se propagea tout au long de la lame, la rendant dorénavant pure. Cela signifiait que tous ses techniques avaient pour but de purifier l'ennemi, de le rendre tout beau tout propre, tout gentil. Elles auraient donc un effet assez conséquent mais moins puissant que pour les deux autres couleurs, à savoir le rouge et le noir. Un petit conseil : ne vous frottez pas à la couleur noire, sinon vous ne risquerez pas de vous en sortir indemne. Enfin bref, son zanpakutoh arborait fièrement un voile blanc, première étape et évolution de son Shikai. Mais à vrai dire, cette étape ne durait généralement pas très longtemps car il suffisait que la lame entre en contact avec du sang pour qu'elle s'en imprègne et que donc la seconde évolution s'invoque d'elle-même. Pas très pratique en cas de combat amical mais qui soit, cela permettait de donner un peu plus de piment.

Visiblement, Aion préfère s'occuper de la nouvelle. Elle me semble plus puissante que celui qui se trouve derrière nous. Et je pense que nous allons devoir joindre nos forces pour le vaincre. Donc, laissons-le la distraire pendant que nous tentons d'éliminer notre adversaire puis on lui prêtera main forte.

Ces paroles ne reflétaient nullement sa pensée car Nekumi ne voulait pas laisser un confrère se faire tuer, enfin un compagnon avec une puissance aussi importante et qui leur permettrait de venir à bout de ces énergumènes. Mais il ne pouvait pas non plus laisser Jin seul face à cet être au pouvoir saisissant. Et enfin, il ne pourrait certainement pas le battre avec sa seule force, non, c'était impossible. A moins qu'ils s'épaulent tous les trois et les combattent ensemble? Tant de possibilités mais il n'y en aurait qu'une seule de judicieuse. Laquelle? Malheureusement il n'en avait pas la réponse. Brandissant son arme devant lui, Nekumi effectua un shunpo afin de se retrouver juste au-dessus du Hollow et il tenta de l'empaler comme un animal. Le combat débutait réellement, allaient-ils s'en sortir indemnes? Rien n'était sûr, seul l'être le plus motivé gagnerait.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 42
• INSCRIPTION : 07/11/2012
• LOISIRS : Disparaitre
• HUMEUR : Exotique

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Tercera Espada
Points d'experience:
145/395  (145/395)
Niveau: 24
Soradanomi
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW

Sam 9 Mar - 10:14
[ Poste modifié désolé de la méprise ]


Soradanomi n'en croyait pas ces oreilles, non en faite il n'en avait pas en tout cas, il n'en croyait pas celle du corps d'emprunt. Genesis se souvenait de lui, il était pourtant difficile de discerné Sora dans l'âme de son hôte, mais le plus surprenant, c'est qu'il parvenait à ce souvenir de lui et de son nom. Son entré avait été remarqué, la jeune femme tourna la tête à gauche puis à droite, le renvois du Cero avait juste passé à travers le corp en tout cas cela avait donné cette impression, il c'était servit d'un Sonido pour se déplacer rapidement et revenir à sa place, le corps de l'Arrancar avait suivit sans protesté. Ignorant le salut désinvolte de l'un des ennemies, La jeune femme avança d'un pas dans la salle.

- Genesis, tu sais bien que je m'en contre fou de la vie, si elle apporte son lots de souffrance, délicieuse et malléable fit remarquer la jeune femme, à ces mots, l'âme de l'Arrancar se replia un peu plus sur elle même, la noirceur frappait dans ce petit monde intérieur monté comme une forteresse.

- De plus eux sont en vie fit remarquer le tercera, pointant du doigt les deux hommes qui ont été envoyé au fond de la pièce, l'un d'eux bougeait faiblement l'autre respirait difficilement, Je suis un être avec le coeur sur la main dommage que ce ne soit rarement le mien fit remarquer la jeune femme partant dans un petit rire cristallin.

La jeune femme se pelotonna un peu plus dans son coin, il était admis que les Hollow, Arrancar et consort étaient la noirceur, possédait autant de conscience qu'une pierre lancé sur un enfant, mais en fait Sora savait parfaitement que c'était faux, comme chez tout être il y avait un point de rupture, quand l'horreur dépassait celle qui forgeait l'âme du Hollow, l'horreur pouvait prendre différent visage, un peur enfouie, une envie accablante, tellement de chose, se servir des vanités de l'âme de l'hôte pour en fin de compte le transformer en un monstre qui ne lui ressemble pas.

Sora n'aimait pas ce qu'il faisait, prendre directement le contrôle d'un corps et le repousser au confins de l'âme n'était pas un jeu amusant, mais si il laissait l'Arrancar ce battre il y avait de forte chance pour que cette dernière ne périsse. Le monstre frappa à la porte du monde intérieur de la jeune femme, cette dernière se crispa, ferma les yeux essayant d'oublier les voix qui venait de dehors. Sora apparut prêt de la porte, un mur tomba entre eux, le monstre d’inexistence entre prit de passer à travers mais tout ce qu'il trouva fut une nouvelle porte verrouillé par de nombreuses chaines. Il soupira.

Sora ne se battait pas avec des techniques surprenantes, il faisait varier la force dans les attaques de base du Hollow, un cero était nettement plus efficace que certaine technique tant qu'on y mettait la force nécessaire. De plus il avait entrainé sa vitesse, sa force brute, pour un être sans corps ni sans existence, c'était le pompon, mais en prenant le corps d'un hôte il pouvait libérer la totalité de son potentiel de force, agrémenté de son énergie pour en augmenté la porté, une force de Tercera ou même peut être de Segunda.

- Genesis tu ne vas pas te faire massacrer et ton roi tu y pense ? fit il remarquer, les bras croisé, un regard déjà dans le future.

La jeune femme soupira, c'était embêtant ce que lui révélait le future, ramenant la lance devant elle, l'arrancar l'envoyant comme un javelot à l'endroit même ou allait apparaitre Nekumi. C'était une histoire de synchronisation, entre le présent et le future, connaitre le moment propice ou le choix de l'adversaire est fait et celui ou il ne pourra plus être défait, après le moyen qu'il avait pour l'éviter, l'esquiver ou l'encaisser n'appartenait qu'à lui, le regard de Soradanomi était déjà braqué sur quelques d'autre, disparaissant dans un Sonido, il vint se mettre en face de Aion, la jeune femme n'était pas désagréable à regarder, tant qu'elle ne venait pas aussi prêt de vous.

La plastique du corps n'avait rien à voir et le fait qu'elle soit débraillé comme une callgirl en manque devrait pourtant attiré le regard, mais son visage reflétait ce sentiment d'horreur circonspect, celui que doit avoir toute folie imprégnant un corps au moment d'être relâché sur le monde. Son regard tremblotait comme prit de convulsion, le sourire était tendu et la bouche s'ouvrait très peu mais laissait entre voir une dentition blanche. La jeune femme serra la main de Aion tous les gestes démontraient qu'il n'avait aucune intention d'attaqué ou bien était ceux de l'hôte qui transpirait dans cette énergie en conflit permanent.

- Je manque à tous mes devoirs, j'en oublie de vous répondre fit remarquer la jeune femme secouant la main comme le ferait un enfant avec un arbre un peu trop souple, Je suis ravis de vous rencontrer, comme l'a indiqué mon ami, je suis Soradanomi de retour à l'hueco mondo pour occuper la place de Tercera Espada, mais ne vous inquiété pas tout cela n'est qu'un titre pompeux fit le monstre d'une traite, ne laissant pas son interlocuteur répondre, déjà il lui tournait le dos.

Cela avait du bon de suivre le temps comme on suit d'un oeil distrait une série télévisé un peu trop redondante, il fallait juste s’habituer à avoir un pied dans le présent et le future, sans parler de la mémoire toujours dans le passé. Ouvrant ces bras tel le bolchevik amicale envers un camarade, son regard braqué sur Jin, ce dernier c'était mit à l'écart, il avança d'un pas décidé pour s'arrêter au milieu de sa course, baissant les bras après avoir saluer de manière sonore l'homme un peu pus loin.

- Et vous êtes la pourquoi ? Demanda la jeune femme, croisant les bras sur son girond, observant les deux de chaque côté jouant l'imbécile, celui qui ne prend en compte jamais l'inimitié qui lui est pourtant envoyé à la figure, ce rôle jurait avec sa prestation précédente, mais Soradanomi devait faire face à l'intrusion des bon sentiments de son hôte cette curiosité humaine qu'il avait accumulé pendant les années à pourrir les âmes humaines.

Dans le monde intérieur, l'obscurité ce fit moins dense, la jeune Arrancar avait prit son courage à deux mains se souvenant surement que c'était son corps et c'était elle qui avait décidé du pacte, enfin pour le moment elle le croyait toujours. Elle s'approcha donc doucement de la porte, Sora la sentait se mouvoir, regagner confiance faiblement, comme l’animal piétiné qui avait perdu confiance en l'humanité tentant une dernière fois de faire confiance à quelqu'un. Elle ouvrit la porte de son petit bunker, elle fit face comme une grande à la cape recouvrant le rien qui définissait Soradanomi.

- Tu m'as promis que je serais forte, mais tu te bat pour moi là fit elle remarquer

- Ce n'est pas faux, mais j'ai nettement plus d'expérience que toi laisse moi faire veux tu ? dit Sora, la voix miéleuse, il aurait eu des membres qu'il serait déjà partie dans de grand mouvement de soumission, il aimait jouer ce rôle et voir la jeune femme reprendre du poile de la bête.

Il était surpris, mais pour le moment il préférait gardé la main mise sur le corps, observant les ennemies dans la pièce, il attendait quelques choses, il ne voulait pas attaquer, pas tant que Genesis ne serait pas dans un état d'esprit aussi confus, il devait se lever et se battre, trois contre deux c'était tout de même bien plus simple que un contre trois ou même voyant le coté pacifique de Genesis un contre quatre, il serait capable de les soignées pendant que Sora se battrait. Cette idée fit grimacer la jeune femme, les deux c'étaient mit d'accord, dans le fort intérieur, la jeune femme se baladait comme une princesse découvrant un nouveau monde, mais sa résolution était fragile.





Dernière édition par Soradanomi le Sam 9 Mar - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 533
• INSCRIPTION : 21/08/2011
• LOISIRS : Tuer *_*
• HUMEUR : Meutrière

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t307-fiche-technique-grimmjow-te

Passeport
Rang: Espada 5th
Points d'experience:
205/365  (205/365)
Niveau: 22
Grimmjow Jaggerjack
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A BESTIAL ADMINISTRATOR

Dim 17 Mar - 18:46
Gomen, Gomen, j'avais pas vu! Etant donné que cela a été modifié, c'est au tour de Aion!




Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 32
• INSCRIPTION : 19/08/2012
• LOISIRS : *
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t951-l-ange-de-la-mort

Passeport
Rang: Arrancar membre de la section d'assassinat
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Aion
PEACE BETWEEN THE WORLDS † CONCORDE

Lun 25 Mar - 12:02
Ignorant sa salutation pourtant bienveillante, l’arrancar femelle au visage plus que louche s’avança un peu plus dans la pièce pour se rapprocher des autres, laissant en plan telle une sous-merde le blondinet qui, pris au dépourvu se gratta la tête. C’est vrais qu’il n’avait pas beaucoup de succès auprès des femelles mais de là se prendre un vent par une créature qui était loin d’être une reine de beauté. Enfin, elle aurait pu s’en approcher si elle n’était pas possédée par ce parasite qui la transformait en une créature étrange et morbide qui arrivait même à faire peur son propre allié semblait-il. Il se trouvait donc dans une situation qui aurait pu frustré plus d’un mais étant habitué à se prendre de râteaux, à cause du comportement d’idiot dont il est souvent sujet entre autres, il garda son calme et avec nonchalance, il remit ses mains dans ses poches tout en gardant un œil sur l’arrogante arrancar. Cette dernière était entrain de cracher des phrases méprisantes dont elle semblait très friande à l’intention du jeune arrancar dont le comportement intriguait de plus en plus l’ange de la mort.

Se trouvant de nouveau en état de spectateur malgré lui, il examina attentivement chaque protagoniste présent. Les vizard concordiens étaient sur leurs gardes, prêts à contre-attaquer. Celui qui semblait être le plus puissant des deux avait même activé une autre technique bien qu’il restait en retrait. Le jeune arrancar quant à lui semblait de plus en plus effrayé face à son allié qui ne cessait de le sermonner. Il semblerait qu’il était le seul à se la couler douce. Ce n’est pas avec un tel comportement qu’il allait gagner la confiance de ses alliés mais jugeant que la confiance était une chose que les autres devraient accorder naturellement et non une chose qu’on devait conquérir, il considérait donc inutile d’avoir recourt à un acte visant uniquement à acquérir cette confiance. Ainsi, il n’a jamais cherché à faire preuve d’une quelconque action visant uniquement à gagner la confiance d’une personne. Donc libre à ses camarades de lui faire confiance ou pas.

Sans qu’il s’y attendait, l’arrancar femelle revient vers lui et lui serra la main, qu’il fut contraint de déloger de sa poche, tout en se présentant. Sa méfiance était à l’extrême mais ne souhaitant pas ouvrir l’hostilité, il garda tout son calme. Plutôt, il avait eu connaissance de son nom mais celle-ci lui révéla également son rang au sein de l’Espada. Un grade qui n’annonçait rien de bon pour lui si celle-ci décidait de se battre sérieusement. Chose qu’elle ne semblait pas vouloir présentement. Mais Aion redoubla son attention portée sur elle car en plus d’être puissante, elle semblait être dotée d’une capacité dont il valait mieux se méfier comme la peste; sans parler de son côté plutôt imprévisible qui a failli même amocher son propre allié. En parlant de l’imprévisible, la voilà qui repartait vers les autres, lui tournant de nouveau le dos, sans lui accorder le temps de se présenter à son tour. Elle demandait à ses deux camarades ce qu’ils faisaient là. Question qu’elle ne lui avait pas posée d’ailleurs. Restant toujours en retrait, Aion assistait à la scène, fidèle à son état de spectateur dont on voulait lui laisser …

Spoiler:
 





"L'apparence est parfois trompeuse !"
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 421
• INSCRIPTION : 05/11/2011
• AGE : 21

• LOCALISATION : Derrière toi..
• LOISIRS : Manger, dormir, tuer.
• HUMEUR : Random.

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t564-nagao-jin#6884

Passeport
Rang: Vizard membre d'élite de la section d'assassinat
Points d'experience:
45/350  (45/350)
Niveau: 21
Nagao Jin
SHINIGAMI OR ARRANCAR ? † VIZARD
I'M A CRAZY MODERATOR

Mer 3 Avr - 22:02
Nekumi, après avoir joliment esquivé une attaque de notre nouveau compagnon de jeu, vint me rejoindre là où j'observais la scène. J'étais resté quelque temps ainsi, à essayer de m'imaginer comment venir à bout de ce truc. Même avec mon masque, c'est risqué de l'attaquer de front. Vraiment, je n'étais pas doué pour la stratégie. À quoi bon d'ailleurs ? Se battre à un contre un c'est facile, mais là... Je n'avais jamais eu cet expérience. Il faudrait que je fasse confiance à mon allié... Le voilà qui me rejoignit.

- Visiblement, Aion préfère s'occuper de la nouvelle. Elle me semble plus puissante que celui qui se trouve derrière nous. Et je pense que nous allons devoir joindre nos forces pour le vaincre. Donc, laissons-le la distraire pendant que nous tentons d'éliminer notre adversaire puis on lui prêtera main forte.

Mhh... D'accord aurais-je eu envie de répondre mais... Oui ? Le truc c'est que du coup on avait aucun plan ! Enfin, c'est peut-être dans l'improvisation que l'on va sortir quelque chose de sensationnel. Ça va être drôle. Toujours est-il qu'il avait pas tord, il fallait attaquer l'Espada étrangement pacifique à deux.

D'un geste désinvolte, Jin fit alors apparaître son masque de Vizard. Celui-ci n'était que de forme ovale, sans dents mais seulement deux orbites d'un noir profond. Désormais, sa vitesse ainsi que sa force brute était démultiplié. Dans cet état, l'ex-Shinigami aux cheveux verts ne semblait plus appartenir à son corps. Tout n'était axé plus que pour le combat. Aucune pensée parasite ne pouvais le distraire, pas même une parole lancé à son égard. En effet, désormais Jin ne pouvais prononcer mot, et n'entendais presque pas les remarques d'autre personnes. Cela pouvait sembler être un inconvénient, mais désormais, le seul but était la victoire.

Nekumi s'élança d'un shunpo en direction de leur ennemi commun, mais c'est alors que l'étrange femme sordide envoya une lance dans la direction de son allié Espada, légèrement sur la gauche. Coup de chance ou incroyable prévision ? Toujours est-il que la lance semblait être à destination de Nekumi. Ni une, ni deux, le vizard réagit au quart de tour et envoya un simple bala, d'une rapidité déconcertante pour intercepter la trajectoire du projectile mortel. Certes, Nekumi aurait pu éviter cela, mais le but était de ne pas le distraire dans sa prise avec l'Espada.

Jin s'élança en direction de l'espada blond. Son shunpo s'était désormais changé en sonido, plus rapide. Il aurait préféré que son allié s'occupe de distraire et déstabiliser l'espada grâce à son contrôle de la lumière pour pouvoir l'attaquer, presque lâchement à vrai dire. Mais pour lui, seul comptait de vaincre, qu'importe de quelle façon. Il ne pouvait pas se risquer de lancer un Kido ou un Cero comme attaque, de peur de blesser son allié. Le vizard se contenta donc de venir épauler son confrère à l'ancienne, sabre contre sabre. Cette fois par contre, de part son masque et de sa prudence redoublé, il était plus sur la défensive, et n'attaquait que pour déstabiliser l'adversaire, pour ne pas se fatiguer inutilement. Il ne se ferait pas avoir une nouvelle fois, du moins l’espérait-il.

L'espada, fût-il meilleur que nous deux en un contre un, il allait avoir beaucoup de mal à gérer deux assaut ainsi. Bien sur c'était sans compter ses étranges aptitudes ni son propre allié. Peut-être cela va bien se goupiller pour les deux concordiens, peut-être pas. Néanmoins Jin était dorénavant d'une puissance nettement supérieure à celle qu'il avait quelque minutes avant.

Espérons que Aion s'en sorte bien.




Tu veux me tuer ? Tu ne peux même pas tuer mon ennui !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 151
• INSCRIPTION : 18/10/2009
• AGE : 56

• LOCALISATION : Entre les mondes .
• LOISIRS : Répendre la mort.
• HUMEUR : Je ne ressens rien, vraiment rien...

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com

Passeport
Rang: LITTLE MASTER
Points d'experience:
485/485  (485/485)
Niveau: 30
Hell Butterfly
WHAT THE HELL † LITTLE MASTER

Jeu 11 Avr - 12:05
Tous les participants sont encore actifs : Jin - Genesis - Nekumi - Aion - Soradanomi

En sachant que Genesis est moins actif dû à ses problèmes, vous pouvez passer son tour. Ce sera donc une sorte de 3vs1, jusqu'au moment où Genesis pourra reprendre le combat.

C'est au tour de Soradanomi.

Voici le nouvel ordre : Jin - Soradanomi - Nekumi - Aion (Sora prend simplement la place de Genesis). Ensuite, et s'il fait son retour, Genesis postera en dernier, après Aion.

Désolé pour ce désagrément et bon combat!

edit gene : attendez quand même deux jours voir si je ne réponds pas °°





I'm on the highway to hell.
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 42
• INSCRIPTION : 07/11/2012
• LOISIRS : Disparaitre
• HUMEUR : Exotique

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Tercera Espada
Points d'experience:
145/395  (145/395)
Niveau: 24
Soradanomi
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW

Jeu 11 Avr - 14:36
C'était fou, Genesis ne semblait pas prêt à ce battre, Sora se retrouvait donc seul. La jeune femme se déplaça dans un sonido allant à l'endroit ou son arme aurait du se planter, il la récupéra dans un mouvement large chassant l'air et les mauvaises décision. Il les voyaient attaquer, non pas qu'il les regardaient, mais il les voyaient temporellement. Laisser tomber Genesis semblait la solution la plus sage, mais il devait tout de même avant cela profiter de sa présence qui semblait accaparer deux forces. La jeune Arrancar se tourna vers Aion et lui fit un petit mouvement de la main avant de disparaitre, se collant au plafond, la main tendu, il regarda ces adversaires de toute sa croix, il les voyaient défilé les longues seconde, les centièmes et les millièmes. Préparant son Cero, l'énergie allaient les faire bouger, il ne se cachait pas, se Cero serait pleine puissance, plus besoin de faire dans le détail, la question était de savoir si la jeune femme allait parvenir à rester en un seul morceau. Genesis était sur la trajectoire, il s'en moquait, si ce dernier préférait l'inaction, il devenait alors un poids après son entrée et son jeu, personne ne pouvait mettre en doute le fait que la jeune femme se débarrasserait de Genesis si ce dernier devenait trop gênant. Pourtant, Sora avait une autre idée en tête, bien entendu qu'il n'était en aucun cas gêné par la disparition de Genesis, mais autant qu'il serve avant de disparaitre, découvrant les mouvements de ces ennemies avec un temps d'avance, il avait un plan plus concret en tête, l'homme resté muet et inerte serait une cible prioritaire si il venait à s'approcher après son mouvement il sera simple de déterminer le meilleur moment pour libérer le Cero sur sa cible, mais alors que les millièmes d'instant passe doucement devant le regard marqué du Tercera, les deux cibles en contre bas, feront de très bonne second cible, mirant leur déplacement dans le temps, il resserra sa poigne sur la lance qu'il avait récupérer, concentrant son reatsu aux extrémité, il déclenchera deux Bala partant des deux extrémité de son arme, il accompagnera ces deux attaques de mouvement large de sa lance pour se remettre en position défensive, peut espérait il par la que si contre attaque il y a alors il pourrait limiter l'impact.

Dans son fort intérieur, la jeune Arrancar contemplais les noirceurs qui l'entourait, sa pièce devenait de plus en plus petite à tel point qu'en tendant le bras, elle pouvait toucher la dernière porte avant ce qui semblait la ronger de l'intérieur. Elle craignait cette noirceur, cela pouvait être perçus comme curieux, mais les Hollow bien que puissant aime la fuite, c'est la fuite qui les conduits à leur condition, ce voiler la face derrière ce masque qui étrique leur vision de la vie.

- Que fais tu jeune femme, désolé de te cloitrer ainsi mais j'ai besoin du contrôle total de ton corps, mais je crains qu'il ne tienne pas le coup fit remarquer la cape

Ce fit l'effet d'une baffe, la porte les séparant explosa chassant la cape qui se contenta de volter un peu plus loin préférant jouer sur son manque d'apparence pour dissimuler sa surprise. L'arrancar apparut dans l'encadrement appuyé contre le chambranle d'une porte qui disparaissait doucement, la jeune femme avait retrouvé une forme de force et de courage, la seule qui fonctionnait sur Sora, la détermination. Son hôte venait de faire preuve d'une détonation explosive. La jeune femme s'avança d'un pas sur, puis dans un mouvement de main, une grille émergea au centre de la pièce pour bien la séparer de la forme encapuchonnée.

- Je ne suis peut être pas aussi forte que toi, mais la force que j'ai je ne la dois à personne ! dit elle les nerfs prêt à exploser, Tu es une arme pour moi alors je vais t'apprendre ta place finit elle par hurler

Soradanomi recula ne dit rien, il avait un combat sur le feu, pour le moment la jeune femme continuait de se défendre de lui, elle croyait l'avoir mit en cage, mais cela dépendait du point de vu. Tant qu'elle restait derrière ces barreaux, il n'avait rien à craindre d'un poutch. Il fallait que ce combat tourne en sa faveur, sinon il allait devoir trouver un autre corps.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 14:38


Revenir en haut Aller en bas
 

Genesis vs Nekumi, Aion, Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» genesis-hockey.forumactif.com
» [2ème Tournoi] Groupe F : Kyros Vs Aion
» Marine VS Révolutionnaires: Genesis [Terminé]
» La belle, la brute et le muet[PV Éclipse & Aion & Stain]
» Genesis Rhapsodos


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-