AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

L'erreur est humaine (Pv Genesis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Mer 21 Nov - 16:08
[Sur la trâme du temps et de vie de notre chère Taka, ce Rp ce situe un peu moins d'un jour après son départ de la Soul Society dans : Rencontre inattendu, Rp en 4 parties avec Natsuki Kurodo.]

Elle se demandait encore pourquoi elle se servait de se Menos Grande comme monture, mais elle allait surement trouver une raison qui satisferait sa logique, un peu comme on satisfait un fou en lui proposant de s'accrocher aux pinceaux alors qu'il repeints le plafond. Le grand bestiaux hurla, Taka grimaça et lui colla son pied dans l'oeil, ce dernier forma un Cero qui se perdit un peu plus loin formant une explosion gigantesque. Perdant l'équilibre, Taka s'accrocha au nez de cet étrange adversaire, ce dernier envoya une nouvelle slave rougeâtre, cette fois-ci c'est son partenaire derrière qui se ramassa la décharge, il hurla, Taka se laissa choir au sol non sans avoir planté son zampakutos dans le corps du monstre pour descendre doucement jusqu'à l'un de ces pieds. Ce n'était vraiment pas de chance, voilà qu'une bataille se déclenchait et le petit bout d'humaine essayait de se frayé un chemin parmi les pieds gigantesques qui venait s'écraser aléatoirement autour d'elle. Se mettant à l'abris puis prenant ses jambes à son cou, la simili-Shinigami disparut dans un Shunpo voulant maintenant mettre le plus de distance entre cette étrange forêt et elle.

Elle l'avait pourtant dit à Kurodo, elle n'allait pas pouvoir rester bien longtemps loin de l'Hueco Mondo, pas que ce désert blanc était tellement kitsch qu'elle devait absolument faire un pèlerinage, non loin de la, seulement les Hollow qui ouvraient leur claque merde avaient tendance à manqué d'esprit et de subtilité ce qui énervait beaucoup la jeune femme. Cela expliqué, il faut trouver le lien logique à sa venu dans l'Hueco Mondo, il se résumait en un mot "Petite" oui ce terme fut utilisé quatre fois en une phrase ce qui équivalait à sécher dans la cave de la jeune femme, tête en bas avec de préférence des nains matraquant la tête du malheureux. Le problème c'est que l'incident est survenu quand elle s’entraînait à mieux maîtriser sa technique de passage dimensionnelle, une chose en entraînant une autre, les deux traversèrent une petite porte, Taka était vaguement entrain d'essayer de lui faire avaler son bulletin de naissance quand elle comprit que son portail avait été crée à une bonne vingtaine de mètre au-dessus du sol. Son adversaire avait sortie des ailes et avait rapidement prit le large jusqu'à être rattrapé par une lame de Reatsu explosive qui mit fin au trépidation d'un malandrin de la pire espèce.

Donc pourquoi était elle resté, pourquoi avait elle décidé d'avancé vers ce qui ressemblait à une foret et pourquoi diable avait elle essayé de chevauché un Menos Grande entraînant une fuite précipité de la jeune femme du dit lieu. Tout simplement car elle voulait savoir si on pouvait s'amuser dans le monde des Hollow, la réponse était d'un "non" le plus percutantes, ou alors la joie chez les Hollow tenait en une tuerie simple, après tout même les sociopathes ont le droit à leur petit plaisir. Taka avait laissé une bonne distance quand elle arrêta de faire des Shumpo, elle se plaça contre le dernier arbre de la forêt blanche puis après une courte mise en jambe elle se souvint qu'elle devait prévenir Kurodo si elle allait dans l'Hueco mondo, elle fit venir à elle son Shikai puis brisa la réalité, dehors elle avait eu de la chance le Seireitei tout de blanc vêtue, elle tira de sa poche un morceau de papier ou il était écrit sa situation "Yosh chère Vice Capitaine Natsuki Kurodo en directe de l'Hueco Mondo votre Taka vous salut bien", elle laissa ce message choir sur le sol de la Soul Society puis elle disparut dans le désert blanc d'un nouveau Shumpo. Quelques mètres plus loin, alors qu'elle allait faire un nouveau pas, voila qu'elle se mélange les pattes et se retrouve à terre.

- Punaise, ce sable est dégueulasse ! dit elle en tirant la langue.

- Je crois que le manger n'est pas dans l'ordre des choses lui fit remarquer Burei, toujours sur le qui vive, Burei attendait les ennuies comme un chien attends un facteur, la bave aux lèvres et ce petit air stupide de celui qui va se prendre un coup de pied au cul, Taka garda la remarque pour elle, brossant ses affaires pour être présentable au cas ou un être évolué vivait encore dans cet insondable solitude blanchâtre.

A suivre XD


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Mar 1 Jan - 20:46
Sur un lit de nuage douillet, au dos chétif de l’arrancar froussard se profilait une délicate lueur blanchâtre. Allongé sur le ventre, succombant au confort de cette surface faussement vaporeuse, une voix charismatique vint faire frissonner l’épine dorsale de la chose.

-Genesis ! Regarde-moi Genesis !

Immobile, l’appelé appréhendait cette altercation, estimant qu’un décor désagréable l’arracherait à sa bulle de plaisir s’il cessait de s’agripper ne serait-ce qu’une seconde du petit nuage qu’il venait d’adopter. Néanmoins, en bon orateur qui se respecte, la voix mûre su trouver l’argument adéquat pour désarmer les réticences du pathétique hybride.

-Sache que je connais le secret du café idéal jeune néophyte.

Soudain, le miracle se produisit. La limace jusque là privée de la moindre parcelle d’énergie parvint à trouver la force de se retourner, de se relever, de porter son regard sur l’individu qui venait d’inopinément piquer sa curiosité.

-Vous… Qui êtes-vous ?

Qu’il répondit d’une voix tremblotante, se refusant inconsciemment à porter crédit à ces avances décidément bien trop belles pour être avérées. Cet homme âgé, à la longue barbe blanche, coiffé d’un halo de lumière et assit sur un trône de marbre. Cette figure qui par sa simple présence inspirait le respect tenait dans sa main droite une tasse translucide dont le parfum traça son chemin jusqu’aux narines du Candide. Aussitôt, un chant angélique sembla rentrer en harmonie au sein de son seul sens de l’odorat. Etait-il possible que ce soit…

-Oui, tes sens ne te trahissent pas. C’est bien un café que je sirote, ce breuvage divin que je te propose.

Un sourire stupide se dessinant sur son visage, son instinct bestial vint faire se mouvoir ses jambes, la droite avançant, puis la gauche, la main se levant vers l’entité céleste, le dos de celle du désiré venant repousser nonchalamment son jeune interlocuteur.

-Non… Tu fais fausse route en imaginant pouvoir y goûter si facilement. Le secret du café Genesis… Retourne à tes origines pour le trouver.
-Gné ?
-Voici ta quête… Je peux maintenant m’en aller.

La bouche béate, il fallut cinq secondes pour que le jeune hollow arrancarisé reconnecte ses quelques neurones entres-elles, mesurant que trop tard le caractère vague de l’énigme de son vis-à-vis. En ultime réflexe, Genesis engendra une demande désespérée :

-Non ! Attendez !

Mais ce ne fut que trop tardivement qu’il réagit, la conséquence de cette suffisance se résumant dans ce tourbillon nuageux se conceptualisant autour de lui, avant que le sol ne se dérobe sous la plante de ses pieds, une chute vertigineuse se rendant coupable d’un profond hurlement. Ce hurlement qui n’était pas pour servir son image égratignée depuis des lustres se prolongea jusqu’à son lit personnel, un halètement suivant son expérience suspecte dans le monde des songes. Le torse relevé, la paume de sa main appuyant contre son front, une conclusion aberrante su convaincre le naïf. Oui… Ce rêve n’était pas le fruit du hasard… Tout était logique ! Ce rêve ne pouvait-être que prémonitoire. Dieu lui-même consentait enfin à accorder à son plus miséricordieux martyr une petite récompense, lui délivrant le secret du café parfait.

Ainsi, avant même de n’avoir pris le temps de réfléchir, l’arrancar aux prunelles d’opales fit un bond, se prépara à la vitesse de la lumière pour finalement quitter ses quartiers sans ne prévenir le moindre congénère. Par l’intermédiaire de quelques sonidos, Genesis franchit le seuil de l’immense porte de Las Noches, se retrouvant en un rien de temps dans le vide du désert pâle de l’Hueco Mundo. Mais alors que les heures filaient inéluctablement, un souci majeur vint l’entraver dans ses desseins culinaires. Ce fameux secret… Où diable se trouvait-il ? Ses origines ? Mais d’où venait-il ? Ce ne fut qu’instinctivement que l’arrancar froussard s’était rendu dans les contrées du désert blanc, estimant que sa naissance ne pouvait que se situer dans ce gigantesque paysage… Toutefois, la possibilité que dieu ait voulu évoquer le lieu de sa naissance en tant qu’humain n’était pas à écarter, la complexité de l’accomplissement de sa quête s’en trouvant démultipliée.

Cependant, ses méninges visiblement brutalisées par une équation naturellement hors de sa portée, le hasard voulu bien mettre sur sa route un congénère… Non… Une congénère. A la suite de plusieurs mésaventures, le Cuarta Espada avait enfin eu l’intelligence de masquer continuellement son énergie spirituelle pour entretenir une force apparente équivalente à celle d’un hollow de bas étage. Pouvait-on invoquer cette raison pour justifier du manque de réactivité du protagoniste nouvellement opposé à lui ? Le jeune vieillard n’accordait qu’une attention superficielle à cette interrogation intérieure, se contentant plutôt de se reprocher de sa semblable afin d’obtenir d’elle une ombre de renseignements.

Tandis qu’il arrivait maintenant à une cinquantaine de mètres de la cible, Genesis pu remarquer que cette dernière n’était pas bien adroite du fait d’une chute un tantinet risible. Le rire se trouva aux portes de ses lèvres mais n’eut pas la force nécessaire pour les faire se lever. A la place, l’arrancar froussard réfléchissait déjà à ce qu’il allait dire au fur et à mesure qu’il progressait spatialement. La logique voulant qu’il finisse à portée de la rôdeuse, la bête humanisée tira sur son col comme pour dissiper un tant soit peu son malaise communicationnel.

- Excusez-moi madame ? Vous avez une idée d’où naissent les arrancars ? Le monsieur à la barbe m’a dit que le secret du café parfait s’y trouvait.

Attendait-il réellement une réponse à sa question ? Il suffisait de rentrer son regard quelques secondes pour comprendre que l’imbécile demeurait absolument sérieux. Quelle pitié…


[mille excuses pour mon retard]










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Ven 4 Jan - 10:23
[Restons dans le grand n'importe quoi XD ... J'accepte tes excuses, mais pour la peine je te mangerais les bras =_= ...]


[...50 milliseconde ...]

Taka envoya sa main à son arme, la jeune femme était dans l'huéco mondo, elle venait de traverser une foule de monstre Gigantesque, Gilian et autre arbres maigrichons. Elle l'avait pourtant désiré cette visite, essayant de masqué sa par un combat alors qu'elle imaginait sans peine le regard accusateur et scrutateur du Vice Capitaine sur elle, Taka justifiait sa présence à un fantôme uniquement constitué de souvenirs et d'a priori.

Maintenant qu'elle avait trouvé une espèce passablement intelligente pour parler et non pas hurler, voilà que son premier réflexe était de s'en défendre, surtout que l'être semblait gentil, mais le décore qu'on lui avait dépeint et ces premiers instants dans le monde l'avait mit un peu sur les nerfs, Burei se demandait si attaquer de la sorte ne serait pas mal vu.

[...100 milliseconde ...]

La poignée est plus froide que d'habitude, Taka venait de parcourir la moitié de son temps de réflexe et déjà les millisecondes s’égrenaient comme des heures, elle venait de revoir sa vie deux ou trois fois, elle avait discuter de théologie avec Burei et les deux s’apprêtaient à se taper la carte avec la métaphore de Batman qui devait être son coté bipolaire qui venait faire des sienne, ce mec était noir, mais par habillé en noir, il était juste trop sombre pour que se soit naturelle et il avait un signe comme batman cela suffisait pour qu'il hérite de ce nom.

Taka avait mit les craintes de Burei sur l'action qu'elle entreprenait sur le compte de l'adrénaline qui lui remontait l'échine, le regard toujours braqué sur l'homme en face d'elle, ce dernier disait une chose totalement incompréhensible, peut être un code entre Hollow, d'ailleurs sa n'en était peut être pas un, la question la percuta, mais le mouvement était lancé, si c'était un Shinigami elle s’excuserait après avoir donné le coup. Burei lui fit remarquer que si il est coupé en deux, cela ne sera pas pratique pour s'excuser, elle prit bonne note de la remarque et considéra que le désert ferait une très bonne cachette pour cette bévue.

[...150 millisecondes...]

Sa devient n'importe quoi , son arme est presque totalement sortie de son fourreau et sa fait bien la quatrième fois qu'elle perd au pokers face à Burei et Batman, elle commence à douter de sa santé mentale, mais elle n'y pouvait rien dans l'immédiat.

Batman soumit l'idée que le barbus que cherche l'inconnu devait être cette oncle Archibal qui adorait les balles, outre la rime stupide, Taka se demanda avec le plus sérieux possible ce que pouvait bien faire son oncle dans cette histoire, certes il avait une barbe bien fournis, mais il était mort depuis un moment, puis le connaissant il aurait raté un test d'urine, alors devenir un Hollow n'en parlons même pas.

Taka prit ces cartes, un sept et un huit, elle misa deux truc noirâtres et blancs, les deux la regardèrent comme une folle alors que l'arme en mains elle s'apprêtait à frapper, la milliseconde de sa réaction passait comme des heures, l'instant du guerrier qu'elle passait à ne se poser aucune question comme un trou dans la journée que l'on devait combler par quelques galipettes, amusant la galerie.

[...200 millisecondes...]

Le coups fut porter sans qu'elle en tienne vraiment rigueur à son corps, elle avait eu suffisamment de temps pour y réfléchir bien que cela ne soit pas perceptible, le doute en elle ne se dissipait pas aussi facilement, alors que son corps portait son poids en avant, l'arme diriger vers le ventre de l'être, son cerveau qui lui ne fonctionnait que sur l'instant se projeta vers l'homme donnant d'autant plus de poids à son attaque.

- Mais merde qu'est que tu raconte le merdeux dit elle, pauvre choix de mots mais il fallait avouer que la phrase de l'inconnu tournait en boucle sous le cuivre chevelue de la blonde et le barbus ne pouvait être que son oncle et elle ne savait vraiment pas ce que pouvait bien faire Archibal dans la vie d'un être qui semblait à l'aise dans le Hueco Mondo.

Elle se redressa, une fois le coups porté pointant son arme dans le direction de l'être.

- Tu es qui toi ? Et sache que Archi ne supportait pas le noir dit elle d'un mouvement des bras pour surligner que cet homme qu'elle venait de surnommer affectueusement Archi n'aurait pas du tout apprécier l' Hueco Mondo, Puis il faisait pas vraiment du bon café, son truc c'était de surligner l’arôme avec un peu de gnôle dit elle, le "un peu" était de trop, Archi avait l'habitude de faire un tiers deux tiers, un tiers de café et deux tiers de gnôle, sachant que dans le tiers de café il y avait deux tiers de sucre.

Taka mit son arme sur son épaule, prenant le temps de détailler l'homme en face d'elle, en fin de compte il ne ressemblait pas vraiment à un Shinigami, à vrai dire elle non plus avec sa tenu des plus provocante, après tout elle n'était pas réellement une shinigami, juste une remplaçante pas besoin de s'habiller comme eux non plus. En ce concentrant un peu, elle pouvait sentir le reatsu de l'inconnu, trop faible pour vraiment dépasser un simple Hollow. Il semblait sérieux dans sa question, l'aplomb du fou surement.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Lun 14 Jan - 18:38
Le sourire abruti, les paupières closes d’une confiance absurde, la main droite ébouriffant le dos de son cuir chevelu, le Candide était loin de se douter du merdier auquel il venait de se fourrer. Dieu lui-même ayant voulu qu’il soit doté d’un instinct, d’un temps de réaction, d’un peskis surdéveloppés, le vacillement dans le flux de l’énergie spirituelle de sa semblable n’échappa pas au flaire du Cuarta Espada. Au moins, à défaut de détenir une force de frappe désarmante, l’arrancar aux prunelles d’opales arborait les mêmes attributs que l’eau, faisant de lui un être de matière absolument insaisissable.

Ainsi levait-il enfin le voile devant ses globes oculaires, la vue d’une lame à proximité quasi directe de sa chaire ayant pour conséquence d’animer une intonation interne. Ce fut avec une fluidité maladroite que l’arrancar froussard pivota sur le côté, la beauté du geste étant relativisée par une perte d’équilibre le faisant chuter tête la première sur le sable. C’est qu’un support si peu compacte et de forme chaotique n’était pas pour encourager les mouvements d’esquive. Et pourtant, Genesis faisait parti de ces bêtes ayant passé des décennies à chasser sur ce terrain. L’inexpérience apparente était potentiellement à mettre sur le compte d’une altération de sa mémoire postérieure à son arrancarisation.

Relevant son crâne pour recracher les grains ternes du désert ayant infesté ses papilles, le jeune vieillard manqua l’étouffement de peu. Tandis qu’il tâtait sa gorge comme pour accélérer le bon fonctionnement du processus de respiration intégré dans son enveloppe charnelle qui d’ailleurs se trouvait enrichit d’une fonction vocale. D’ailleurs, l’intégration de substances nuisibles sur son lecteur culinaire l’amena à offrir une démo de cette option sophistiquée à sa testeuse :

-Argh… Crotte… C’est dégueulasse… Crotte… Crotte ! Crotte ! Crotte !


Sacrilège ! Voilà que le gadget rentrait en défaillance, le dysfonctionnement le faisant émettre un panel limité de mots. Pendant ce temps, sa congénère après l’avoir sauvagement agressé l’interrogea sur son identité. Qu’est-ce que ça voulait dire ? La frappe d’abord, la parlotte ensuite ? Bon dieu, qu’avait-il fait pour tomber sur le pire interlocuteur possible ? Entreprenant une attitude cette fois clairement défensive, restant au sol, sur le séant, une main à quelques centimètres de son visage focalisé sur la gestuelle de son opposante, l’hollow arrancarisé tenta de jauger le danger.

L’arme du monstre pointé en sa direction, Genesis opta pour une vigilance absolue, le contenu des dires de la chose produisant sur son faciès une grimace d’incompréhension. Archi ? Archi quoi ? Mais que diable disait-elle ? N’avait-il donc pas été clair dans sa question antécédente ? Pourquoi venait-elle lui parler soudainement d’un archi inconnu à sa personne ? Pataugeant totalement dans ce marasme, l’Espada numéro quatre se senti obligé de mettre les choses au clair :

-Je ne connais pas d’Archi madame… Je parlais du dieu du café ! Il est venu me parler pendant que je dormais et c’est là qu’il m’a confié la requête. Vous savez ? Celle que j'ai... dit tout-à l’heure.

La connaissance du fait qu’il avait précisément affaire à une semblable étant la cause d’une attitude relativement modérée, maintenant que cette dernière lui laissait un peu de temps pour se poser, il pouvait remarquer que la dame portait ses vêtements de plage. Certes, le sable dominait le décor, mais l’usage d’une tenue pareille ne nécessitait-elle pas la présence d’une ouverture sur l’océan afin de se baigner et d’user de l’humidité pour façonner des châteaux ? Car en effet, ce fut après une rude réflexion qu’il comprit pourquoi les mottes qu’il élevait en compagnie de son ami Grimmjow ne prenaient pas la forme qu’il voulait. Du sable sans eau demeurait totalement impossible à modeler.

Outre cette brillante conclusion scientifique, le Candide se pencha sur une autre problématique. Pourquoi cette arrancar ne portait pas sur elle de masque brisé ? L’hypothèse que celui-ci soit dissimulé sous ses vêtements se trouvant réfuté par l’absence quasi complète de vêtements. Tout-à coup, une brusque pensée vint tourmenter son esprit. Et si… Non… L’arrancar froussard refusait d’y croire… Mais pourtant, tout semblait converger dans son sens. Prenant une bouffée d’air pour ne la laisser s’évacuer qu’accompagnée par les vibrations construites à partir de ses cordes vocales, celles-ci se trouvèrent garnies d’un doigt tremblotant se levant progressivement sur l’arrancar espérée :

-Serait-il possible… Que tu ne sois pas d’ici ?


Naturellement, pour un esprit inférieur, Genesis toujours concentré sur la situation présente ne prit pas le temps de planifier sa réaction à l’encontre de la réponse à venir de sa partenaire de conversation. La suite promettait d’être risible.


[Mais... C'est que j'y tiens à mes bras moi T-T]










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Mar 15 Jan - 9:01
[ Allez vient que je te mange ... petit petit ...*tends un morceau de pain*]

Taka ouvrit la bouche puis la referma sans trop savoir quoi répondre, elle avait même passé sous silence sa réflexion sur le gout du sable alors que la chose se débattait pour chasser le moindre grains de sa bouche. Ce qui lui avait retiré les mots et sa répartie, c'était la raison de sa présence, la chose ne pouvait pas si aisément esquiver son coup et être aussi stupide que chercher le dieu du café, non c'était obligatoirement un stratagème, mais le voir assis la devant elle le regard franc et au prise à quelques réflexion qui lui resterait interdite le jeune homme semblait tout à fait sur de lui.

- Hey Corky sont ou sont tes parents lança la jeune femme, baissant son arme elle ne savait pas que les tares génétique passait d'un monde à l'autre et d'une vie à l'autre, a vrai dire, Taka se disait que le monde devait bien soulager ses êtres qui on eut une vie difficile.

Visiblement elle se trompait, dans le désert blanc, elle croyait que tout était impitoyable, bien que sa première rencontre avec l'étrange forêt allait dans ce sens, elle commençait à mettre en doute ses croyance en voyant l'être devant elle. Peut être que certain prenait soit des plus défavorisé.
Dans son monde, elle se voyait déjà raccompagner l'être à ce qui devait lui servir de parent, d'épais montre, peut être même que la femelle porterait une forme de tablier rosâtre à tête de lapin, sans même s'en rendre compte elle remua la tête dans un signe affirmatif comme si elle validait l'idée saugrenue qu'elle venait d'avoir.

Dans le monde intérieur, Burei se mit une baffe tellement les idées de celle qui devait être sa manipulatrice devenait étrange et dangereuse, voilà qu'elle se mettait à oublier ou elle était, dans l'Hueco Mondo, un endroit pas vraiment sympathique pour les Shinigamis, sa seule chance c'était d'être tomber sur un être suffisamment stupide pour la confondre avec un alliée. Burei essaya de lui dire, mais au même moment, la question de l'inconnu trancha l'air.

Taka parut surprise, comme si tout à coups elle venait d'arriver dans l'Hueco Mondo et se tenait en face de ce qui devait être un Hollow, une forme qu'elle n'avait encore jamais vue mais surement pas un allié prêt à lui prêter main forte ou bien prêt à faire le guide pour qu'elle voit un peu mieux la hiérarchie et la vie de ces monstres masqués qu'elle combattaient. Sur le coup, elle ne trouva rien à répondre, ici elle était une étrangère, non pire elle était un ennemie infiltré et sans aucun renfort qui plus est.

- Belle observation Corky fit remarquer Taka essayant de ne pas perdre son assurance habituelle, elle prenait enfin compte que l'adversaire assis devant elle pouvait être nettement plus dangereux qu'elle ne l'aurait crut.

Burei quand à lui se demandait quand l'attaque aurait lieu, la jeune femme détaillait le jeune homme, cherchant un angle d'attaque ou bien de contre attaque, mais une chose semblait importante, ne pas dire qu'on était un Shinigami, après tout ce n'était pas mentir elle n'était que Shinigami remplaçante et vivait en principe dans le monde Humain, Burei remua la tête pour lui même, mais si la chose était vraiment une sorte de Hollow, il se ficherait de savoir la provenance de sa proie.

- Je viens du monde Humain fit remarquer Taka, levant son arme vers le jeune homme, Et toi, ou est ton masque ? demanda-t-elle, il restait un doute en elle.

L'inconnu semblait bien connaitre l'endroit, cela faisait de lui un ennemie, mais il n'y avait pas de masque, puis cette question l'air à moitié débile à moitié éveillé qui se peignait sur les traits de Corky donnait l'étrange et dérangeante impression d'avoir à faire à un homme. Quel genre de monstres pouvaient bien naître dans ce désert.

Burei et Taka se chamaillaient dans son fort intérieur, elle n'avait qu'une seule envie, attaquer tête baisser, puis poser des questions à ce qui resterait, après tout cela ne devait pas être le seul dans ce grand désert blanc à présenter cette particularité étrange, mais Burei la freinait, le premier coup qu'elle avait donné, bien qu'il avait glissé et tomber, l'arme ne pensait pas que cela se résumait à un coup de chance et à une simple maladresse. Pourtant, il semblait si faible, mais Natsuki lui avait apprit que le Reatsu sa se contrôle, peut être que l'être était nettement plus puissant qu'il aimerait qu'on le croit. Elle ramena son arme en une garde moyenne, elle avait suivit peu de court venant de son père, les bases lui avaient suffit pour faire son propre style - entendez par la une forme chaotique du Kendo qu'elle faisait à grande vitesse donnant ainsi l’impression de passer sous une moissonneuse batteuse plus que se l’impression de se battre contre une Kendoka -, il y avait cet équilibre, entre l'inconnu que représentait l'être et son désire d'attaquer, entre le savoir et la brutalité, tout se passerait très vite en fonction des dires ou bien de la réaction de l'être, Taka avait fait en sorte de parer à toutes éventualité, en tout cas, elle le croyait.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Ven 8 Fév - 21:39
[*mord à l'hameçon* c'est trop bon *-*]

Déboussolée, oui, son interlocutrice semblait absolument désappointée quant-à la nature du jeune vieillard. Cette réaction demeurait légitime. En effet, l’Hueco Mundo se voulait le berceau des pires créatures que les trois mondes pouvaient engendrer, l’envie, la faim, la haine étant autant de réalités régissant ce vaste désert pâle. Quiconque traversait ces dunes se risquait à embrasser un destin profondément déshumanisant dans cette enveloppe de cécité, de brutalité, de bestialité. Considérant ces données, croiser dans cette même bulle de nihilisme, croiser une petite âme quémandant des indications sur l’emplacement d’un personnage fictif dans l’optique de déguster le meilleur café du monde relevait de l’étrange si ce n’est du très bizarre voir du paranormal. L’absurdité de la situation se retrouvait d’autant plus amplifiée que ce figurant communiquait avec ce qu’il croyait être un autochtone comme s’il venait aborder une hôtesse d’accueil.

Soudain, au devant de ce grand n’importe quoi, la malheureuse se senti obligée de renchérir le registre de l’absurde imbibant cette grotesque rencontre. A l’écoute de cette interrogation, la première réaction de son destinataire fut d’incliner légèrement sa tête vidée sur le côté saupoudrée d’un faciès inexpressif comme signe d’incompréhension.

-Parents ? C’est quoi des parents ? C’est comestible ?

En effet, malgré ses décennies d’existence, l’arrancar aux prunelles d’opale n’avait plus eu l’occasion d’expérimenter de nouveau le luxe d’un cadre de vie familial, sa condition actuelle étant davantage proche du rapport dominant et dominé régissant les liens dans Las Noches. Un regard mélioratif mettrait cette relation entre l’Espada et l’empereur avec celle que pouvait entretenir un Vassal et son seigneur. Un regard réaliste conclurait simplement sur un maître plat ne trouvant de moyen pour se sentir important que d’être entouré d’une armée de petits toutous bien obéissants. Non pas que Genesis donnait la patte à Barragan ou s’asseyait à la demande de ce dernier. Encore que ce vieux roi ne lui avait jamais demandé de le faire, le Candide se trouvant potentiellement capable de faire ces petits tours pour faire plaisir à son maître. Outre ces sottises, son vis-à-vis semblait réagir à sa dernière question.

Ainsi son sens de l’observation ne lui avait point fait défaut. Sur le coup, le Cuarta Espada doutait sur l’émotion qu’il devait dorénavant déployer. De l’appréhension ? De la satisfaction ? Ou alors devait-il penser au dernier gâteau qu’il avait ingurgité ? Oui… Ce délicieux gâteau au spéculos… Tout-à coup, sans raison logique, l’arrancar froussard se mit à éternuer, son corps semblant vouloir raviver la prudence de son esprit décidément bien distrait cette journée… Ou nuitée ? Impossible de le déterminer sous ce temps imperturbable. Fronçant ses sourcils comme pour attiser sa concentration, voilà que la chose devant lui le renseignait sur le fait qu’elle était originaire du monde des humains. Humains… Que diable faisait-elle dans le Hueco Mundo ? Ou plutôt… Comment s’était-elle retrouvée ici. Au vue de sa performance de tout-à l’heure, et le fait qu’elle se trouvait en mesure de le voir, le doute sur son pouvoir spirituel n’était plus permis, sa puissance apparaissant même très conséquente pour une humaine.

Son masque ? De quoi parlait-elle ? Car en effet, voilà qu’elle exigeait de lui qu’il fasse savoir l’emplacement de son masque. Les fils de son cerveau étant vraisemblablement mal agencés, il fallu plusieurs secondes pour que l’arrancar à la chevelure argentée tilt sur le fait que l’humaine faisait référence à son masque d’hollow brisé. Doutait-elle sur son appartenance raciale ? Quelle serait sa réaction en apprenant le poteau rose ? Qui sait si elle ne cherchait pas simplement un guide compétent pour la ramener sur le bon chemin. Ne trouvant pas l’intelligence ni la rigueur de façonner d’autres hypothèses, l’arrancar baissa son col pour que soit rendu visible son collier.

-C’est de ça que tu parles ?

Ne prenant pas la peine d’attendre une réponse, Genesis vit naître en son sein une envie soudaine d’en savoir plus sur ton interlocutrice :

-Au fait, tu t’appelles comment ? Moi c’est Genesis ! Mais tu peux continuer à m'appeler Corky si tu veux ! Qu’est ce que tu viens faire ici ? T’as des amis dans le coin ? Tu es… Comment ça s’appelle déjà ? Huuuum… Une… Touriste ?

Tout portait à croire qu’il refusait d’admettre la possibilité qu’il ait très probablement affaire à une ennemie.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Mer 13 Fév - 8:07
[La première excursion de Taka à l'hueco mondo est juste mémorable XD]


Si le monde qui l'entourait aurait été un jeu video, le nom de l'être en face d'elle serait devenu rouge, signe d'un ennemie puissant qu'il faut abattre en priorité, mais au vue de la lenteur de déduction du Hoillow, Taka était tout de même déstabilisé, l'être en face d'elle semblait totalement humain si se n'est se morceau de masque qui dénotait de son appartenance à la race des Hollow, l'être était comme ces petites délaissé mentalement qu'un parent laisse au porte d'une chapelle car le regard vide de toute aisance mentale à déserté les lieux à un moment bien avant la naissance du petit. La jeune femme n'avait pas attaquer tout de suite, se contentant de mirer l'homme, ramenant son arme dans une garde basse qu'elle pouvait maintenir avec une seule main, elle pointa du doigt vers le morceau de masque un sourire artificiel sur les lèvres.

- Oui voilà tu es bien gentil, fit elle remarquer, oubliant la remarque sur les parents visiblement le jeune homme confondait la notion avec un sandwich.

Mais les surprises ne s'arrêtaient pas là, voilà que l'être dûment nommé Genesis se mettait à mettre dans la même idée, ami, touriste et une touchante naïveté qui le protégeait des remarques irono-sarcastique de la jeune femme, la douce protection de la stupidité se fit elle remarquer, même Burei ne put que acquiescer en silence dans le monde intérieur de Taka, bien que tout semblait fou et en désordre, il trouvait dans le décore une forme de logique que le monde ou se trouvait Taka avait perdu.

- Il vient de demander à une humaine si elle avait des copains à l'hueco mondo là ? demanda Taka à Burei, dépité par le raisonnement plus que bancale de Genesis.

- Il vient aussi de te demander si tu faisais du tourisme fit remarquer Burei, après tout nous n'étions pas vraiment à une incohérence prêt, on se trouvait tout de même en face d'un Hollow qui cherchais le dieu du café.

Préférant ignorer la synopsie de la rencontre, elle ramena son arme sur son épaule, Burei eut tout de même une réticence, mais après tout comment pourrait on passé d'une telle situation à une attaque diriger pour tuer. Autant profiter de la rencontre pour remplir les blancs dans le domaine de l'Hueco Mndo.

- Cor.. Genesis ! Dit moi qu'as tu fais de ton masque ? dit elle, posant la main libre au creux de son rein , Pour une touriste c'est important de bien se renseigner sur les eusses et coutumes de l'endroit qu'il visite fit elle remarquer avec un large sourire.

Taka se demandait si c'était une chance ou bien l'image de l'Hueco Mondo qui venait de se modifié de manière étrange, on lui avait décrit un monde impitoyable, bien que la forêt allait dans cette direction, la il fallait avouer que le sable blanc, le ciel noir posait le décore, mais si les habitants autorisait les plus démunie à exister d'une manière ou d'une autre, c'est que les Hollow n'était pas des monstres si terrible que cela, peut être même qu'ils dissimulait de grand coeur tout doux derrière leurs cris, leurs masques, leurs massacres, son idée s'éteignis dans un silence idiot, alors que Burei soulignait d'une remarque assassine que dévorer les humains, naître dans l'assentiment ne formait pas vraiment des humanistes.

- Je vois que la notion de parent semble être plus un menu gastronomique ici qu'autre choses, mais à qui dois tu obéissance alors ? demanda la jeune femme, après réflexion on ne laisse pas les plus démunie et abrutie se promener seul dans ce qui devait être la ras campagne du monde noir sans un minimum de surveillance, rien que pour ne pas le laisser pénétrer dans la foret histoire qu'il ne termine pas en casse-croûte.

Cette interrogation en soulevait une autre, si Genesis était la et si il était aussi démunie que le montrait sa réflexion, alors elle était peut être sur le point de tomber sur du lourd, un genre de Hollow peu enclins à la conversation si il voyait une humaine armé discuter avec sa cours de miracle personnelle. A cette pensée, la jeune femme sembla un peu plus tendu, essayant de ne pas se montrer trop sur le point de couper l'homme en deux, juste ce qu'il faut pour pas qu'on prenne cela pour une mise à mort. Tout de même, seul, Genesis ne semblait pas du tout enclins à la peur que peuvent ressentir les gens dans sa situation, celle ou la vie met sur le chemin de tel vie quelques viles individus maltraitant les petits d'esprit par amusement malsain, il était au milieu du désert blanc, pas trop loin de la foret menos qui n'était pas vraiment une station balnéaire.

- Tu n'as pas peur de tomber sur un Hollow ou un Menos, il pourrait te faire mal fit elle remarquer, comme si l'idée n'avait pas effleurer l'esprit potentiellement absent de l'être en face d'elle.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Mar 12 Mar - 8:27
Le visage ouvert, les tympans prêts à boire le moindre son, le regard hagard par manque d’égard, l’arrancar froussard se laissait vraisemblablement exalter par l’exotisme de son interlocutrice. Non mais… Une humaine dans l’Hueco Mundo… N’était-ce pas un événement inédit dans la longue histoire de ce monde figé au possible ? Tentant de mesurer au mieux le degré de chance qui lui revenait d’être l’auteur d’une pareille découverte, l’envie d’accourir auprès de son seigneur pour le simple plaisir de le surprendre trottait inlassablement dans son esprit. Ça quand tu nous guettes… Fort heureusement, le surmoi su convaincre le moi du jeune vieillard de demeurer à la disposition de la touriste dans l’optique de ne point l’offenser. Et puis… N’était-ce pas plus ragoutant encore de tirer la raison exacte de la venue de cette humaine dans ces contrées arides au lieu de ne se contenter que d’une information basique d’ordre spatiale ? Pour une fois, le Cuarta Espada parvenait à établir un raisonnement logique relativisé par une structure spirituelle dont le registre n’avait rien à envier au Rhinocéros de Ionesco.

Le silence radio quant-à ces interrogations fut d’autant plus triste que le Candide avait nourri vis-à-vis d’elles des attentes fantasmées. Qui sait si elle aussi avait été guidée par un rêve prémonitoire ? A la recherche… Du dieu du sucre ! Ainsi, les deux compagnons auraient pu s’épauler dans leur quête réciproque et pouvoir au final partager l’heureux fruit de leur expédition pour en venir à un met divinatoire. Mais non ! A la place de ça… Quelque chose qui ressemblait à de la langue de bois. Pas même son nom n’était donné.

Pourquoi éludait-elle toutes ses questions pourtant si constructives ? Qu’avait-elle à cacher ? Loin de nourrir en son sein de véritables doutes sur sa partenaire de conversation, une frustration primitive anima en revanche son attitude. Ainsi assit en tailleurs, l’arrancar aux prunelles d’opale portait désormais son regard sur le sable, rentrant sa main dedans, supportant au creux de sa paume un monticule de ces innombrables grains insipides glissant hors de sa main sous l’impulsion d’une brise légère. Répétant machinalement ce geste lobotomisant, Genesis affichait ainsi une moue boudeuse plus ou moins assumée. Cependant, ceci ne l’empêcha pas de répondre à la visiteuse d’une voix à peine moins empathique :

-Mon masque ? Mon masque… Qu’est ce que j’en ai fais… Je m’en souviens pas vraiment.

S’ébouriffant sa chevelure grisâtre, l’Hollow arrancarisé manifestait de cette manière la gêne par rapport à son incapacité d’attribuer une réponse personnalisée et satisfaisante envers la curieuse. Loin d’abandonner, le guide mollasson se tourna vers une réponse plus généralisée, moins personnalisée :

-Et bien… De ce que j’ai entendu, il arrive que des adjuchas ou vastolords décident un beau j… Qu’ils décident une belle nuit de s’arracher leur masque pour ressembler plus à un shinigami. Ils obtiennent un zanpakutoh et deviennent moins toc toc qu’avant. Il paraît aussi que plus un arrancar est idiot, plus il ressemble à un Hollow. Je pense que sur ce point, ça relève plus de la rumeur qu’autre chose…

Qu’il lâcha en laissant s’échapper aussitôt un léger rire de nervosité, d’autodérision. Jusque là plus introverti, il tendit rebelote vers une extraversion discrète. Oubliant peu à peu l’affront antécédent, l’arrancar froussard se laissa intriguer par l’indice que l’humaine donnait à la notion de « parent ».

-Mais alors… Un parent… C’est un peu comme un patron ?

Laissant planer quelques instants un blanc inconfortable, l’interrogé trouva tout de même le bon réflexe de revenir sur le fond de la question.

-Ici… T’as des types qui sont là depuis plus longtemps que d’autres. Le plus ancien, c’est monseigneur Barragan Luisenbarn. D’ailleurs, il est tellement vieux que c’est maintenant un squelette ! C’est vraiment un monsieur très fort et très terrifiant. Il est si puissant qu’il est même devenu le roi… Enfin, il veut qu’on l’appelle dieu de l’Hueco Mundo. Ici, t’as pas beaucoup d’activités, donc pour s’occuper, faut y aller ! Et ba Barragan lui, de temps en temps, il se déplace dans le Hueco Mundo pour se faire une armée. C’est comme ça que je l’ai rencontré.

Ainsi rafraichissait-il ses souvenirs quant-à sa relation avec son seigneur. Un vieux monsieur qui se faisait de moins en moins d’illusions à son égard. Chose inquiétante d’autant plus que les réprimandes vis-à-vis de son oisiveté se voulaient bercées d’une hostilité grandissante. Plus rien ne garantissait qu’il pourrait maintenir si paisiblement son petit train de vie ordinaire, l’avenir promettant d’être angoissant jusqu’à en devenir potentiellement mortelle. Une pensée qui le faisait nettement grimacer, où un malaise devenait perceptible. C’est alors que dans ce registre d’insécurité, la jeune humaine abordait soudainement ce thème.

-Euh… C’est vrai que ces choses sont pas très rassurantes… Mais je sais pas… Elles ont jamais cherché à m’attaquer. Et pourtant, j’en ai déjà vu se croquer entre eux. Donc je comprends pas… Peut-être que ça mange pas des trucs qui ressemblent à des humains. M’enfin… En tout cas, je commence à m’y faire.

Relevant ses iris argentés vers ceux d’émeraude de son interlocutrice, signe qu’il retrouvait la force de régénérer sa curiosité potentiellement insatiable dans la mesure où la peur ne la dévorait pas, l’arrancar porteur du numéro quatre réitéra une interrogation modeste :

-Dis… Pourquoi tu veux pas dire comment tu t’appelles ?

En effet, une conversation anonyme demeurait moins revigorante qu’une discussion à visage découvert.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 21:14


Revenir en haut Aller en bas
 

L'erreur est humaine (Pv Genesis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINE] "L'erreur est humaine mais surtout pardonnable" [Sam & Ashley]
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» Le Hobbit, une espèce humaine différente de l'homme moderne.
» Des missiles nucléaires volent ils par erreur ?


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-