AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Lloyd en balade [PV: Ursula et Inamy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Mer 14 Nov - 20:51

La journée promettait d’être ennuyeuse à mourir, je n’avais rien à faire, aussi j’avais décidé d’aller me nourrir un peu dans le monde des humains, en espérant attirer un minimum de Shinigamis, et pourquoi ne pas en capturer un. Cependant, je ne pouvais cesser de redouter qu’ils ne me tombent encore dessus à trente. Si j’en avais réchappé, c’était parce que j’avais eu la présence d’esprit de ne pas perdre mon calme. Cette fois, je me promettais d’y aller softement. Sans libérer assez de Reiatsu pour attirer les trois quarts de la Soul Society.
En bref, je quittais le Hueco Mundo pour celui des Humains.

La journée s’annonçait au moins aussi passionnante que celle que j’allais passer dans mon domaine. Il n’y avait rien à faire de plus que dans le Hueco Mundo, voir moins. Je n’avais tellement rien à faire que je me surpris à aller espionné, voir à quoi ressemblait la vie d’un pathétique humain. Et le mot pathétique était plus que justifié. Ils ne font rien de constructif, si ce n’est que se planter devant des ordinateurs et taper des lettres, des mails et autres activités aussi peu enrichissante.

Ma faim se faisait prenante, alors à un moment donné j’avais craqué. Je m’étais rué sur une pauvre âme errante traînant dans le coin. Je l’avais dévoré lentement, prenant grand soin de la faire souffrir un peu. Je n’avais rien d’autre à faire.

Elle perdit cependant vite la vie, et je la dévorais rapidement. Soudain, une certaine pression s’empara de moi, j’en cherchais l’origine, sachant que mon Peskis était si faible que si je sentais maintenant la présence de quelqu’un c’était qu’il était véritablement proche. Je dégainais ma lame avec une lenteur exagérée avant de prendre parole.

-Bonjour toi… Tu ne veux pas venir me voir au lieu de te cacher ?

Mon regard errait sur chaque détail de mon environnement, tant d’immeuble, tant de cachette potentiel, tant de possibilité d’embuscade… Véritablement j’hésitais à prendre la fuite, mais une fois encore je risquais d’amener des étrangers dans le Hueco Mundo. Je me doutais fort bien que Barragan n’apprécierait pas du tout ce genre de fantaisie une seconde fois.

Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre, aussi je commençais ma traque, histoire de voir qui se trouvait ici, utilisant le Sonido afin d’aller d’une cachette à une autre rapidement, sans trop dévoiler ma puissance. Après tout, inutile de trop m’inquiéter, il s’agissait probablement d’un shinigami tout ce qu’il y avait de plus basique en mission, du moins j’essayais de m’en convaincre, ma la pression exercée était bien trop forte pour que ce soit le cas. A première vue, j’aurais dit au minimum un 2ème sièges de division du Seireitei.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Ven 16 Nov - 9:47
Une douce journée qui s’annonçait à la Soul Society. Inamy Nezuma profitait pleinement d’un bol d’air frais. Devant les quartiers de la troisième division, un groupe de Shinigamis s’entrainait de bon matin, s’affrontant sans relâche depuis de longues minutes déjà. Sans doute se donnaient-ils tout ce mal après avoir remarqué, non sans discrétion, la présence de leur capitaine. Ce comportement amusait la fleur blanche qui, pour une fois, n’avait pas grand-chose à faire sur le moment. Le bruit presque strident des lames qui s’entrechoquaient était en réalité agréable pour la Shinigami. Dos appuyé contre un chêne, la Shinigami se laissait aller au spectacle, appréciant les prouesses de ces combattants méritants. L’idée de participer à l’entrainement lui était passée par la tête, mais Inamy préférait être seule pour progresser. Mais surtout, elle ne voulait pas dévoiler ses techniques aux autres, pas même aux Shinigamis de sa propre division. Le combat en groupe n’avait de toute façon que très peu d’intérêt pour elle. Ce que Miss Nezuma recherchait, s’était progresser pour elle-même et non pour les autres. Le seul ennemi qu’elle devait apprendre à maitriser, c’était elle et ses peurs les plus profondes. Cela, elle ne pouvait le faire qu’en solitaire, dans un calme absolu. Néanmoins, cela ne l’empêchait pas, comme en cet instant, d’apprendre à mieux connaitre le style de combat de ses compagnons. Voyant d’ailleurs un Shinigami aux cheveux rouges et courts tomber au sol sous l’effet d’un coup de pieds magistral de son adversaire féminine, Inamy eut un sourire. C’était assez rare chez elle pour attirer l’attention du reste du groupe. Capté ! Se sentant observée, Inamy se ravisa et retrouva très vite son attitude distante qu’on lui connaissait par cœur. Se laisser aller ainsi, ce n’était pas son genre.

Finalement, les autres finirent par la lâcher des yeux. Ce n’était pas trop tôt d’ailleurs, Inamy détestait se sentir observée de la sorte. Le combat reprit de plus belle mais quelque chose attira l’attention de la Taîsho. Il s’agissait d’un papillon de l’enfer. Visiblement une présence étrange aurait été détectée dans le monde des humains. Rien de spécial apriori. On en ignorait juste l’origine et la puissance. Pour Inamy, c’était sans doute encore un petit Hollow qui passait par là, rien de bien inquiétant, elle ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi on faisait appel à elle pour ça. En bref, elle n’avait aucune idée de ce qui l’attendait réellement sur terre. Dans tous les cas il était de son devoir d’aller là bas, elle en avait reçu l’ordre. Quittant son espace de détente, elle disparu en un clin d’œil, si bien que les autres ne s’en aperçurent même pas. Le portail n’était pas tout proche, mais en succédant les Shunpo, les Shinigami ne tarda pas à y arriver. Une fois le passage ouvert, elle n’eut qu’à le traverser pour passer de l’autre côté.

Quelque part dans Karakura, les portes venaient de s’ouvrir, laissant paraitre une puissance lumière. Une ombre se distinguait à l’intérieur, avant de laisser apparaitre une Shinigami. Le bruit sourd des portes se refermant … puis plus rien. Inamy Nezuma était arrivée à destination. D’un rapide coup d’œil elle s’aperçu qu’elle se trouvait tout en haut d’un immeuble, une grande plate forme grise portant une antenne satellite bien plus grande qu’elle. La capitaine ne mis pas très longtemps à ressentir la présence d’un inconnu. Une énergie étrange mais venant bien du Hueco Mundo, ça elle en était certaine. L’énergie fluctuait … mais restait très discrète. C’était étrange. Inamy commençait à comprendre pourquoi le Sereitei avait décidé d’envoyer un capitaine, autrement dit : elle. Un autre s’y serrait cassé les dents. S’avançant au bord de la barricade, elle se pencha pour observer en bas. Aucun doute, c’était un Arrankar. Et il la cherchait. Même d’ici, ce n’était pas bien difficile d’entendre le son de sa voix. En moins d’une fraction de seconde, il avait disparu. Le cherchant du regard, la demoiselle le vit réapparaitre à deux occasions, du moins elle aperçu la couleur bleu de ses cheveux avant de le perdre de nouveau. Il était temps de faire cesser ce petit jeu de cache-cache et de se dévoiler. Bondissant par-dessus la barrière métallique, Inamy atterrit en souplesse à l’endroit exact où l’Arrankar c’était trouvé au départ. Restant prudente et le cherchant du regard, elle se décida à prendre la parole à son tour.

-Et qui a dit que je me cachais ?

Question qui n’attendait pas vraiment de réponse. Mais au moins elle lui avait répondu et entrait dans la rencontre inéluctable. La fleur blanche avait parlé d’une voix douce, sereine. Et pour cause, elle n’avait pas peur. Elle ignorait encore à qui elle avait réellement affaire, mais cela ne l’inquiétait pas outre mesure. Des adversaires, elle en avait connus des centaines et plus encore, alors un de plus ou de moins … ça n’avait aucune importance. La main posée sur le pommeau de son arme, la Shinigami restait de glace face à l’attente de la révélation.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Ven 16 Nov - 20:37
    Lloyd en balade




    Une voix attira mon attention, non loin, juste là où je m’étais tenu. Je ne fis absolument pas attention au sens de ses paroles. La jeune femme devant moi était sans aucun doute un shinigami. Plus même, au vu de sa tenue, c’est-à-dire de sa veste blanche, elle était d’un rang élevé. Je m’approchais avec une lenteur voulu, histoire que je puisse la détailler en détail.

    Une jeune femme, tout ce qu’il y a de plus classique, les cheveux aussi blancs que la neige, la peau claire. Des yeux d’un bleu sombre sans égal. Une tenue noire, un kimono de shinigami en somme, et une main posée sur sa lame, elle semblait attendre, ni particulièrement tendu, ni particulièrement joyeuse.

    Moi j’étais joyeux, enfin je rencontrais un capitaine, enfin je pourrais prouver ma valeur autrement qu’en tuant mes compatriotes, enfin je pourrais mener mes expériences. Ma vitesse s’intensifia en même temps que je libérais un peu plus de mon reiatsu, histoire de ne pas non-plus me laisser prendre par la puissance de celui de mon ennemi. Je voulais vraiment savoir comment fonctionnait l’arme d’un shinigami, en particulier celui d’un capitaine. Je n’ai aucune honte à le dire, je n’avais jamais combattu de capitaine jusqu’alors, et je n’étais pas réputé pour ce genre de chose, mais mes expériences menées sur mes compères avant qu’ils ne perdent la vie. Je n’avais rien d’autre qu’une curiosité scientifique à son égard.
    Je décidais de prendre la parole, histoire de ne pas non-plus être le lâche qui attaquerait son prévenir.

    -Ne voudrais-tu pas me montrer tout ce dont un Capitaine est capable Shinigami-chan ? Je me demande vraiment ce que tu pourrais me faire… Je suis ici pour me nourrir, mais je ne vais pas cracher sur de l’amusement et un peu de résultat.


    Oui, je n’allais vraiment pas cracher dessus. Et puis, il était parfaitement idiot d’attendre une réponse, alors que je n’en attendais qu’une et une seule, l’acceptation. Le cœur dans un calme total, je fis décrire à mon arme un majestueux arc de cercle avant de la placer au niveau de ma joue, pointée sur elle. Mes jambes s’écartèrent d’elle-même, de façon à ce que mon corps prenne une position basse et stable, prêt à frapper. Ma seconde main, se plaça afin que la lame repose sur mon index et mon pousse. Je penchais mon buste légèrement en avant. J’étais serpent, prêt à frapper avec une puissance dévastatrice.

    Pour le moment, mon numéro était bien caché, sur mon torse, au niveau du pectoral gauche. Elle pouvait à tout moment découvrir que j’étais un espada, et cela n’était pas pour me plaire, même si de cette façon elle risquait de se lancer encore plus sérieusement dans le combat, je ne souhaitais pas voir mon grade éclater au grand jour.

    N’attendant pas plus de quelques secondes, je me décidais pour entrer en action, d’un Sonido parfaitement maîtrisé je me plaçais dans son dos, sans avoir bougé de position, et cette fois me lançais, sans utiliser de technique de déplacement, gardant uniquement un sourire sadique sur mon visage.

    Ma lame prenant la direction de l’omoplate droite de ma victime, il n’y avait aucune hésitation dans mon geste, juste une froide détermination à la tuer, d’une mort certes, peut-être lente, mais d’une mort impitoyable.

    Dans mon regard, je le sais, rien n’était véritablement lisible en dehors d’un certain amusement, et d’une curiosité dévorante. A mon sens, il fallait vraiment qu’elle se donne la peine de frapper fort et bien pour me combattre, sinon le combat n’aurait aucune valeur.







Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Dim 18 Nov - 17:27
L’attente ne fut guère longue. L’Arrankar ne tarda pas à réapparaitre, l’air plutôt sure de lui. En gros, ça n’annonçait strictement rien qui vaille ! Mais au moins cela laissait du temps à la Shinigami pour étudier attentivement le personnage qui s’était présenté à elle. Il était plus grand qu’elle. Oh pas de grand-chose sans mauvais jeu de mot, mais ça n’en restait pas moins vrai. De toute façon … pas mal de personne la dépassait, question d’habitude. Ce qu’elle avait d’abord prit pour du bleu s’avérait en fait être une variante de violet colorant les cheveux de son ennemi. Bizarre … mais soit. Plutôt mince, tout comme elle, il devait être rapide en combat. Pour le reste, rien de bien spectaculaire, une veste blanche et un pantalon noir. Le genre d’Arrankar qu’on pouvait croiser n’importe où, n’importe quand. Mais Inamy préférait se méfier. L’eau qui dort est la chose la plus vicieuse en ce monde.

Plus l’individu en question approchait et plus le Taîsho sentait la tension spirituelle monter en flèche. Elle restait encore raisonnable, mais pour combien de temps ? Combien donc cet Arrankar pouvait-il en libérer ? De cette question dépendrait sans doute l’issu de cette rencontre. Des Arrankar, la fleur blanche en avait rencontré quelques-uns, … tous morts à ce jour bien sure. Mais quelque chose lui disait qu’avec celui-ci ça serait différent. Son instinct de survie venait de se réveiller, et ça ce n’était pas vraiment bon signe. Inamy restait pourtant toujours aussi impassible qu’avant. Peu importait au fond le niveau de son adversaire, on l’avait envoyé ici pour combattre et c’est ce qu’elle ferait. Mais pour une raison qui lui était encore inconnu, rien qu’en l’observait, Inamy prenait son interlocuteur pour un scientifique ou un tacticien de combat. Son allure en tout cas s’en rapprochait. A voir si cela se vérifierait durant le combat. Car oui, combat il y aurait ! C’était incontestable vu les quelques mots échangés. L’inconnu le confirma par sa provocation orale. Car oui, il restait toujours un inconnu n’ayant pas voulu révéler son nom. Inamy l’imitait bien entendu, rien de mieux qu’un peu de mystère de temps à autre. Bref, l’heure du duel avait enfin sonné.

La Taîsho ne bougea pas d’un millimètre pour autant, observant simplement la posture du Hollow supérieur. A vrai dire … il avait l’air bête. Si Inamy avait vu ne serais-ce qu’un jour le sens de l’humour, elle aurait sans doute rit. Il se prenait vraiment au sérieux là ? Inamy se serait crut dans un de film d’arts martiaux super exagéré que les humains avaient pour habitude de se passer en boucle. Enfin … il est vrai que c’était le genre de posture de combat qu’on enseignait même aux Shinigamis. Mais Inamy n’avait jamais accroché. Ce n’était pas son style à elle. En tout cas, l’assaut n’allait pas tarder à arriver.

Resserrant légèrement son emprise sur le pommeau de son arme, la Shinigami se tenait prête à répliquer. Elle n’était pas du genre à attaquer en premier, préférant observer et juger son adversaire avant de dévoiler ses pouvoirs. Elle ne le quittait à présent plus des yeux, sa vie en dépendait peut-être. Sa vitesse de réaction serait son salut pour les prochaines minutes à venir. Elle avait raison. Sans prévenir, l’Arrankar disparu dans un Sonido. Seule sa puissance spirituelle permettait à présent de le localiser … juste derrière elle ! A temps ! Se baissant dans la même seconde, Inamy roula en avant pour esquiver le coup. Le premier coup était souvent gratuit dans ce genre de combat, juste histoire d’amuser la galerie. Ce qui était justement amusant, c’était de voir qu’il avait le même genre d’approche qu’elle, autrement dit à la sournoise. Attaquer de dos, Inamy adorait ça. Charmant. Ainsi donc le coquin voulait jouer. Qu’il en soit ainsi. Inamy se releva, sans se presser, souriant presque. Elle adorait déjà cette rencontre. Toisant son adversaire du regard, elle se décida à lui rendre le coup.

Contrairement à l’Arrankar, la demoiselle n’avait pas beaucoup de temps à perdre. Comme à son habitude, elle allait manier sa stratégie préférée, autrement dit la ruse. Geki, la neuvième technique d’immobilisation serait sa première carte de son jeu. La lançant, sans même se soucier si elle faisait effet ou pas, Inamy sortit la lame de son fourreau en murmurant de manière à peine audible la phrase de libération « Uchiakeru Shiraha. ». De petites ailes d’anges apparurent au niveau de la garde du Zampakutô et la lame se fit plus blanche que neige. Sans la moindre hésitation, Inamy bondit en avant, prête à frapper l’adversaire au flanc gauche. Le reste ne dépendait pas d’elle.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Dim 18 Nov - 19:00


Lloyd en balade







    La capitaine n’ajouta rien à ma pique, et lorsque je me retrouvais derrière elle en l’attaquant, elle s’esquiva d’une roulade en avant. Ma lame n’effleura même pas son manteau. Non pas que je rageais, mais je n’appréciais absolument pas de rater ainsi une cible aussi facile. Elle se redressa fort rapidement, et je ne fis rien, me demandant juste ce qu’elle comptait faire avec ce genre d’esquive, non pas foireuse, mais à mon sens trop disgracieuse. Je ne voulais rater ce qui allait suivre pour rien au monde. Soudain, une lueur rouge m’entoura, entravant légèrement mes mouvements. Je me permets de dire légèrement pour une seule raison, je pouvais toujours utiliser mon sonido si le besoin s’en faisait sentir. Mais en réalité je n’en eu pas besoin, au vu de sa lame, lorsqu’elle parla, trop bas pour que je ne l’entende, je profitais que son reiatsu était concentré plus sur sa lame que sur moi, pour me défaire de l’emprise de son sortilège et contrer avec ma propre lame son attaque. Aucune puissance, à croire qu’elle ne faisait que jauger la situation.

    Je ne pouvais absolument pas reprocher ce genre de comportement, il fallait être incroyablement faux pour faire ce genre de chose, surtout que je faisais à peu près la même chose, mais si l’un de nous deux ne se décidait pas à s’y mettre sérieusement, il ne se passerait vraiment rien de concret. Je décidais que je serais celui qui donnerait de véritable coup, afin de donner de véritable résultat. Je me reculais avec précipitation, dans des mouvements rapides et précis. Je passais ma main sur la longueur de ma lame en prononçant la phrase libératrice de mon arme.

    -Applique ta morsure, Shinome.

    Certes, une phrase simple, mais ce qui la choquerait sans doute le plus serait que ma lame n’avait absolument pas changé, elle était toujours dans cet état basique qu’un sabre offre. Usant cette fois du Twin Sonido, autrement dit une version bien plus rapide du Sonido, je me jetais de front sur cette femme à la chevelure de neige. Je lançais ma lame dans un mouvement circulaire, visant son bras droit, celui qui tenait son sabre. Si je pouvais le paralyser, alors j’aurais une chance de lui montrer combien je pouvais être redoutable, et donc la repousser dans ses derniers retranchements pour ainsi la voir m’offrir la clef de son pouvoir le plus secret. Car oui, à mes yeux, le bankai d’un Shinigami était son bien le plus précieux, son ultime défense, peut-être était-ce une erreur de le penser ainsi, mais je n’y pouvais rien. Dans un petit rire, je me demandais si mon attaque réussirait à la toucher.

    En réalité, j’aurais dut faire attention, car dans ma précipitation j’en avais oublié le placement que mes jambes auraient dut offrir… Certes une action ridicule, surtout lorsqu’elle se solde par un boulet de canon humain, ou presque, allant s’écraser contre un immeuble, fracassant au passage, tout le rez-de-chaussé. Je me relevais péniblement, en soupirant avant de prendre la parole.

    -Aïe… Encore une fois j’en oublis les choses les plus importantes… Vraiment moi… Il y a des jours ou je me demande comme j’ai pu faire pour en arriver là… Tu n’es pas d’accord Shinome ?

    Bien entendu, elle ne répondit pas, étrange ? Pas tant que ça, elle en tout cas, n’avait pas oublié la présence de l’ennemi, ce qui pourrait vite devenir un problème pour moi si je me faisais attaquer lors de mes idioties…





Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Lun 19 Nov - 20:37
Visiblement, l’Arrankar n’avait pas beaucoup apprécié le geste d’Inamy. Pour tout dire, c’était un peu fait pour. Et tant qu’à faire, la Shinigami souhaitait rester en vie, alors autant garder son épaule en bonne santé pour le moment. Les échanges se succédèrent sans que réellement aucun des deux adversaires ne souhaitent prendre le dessus. Chacun jaugeait l’autre du mieux qu’il pouvait, essayant de connaitre le niveau de puissance de l’adversaire. Inamy débutait souvent ses combats de cette manière, certes peu personnelle mais très éducative. Ce qu’elle désirait connaitre, c’était l’appartement ou non de l’Arrankar en question à l’Espada. Jusqu’à ce jour, elle n’avait pas eu le « loisir » de pouvoir en rencontrer un et donc encore moins d’en combattre. Elle ignorait tout de leur niveau, si ce n’est ce qu’on lui en avait raconté à l’école des Shinigamis puis dans les couloirs de sa division. Quoi ressemblaient-ils ? De quoi étaient-ils capables ? L’individu qu’elle était en train de combattre possédait peut-être les réponses à ses questions. Encore fallait-il qu’il en soit. Rien n’était si sure tant qu’il ne prendrait pas la peine de se présenter ou ne dévoile un indice, plus ou moins volontairement. La version supérieure du Hollow continuait de reculer, c’était déjà bon signe. Mai Inamy savait très bien qu’elle n’avait pas l’avantage. En fait, ce petit jeu ne voulait absolument rien dire. Ils se testaient, ils s’amusaient, rien de plus. Mais le jeu touchait à sa fin. La Shinigami le sentait. Stoppant sa progression, elle laissa l’ennemi se placer à bonne distance sans pour autant le quitter des yeux. Le perdre de vue pouvait signifier à tout moment la mort … sa mort.

Une phrase, une simple phrase. Mais elle annonçait clairement un tournant dans cette rencontre. L’Arrankar passait aux choses sérieuses ou du moins, il tentait de le faire. Miss Nezuma n’aurait d’autre choix que de le suivre pour rester dans la course. Elle n’eut qu’une fraction de seconde pour analyser la phrase qu’il venait de prononcer. « Morsure » et « Shinome ». Le nom de son arme associée à une blessure profonde … ça n’annonçait rien de bon. Mais Inamy en conclu que son arme devait se baser sur la force physique pure. Les suppositions, c’était la seule chose qui lui restait en cet instant. Se redressant, son Zampakutô légèrement relevé en avant, elle attendait l’assaut. En fait, c’était déjà trop tard. Un millième de fraction de seconde, elle avait relâché son attention. T’en pis pour elle. L’Arrankar avait disparu de son champ de vision. Seul le large frisson qui lui parcouru alors l’échine lui indiqua qu’il était là, juste devant elle. Inamy voulu se défendre de part sa lame, mais son bras ne répondait plus. Baissant le regard sur son bras droit, elle vit une profonde entaille. Profonde, mais pas assez sérieuse pour mettre ses jours en danger. Ce combat était loin d’être finit. Le sang coulait mais étrangement Inamy ne ressentait pas de douleur, du moins pas encore. Son bras en revanche ne répondait plus, il était comme mort. De toute évidence, elle s’était trompée sur les pouvoirs de son adversaire. La paralysie était-elle temporaire ? Inamy l’espérait, car être privé d’un de ses membres de cette manière était vraiment insupportable.

Son état de surprise prit néanmoins fin en attendant un grand fracas juste derrière elle. Le hall du bâtiment venait tout bonnement d’imploser. L’Arrankar était fort, rapide, mais pas très précis dans ses mouvements. Il venait de s’écraser lamentablement de l’autre côté. Stupide … La Taîsho s’était peut-être fait surprendre par l’attaque, mais elle avait finit de plaisanter, enfin si l’on peut s’exprimer ainsi. Prenant son arme de la main gauche, elle ferma les yeux et prononça la seconde phrase pour libérer son véritable Shikai « Akari Shiraha ». Cette fois, c’était une faucille qu’elle tenait dans sa main, l’incarnation pure de son rôle de purificatrice des âmes. L’adversaire était prit potentiellement au piège dans les débris, c’était le moment den profiter et d’arrêter de se poser des questions. Utilisant un Shunpo tout en se faisait discrète, elle se faufila à l’intérieur du bâtiment pour le rejoindre. Elle n’eut aucun mal à le localiser au son de sa voix. Se postant en arrière à quelque mètre de là, Inamy se savait hors du champ de vision de l’Arrankar. C’était maintenant ou jamais. Mais s’il n’était pas complètement stupide, l’adversaire devinerait sa présence. D’un mouvement circulaire, Inamy envoya une vague d’énergie blanche depuis l’intérieur de la faucille, tout droit en direction du dos de l’ennemi. Le vrai combat venait de commencer.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Invité
Invité

Mar 20 Nov - 17:05


Lloyd en balade






    Je n’entendis rien, juste je ressentis son approche dans l’immeuble. Pas écrasante, mais puissante, sans doute en pleine utilisation de ses pouvoirs. Je ne voulais pas savoir ce qu’elle me préparait comme coup, mais ce qui était sûre, c’était que le combat allait aller crescendo. Aucun de nous deux ne se donnait à fond dans ce combat pour le moment, mais petit à petit nous allions certainement élever le niveau, et nous amuser un peu plus.

    J’en souriais d’avance.

    Une masse approchait, même un hollow tout ce qu’il y avait de plus simple aurait pu ressentir l’approche d’une telle masse d’énergie. Elle n’était pas vraiment ultra rapide, mais disons que j’aurais tôt fait de me faire avoir si je ne restais pas sur mes gardes. L’esquiver aurait été simple, un twin sonido et le tour était joué, seulement cela n’avancerait en rien le combat, sachant qu’elle, je ne la voyais pas. Aussi me retrouver à la traquer ne m’apporterais rien de constructif. Il ne me restait qu’une option, contrer, mais comment ? Etait-ce aussi simple de l’arrêter d’un coup de sabre ? Cette attaque était-elle plus puissante qu’un cero ? Je ne pouvais en être certain, mais je ne voulais pas non plus trahir mon appartenance à l’Espada. Aussi je me résolu rapidement à user du Negacion.
    Oui cela consommait pas mal de reiatsu, mais l’avantage était que je n’aurais plus à chercher la jeune capitaine… Le bâtiment serait rasé. Je souriais avec délice en voyant la chose prête à me toucher lorsque sans prévenir je laissais un aperçu de ma puissance à mon ennemi, la Negacion fusa autour de moi. Flamboyante ? Non, mais puissante et sombre, détruisant le bâtiment, réduisant ce qui aurait dut me toucher à néant. Je n’avais aucune prétention dans ce geste, juste de me protéger, mais à présent que plus rien n’était entre nous deux, sinon des gravats je pourrais la retrouver et la détruire un peu plus facilement.

    Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne la voyais nulle part, était-elle sous les gravats ? S’était-elle enfuie ? Je me concentrais pour la ressentir, mais rien n’y faisait, je savais que je la trouverais à temps avant de me prendre un coup fatal, mais je préférais rester sur mes gardes. Je laissais mon Reiatsu filtrer de moi, laissant enfin libre court à ce qui était ma « véritable » puissance, soit 60% de ma puissance, environ. Je jugeais que cela était largement suffisant pour combattre la capitaine…







Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 14:37


Revenir en haut Aller en bas
 

Lloyd en balade [PV: Ursula et Inamy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Balade en foret [Ouvert a tous]
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» Balade en ville [PV : Menthos]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-