AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

La venue de Nekumi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 6
• INSCRIPTION : 19/11/2012
• LOISIRS : Tuer
• HUMEUR : Diaboliquement Joyeuse

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Membre d'élite de la section d'assassinat
Points d'experience:
0/380  (0/380)
Niveau: 23
Nekumi
PEACE BETWEEN THE WORLDS † CONCORDE

Lun 19 Nov - 19:32
Nekumi


© crédits avatar


Votre âge : Apparemment une vingtaine d'années.
Votre sexe : Apparemment Masculin.
Votre Race : Apparemment Vizard.
Votre Rang : Apparemment de la Concorde (le plus haut level disponible)

Mon Test

Le sang s'écoulait timidement le long de sa lame, effectuant divers détours afin de ne pas choir sur le sol fraîchement tondu de l'endroit. Son esprit ne parvenait pas à comprendre. Pourquoi?

Vingt-quatre heures auparavant
Sa respiration saccadée ne lui permettait pas de courir aussi rapidement que ses jambes le souhaitaient. Dès lors sa bouche se ferma afin de ne pas proférer des paroles inutiles qui le feraient ralentir. Ses yeux observaient le chemin qui lui restait à parcourir, et, dans un élan désespéré, le jeune homme effectua un déplacement rapide et se trouva juste devant l’endroit voulu. Cependant, aucun mot ne sortait de bouche, seule son essoufflement se faisait entendre, ce qui semblait agacer les gens aux alentours. Ses heures passées ici lui avaient appris de passer outre ces moqueries ou autres remontrances, dès lors son faciès n’esquissa point un signe de désappointement ou autre. Rien en fait. Lorsque son esprit lui permit de réfléchir correctement, sa main droite tourna la poignée et fit sauter le loquet, ce qui eut pour effet d’ouvrir la porte. Ce lieu ne lui était point inconnu, bien au contraire ; or, à chaque fois il ressentait comme un pincement au cœur, un sentiment bien désagréable pour une personne, admettons-le une bonne fois pour toute, aussi respectable que lui. Une personne de sexe féminin lui offrit la possibilité de poser son postérieur juste à côté de celui de son Capitaine, ce qu’il accepta avec plaisir. Ce dernier effectua simplement un signe de la tête, synonyme d’apaisement et surtout que son retard, bien que minime, ne portait pas à conséquence par rapport à ce que les participants pensaient de lui. Les participants, un bien maigre mot pour des Capitaines de la Soul Society. Ceux-là possédaient un pouvoir inégalable, bien au-delà des Dieux eux-mêmes. Lui ne représentait qu’un petit grain de sable. Ses iris se rétrécissaient au fur et à mesure que les personnes situées autour de l’immense table le dévisageaient. En fait, l’entièreté de son corps se mut de façon à disparaître presque complètement : la honte l’emportait sur la raison. Mais pas seulement, la peur aussi. Fort heureusement, son Capitaine détourna rapidement l’attention et aborda un sujet différent, obligeant ainsi tous les hauts gradés à pointer leur intérêt sur lui, et non sur son protégé. Dans son fort intérieur, le petit être le remercia de tout son cœur et espérait ne pas devoir interagir durant cette réunion, dont sa présence avait été fortement souhaitée et approuvée par tous.

Le temps se faisait long, et rien n’indiquait que cette discussion touchait enfin à son terme. En vérité, lui-même se questionnait quant à sa venue dans cette pièce généralement destinée aux membres de l’élite du Gotei 13, à savoir les 13 Capitaines. Que faisait donc un simple second ici, écoutant ainsi les futures missions et autres discussions au sujet des guerres qui éclataient ci et là ? Aucune idée. Mais comme le lui répétait si souvent son valeureux maître : « Si tu es là, c’est pour une bonne raison. Alors tais-toi, écoute et apprends. » Bien positionné sur sa chaise, ses oreilles absorbaient le moindre mot prononcé par l’un d’eux et son cerveau l’enregistrait tel un ordinateur sauvegardant des données précieuses. Les sujets abordés étaient d’un banal que sa concentration ne parvenait pas à être maintenue à son maximum, se cantonnant d’admirer les murs ainsi que le plafond : leurs couleurs ainsi que les motifs peints le firent rêver quelques instants, tel un mirage. Le brun du plafond lui parut magnifique. Les dessins incrustés admirablement reflétaient parfaitement l’ambiance qui y régnait : un mélange de sérieux et de gaieté. Mais bon, il pouvait toujours espérer pour revenir une fois ici, c’était la seule et unique fois que le Capitaine-Commandant lui permettait de poser ses fesses non loin de lui. Même si son rang n’avait rien de dégradable, sa faiblesse et ses lacunes faisaient mouche dans la balance. Enfin, il y parviendrait bien un jour. Soudainement, un sujet retint particulièrement son attention, ce qui eut pour effet d’écarquiller ses yeux et de tendre l’oreille plus qu’il ne le fallait, grimpant presque sur la table pour comprendre le moindre mot qui s’échappait de la bouche de ses supérieurs. Ceux-là parlaient d’une invasion de Hollow dans le monde des Humains et se demandaient qui allaient être les élus pour les éliminer. Quémandant au préalable la parole à son propre Capitaine ainsi qu’à Yamamoto-San, il formula le désir de prendre la tête d’un petit groupe et de mener à bien l’extinction d’une partie de la race ennemie. Presque étonné par la motivation qui débordait de son corps, le vieillard accepta, non sans montrer sa joie, ce qui provoqua un sourire chez Kaigo, lequel se détendit en quelques instants. Comme déjà énoncé, son soudain stress ne lui allait pas du tout, mettant en avant son manque d’assurance ainsi que ses doutes quant à la venue de son subordonné. En ce qui concernait la pseudo-joie chez le chef des chefs, elle étonna le jeune homme qui en fut décontenancé car jamais il n’aurait cru qu’une telle demande, premièrement, soit acceptée, mais surtout, deuxièmement, que cet homme réagisse de cette façon.

Lorsque la réunion aboutit enfin, le jeune homme se rendit directement dans ses quartiers avec l’intention de se préparer pour le lendemain, jour de sa mission. Trois hommes de niveau plus faible l’accompagneraient là-bas afin de la mener à bien. Cette aide n’était point de trop car à vrai dire, le vieux aurait parlé d’un groupe de cinq Hollow, menés par un leader : donc, en tout, cela en faisait six à abattre. Seul, il n’y arriverait jamais, voila pourquoi, lorsque son corps en entier se plaça horizontalement sur son lit, sa bouche laissa s’échapper un souffle de soulagement. Son esprit ne parvenait même pas à comprendre comment il avait pris la parole, tant la pression l’étouffait. Mais le principal fut le résultat obtenu : une certaine confiance en un être moyen. Sa venue dans ces lieux lui avait mis la puce à l’oreille mais c’était encore mieux. Plus tard, en pleine nuit, tandis que la couleur noir avait pris le contrôle au-dehors, ses yeux ne parvenaient point à se clore. En effet, il n’arrêtait pas de se poser des questions pour le lendemain, sur comment cela allait se passer, sur la façon dont il allait diriger son petit groupe, etc, etc. Bref, une vraie pile d’énergie incontrôlable. Le pire fut qu’il appréciait ce sentiment, une sorte de fierté l’envahissait. Lui, un jeune être, deviendrait, le cours d’un travail, leader. Cette fonction ne le desservirait pas, jamais, bien au contraire, il était né pour ça ! Heureusement la fatigue le rattrapa et ses paupières se fermèrent, laissant le loisir à son imagination de faire son job et d’emmener Nekumi réaliser ses rêves les plus fous. Un petit ronflement pour achever cette journée mouvementée ainsi qu’un léger sourire sur ses lèvres. Merci Taïsho.


Une heure auparavant

Le soleil pointait le bout de son nez, synonyme de levée du jour pour tous les habitants, que ce fut au Rukongai ou Seireitei. Bien que l’envie disparaissait à vue d’œil, la simple pensée du massacre à venir le fit se mettre debout, tel un robot s’activant et effectuant les tâches demandées. En moins de vingt minutes, le jeune homme fut lavé, coiffé et il avait mangé à sa faim. Bref, ce petit être se sentait prêt pour affronter sa destinée. A peine sorti de ses quartiers qu’il tombât nez-à-nez avec non seulement ceux qui allaient l’accompagner, mais aussi avec Kaigo. Un sourire s’inscrivait sur le visage de ce dernier, et de nombreux encouragements sortirent de sa bouche, ce qui le ravit. En effet, bien que complètement sur de lui, savoir que l’homme qu’il admirait plus que quiconque comptait sur lui et avait confiance en lui ne pouvait que l’aider à accomplir sa quête. Les quatre hommes se rendirent auprès du lieu de rendez-vous, devant l’immense porte, laquelle les emmènerait dans le monde des Humains. Après quelques explications brèves mais utiles, le plus âgé franchit le passage en premier, ouvrant la voie pour les trois autres. Quelques enjambées plus tard, une lumière vint les aveugler tandis qu’ils atteignaient enfin l’autre côté. Durant le petit trajet, aucun ne parlait, tous se concentraient un maximum et appréhendaient quelque peu la suite des évènements. Le passage se referma juste derrière eux et rapidement ils entendirent de nombreux cris aux alentours. Les Hollows, au nombre de cinq, possédaient une taille si grande que leurs yeux pouvaient les apercevoir de là où ils étaient arrivés. Impressionnant. Mais Nekumi ne se laissa pas décontenancer par ce critère et ordonna à ses compagnons de bataille de le suivre.

En tant que Vice-Capitaine, son devoir résidait dans l’élimination de ces monstres ainsi que dans la protection de ses alliés. Etant donné que les Hollow les dépassaient en nombre, le lieutenant décida de prendre en charge les deux plus forts, laissant à chaque fois un ennemi pour un Shinigami. A vrai dire, cela se réalisa même plus facilement que prévu. En effet, à peine eut-il posé le pied près de l’un d’eux que son arme vint en trancher un par derrière, de haut en bas, le faisant disparaître dans la seconde. Dès lors, le combat à suivre devenait plus égal, puisqu’il restait « seulement » 4 adversaires. 4VS4, intéressant. De plus cela lui permettrait de garder un visu sur les trois autres, ce qui entrainerait donc la chose suivante : il pourrait se battre sans contrainte, sans se demander à chaque fois s’ils ne sont pas en mauvaise posture. Bien évidemment, son crime éveilla l’attention des créatures qui foncèrent sur eux, abandonnant ainsi les pauvres âmes prises au dépourvu. Déjà une bonne chose de faite. Il ne restait plus qu’à les trancher et rentrer tranquillement au bercail. Cette étape ne serait pas des plus aisées, sachant pertinemment qu’ils ne se laisseraient pas faire. Leurs déplacements, bien que lourds, ne leur permettaient pas d’agir comme d’accoutumée, c’est-à-dire de manière stratégique : les encercler et leur lancer des sorts, lesquels en toucheraient au moins un dans le paquet. En effet, visiblement doté d’une sorte d’intelligence, les bestioles se séparèrent et prirent un sauveur à part, obligeant ces derniers à combattre à l’aveugle et au feeling. Enfin la distance entre eux serait vite comblée à l’aide d’un déplacement rapide, donc ce n’était point un problème au final. Le seul hic reposait donc sur le fait que leur technique initiale tombait à l’eau. Mais bon, en tant que chevaliers, tous trouveraient bien un moyen pour se défaire de ces crétins sans cervelle.

Sa lame ensanglantée vint se placer juste devant lui, quelque peu tremblante mais suffisamment aiguisée pour mettre un terme à la vie de ce misérable qui osait se présentait face à lui. Ses iris ne parvenaient plus à observer les rayons du soleil tant la taille de la bête semblait atteindre les cieux. En effet, placé entre lui et cette source d’énergie, il bloquait le passage. Cette sensation de soumission ne lui plaisait pas du tout et rapidement, son corps se meut de façon à se situer juste face à lui, dans les airs, à égale distance du sol, du moins sa tête. Son réiatsu n’équivalait pas le sien, mais n’en était pas loin, ce qui prouvait qu’il ne fallait nullement le sous-estimer. Le combat débuta dans un brouhaha terrible. Sa lame entrait à de nombreuses reprises en collision avec ce qui ressemblait à un hierro, ou quelque chose du genre. En tout cas, son zanpakutoh ne provoquait aucun blessure, aucun saignement, aucune douleur, strictement rien, ce qui l’agaçait. Oui déjà, à peine la bataille mise en route. Pourtant, de nature, Nekumi était quelqu’un de très calme, très serein, sauf si bien évidemment il devait faire à tous les Capitaines en même temps, mais bon ça j’imagine que vous le comprenez. En réalité, une chose le perturbait : la possibilité que l’un d’entre eux décède sous ses yeux et qu’il revienne à la maison avec un élément en moins. Que dirait-il à son supérieur ? Qu’une victoire ne se remporte pas sans victime ? Jamais de telles paroles ne sortiraient de sa bouche, jamais ! Son honneur était mis en jeu, ainsi que son rang au sein du Gotei 13, cette dernière étant toutefois moins importante que la première. Tandis qu’il était perdu dans ses pensées, l’ennemi en profita pour le frapper durement avec sa main droite, l’envoyant valser au sol. Une chute d’une dizaine de mètres ne pardonnait jamais : deux côtes fêlées. Ça commençait bien dis donc…

Aucune blessure apparente mis à part quelques égratignures sur son visage et ses avant-bras, une bonne chose. Se relevant avec peine, la douleur le traversa, tel un pieu qu’on enfonçait dans un cœur de Vampire. C’était atroce, inhumain, insurmontable, irréel. Nekumi ne pouvait pas bouger sans sentir le craquement de ses côtes. Ses yeux trahissaient son ressenti malgré son envie de ne pas le montrer au Hollow. En même temps, qui pourrait supporter cela ? Pas lui en tout cas, enfin pas entièrement. Enfin debout sur ses deux jambes, son arme placée juste devant, il y concentra une bonne partie de son énergie afin de rendre ses coups plus puissants et efficaces. Ceci se confirma assez rapidement : d’un bond vers l’avant, il relâcha la pression et effectua un mouvement de haut en bas. La bête eut le triste réflexe de placer son bras juste devant elle et sans aucun mal, le Shinigami le trancha sans hésitation. Un membre en moins, le sang qui giclait, tant de phénomènes qui le rendaient heureux. Un sourire vint se graver sur ses lèvres tandis qu’il reculait en arrière, attendant une réplique. Le monstre ne cessait d’hurler et de l’insulter pour cette action odieuse et inconcevable, ce qui provoqua un rire nerveux chez notre héros, lequel se quémandait combien de temps encore il allait pleurer comme une fillette. Ce dernier avait beau le surmonter au point de faire disparaître le soleil, il n’en avait que faire ; tout ce qui l’importait c’était la victoire, rien de plus. Qu’elle fut magnifique ou non, seul le résultat pesait dans la balance. Bien évidemment s’il pouvait le tuer sans être blessé, ce serait une fierté encore plus grande. Mais qui soit, on n’était pas là pour débattre d’un sujet aussi peu alléchant. Ses jambes effectuèrent trois pas sur la gauche et un en avant, et usant d’un shunpo, il se retrouva juste au-dessus de lui, souhaitant répéter la même action. Comme son esprit l’avait imaginé, son adversaire s’était préparé et avait donc anticipé en bougeant toute sa masse. Il foira donc son coup mais ne perdit pas la face pour autant. En tant que cher élève de Kaigo, il se devait de donner le maximum pour mener à bien cette mission.

Rien qu’au fait de penser à ce Monsieur, son énergie se décuplait sans prévenir. Elle englobait tout ce qui se situait autour de lui. Bientôt le vent se leva dans la région, et vint entourer le jeune homme, l’engloutissant dans un tourbillon qui ne pouvait être accessible. Lorsqu’il en ressortit quelques secondes plus tard, deux aspects de sa personnalité étaient modifiés. Commençons par ses cheveux. De nature noir-rouge, le rouge prédominait désormais. Quant à ses yeux, de nature rouge, la couleur restait la même. Son vêtement ne changeait pas, bien qu’il aurait apprécié acquérir un meilleur habit pour mieux combattre ; enfin les règles étaient les règles, et ce n’était pas un microbe comme lui qui allait pouvoir changer les fondements de la Soul Society. Ensuite, le dernier point qui le différenciait de sa forme initiale résidait dans son arme : elle s’était agrandit de quelques centimètres et possédait à présents deux couleurs : la première face rouge et la seconde noire. La première faisait référence au sang versé par celui de ses adversaires, tandis que le noir rappelait ses moments de ténèbres et de mélancolie. A vrai dire cette forme le représentait bien. Sous cette forme, son réiatsu dépassait aisément celui de son ennemi, et il n’eut donc pas trop de difficultés à l’éliminer. Usant d’un shunpo plus rapide, sa nouvelle lame vint transpercer d’un coup précis et sans bavure son masque, le renvoyant d’où il venait.


Et le drame arriva...
Sa lame replacée dans son fourreau, son ennemi disparut derrière lui dans un écran de fumée, ne laissant aucune trace de son existence dans ce monde, comme si en fait il n’avait jamais existé. Le vice-capitaine venait en fait de détruire tout simplement une entité et l’avait exécuté de manière à ce qu’on n’en reparle plus jamais. Ahurissant, troublant et symbolique. Oui symbolique de la puissance qui pouvait résidait dans le clan des sauveurs. Une fierté l’envahissait. Ses yeux se portèrent sur ses alliés, lesquels se trouvaient tous… à terre. A côté de leur corps, une marre de sang. Que s’était-il donc passé ? Son cœur se mit à battre très rapidement, trop rapidement, à plus de 100 pulsations par minutes. Il était sur le point d’exploser. Pourtant, quand il observa les alentours, aucun hollow en vue, tous semblaient avoir été exterminés. Alors qui était le coupable de cet odieux crime ? Bien décidé à venger ses compagnons, il usa de son réiatsu pour trouver celui de l’adversaire. En un tour de main, et il fallait l’avouer, à l’aide du nouvel arrivant, il le trouva : juste derrière lui, en hauteur ! Un déplacement rapide plus tard et il se trouvait juste face à cet homme dont le visage ne lui rappelait strictement rien. Inconnu au bataillon. Mais que lui voulait-il ? D’innombrables questions lui traversaient l’esprit mais l’intrus ne lui laissa nullement le temps d’en formuler ne serait-ce une seule. En effet, sa bouche s’ouvrit d’elle-même et laissa s’échapper quelques mots :

Shinigami, ton heure est venue !

Dix secondes plus tard, précisément, une lame vint lui transpercer le ventre, lui arrachant l’estomac et quelques autres organes vitaux. Il n’avait strictement rien compris. Ses yeux l’avaient pourtant suivi avec précaution, de manière à l’éviter s’il attaquait. Mais durant un laps de temps très infime, l’homme était parvenu à se défaire de cette « emprise » et à disparaître totalement. Le résultat ne relevait donc pas d’une magie ou autre connerie du genre, simplement sa vitesse lui avait permis de le prendre par surprise. Nekumi se sentait idiot de n’avoir rien pu faire pour protéger ses amis ainsi que sa propre vie. La lame ensanglantée de l’adversaire se retira doucement, ce qui fit jaillir le sang hors de son corps, hors de sa bouche et de ses veines. De nombreuses larmes s’écoulèrent le long de ses joues, tandis qu’il tentait vainement de prononcer quelques paroles. Un spectacle triste et sans aucune empathie. Qui était-il pour agir de la sorte ? Quel était donc son pouvoir ? Que représentait-il ? Bref autant de questions qu’il emporterait avec lui dans sa tombe. Ses dernières pensèrent se dirigèrent pour Kaigo, son Capitaine, qu’il allait certainement décevoir. Son corps devint lourd, sa vision se troubla, ses idées s’embrouillèrent, ses paupières se fermèrent et le jeune Shinigami s’écroula sur le sol de Karakura pour la dernière fois de sa misérable vie…

Je refuse !

Une voix retentit et se faufila jusqu’aux oreilles de l’homme encapuchonné. Ce dernier se retourna et bloqua avec son arme le zanpakutoh du jeune Nekumi. Une particularité le différenciait toutefois du précédent Nekumi. En effet, sur son visage venait de se placer un masque de couleur blanche aux rayures noirâtres. L’individu avait déjà vu cela auparavant car il ne parut guère surpris. Effectuant divers bonds en arrière, il prit de la distance pour faire face à ce nouveau danger. Il savait que les hollow intérieurs n’étaient pas contrôlables et qu’ils possédaient une puissance au-delà même des espérances.

Crétin de Nekumi, espèce de faiblard ! Comment peux-tu perdre face à un être aussi pathétique ? J’ai parfois honte d’être en toi tu sais. Mais c’est terminé, je vais prendre ta place une bonne fois pour toute et je ne perdrais plus jamais !

La nouvelle facette du Vice-Capitaine fixait l’adversaire avec un certain dédain, et il lui fonça dessus avec une seule idée en tête : le tuer. Mais avant qu’il ne puisse songer un instant à se déplacer, une autre puissance spirituelle apparut dans Karakura. Nekumi-hollow se retourna et fit face à un être qui ne lui était absolument pas inconnu, bien au contraire : Kaigo ! Mais que faisait-il là ? Dans son for intérieur, le vrai Nekumi l’appelait à l’aide. Malheureusement la noirceur qui l’habitait avait pris le contrôle et sa voix ne parvenait donc pas aux oreilles de son ami de toujours. Il tentait avec toute sa force de retenir le hollow mais il n’y parvenait pas.

Ainsi donc ils avaient raison… Nekumi… Que t’est-il donc arrivé ?

Je ne suis pas Nekumi, baka ! Je vais te faire souffrir, espèce d’idiot !

L’imposteur empoigna son arme et préféra l’attaquer directement, faisant face à son propre chef, son maître, son idole. Kaigo connaissait les faits et savait pertinemment qu’un hollow manipulait son corps. Une petite pensée à ce fou de Mayuri tandis qu’il dégainait son arme lui aussi. Le Capitaine ne souhaitait pas l’éliminer et la tristesse se lisait sur son visage. Mais il savait ce qu’une telle transformation impliquait. Ce n’était point la première fois que cela arrivait. Le combat débuta brutalement, un face à face, zanpakutoh contre zanpakutoh. Le hollow semblait prendre plaisir à le défier et libéra le pouvoir de son arme : Gen’kaku. Ses déplacements se firent beaucoup plus rapides mais pas assez pour dire de pouvoir être inaccessible à Kaigo, lequel possédait un pouvoir supérieur au sien, même sous sa forme libérée. C’en était incroyable. Mais le vilain ne se laissa pas impressionner et usa de différentes techniques que le vrai Shinigami savait maîtriser. Puis, sans prévenir, et tandis qu’il s’était déplacé de manière à être au-dessus de lui, il lança un cero rouge aux extrémités noires ! Une explosion retentit et l’erreur en profita pour venir empaler le blessé, dans le dos, faisant jaillir le sang hors de son corps. Soudain un cri, un hurlement qui aurait pu transpercer les tympans de n’importe qui. On pouvait y lire de la douleur, de la tristesse, de l’énervement. Et ce cri provenait de la gorge de Nekumi, lequel ne comprenait nullement ce qu’il se passait. Il tentait de reprendre le contrôle de son corps et de refaire partir la bête. Sa main droite vint accrocher le masque blanc qui décorait son visage et l’arracha avec peine, revenant dans le monde réel.

Une fine pluie s’abattit sur Karakura. Elle vint effacer les diverses traces de sang, comme pour les retirer des mémoires et faire que tout allait bien. Son but n’était point de rafraîchir la terre ou de provoquer des inondations. Non, pas du tout. Sa venue en ces lieux était pure et avait pour objectif de calmer les personnes impliquées dans un combat quelconque. Les cheveux mouillés, ses yeux analysèrent le chaos devant lui. Son capitaine se trouvait au sol, blessé, pas gravement mais assez pour l’inciter à le rejoindre. Aucun mot ne pouvait sortir de sa bouche tandis qu’il stoppait l’hémorragie. Son regard croisa le sien et il put y lire l’incompréhension ainsi que la pitié. Lui-même savait ce que cela impliquait : il venait d’attaquer son supérieur, ce que le Gotei 13 devait déjà savoir, et son réiatsu s’était modifié un instant, devenant celui d’un Hollow. Des larmes se mélangèrent à la pluie, non seulement de Nekumi mais aussi de Kaigo. Tous les deux connaissaient le sort que la Soul Society allait lui réserver. Le pire fut que son propre Capitaine ne pouvait rien y faire. A vrai dire Nekumi ne réalisait pas encore ce qu’il venait de se passer mais il avait pour connaissance le fait que son zanpakutoh l’avait blessé. Malgré toutes ses envies, ce dernier ne pouvait pas le laisser partir, il se devait de l’emmener devant le Conseil, lequel déciderait de son futur. La réponse était déjà toute faite et il l’entendait déjà dans son esprit.

Je peux t'aider. Rejoins notre groupe et tu pourras contrôler le monstre qui est en toi.

Nekumi lui fit face et déclina l’offre. Il ne souhaitait qu’une chose : faire face à ses responsabilités, et bien évidemment voir son capitaine se rétablir. Ce dernier lui avait déjà pardonné mais il ne pouvait en aucun cas lui apporter une aide. L’intrus disparut sur la seconde, tandis que Nekumi aidait son ami à se relever. Les deux hommes repartirent en direction de la Soul Society, l’esprit troublé et la peur au ventre. Aucun des deux êtres n'osaient discuter ou même se regarder, mais ils savaient, ils connaissaient déjà la sentence qui allait être délivrée dans quelques minutes. Le Capitaine aurait souhaité agir plus tôt, ou même encore maintenant, mais Nekumi le stoppa net, lui esquissant un sourire, signe que tout allait bien. Enfin, pour le rassurer plutôt.


La sentence et l'exil
Une lumière blanche lui brûla l'iris de son oeil gauche, sa vision s'affaiblissait tandis que ses jambes s'actionnaient d'elles-mêmes, au point de l'inquiéter car en réalité elles ne répondaient pas à ses ordres! Mais que se passait-il? De son oeil droit il s'observa et eut la réponse : l'entièreté de son corps tremblait. La peur l'envahissait. Qu'avait-il fait pour mériter ça? Quelle était cette horreur qui dormait au fond de son âme? Tant de questions que ni lui ni son Taïsho ne pouvaient solutionner.

Les portes derrière lui se refermèrent doucement. Plusieurs hommes vêtus de longs habits noirs, semblables à ceux des Shinigamis, les attendaient. Tous possédaient un zanpakutoh, déjà brandis en sa direction. "Nekumi, Vice-capitaine, je vous arrête pour crime contre la Soul Society! Veuillez me suivre sans émettre de résistance." Résister ne servirait à rien, il se rendit sans concession et fut conduit dans une prison de haute sécurité, en attendant son jugement. Cette attente ne dura pas longtemps puisque une heure plus tard, en compagnie de Kaigo, le futur exilé se trouvait en face du Conseil des 46, lesquels s'acharnaient déjà sur sa personne tandis qu'il entrait sur la pointe des pieds. Une lumière lui aveugla les yeux, ne lui permettant pas de distinguer leur visage. En réalité, il n'aurait jamais pu effectuer une telle chose car ces personnes, lâches, se positionnaient derrière des plaques de bois, obstruant leur vue, certes, mais qui leur permettaient de garder leur anonymat. Les plus âgés, visiblement, commencèrent à lui poser toutes sortes de questions, sur ses actes, sur la folie qui l'avait atteint, etc. Lui se contentait de répondre à l'aide de phrases courtes car il savait déjà ce qui allait se passer. Son ami tenta vainement de lui porter secours mais il n'eut même pas droit à la parole. Que l'on fut Capitaine ou non, seuls les membres du Conseil avait le droit d'ouvrir la bouche sans qu'on ne le leur demande ou autorise. Ces derniers se croyaient vraiment tout permis et Nekumi n'acceptait pas du tout que ces vieillards impuissants parlent de la sorte à son haut gradé. Comment osaient-ils?! Son réiatsu s'amplifia en quelques secondes mais le regard de Kaigo lui permit de se calmer rapidement. Puis place au silence, un long et profond silence, qui l'agaçait. Mais qu'attendaient-ils pour dire qu'ils allaient l'exécuter? Le jeune homme n'y comprenait rien. Puis une voix, féminine, jeune, d'une beauté indescriptible vint briser l'attente :

Vous êtes condamné à l'exil, et ce avec effet immédiat. Nous vous envoyons vivre votre misérable vie dans le Monde des Humains. Vous êtes banni à jamais de la Soul Society!

Ces mots furent d'une brutalité sans précédent. Bien que préparé à entendre un procès dans lequel l'on prédirait la date de sa mort, cette révélation le fit à la fois sourire et pleurer. Oui pleurer. En effet, pour un être ayant été éduqué tel un Noble, se voir exilé et considéré comme un paria était pire qu'être tué. Il vivrait dans sa honte le reste de l'éternité, et ceux-là savaient où faire mal. Bande d'enfoiré. Mais qui soit, il avait la vie sauve, il pouvait en profiter pour tenter de résoudre son problème ou au pire se donner la mort lui-même. Comme l'avait dit la jeune femme, on le conduisit sur-le-champs devant l'immense porte qui donnait accès au monde des Humains.

Ainsi donc son existence dans ces lieux prenaient fin de manière tragique. Quelques larmes s'écoulèrent le long de ses joues tandis que ses yeux observaient les alentours avec mélancolie et désespoir. Il passa en revue chaque bâtiment, chaque rue, chaque visage côtoyé... Pas un fut épargné. Un léger sourire se dessina mais les pleurs furent plus persistants. Il partait sur un échec, et rien ne pouvait changer la donne. Un dernier regard envers ses amis et surtout son Capitaine, lequel tentait de résister à la pression, et les portes s'ouvrirent. En fait, il allait retourner d'où il venait il y a quelques heures, mais à jamais. Jamais, un mot d'une cruauté inégalable. Vraiment triste et d'une dégueulasserie sans précédent. Mais bref, il devait accepter leur décision et il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Le regard porté vers le ciel et on lui ordonna de franchir le passage, ce qu'il fit sans broncher. Deux gardes l'accompagnaient durant le trajet qui fut plus long que d'habitude. En effet, l'ancien Shinigami traînait les pieds, essayant de ressentir une dernière fois la chaleur qui régnait dans son ancienne maison. A y repenser, le malheureux ne possédait plus de "chez-lui". Où allait-il vivre et que faire maintenant? Aucune idée et cela le rendit encore plus triste voire désagréable. Une fois de l'autre côté, les portes en bois disparurent et il se retrouva seul dans ce monde où l'ennui régnait en maître...

Quelques jours plus tard
Ses premiers pas dans ce nouvel environnement ne furent pas de tout repos. Malgré les allées et venues intempestives des Hollows, il eut du mal à se situer et à figurer parmi les Humains. Ne pouvant parler à personne, ne pouvant ouvrir la bouche si ce n'est hurler son mal-être, n'ayant rien d'autre à faire que de regarder le temps défiler entre ses doigts... Pourquoi devait-il subir un tel fardeau? Lui-même ignorait la vraie réponse à cette question. Il est vrai que le puzzle commençait peu à peu à se former mais de nombreuses pièces manquaient, comme disparues à jamais dans les tréfonds des abîmes de l'Enfer. Les premiers jours furent donc compliqués mais heureusement il est parvenu à survivre sans trop de problème. Contradiction? Non, simplement ce fut son mental qui lui jouait des tours. Mais sinon, physiquement, tout allait plus ou moins bien. Comme un véritable Dieu de la Mort, il effectuait son job en tuant les hollows et en envoyant les âmes égarées dans son ancien habitât, leur permettant toujours de réaliser leur dernière volonté. Bien qu'il fut, en partie, trahi, il n'allait pas abandonner son travail et ses pauvres êtres qui erraient sans but dans ce monde, attendant un déclic. Un homme au grand cœur...

Une rencontre inopinée...
Notre jeune héros s'était retiré dans une bâtisse abandonnée, une maison en ruine dont le nombre de tuiles ne cessaient de diminuer les jours de grande pluie. Une maison infestée par les insectes et étouffée par la végétation environnante. De grandes vitres à moitié fracassées permettaient au soleil de venir lui caresser le visage et de lui réchauffer le cœur le temps de quelques secondes. Lors des temps de pluie, ses mains plaçaient de grandes plaque de bois pour empêcher l'eau d'infiltrer l'endroit et de l'inonder. Pour terminer avec ce lieu, un immense jardin à l'arrière avec une balançoire et une herbe d'une hauteur in-mesurable. Parfois il se questionnait quant à l'origine de cet abandon mais il remerciait en même temps ses anciens propriétaires car ceux-là, involontairement, lui avaient permis de trouver une résidence pour la fin de ses jours, dû moins si personne ne venait l'acheter entre-temps, ce qui aurait été très regrettable.

La sorte de chose mi-Shinigami mi-Hollow ne sortait que très rarement au-dehors, surtout en cette période. De nombreux hollows, et donc par extension de nombreux Shinigamis, faisaient leur apparition dans Karakura, ce qui le gênait fortement. Bien qu'exilé, on lui avait bien fait comprendre qu'en aucun cas il en devait intervenir dans les affaires des "Sauveurs". Il avait, bien évidemment, déjà enfreint cette règle en s'attaquant parfois à des monstres, mais en même temps sans ses interventions, de nombreuses âmes seraient devenues immondes et sans cœur. Et quand il sortait, il le faisait généralement en pleine nuit, lorsque la ville retrouvait son calme, et quand aucun hollow n'arpentait les environs. Il visitait divers endroits, observait les Humains et leur coutumes, se questionnait à propos du Soleil, de la Nuit, bref il effectuait plusieurs choses inhabituelles mais qui lui permettaient de passer le temps.

Tout s'annonçait positivement quand soudainement une aura inconnue se manifesta sur son territoire. La personne se situait juste devant sa maison, la tête droite, les épaules relevées, les mains dans les poches. Un homme. Il le reconnut en quelques secondes : c'était celui qui lui avait demandé de rejoindre son groupe. Que faisait-il là et que lui voulait-il? Avant de sortir et de l'aborder, Nekumi prit ses précautions et se concentra sur les alentours : personne ne l'accompagnait. Il était donc seul, dès lors cela signifiait qu'il venait en "paix" ou alors sa seule puissance suffisait pour l'exterminer... Cela ne l'enchantait pas mais après tout, cette rencontre pourrait lui permettre d'en apprendre plus sur son Hollow intérieur qui ne cessait de le perturber, lui parlant à voix basse durant la nuit, mais ne se manifestant plus à l’œil nu. Depuis l'épisode tragique, aucun masque n'était apparu sur son visage.

Sa main droite effectua une rotation de 90 degrés et le loquet de la porte sauta, activant le mécanisme d'ouverture. Ses jambes le menèrent à l'extérieur tandis que ses yeux ne cessaient de fixer l'ennemi avec intensité et questionnement. Il arriva enfin juste devant lui, à quelques mètres. Et tel un western, aucun bruit, juste le vent et la poussière qui s'amusait à tournoyer sur elle-même. Nekumi ouvrit la bouche mais l'inconnu le stoppa directement, levant la main comme pour demander la parole :

Je sais que tu te souviens de moi. Saches que je n'ai cessé de te suivre depuis ton bannissement. Mon offre tient toujours.

L'assurance de ce bonhomme calma la tension et permit à l'exilé de considérer le pour et le contre de sa proposition. Rejoindre cet être totalement inconnu ainsi que son organisation ne prédisait rien de bon; en effet, et si cela n'était qu'une ruse pour mieux le détruire? Et s'ils ne parvenaient pas à l'aider à contrôler son fou furieux? Mais de l'autre côté, la solitude pesait et il n'avait absolument aucune idée de comment parvenir à se débarrasser de cet être odieux et incongru. Les mains dans les poches lui aussi, le regard posé sur l'individu dont le réiatsu prouvait déjà qu'il était incroyablement puissant, il prononça ces mots qui influenceraient sa réponse définitive :

Qui es-tu et que me veux-tu réellement?

Je me nomme Takeshi Kagayaku, je suis le chef d'un groupe appelé Concorde. Ce groupe regroupe différentes espèces dont des Shinigamis, des Hollow voire des Fullbringeurs. Bref des êtres qui, comme toi, ont été trahis et abandonnés.

Était-ce de la manipulation? Aucune idée, mais ce Takeshi avait la mauvaise tendance de tirer sur sa corde sensible. Par contre, il n'appréciait pas réellement le fait que ce groupe soit multiracial dans le sens où il éliminait des Hollows, donc il ne se voyait pas en côtoyer amicalement du jour au lendemain. Un fameux dilemme se présentait donc à lui : ou bien il continuait à vivre misérablement, seul, dans son coin, en attendant la mort; ou bien il rejoignait les rangs de ce type et attendait la suite. Au pire, il pourrait les quitter si leurs intentions étaient mauvaises. Les deux hommes discutèrent pendant un bon quart d'heure, évoquant le but premier de la Concorde, pourquoi il le voulait tant parmi eux, etc. Au final, le projet lui parût intéressant, et surtout il lui promit de l'aider à tirer la puissance de la bestiole qui squattait son âme. Ainsi donc, l'ancien vice-capitaine Nekumi rejoignait Takeshi et le considérait comme son chef, enfin en partie. Ce n'était pas tellement son chef mais plutôt la personne qu'il allait tenter de manipuler afin d'arriver à ses fins. Après, seul l'avenir lui dirait s'il allait rester avec lui ou non. Un serrage de main, et l'entretien fut terminé.

Bienvenue à la Concorde, cher Nekumi.






Dernière édition par Nekumi le Ven 30 Nov - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Mer 21 Nov - 12:13
Salutation Grim ! Je m'occupe de tes deux tests :

Citation :

Test basique : Les circonstances de ton recrutement. Qui vient te chercher (à moins que tu ne sois celui qui fasse la démarche d'intégrer l'organisation), quelle est ton attitude vis-à-vis de ton recruteur, ce qui te convainc d'accepter l'offre. Un moment bien sûr clé dans la vie de ton personnage qui de plus, peut nous permettre de nous faire une petite idée sur sa psyché.

ou

Citation :
En tant que membre d'élite de la Concorde, selon la section que tu vises, tu reçois une mission (assassinat : éliminer une troupe de shinigamis enquêtant dans karakura sur l'organisation ; infiltration : tu infiltres Las Noches et établis un rapport sur les forces en présence, avec un bref profil de chaque Espada présents ; Stratégie : tu es chargé d'entrainer des recrues au combat, de les préparer à entretenir entre eux une bonne cohésion pour garantir leur efficacité sur le champ de bataille) que tu mènes à bien. Tu peux bien sûr introduire des souvenirs complémentaires, ce test pouvant être une bonne synthèse de ce qu'est le personnage que tu projettes de jouer.

Bonne chance !










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 94
• INSCRIPTION : 20/08/2012
• LOISIRS : Aucun.
• HUMEUR : Hmph...

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t992-fiche-techniques-de-kaname#

Passeport
Rang: Capitaine de la 7ème Division
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Kaname Murashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Sam 8 Déc - 18:26
Juste pour savoir ou est-ce que tu en es ?




Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 533
• INSCRIPTION : 21/08/2011
• LOISIRS : Tuer *_*
• HUMEUR : Meutrière

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t307-fiche-technique-grimmjow-te

Passeport
Rang: Espada 5th
Points d'experience:
205/365  (205/365)
Niveau: 22
Grimmjow Jaggerjack
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A BESTIAL ADMINISTRATOR

Mer 26 Déc - 17:18
N'ayant pas réellement le temps, et vu que cela dure depuis plus d'un mois, je refuse moi-même ma fiche (non je ne suis pas fou). Je la reprendrais certainement après mes examens de Janvier, quand j'aurais plus de temps.




Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 533
• INSCRIPTION : 21/08/2011
• LOISIRS : Tuer *_*
• HUMEUR : Meutrière

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t307-fiche-technique-grimmjow-te

Passeport
Rang: Espada 5th
Points d'experience:
205/365  (205/365)
Niveau: 22
Grimmjow Jaggerjack
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A BESTIAL ADMINISTRATOR

Ven 8 Fév - 0:50
Voila j'ai enfin terminé cette présentation. Comme je l'ai dit à Genesis, la fin ne me plaît pas trop car je l'ai achevé en toute hâte afin d'être dans les temps pour l'évent. Mais j'en avais marre et voila ^^

Bonne lecture =)




Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 276
• INSCRIPTION : 17/12/2011
• AGE : 30

• LOISIRS : Oh ?
• HUMEUR : Ah ...

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t609-fiche-du-sanbantai-taisho-c

Passeport
Rang: Dirigeant de la Concorde
Points d'experience:
0/470  (0/470)
Niveau: 29
Takeshi Kagayaku
PEACE BETWEEN THE WORLDS † CONCORDE

Ven 8 Fév - 12:37
Tout d'abord, je salue l'investissement que tu as apporté pour pouvoir participer à l'event. De plus, au delà de ces considérations, la longueur y est, la qualité aussi... De plus, nous connaissons ton activité et ton niveau inRP. Je ne vais donc pas blablater très longtemps.

C'est donc très logiquement que je te valide membre d'élite de la section d'assassinat au niveau 23. N'oublie pas les formalités.





Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 6:43


Revenir en haut Aller en bas
 

La venue de Nekumi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» Winnie - La vie est courte alors, profite du moment venue.
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Une silhouette venue du passé...
» Nouvelle venue


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-