AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Aizo Kurosiki , FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 14/11/2012
• LOISIRS : manger
• HUMEUR : allo

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: 3ème siège de la 10ème division
Points d'experience:
0/290  (0/290)
Niveau: 17
Aizo Kurosiki
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Lun 19 Nov - 3:38
Kurosiki Aizo


© crédits avatar


Votre âge : 115 ans
Votre sexe : Masculin
Votre Race : Shinigami
Votre Rang : : Vice-Capitaine (Si possible)

Division : à remplir.
(Si Shinigami)

Numéro : 10e/ une désirant mes services
(Si Arrancar)

Mon Physique

Aizo Kurosiki, comme la majeur partie des Shinigamis, est d'une apparence humaine. Il semble jeune de physique, on lui donnerais au maximum 22 ans dans le monde des humains. Il est gand mesurant environ 183 centimètres. Son visage, est mince et étroit. Mince, mais tout de même pas osseux. C'est yeux sont d'un brun presque noir, c'est un homme au regard vif. Ses sourcils sont fins et l'un d'entre eux est séparé par une mince cicatrice, mais assez apparente qui passe d'en haut de son sourcil, (enfaite au debut de son front ) jusqu'à la fin de son nez. C'est un Shinigamis physiquement froid, n'étant pas très différent des autres..les cheveux brun pratiquement toujours en batailles, une cicatrice, des yeux sombres, des lèvres fines.. Pourtant, Aizo semble souvent se faire remarquer justement pour son physique froid, un regard triste et glaciale, une seule lueur brûle au fond de ses yeux, une lueur mélangenat folie et détermination. Sa bouche est coupé par un sourire en coin ne voulant strictement rien dire et n'expriment que de la râge. Naturellement, puisqu'il s'entraine depuis plusieurs années, il est en bonne condition physique. N'ayant peut-être pas le physique de Zaraki Kenpachi, il pourrait peut-être se comparer a Hisagi Shuuei. Aizo s'habille comme tous les Shinigamis, les même vêtemens et respecte les règles vestimentaires. Son visage est vierge de pilosité,( à l'exception des sourcils biensur) aucune moustache, aucune barbe et ce, malgré ses cheveux qui ne cèssent pas de pousser et de s'épaissir très rapidement. Si on le jugeait que par sa posture, on pourrait croire qu'il n'a aucune envie de vivre, ce tenant légerment courbé et marchant très lentement, il ressemble plus à un adolescent qui vien de se lever que d'un Shinigamis prêt à se battre. Son Zanpakuto ''attaché'' au dos, il marche plus souvent qu'autrement, sois les mains dans les poches ou bien les bras derrières la têtes. Il a les épaules larges et même si il est mince, il semble être très fort et assez '' solide'' physiquement. Ses mains sont douces, fines, habiles..elles pourraient autant donner des massages que des coups d'épé. Au millieu de son visage, on retrouve son petit né, étroit et à peine retroussé. Peu importe qu'il passe 3,4 jours au soleil, Aizo gardera toujours le même teint, ou il changera à peine. En effet, Kurosiki semble être pris avec un teint stable, ne palissant pas, mais ne bronzant pas.. On pourrait le comparer au teint de Toshiro. Toutes ses dents sont bien blanche et bien droite dans sa bouche, mais à part son sourire en coin, Aizo ne sourie pratiquement jamais à dent pleine.
.


Mon Mental

Aizo est un personnage très mystérieux. Il est intelligent et est habituellement capable de comprendre la majeure partie des personnes, même si il n'accepte pas pour autant leurs comportements ou leurs façons d'êtres. C'est un homme sévère sur le plan moral, il se construit un opinion de chaques personnes qu'il aperçoit très rapidement. Dans leur façon de marcher, parler, agir. Puisqu'il est très confiant de lui même, il n'hésite pas à se lancer dans ses jugements, même si Aizo sais très bien que '' l'habit ne fait pas le moine'' . Du moins, quand il se lance dans ses critiques et ses jugements, il les garde pour lui. C'est un Shinigami plutôt froid, il partage rarement ses émotions et son passé et même si il la plus grande partie du temps en réflexion sur lui même. Comment dire, Aizo, est en questionnement constant envers lui même. Pour lui, vivre est un combat..un combat envers lui même. Laissant le bien et le mal s'affronter au plus profond de lui. C'est avec patience qu'il attend la victoire d'un des deux côtés, qui le guidera vers sa fin, ou vers de nouveaux défis. Même si Aizo est un amoureux du combat au sabre, si il pouvait regler les conflits sans lever les katanas, il serait le premier a vouloir le faire. Encore une fois, il se considère neutre, c'est à dire entre le '' bien et le mal''. Aimer le combat, mais sans pour autant toujours avoir a combatre. À une certaine époque, il était colérique et se fachait pour un rien, avec le temps il apprit a se contrôler et a rêflechir. Encore, lorsque l'on le pousse about, il s'emporte et devient très violent, voit noir et fonçent tête baissée. Depuis longtemps Kurosiki a abandonner espoire en la race '' humaine'' (celle-ci comprenant autant les Shinigamis que les Hollows). Sa personnalité pourrait être comparée à un coffre fort..difficile d'ouverture, mais remplie de trésore. Après un lourd passé, une manière personnelle de penser, il est comme un '' trésor'' émotionelle et ce, même si il ne l'avouera jamais. À son regard, les normes n'existent pas vraiment, puisqu'elles sont crées à partir de l'opinion de la masse..plutôt, les normes sont présentes, c'est obligé, mais Aizo ne vie pas des normes car il a décidé de vivre libre, hors des normes, hors des jugements, Aizo vit pour ses valeurs. La liberté a un grand sense pour lui, elle est représentative de plusieurs aspects de sa personnalitée, la liberté d'agir comme bon lui semble. Il est sur qu'il est parfaitement au courant, que chaques personnes veut agir librement, vivre comme bon lui semble, mais qu'en société, la démocratie mène. Kurosiki trace son chemin de vie comme si il était en pèlerinage. C'est à dire, que depuis sa jeunesse, il tente de se trouver, de trouver le bon chemin, la bonne voie à emprunter, car il est né d'embivalence pure. En gros, il est perçu comme quelqu'un de froid, n'attirent que peu de regard et à moins de le remarquer par son reiatsu, peu de gens remarquent sa présence.


Bon , jusqu'à présent je ne m'étais pas trop forcé vue que je déteste faire des présentations physiques et mentales ^^. Alors voilà l'histoire..


Mon Histoire

Rukongai n77 :

Pour une des rares fois, la nuit était calme. Il n'y avait pas d'agitation et bizarrement tout semblait être en ordre dans le 77 Rukongai. Deux enfants, d'une dizaine d'années chacun étaient assis dans l'herbe, la tête dans les nuages et pour une rare fois, la paix dans l'âme. Si on était aveugle, on ne pouvait différencier l'un de l'autre. Pour leurs jeunes âges, ils avaient les mêmes valeurs, les mêmes habitudes, la même façon de penser et les mêmes expressions. Physiquement, les deux étaient grands, les deux avaient les cheveux en bataille, ils avaient tous les deux l'aire d'un enfant de 10 ans, sans crainte face au monde compliqué qui s'offrait a eu. Un, était pâle comme la neige, il s'appelait Aizo. L'autre, était brun, brun foncé comme une tablette de chocolat aero. À cet âge, aussi intelligent soient-ils, les enfants, jugent de l'apparence. Bizzarement, l'enfant chocolaté était beaucoup plus apprécié que Aizo, blanc comme neige. Malgré leurs personnalitées quasi-semblable, Kyryuu le plus foncé des deux, était accepté et presque vénérer des autres enfants du disctrict. Aizo lui, était respecté, car il se tenait avec Kyryuu et entretenait une relation harmonieuse avec lui. Ils étaient comme des frères, ils étaient des frères. Car au Rukongai, trouver sa véritable famille est aussi facile que de trouver une aiguille dans une motte de foin. Aizo et Kyryuu se connaissaient depuis 5 ans déjà.Ils s'étaient rencontrés par hasard et à l'époque, s'étaient adoptés du premier regard. À 10 ans à peine, ils commençaient à se faire connaitre sous le nom du '' duo '' rien d'original, mais dans le 77ième district, on ne voyait que rarement de belle relation, ou encore deux personnes qui s'entraidaient. C'était plus courant chez les enfants de s'entraider bien sur, comme ils sont faibles ils n'ont pas le choix, mais chez les adultes, c'était la guerre totale et les enfants étaient pris dans celle-ci. Kyryuu et Aizo, étaient connus pour leurs mauvais coups, leurs courages, leurs habilités autant physiques que mental à organiser et exécuter. À l'époque, les deux faisaient aussi parti du même gang ; les purples. Chacun avait un bandeau mauve sur lui-même. Aizo le portait comme un bandeau et Kyryuu le portait à la taille comme une ceinture, car celui-ci avait des pantalons trop grands. Bref, Aizo était accepté dans le groupe puisqu'il était en quelque sorte le bras droit de Kyryuu. Pour Aizo, peu importait qu'il sois accepté par les autres ou non, à 10 ans, les seules choses qui le poussait à vivre dans un milieu aussi défavorisé et dangereux étaient son sentiment animal de survie et surtout Kyryuu, qu'Aizo considérait comme son grand-frère, comme un modèle. Sans empêcher le fait qu'ils étaient des enfants, qu'ils se chamaillaient souvent, qu'ils se traitaient de tous les noms possibles, leur relation était profonde et d'un amour pure. Ensemble, ils se sentaient capable de vaincre n'importe quels adultes, n'importe quel problèmes qui s'afficheront devant eux. Ensemble, ils étaient forts. À deux ils se sentaient tel une armée. Bref, la vie était dure vue de l'exterieur, mais pour des personnes n'ayant jamais rien connus d'autre, ils aimaient bien la vie et appréciais leur environnement. Encore inconscient de la vraie force qui émanait d'eux, les autres enfants eux, inconsciament la ressentait. Ils considéraient Kyryuu comme un Capitaine et Aizo comme un Lieutenant. Aizo était timide et parlait peu, puisqu'il était toujours d'accord avec Kyryuu, il n'avait pas réellement à le faire et a l'époque il avait encore trop peur du jugement des autres.

Des nuits, des mois, quelques années plus tard, Aizo et Kyryuu étaient toujours proches. Ils étaient plus vieux et leur gang avait changé, mais subsister. Avant, leurs seules actions, étaient de voler de la nourriture (même s'ils ressentaient à peine la faim à l'époque ). Le jeu de gang s'était installé dans le 77ieme Rukongai. Les Purples et les Whites étaient les deux gangs de racaille principaux. Il y en avait bien d'autre, mais ils étaient mineurs et ne faisait pas de problème à personne. Entre les Purples et les Whites s'étaient installé une haine profonde, une sorte de guerre,car les idéologies étaient inverses dans les deux camps. Et plus on vieillissait, plus on se rendait compte que la vie dans le Rukongai n'avait rien de féerique, la rage,la tristesse et la détresse étaient plus présentes à chaque jous. Aizo était assis dans leur repères, rien d'énorme, une petite cabane avec plusieurs lits et quelques chaises. À l'inverse de Kyryuu, (noter le c'est très rare) il n'était pas d'accord avec cette '' guerre ''. Il ne parlait pas vraiment en présence des autres, mais il s'avérait très bavard avec Kyryuu quand ils étaient seuls.

< - Ryuu.. pourquoi cette guerre ? Je n'arrive pas à comprendre pourquoi nous avons à nous battre contre nos semblables. Ils ont les mêmes envies que nous, le même sang, quelques-uns d'entre eux ressentent aussi surement la même faim que nous, alors pourquoi faire couler des larmes et du sang? La parole n'est-elle pas plus légère, mais aussi tranchante que le glève? .. - >

Ryuu, seul Aizo l'apellait comme ca et ce seulement quand ils étaient seuls, c'était son surnom. Il venait naturellement à Aizo de l'apeller comme cela. Kyryuu le regardait et lui sourie. Il semblait tranquille mais la folie hantait son regard.

< - Kuri, nous sommes dans le 77ième Rukongai, les Shinigamis n'ont jamais mis aucune règles pour nousprotéger où nous aider àvivre heureusement.. Plus le temps passe et plus je me dis qu'ils nous considèrent comme des chiens en cage. Seul les chiens les plus forts sont sortit du lot.. - Il y eut un bref moment de silence. - Le chien qui mord le plus fort, celui qui cour le plus vite, le plus intelligent, le plus violent des chiens, c'est toujours celui qui est sortie du lot. Celui qui survivra, celui qui aura une chance de changer les choses. Nous sommes ces chiens. Si nous sortons, nous changerons les choses.. du moins, c'est ce que j'espère.. - >

Aizo ne comprenait pas le raisonnement de Kyryuu, mais il était plus ou moins d'accord. Son manque d'obstination le fit se taire, il répondit par un simple lent hochement de tête. Les choses ne se passaient pas toujours bien dans la vie. Kurosiki ne croyait pas que les Shinigamis avaient le pouvoir de les observer réellement. Certes, ils étaient très puissants, mais il n'y avait pas de détecteur à puissance, pas de caméras les observent 24h/24h. Ils étaient simplement en cage. Le Runkongai était leur tombe et leur tombe le Rukongai. Dans un sens, chaque habitant était lié. Et qu'il meurt aujourd'hui, demain ou dans 100 ans, Aizo n'en avait rien à foutre. La vie n'avait aucun sens. Elle était violente et même s'il ne détestait pas vraiment cet aspect, il croyait fermement que vivre dans un monde violent, ou la violence ne mène nulle part ne servait à rien. Et si, c'était ça la liberté ? Si vivre ici était d'être libre. Il n'y avait personne pour interférer. Empêcher quelqu'un d'agir, de parler, de penser d'une certaine façon, pas de règles et pas de normes. Les objets n'avaient que des valeurs sentimentales. Pas de budget. Ici il n'y avait qu'un bourreau et sa lame. Il y avait des faucheurs d'âmes, comme il y avait des lâches cacher dans leurs bidon-villes. Mais Ryuu avait raison sur un point. Seul les chiens fous s'en sortaient et le temps passe, rien ne change. Finalement, était-ce Kyryuu qui voyait juste ? Aizo était constament fatigué, un chien qui cour sans arrêt après sa queue ne l'attrapera jamais et l'échappera toujours. Encore une fois, Kyryuu guidait Aizo avec aisance et raison. Une fois de plus Kurosiki lui ferait aveuglement confiance.. Et alors ? Quelles seraient les conséquences s'il l'écoutait ? La mort ? Et alors.


Une semaine ou deux plus tard, le duo était seul une fois de plus. En sueur et en sang, le sourire en coin Aizo fixait Kuryuu qui lui rendait son sourire de pleine dent. La soirée avait été rude, ils n'avaient eu aucune nouvelle de leurs co-équipiers et ils avaient failli y passer tous les deux. Ils étaient alors face à eux même, dans une ruelle.
Flashback

Il était environ deux heure et quart. La nuit était encore vierge de violence et, Ryuu et Aizo attendait avec patience la venu de leurs compagnons. C'était le grand soir, la fin de la '' guerre des gangs '' aussi stupide que cela pouvait paraître, ils étaient les deux excités, mais n'avais aucune envie d'y aller maintenant. Il était tard, Kyryuu écrivait dans son éternelle livre (ou il ''écrivait'' ses mémoires, bon moments ou dessinait ). Kyryuu était intelligent mais, ne savait pas écrire et c'était ça plus grande gêne. Kurosiki était quant à lui assis sur le rebord de fenêtre et attendait le moment ou son frère prendrait les choses en mains et déciderait d'y aller. Il était difficile de trouver des armes dans le Rukongai, alors ils se bâteraient probablement à poings nus. Les deux étaient assez forts et ne craignaient aucune confrontation physique. Le temps semblait être arrêté, Aizo n'aimait pas cette ambiance, mais encore une fois grâce à la présence de Ryuu, de son frère, il s'abstenait de commentaire. Il avait une confiance aveugle envers lui. Même si cela parut comme des heure, quelques minutes plus tard les deux étaient debout et se dirigeient vers l'ennemi, aucune nouvelle de leurs amis, ils n'étaient pas fou et d'ici le lendemain ils se promirent de crier vengance. Maintenant, maintenant que la rage coulait dans le sang d'Aizo, il comprenait mieux les paroles de Kyryuu.. comme des chiens en cage.. Les deux parcouraient les ruelles à une vitesse folle. < - Allez, allez, allez !!! On y va Ryuu ! - >. Kyryuu lui répondit par un large sourire. Kurosiki les sentait, il était prêt, pour la première fois de sa vie il ressentait plus qu'une envie de survive, ce soir il ressentait une envie de tuer. Ce soir, les cris de douleurs de ses ennemis deviendrait son gospel.. Le chien qui mord le plus fort..


Enfin, enfin ils virent l'ennemi. Ils étaient une dizaine, des grands, des petits, gros ou mince, cela n'avait aucune importance, le duo voulait régler une bonne fois pour tous ses simili-guerre. À l'instant ou Aizo allait s'approcher d'eux pour engager le combat, il eut un mouvement de recule qui lui sauva la vie. Ils étaient armés, ils avaient des machettes, des couteaux, des morceaux de métals, tout ce qu'ils avaient pu prendre, ils l'avaient pris. Ryuu n'eut pas le même reflex et après avoir sauvagement frappé un White au visage, ce fut à son tour de manger du fer. Je ne pourrais pas vous énumérer parfaitement ce qui suivit, mais la défaite fut mordante pour le duo. Ils étaient sales, un mélange de sang et de sueur leur faisait don de parfum, leurs corps étaient ravagés par les coupures et les ecchymoses, ils n'eurent pas le choix de battre en retraite. La poursuite fut longue et pénible, mais ils fiinirent par s'échapper, se retrouvant alors face à face dans une ruelle du Rukongai.

Retour au moment présent .

<- On fait quoi maintenant.. Ryuu ?- >
le plus violent des chiens


< -L'abandon n'a jamais été dans mes options. Ce soir j'ai l'intention de vivre en gagnant ou mourir en combattant..->

Songeur, Kurosiki ne savait plus s'il devait suivre ou partir, deux chemins différents s'offraient à lui et pour la première fois de sa vie, il hésitait réellement entre suivre le même que Kyryuu ou bien enfin suivre le sien..

<-...Je vois..->

Kyryuu l'interpella avec une pointe d'énervement dans la voix...<- Alors, tu viens ou pas? Je ne t'y oblige pas tu sais.. Fait tes propres choix!->

Aizo le fixa, plusieurs minutes s'écoulèrent ainsi, jusqu'au soupire de Ryuu qui tourna le dos a Kurosiki. Pour la première fois, le duo se séparait. Kyryuu partit au combat, laissant un vent de déception au visage d'Aizo.

Une heure plus tard, Kurosiki était encore pris dans son ambivalence. Il n'avait rien fait pour retenir son meilleur ami d'aller à l'abattoir et la honte et la déception lui frappaient le coeur de plein fouets. L'heure, lui avait paru comme des siècles, jamais Aizo ne s'était sentit aussi mal dans sa peau, en fait, c'était la première fois qu'il ressentait un sentiment aussi puissant. Il sentit enfin la peur quitter ses jambes. L'air restait mystérieusement brumeuse, le temps semblait ralentir, ses pulsements cardiaux vivaient au rythme d'un battement de batterie sur un aire de Suicide Silence. Il sentit ses muscles se déliés et partit à la course. Maintenant il lui fallait trouver Kyryuu, ou ce qu'il en resterait à son arriver. Et s'il n'arrivait pas à temps ? La peur et la rage hantait ses mouvements. La peur de perdre son meilleur ami, son grand frère, son modèle et la rage de l'avoir laissé partir seul, de n'avoir été qu'un mur d'air, qu'un simple pion sur l'échiquier encore une fois. Aujourd'hui, il se promettait de ne plus jamais figer, de ne plus jamais abandonner ce qui lui était chère.Et ce, même au détriment de sa propre vie. Il courait, courait, Aizo avait l'impression de voler, voler à vers la mort. Kurosiki sentit alors la présence de Ryuu, il n'était pas si loin finalement. Kyryuu semblait faible, sur le bord même de la mort. Ils n'étaient que 3, Ryuu et deux inconnus qu'Aizo ne reconnu pas. Il fonça, avec comme seule arme la rage et la haine, prêt à tuer n'importe qui voulant abattre son grand-frère. Enfin, c'était sa faute après tout, si Kyryuu se retrouvait dans cette mauvaise posture. '' aucunes règles pour nous proteger ''

Lorsqu'il arrivait face à eux, Ryuu était à deux doigts de la mort, le coutelas du premier homme était en direction de sa gorge, alors que le deuxième homme le retenait Kyryuu contre son gréer, ( évidemment ). Il était trop tard pour Aizo, il n'avait pas le temps de frapper l'homme avant que la lame ne vienne s'abattre sur Kyryuu, mais il pouvait toujours sauver son ami. Ryuu ferma les yeux, prêt à mourir.

Le sang coulait, le sol en était peinturé. Ce fut tout d'abord une explosion de sang, et par la suite que des gouttes. Aizo avait mal, il avait miraculeusement détourné la lame. Alors que le coutelas allait envoyer Ryuu en enfer, n'ayant pas le temps de se metre devant la lame complètement, n'ayant pas le temps de repousser l'ennemi, Aizo avait utilisé sa main. Il était arrivé au moment juste et la lame avait transpercer sa main, mais grâce à sa vitesse, il avait dévié l'attaque. Aizo se tenait maintenant face à Kyruu, la main gauche en l'air, un couteau passant à travers.

<- Yo!.. Ryuu? Tes mort ou quoi ?- >

Kyryuu, malgré le peu de force lui restant se permis un sourir tout en repondant <- Kuri, je ne m'attendais pas à te voir ici.. connard - >

Kuri, Aizo détestait ce surnom. Cela lui rappelait une sorte de riz qu'il détestait manger. Bref, d'un mouvement sec, Kurosiki retira sa main de la lame, son bras tombant auras son corps. Sa main était inapte à bouger et la douleur parcourait tout son bras. Il déposa sa main droite au sol puisqu'elle était la seul qu'il pouvait utiliser et propulsa le bas de son corps dans les airs et atteignit son adversaire au menton avec son pied. Le claquement de sa mâchoire fut aussi bruyant qu'un éléphant qui pète. L'homme fit un vole plané de quelques mètres. Pendant ce temps Kyryuu réussit à se débarasser de l'homme qui le tenait. Quelques coups bien portés, comme l'avantage du moment appartenait maintenant à Ryuu et Kuri, il était facile de se sortir de ce pétrin, Aizo matraqua de coup l'homme à la machoire brisée. En fait, matraquer n'était pas le mot exacte puisqu'il ne restait à Aizo qu'une seulement avec laquelle frapper, mais bref, il le rua de coups de pieds et de coups de poings avec sa main restante. Ce fut au tour de son ne d'éclater, de ses côtes de se briser, à tous ses os d'exploser. Son ennemi respirait drôlement mal, peut-être resterait-il en vie, peut-être mourrait-il. Le combat semblait fini. Le duo marcha lentement jusqu'au plaine au bord du centre-ville. Ils s'assirent ensemble, et regardèrent les étoiles sans rien dire. La nuit avait été dure. Le meurtre de leurs amis n'affectait aucunement Aizo, il n'avait pas tissé beaucoup de lien avec eux comparèment à Ryuu. Kurosiki était tout de même triste, car il éprouvait la douleur que Kyryuu éprouvait.

La légère brise avait une drôle d'odeur. Elle sentait le sang, le sang frais. Ce n'était ni le sien, ni celui de Ryuu. Malgré toute laviolence qui régnait dans le 77ieme Rukongai, jamais l'air n'empestait le sang. L'air, encore, changeait bizarrement. Elle semblait plus lourde, plus que dans les moments d'angoisse ou de honte. Elle semblait peser des tonnes. Kyryuu se leva difficilement. Aizo resta assis et observa Ryuu se lever, il semblait avoir une grande difficulté à se mêtre sur ses deux jambes, Kurosiki essaye aussi et éprouva la même difficulté que Ryuu. Pourtant, Aizo n'était pas blessé aux jambes, et il avait encore une grande partie de ses forces. Soudainement, la terre se mise à trembler par séquence, comme si quelqu'un faisait des pas vers eux. Devant eux, se trouvait un Hollow. Il avait une forme semblable à celle d'une araignée, l'hollow était énorme, 8 pattes, des millions de yeux sur son masque. L'archacnides, avançait rapidement vers Kyryuu et Aizo. Habituellement, il y avait toujours un certain moment tranquille avec un combat, celui ou l'on s'y préparait, mais pas cette fois-ci. L'araignée fonça et heurta Ryuu et Aizo de plein fouets.

Le duo n'était pas d'une très grande opposition, deux âmes sans armes contre un Hollow, ne pensant qu'à manger. Ils furent rapidement pris dans la toile de l'araignée alors qu'ils essayaient de fuir. , un faible sourire éclaira le visage de Kyryuu, il sortit un coutelas de sa poche. < - Je l'ai récupéré après notre combat, il me reste assez de force pour survive.->. Les toiles de l'araignée n'étaient pas très puissante. Avouons le, c'était un hollow sans grand Reiatsu, sans grande puissance. C'était aussi pour ça qu'il n'avait pas été repéré par les Shinigamis jusqu'à l'instant, pour le duo, cela semblait une puissance spirituelle hors du commun, mais pour les Shinigamis ce n'était pas grand chose. Enfin, quand on vit dans le Rukongai on croiserarement des Reiatsus d'une bonne puissance, aussi minime peut-elle être. De plus, l'araignée était venuevers eux puisqu'ils possédaient chacun une puissance spirituelle non développer, mais plutot grande. Alors, les toiles furent rapidement découpées, mais sans se créer d'illusion, même si Aizo était encore en grande forme et que Kyryuu possédait une arme.. qu'allaient-ils faire ? Ils n'étaient pour l'instant pas de taille contre ce hollow et ils ne pourraient pas le fuir.

< -Ryuu, si je t'avais suivis plutôt, nous n'en serions pas ici..désolé, cours c'est à moi d'en subir les conséquences..->


Sans attendre, Kyryuu s'élanca et frappa( ou plutot gifla ) Aizo.

<- Putain, tes con ou quoi ? .. Mourir ne m'importe pas, mais te voir mourir m'importe. Allez, nous vivrons..->


Le combat débuta, avec seul un coutelas comme arme, Kyryuu fonça sur le hollow, suivis de Aizo à main nues ,tentant d'au moins égratigner l'araignée. Le duo fut repoussé à plusieurs reprises. Bizzarement, était-ce peut-être à cause de son arme, mais Ryuu s'en sortait beaucoup mieux qu'Aizo. Kurosiki fut rapidement hors de combat, coincé dans une toile, l'abdomen ouvert. S' il ne mourrait pas des griffes de l'araignée, il mourrait de l'écoulement de son sang. Le monde commençait à devenir gris, parfois noir et redevenait de couleur. Il n'avait plus la force de parler et sentait petit à petit la mort s'emparer de lui. Kyryuu était lui aussi en mauvaise posture, couper profondément à plusieurs places, il esquiva les attaques faibles de l'araignée et vint libérer Aizo des toiles, même si cela ne changeait en rien son destin. Mais, son frère voulait pour lui une mort honorable, pas une mort coincée dans des toiles. Il était maintenant dos à Aizo, un genouau sol bloquant à répétion les coups de pattes de l'araignée. Le hollow était faible mais féroce, et il viendrait bientôt à bout des deux âmes. Le hollow ressentait la faim, tout comme Aizo et Kyryuu. Malheureusement, l'araignée avait 8 pattes, Ryuu n'avait que deux bras, un coutelas et même si Aizo avait encore été en état de combattre, ils n'auraient eu que trois bras pour combattre. Une patte frappa le frère d'Aizo au ventre, ce qui lui fit faire un vole plané d'une dizaine de mètre. Le livre que Kyruu gardait toujours avec lui tomba à quelques pas d'Aizo. Le hollow, sachant que Kyryuu était le plus fort des deux, sauta sur l'occasion et bondit sur le dos de Kyryuu, le mordant le coup sous les yeux impuissant d'Aizo, alors incapable de bouger. L'effroit s'empara de Kurosiki, les cris d'horreurs de Kyryuu lui provenait aux oreilles et résonnait dans sa tête comme un mauvais écho voulant rester dans les murailles de sa cervelle pour l'éternité. Chaque cri était pire qu'une flèche au coeur, chaque cri était comme une blessure aussi morale que physique. Les secondes parurent des années, les minutes des siècles. Même si cela ne dura même pas une minute, cela parut comme une éternité pour Aizo. <-Ryuu...->. Kurosiki, ressentait une peine inexplicable. Il n'avait pas mal, il ne comprenait tout simplement pas. Il connaissait la mort, il avait fleurtée avec elle plusieurs fois dans sa vie et même récemment dans la soirée il avait encore fleurtée avec cette pute. Il ne comprenait toujours pas pourquoi, pourquoi Ryuu mourait il maintenant, sous ses yeux? Pourquoi n'était-il pas assez fort pour vaincre ? Pourquoi Aizo lui-même n'arrivait à rien, tout d'abord face à ce hollow, mais à rien sans Ryuu. Kyryuu avait la tête décapitée, elle roula jusqu'a Aizo, comme si tout était organisé. Les yeux grandsouverts, la peur si lisait, la tristesse, la rage aussi. Elle partie, comme le reste de son corps, l'âme dévorée sous ses yeux, par l'araignée. Kurosiki agonisait, il ne savait pas si l'araignée aurait le temps de le manger avant que lui-même meure. Tout s'était passé si vite, l'araignée, le bref combat, la mort de Kyryuu, sa mort qui arrivait. Il distinguait les traits du Hollow marchant vers lui, tranquillement, l'aire repu. Il n'eut aucun reflex de recul, son oeil droit était ensanglanté, coupé du front à la joue. Aizo voyait gris et noir, il n'y avait plus de retour à la réalité pour lui, de toute façon, son monde s'écroulait sous ses yeux. Il vit la patte de l'araignée s'élever au déçu de lui, son dernier reflex fut de tendre la main vers le livre, en murmurant une dernière fois, < - Ryuu...désolé...-> des larmes se mélangeaient maintenant à son sang et puis, plus rien.

La Soul Society

< Monsieur.. ? Monsieur ? Êtes-vous capable de parler ?! ->

Le 3ième siège de la 4ième division regardait Aizo, semi-réveillé, les yeux s'ouvrant et se fermant aussi vite.

< - Ryuu..je suis désolé..->..

Aizo somnola pendant quelques heures encore, il n'était plus en danger de vie ou de mort, il avait été sauvé. Par contre, une chose n'avait toujours pas guérie et ne guérirais surement jamais, son mental, son mental avait été affecté plus que son corps qui lorsqu'il avait vue...avait vu quoi ? Kurosiki n'arrivait pas à s'en souvenir parfaitement... des chiens en cage. <-Ryuu...->.. Aizo entendait des voix, des voix si lointaine, comme si elles essayaient de lui parler, alors qu'il ne les comprenait pas. Elles semblaient si primitive et lente, parfois un mot venait heurter correctement ses oreilles, <- Monsieur ? -> .. Pourtant, même physiquement soigner il n'était pas capable de bouger ses lèvres, il n'avait rien oublié, mais son cerveau le poussait à se souvenir de rien, le laissant ainsi comme un légume dans un lit d'hôpital. <-Laissons....temps....seul->

Aussi soudainement que la porte de sa chambre se ferma, Aizo se retrouva dans un monde si noir, si profond. Miraculeusement, il était debout, avait le contrôle de chacun des membres de son corps. Il voyait, il voyait très bien même. Une nouvelle force coulait dans son sang, il l'à sentait dans ses veines, une puissance qui l'entourait et tenterait de le protéger, à l'inverse, Aizo se sentait dans une situation périlleuse. Le vent soufflait, il se sentait, comme si le sol allait s'ouvrir sous ses pieds, comme si il devait choisir une direction, mais que les deux étaient insécures. Aizo tourna sur lui-même. Un chien marchait vers lui, langue sortit l'aire d'un chien heureux (comme la plupart des chiens ^^ ). Le chien se mit à courir vers Aizo, par reflex, celui-ci leva la main comme s'il s'apprêtait à flatter le chien. Lorsque le toutou fut proche d'Aizo, un incroyable Reiatsu se fit sentir, c'était pire qu'avec l'hollow ! L'hollow..Ryuu. Le chien avan^ca et '' mordit '' Aizo au bras, celui-ci se mit à saigner, comme si on lui avait ouvert le bras et fit un vole plané, incapable de dire de combien de mètre, jusqu'à ce qu'il heurte un arbre et s'arrête bien malgré lui.

<- Arghhh.. Putain mais qu'est-ce qui se passe!? C'est quoi cette connerie?! Où suis-je? Et qu'est-ce qu'est ce putain de chien diaboliquement fort!!->

Le chien, apparut devant lui, à la même vitesse qu'Aizo avait fait son vole plané, 2 Zanpakutos à la bouche - >

<- Tu es faible sans lame, tu es faible sans arme. Si tu as en avais eu une, tu aurais put sauver Kyryuu. - > dit le chien en laissant tomber un Zanpakuto devant Aizo. <- Tu as trois choix Aizo. Le bien, la neutralité, le mal.. Les yeux du chien était maintenant ceux d'un homme, et sans comprendre ce qui se passait le chien devenait tranquillement identique a Kyryuu. Je t'ai personnellement choisis, mais je ne sais pas si tu es aptes à me porter.- >


Soudainement, Aizo se souvint. Le hollow araignée, Kyryuu, sa mort, Aizo, la sienne. Pourquoi était il encore en vie ? Ou était-il ? Il se sentait différent, qui était il maintenant ?.. Kurosiki se sentait puissant, le sang coulait encore abondamment de son bras, mais il ne sentait pas la même douleur, il avait mal certes, mais pas comme il avait eu mal dans le Rukongai lorsqu'il s'était fait transpercer la main, ou encore quand l'araignée lui avait ouvert l'abdomen. La douleur frappa sa mémoire, mais instinctivement il se leva et ramassa le Zanpakuto. L'envie n'y était pas, mais il sentait un combat arrivé, encore. Temps de combat en quelques temps, tout semblait être arrivé en moins de 10 minutes, mais avoir durée un billion d'années. Le silence régna quelques instants. Aizo n'était pas expert en combat à l'épé, mais il y possédait un talent naturel et se plaça en possession, tel un Samouraï prêt à mourir. En ce moment, Kurosiki suivait son coeur, son corps comprenait quelque chose que sa tête ne comprenait pas.

<- Es tu prêt?...Aizo! - >


<- Mais tu es Ry.... - > Le futur Shinigami n'eut pas le temps de finir sa phrase que déjà '' Kyryuu'' s'acharnait sur lui, Aizo bloquait instinctivement, sans être capable de frapper. Il voyait des ouvertures, elles étaient grandes et semblaient être laissées ouverte, comme si on invitait Aizo à frapper. <- Je suis mort, car tu es faible ! -> Cria ''Ryuu'' entre deux coups, toujours en bloquant , <-NONNNN!!!!!! C'ÉTAIT LE HOLLOW! -> rugie Aizo! <- JAMAIS ! JAMAIS JE N'ESt VOULU TE VOIR MOURIR! JAMAIS!!!!!! -> Enfin, Aizo porta un coup, pas dans les ouvertures, mais sur le Zanpakuto de Kyryuu. Le combat cessa un instant, le grand frère d'Aizo recula, Kurosiki n'avança pas. Ryuu, se transforma en une ombre noire. Le monde autour devenait gris, plus de couleur. Aizo quant à lui, voyait une aura blanche l'enveloppé, ne laissant paraître que ses yeux. En fait, hors d'Aizo qui était rendu une forme blanche, et Ryuu qui était lui une forme noir, tous était gris. Leurs Zanpakutos rayonnait chacun d'une couleur respective. Étrangement, celui d'Aizo était noir, et celui de Kyryuu était blanc.

<-Laisse-moi t'expliquer.. Ici, tu es dans notre monde. Je ne suis pas le Kyryuu que tu as connu. Comme tu l'as choisis, je m'appelle Kyryuu, Ryuu. Comme tu veux. Ce que tu as dans les mains, est une partie de toi, ce que j'ai dans les miennes est une partie de moi. Si tu réussis à me vaincre aujourd'hui, nos armes ne feront plus qu'une et tu posséderas ton Zanpakuto. Je ne devrais pas te le dire, mais orgiinalement il s'appelle, Maken No Akita Ken!.. Lorsqu'il prononça ce nom, la pression atmosphérique ce fit plus lourde, les deux Zanpakutos dégageaient alors une puissance égale. L'une incarnant le bien et l'autre le mal. Ensemble, ils créeront la neutralité.. - >

Le combat repris de plus belle ! Aizo, toujours hésitant à frapper, bloquait encore et encore, donnant a l'occasion un coup sur le katana de l'ombre noire. Il n'y avait pas de réelle combat dans cette échange de coup, Ryuu tentait de blesser Aizo qui lui ne faisait que se défendre, sans réelle contre attaque. C'est alors que Kyryuu, recula d'une trentaine de pas. Il planta son katana dans le sol, qui pourrissait peu à peu.

<- Tu ne sembles pas vouloir combattre Aizo.. Si tu avais eu ma puissance plutot, tu aurais pu sauver Kyryuu. - >

<- Et alors ? Je ne vois pas l'utilité de te combatre, je n'y gagne rien, et je n'y perd rien si je meurs. - >

<- .....Ton ami aurait du te léguer son intelligence, tu aurais peut-être compris plus vite. Comme tu vois, autour de moi , le sol pourrit et prend des couleurs sombres. Assis toi comme moi. Ce qui fait immédiatement Aizo, plantant son Zanpakuto dans le sol. Le sol se purifia autour de lui. Alors comprend le, si tu veux pouvoir venger la mort de ton ami, ou protéger ce qui te sera chère plus tard, tu auras besoin de moi plus qu'autres choses. - >

Aizo resta sans mot, il comprenait maintenant un peu mieux ce qui se passait. Une quête aux pouvoirs s'était enclencher sans son avis, son âme était plus forte que sa tête, son âme était la plus forte des armes et il commençait a comprendre. Il n'avait pas pu sauver Ryuu, la plaie qui déchirait son coeur ne se recoudrait jamais, mais maintenant il devait donner un sens à sa vie qui n'en avait plus, la protection? Non. Le bonheur ? Non. La puissance ? Peut-être.. La vengence ? Peut-être.. Trouver un équilibre.. Oui. Il comprenait maintenant les actions de son Zanpakuto. D'un côté, il souillait la terre, détruisais, de l'autre côté se trouvait un qui réparait, affrontait et protégeait. C'est-à-dire, la forme en ombre et Aizo. Et au centre, se trouvait leurs unions, la neutralité. Il savait maintenant quoi faire.

Kurosiki se leva, repris son épé et se place en position de combat en ferment les yeux : < Allez viens...Aizo ouvrit les yeux. Si tu es maintenant capable de gagner - >

Son Zanpakuto fonça, encore il bombardait Aizo de coups, qui bloquait rapidement et observait encore un peu. Les ouvertures étaient présentement moins présente. Aizo fit preuve de patience, quand tout à coups, il contre-attaqua, mais fut surpris de la vitesse de Kyryuu à se sauver. Sans même prononcer une parole, le Zanpakuto fonça sur Aizo, abordant une façon différente de combattre, et passa au travers de l'épaule gauche d'Aizo. Il fallait se l'avouer, Kurosiki était droitier et sa défense du côté gauche était faible. Contrairement à son habitude, il ne se défila pas et profita du moment ou il avait cette lame dans l'épaule, pour l'agripper du même bras et pouvoir retenir son Zanpakuto auprès de lui. Il ne sentait aucune douleur. Aizo transperça Kyryuu au coeur. Sans broncher, les deux sourirent.


Aizo se réveilla dans son lit d'hôpital, un Zanpakuto à ses côtés. La ganse était mauve, l'arme était dans un fourreau mauve aussi. Souvenir de Kyryuu. Il avait une certaine connaissance des pouvoirs des Shinigamis, Shikai, Bankai. Il savait maintenant le nom de son Shikai, mais n'en connaissait pas réellement les pouvoirs. Encore, il ne connaissait pas son Zanpakuto. Aizo devait maintenant apprendre à le connaitre.





Dernière édition par Aizo Kurosiki le Sam 24 Nov - 15:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 520
• INSCRIPTION : 04/08/2011
• AGE : 20

• LOCALISATION : Karakura.
• LOISIRS : Hum ~
• HUMEUR : Maussade.

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t216-il-faut-bien-passer-par-la#

Passeport
Rang: Most Wanted
Points d'experience:
370/425  (370/425)
Niveau: 26
Aizen Sôsuke
BAD SHINIGAMI † EXILÉ
I'M A SADISTIC ADMINISTRATOR

Lun 19 Nov - 5:27
Bonjour !
Il faudrait que tu prennes le code entier s'il-te-plaît. Si tu zs un problème, n'hésite pas à joindre l'un d'entre nous x) (moi, par contre, suis pas là de la semaine)

Bonne journée




« Le guerrier qui s'adapte au plus inattendu est celui qui vivra le plus vieux. »



Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 14/11/2012
• LOISIRS : manger
• HUMEUR : allo

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: 3ème siège de la 10ème division
Points d'experience:
0/290  (0/290)
Niveau: 17
Aizo Kurosiki
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Lun 19 Nov - 12:19
Je vais m'informer au prêt d'un admin/modo merci. ^^


EDIT : Voila ^^, je comprenais pas trop pour l'image, mais le reste semble bien fait.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 533
• INSCRIPTION : 21/08/2011
• LOISIRS : Tuer *_*
• HUMEUR : Meutrière

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t307-fiche-technique-grimmjow-te

Passeport
Rang: Espada 5th
Points d'experience:
205/365  (205/365)
Niveau: 22
Grimmjow Jaggerjack
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A BESTIAL ADMINISTRATOR

Mar 27 Nov - 23:05
Bonjour/Bonsoir.

Je viens de lire la description physique et je peux affirmer que tu te n'es pas relu! L'exemple le plus frappant : "mélangenat" ... Beaucoup de fautes sont à déplorer et cela entache réellement la lecture. Pareil pour le mental : "si il la plus grande partie". Tu fais de nombreuses erreur facilement évitable si tu te relisais correctement. De plus, tu dois différencier le a du verbe avoir et la préposition à.

J'aimerais donc que tu te relises et que tu corriges les fautes. Fais pareil pour ta présentation, bien qu'elle soit longue : relis-là correctement et essaie d'enlever un maximum d'erreur.

Préviens-moi quand tu auras terminé.




Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Ven 30 Nov - 23:02
Une fiche intéressante, mais qui trahit de nombreuses fautes révélatrice d'un niveau encore moyen. Je ne me fais pas de soucis pour ta progression à venir, mais en attendant que fleurisse ce beau bourgeon :

Je te valide quatrième siège de la dixième division. N'oublie pas de recenser ton avatar et d'entamer ta fiche technique !










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 10:30


Revenir en haut Aller en bas
 

Aizo Kurosiki , FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Lapis Philosophorum |Pierre| [PV Vanille] [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-