AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Un nouveau départ, un nouveau corps, de nouvelles horreurs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 42
• INSCRIPTION : 07/11/2012
• LOISIRS : Disparaitre
• HUMEUR : Exotique

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Tercera Espada
Points d'experience:
145/395  (145/395)
Niveau: 24
Soradanomi
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW

Dim 11 Nov - 20:15
Dans le parc des cris de joie résonnaient, les enfants courraient sautaient trébuchaient. Sur son banc, un corps, un être au regard froid contemplait ce mouvement de vie insipide sa colère refoulait au rythme de ces respirations. Tous cela lui donnait envie de vomir, ou bien était ce le trou dans sa poitrine qui n'avait alors éviter les parties vitales uniquement par chance. Il ne pouvait que soupiré, cet fois son hôte avait fait fort, il avait même trouvé la logique du pacte pourtant Soradanomi s'amusait comme un petit fou avec le corps de Horu, une petite famille fort agréable, mais la petite vie tranquille et rangé ce n'était plus pour lui, il avait reprit les affaires en mains et modifier fondamentalement la manière dont était géré les finances de son groupe, pour cela il avait du profiter des moments de faiblesse de son hôte pour ne pas trop l’inquiété, une nouvelle ailes du commerce s'ouvrait et il ne pouvait pas laisser son hôte dans son petit confort douillet et sa partie de jambe en l'air mensuel, c'était vraiment trop triste. Il avait donc reprit la vie de Horu en main, dans un premier temps l'homme aimait se faire passer pour un héros, cela ne le gênait pas loin de la il avait besoin qu'il se fatigue qu'il profite de la force de Soradanomi et pour cela rien ne valait une petite disputes avec une bande qui emmerde une jeune femme pour que le stigmate ne démange notre jeune héros. Puis il cela avait commencé à ce gâter, se réveiller dans d'autre lit souvent avec un cadavre en dessous que le jeune homme ne voyait pas malgré l'odeur de fennec mort, Soradanomi adorait l'insouciance de ce jeune croyant fondre dans les ténèbres de l'inconscience a cause d'un quelconque effort il croyait que les gens lui offrait leur lit, alors que la vérité était tout de même plus intéressante et complète pour un prix dérisoire, si vous voulez l'avis d'un mac professionnelle, les tarif du groupe de Soradanomi sont les moins chère que vous trouverez dans tout Karakura et encore mieux, vous avez un rapport qualité prix malgré la distance que les femme - et parfois les jeunes fille, tout les gouts son dans la nature - ont parcouru pour venir titiller le plus puissant des pécher humain.

Alors qu'il mettait un dernier coup de pinceau à son entreprise, coup tout de même évalué a plusieurs million de yen par an, voila que Horu resurgis des très fond de son âme bien décidé à reprendre le contrôle d'une vie qui semble lui échapper. C'est tout de même balaud de faire interruption à ce moment la et faire chier un Hollow qui aurait pu faire mettre genoux à terre à quelques capitaine ou des Hollow des plus récalcitrant. Voila qu'il veut tout plaquer, Soradanomi parvient à le calmer et décide alors de ronger les derniers liens que note chère Horu continuent d'entretenir malgré la vie trépidante que lui donne Soradanomi. Au moment ou Soradanomi décide de s'amuser avec la femme de l'hôte moyennant quelques sert câble, une pince mon seigneur et un bon chalumeaux, voila qu'un Shinigami décide de le prendre en filature, Horu redouble de force dans son petit monde intérieur qui ressemble maintenant plus à une prison qu'autre chose. Soradanomi est énervé et quand la colère lui prend il est un peu aveugle aux menaces extérieur, il écrase donc l'insecte de toutes sa puissance donnant une fenêtre de filature au Shinigami qui décide par la même de faire des heures supplémentaire. Le corps de l'hôte se retrouve donc quelques heures plus tard à califourchon sur la dame bâillonné, la fille beuglant à l’étage l'une de ces jambes brisé, pas le petite cassure qui vous fait grincer des dents ou qui s’endort avec un peu de froid, non la Soradanomi avait eu la main un peu lourde alors que Horu gueulait a la mort de la laisser tranquille, il avait assener un coup plutôt brutale dans l'adolescente et plus précisément dans sa jambes transformant une partie de la rotule en une bouillie sanguinolente qui coulait a bâton rompue sur une moquette hors de prix.

Donc tout se passait pour le mieux. Un peu de jeu grivoie avec la donzelle, puis une séance charcuterie et pour finir une vente sur ebay made in Thaïlande avec ces vieux pervers bourré d'argent qui ne lésine pas sur les zéro lorsqu'ils renchérissent. Puis si il s'amusait bien avant,Soradanomi offrait la livraison en plusieurs morceaux si c'était le doux rêve de l’acquéreur. C'est la ou le bas blesse, les shinigami on la fâcheuse tendance à entrer sans frapper aux murs, alors quand l'énergie néfaste que Soradanomi utilisait pour emprisonné Horu l'attira dans la maison de banlieue, ce vieux grincheux décida de sortir de sa prison mentale et retourner le pacte contre lui . Ni une ni deux, voila qu'il se retrouve a écarter la femme de son étreinte, attaqué gauchement l'invité en Kimono et comble du bonheur, Horu parvient même dans un élan de sympathie a faire en sorte que la contre attaque lui parvienne droit dans le poumon gauche, estafilade sanguinolente qui lui traversa le dos, broyant au passage quelques os qui allèrent se loger plus loin dans chaire et organes plus ou moins vitaux. Autant dire que le prognostique vitale de Horu était engagé sur la mauvaise voie. Soradanomi pouvant prendre totalement le contrôle de l'hôte se retrouva donc en plein possession de ces moyens qui avec un corps aussi gravement touché n'allait pas loin. Il parvint a désarmer le Shinigami puis à partir rapidement sans même avoir consommer la dame.

Voila pourquoi il était sur ce banc, sa veste fermement maintenu par sa main valide essayant dissimuler le sang qui coulait à flot le long du banc. Rien de très réjouissant et pourtant Soradanomi pouvait l'entendre rire dans sa petite cellule de condamné à mort.

- Tu va crever bougre d'andouille ! Tu crois vraiment que sa va me faire quelques choses ce n'est pas moi que tu as tué, tu en a conscience au moins ! cria dans son subconscient Soradanomi cherchant une proie potentielle, en principe il prenait son temps pour aller cueillir une nouvelle fleure, mais la, il y avait urgence vitale.

- J'ai sauvé ma famille d'un monstre tel que toi sa me suffit ! lui répondit la petite voix intérieur.

- Quand j'ai un nouveau corps je te jure de les retrouver et de ton superbe enfer tu pourra les voire descendre te rejoindre et il n'y aura pas une seule place sur le corps de tes deux chéries ou mon nom ne sera pas imprimer à coup de griffe finit il par dire, son souffle devenait court, alors c'était sa le corps humain battait la chamade et malgré toutes l'énergie spirituelle qui se servait pour limiter le saignement, il n'allait pas pouvoir tenir ce vieille abrutie en vie bien longtemps.

Le flux des hommes étaient comme la mers, Soradanomi voyait le parc se remplir puis se vider pour mieux revenir telle une nouvelle vague. Il n'aimait pas ne pas avoir de corps de substitue, il était obligé alors de ce mouvoir dans le monde humain, en prendre un au hasard avec une chance de tomber sur un fou pour refuser sa forme, ou alors il passait dans l'hueco mondo, prendre place dans l'âme torturé d'un Hollow, mais il n'y avait aucun frisson d'horreur d'être dans un être déjà horrible, sans attache ou sans espoir. Il ne voulait pas allez dans ce désert blanc qui l'avait vue naitre dans une forme si primitive, alors il regardait les enfants jouer, de manière étrange, ces derniers étaient les plus difficiles à convaincre car dans leur fort intérieur, il sont déjà puissant, ne craignent rien et apprécie la vie pour ce qu'elle leur offre. Les adultes son plus enclin a prendre ce qu'on leur offre sans se poser de question, pour de multiple raisons, car ils ont des gens à protéger, car ils ont une blessure, ou tout simplement pour ne plus être l'homme coincé dans ce sac de chaire. Pourtant, maintenant qu'il regardait l'âge des enfants avancé, une porte de sortie se dessinait, il rechignait à prendre l'âme d'enfant, non pas pour une sensiblerie ou pour une faiblesse, juste parce qu'il fallait parlementer et trouver une véritable raison dans une logique enfantine, mais maintenant qu'il regardait ces jeune collégien jouer à un jeu de carte, il se disait que les enfants étaient horrible entre eu, il suffisait de trouver le moment déclencheur et voila que le destin le lui offrait sur un plateau d'argent.

Un groupe d'enfant jouait sur un carré d'herbe, des plateaux de jeu souple soutenait des cartes qui étaient très à la mode cette année, entrait en scène des enfants bien plus jeune, eux avaient décidé depuis bien longtemps qu'ils ne feraient rien de leur vie a part s'abattre sur les plus faibles pour leur voler un peu de joie leur montrer qu'ils n'avaient pas tout, qu'il leur manquaient la force que eux avaient obtenue par un étrange hasard. Il était quatre, rigolant fort, ayant déjà repérer leur cible, mais jouant à tourner autour du pot avec beaucoup de précaution, ils savaient qu'ils allaient frapper et emmerder le plus possible le groupe de jeune insouciant, leur apprendre la dureté de la vie, d'ailleurs, ils avaient visiblement reconnu leur bouc émissaire préféré dans le tas alors ils vinrent, mirent le tout à sac volant le plus de chose possible, trainant les jeunes dans la boue, certain se défendirent, mais l'un intéressa au plus au point Soradanomi qui dans son corps blessé ne pouvait qu'observer avec une certaine délectation. Il passa les quatre prochaines secondes sous tout les angles, le saignement reprit de plus belle, il le dissimula un peu plus dans l'épaisse veste, le mieux était de rester assis. L'enfant approcha du banc, pleurant à chaude larme, ces amis étaient partie le laissant se débrouiller seul avec ces persécuteurs. Il jeta les cartes déchiré à la poubelle, le corps de Horu se déplia, il soupira.

- Si tu étais plus fort, ils te laisseraient en paix ces grosses brutes lui dit il, l'enfant haussa les épaules, il retenait de nouvelles larmes, une fois qu'il put bouger il tourna le dos à Soradanomi, trainant les pieds.

- Je peux t'offrir ma force, car je pense qu'ils t'attendent à la sortie du parc lui dit il, l'enfant se figea, se tournant vers l'homme au teint pâle, un faible sourire dessina bien vite chasser par une toux spongieuse, Ils vont encore te frapper, tu devra trouver une excuse puis subir sa encore et encore en espérant qu'ils ne se donnent pas le mot pour te faire subir cela jusqu'à que tu quitte ton école lui dit Soradanomi, il avait ramener l'attention de l'enfant, scannant les secondes suivantes en fonction de ce qu'il devait dire, il leva la tête montrant son stigmate en forme de croix, l'enfant s’approcha un peu plus.

- Vous êtes un ange ? Demanda l'enfant, la croix portait peut être à confusion, Soradanomi en était ravie, voila un petit croyant en herbe, il imaginait la mère pieuse, le papa partie au travail tard pour subvenir à sa petite ménagerie. Il voulait cet enfant.

- Oui et je peux te prêter la force des Anges ainsi tu pourra châtier ces méchants enfants lui dit il, il retenait une toux sanguinolente, de plus, le Shinigami devait être sur ces traces ennuyant, cette donnée n'allait pas de paires avec la discutions qu'il allait devoir tenir avec l'enfant. Il tendit la main vers l'enfant, la main ouverte un triste sourire sur ces lèvres blanche, Horu en lui hurlait que Soradanomi était un monstre, mais qui était le pire, l'homme ne croyait pas que le Hollow trouverait si vite un corps viable, ce n'était pas la vie de l'enfant qui l'inquiétait mais bel et bien ceux de sa famille, mais maintenant qu'il avait blessé son corps, maudit son âme, Soradanomi était seul maitre à bord et il se délectait de la rage de son ancien vaisseau.

- D'accord, je pourrais défendre ma maman contre mon nouveau papa ? demanda l'enfant en se saisissant de la main tendu vers lui, le Hollow passa d'un corps à autres non sans prendre l'âme de l'homme en même temps au fond de l'âme enfantine, Soradanomi signa le pacte qui le lia à l'enfant.

- Bien sur, ce monsieur ne fera plus de mal à ta maman lui dit il alors que l'enfant s'éloignait du corps de l'homme, la main de Horu tomba mollement contre son corps qui se refroidissait à vive allure, il voyait l'enfant s'écarter, son sang perlait sur le sol en épaisses gouttes cramoisies, il n'y avait plus de force, il n'y avait que la peur son esprit était encore la, mais il pouvait voir la chaine qui s'étendait du corps du gamin au siens, Soradanomi voulait le laisser encore un peu en vie pour qu'il admire sa faiblesse. Il était sur que le monstre ne faisait pas sa juste pour contempler sa dernière lueur de vie, une ombre le recouvrit, il reconnut le Shinigami, son regard se posa sur la chaine.

- Vous allez bientôt mourir, mais qui êtes vous bon sang dit il, quelques choses clochait l'énergie profondément négative traversait la chaine, la rongeait de l'intérieur, il n'avait jamais vue cela, l'homme avait une énergie vitale déclinante, mais il portait une pureté qui jurait avec les salissures de son âme. L'homme en Kimono se retourna pour suivre la chaine et voir l'âme de l'humain, un gamin se trouvait en face de lui, il l'aurait ignoré si se dernier ne le regardait pas droit dans les yeux, la chaine trouva ce moment opportun pour se rompre se faisant ingérer par le corps du gamin.

- Une armada arrive ? demanda l'enfant d'une voix lugubre, absente comme si ces lèvres ne bouchait que par les truchement d'un fil invisible.

- Non je suis seul dit il sans prêter attention à l'importance de l'information.

*trente secondes* pensa Soradanomi, il avait prit rapidement le dessus sur l'enfant pour venir à la rencontre du Shinigami, l'enfermant dans ce monde intérieur remplie de jouet et de bonheurs, il n'allait pas pouvoir jouer longtemps avec ce corps, si l'enfant paniquait il serait bien plus difficile pour lui de lui faire accepter son pouvoir. L'enfant qui regardait ces pieds releva la tête, dans son oeil droit siégeait une croix inversée.

- Alors votre destin n'est surement pas de survivre dit il, la réalité explosa pour le Shinigami qui se retrouva coupé en deux, le gamin quand à lui fit volte face, Soradanomi rendit le contrôle à l'enfant qui se nommait Takeru, il l’empêcha de regarder en arrière alors que le corps du Shinigami tombait en deux morceaux distinct pour mieux disparaitre allant retrouver la Soul Society. Takeru était fatigué, il se mit alors sur une balançoire observant les arbres, le stigmate dans son regard disparu, il n'apparaitrait qu'une fois qu'il aurait décidé de s'en servir de lui même. Soradanomi se lova dans l'âme du garçon appréciant la chaleur de ce nouveau foyer qu'il mettrait à saque avec le plus grand plaisir.

Alors que les dernières particules du Shinigami disparaissait, Soradanomi se dit qu'il avait eu de la chance que l'enfant ne tombe pas dans les pommes après l'utilisation de cette capacité, il avait fait le choix de venir sans attaquer le Shinigami pour lui parler, a partir de la il avait soixante seconde pour apprécier ce geste, puis il avait annulé ce choix en prenant l’extrême inverse, une attaque fulgurante le Hierro confier à l'enfant avait écraser la résistance du Shinigami, sa vitesse presque invisible aux yeux de l'être en Kimono n'avait pas pu être contré dans ce destin. Il devait faire attention à ce jeune garçon, sa mère l’appela, elle était venu le chercher, les jeunes brutes dehors les virent sortir il menacèrent silencieusement le garçonnet qui baissa les yeux. Sa mère n'était pas mal se dit Soradanomi, il en était sur c'était une famille délicieuse, leur larme, leur rage et leur désespoir seront savoureuse.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Lun 26 Nov - 11:57
30 XP pour ce RP solo de valeur.










Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau départ, un nouveau corps, de nouvelles horreurs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Un nouveau kit pour un nouveau départ
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» Besoin d'un nouveau départ


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-