AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Rencontre inattendu [Pv Kurodo (pour le moment XD)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Ven 9 Nov - 22:23

Sans pouvoir se retenir, et nullement offensé par le doigt braqué sur sa poitrine, Natsuki éclata d'un rire franc. Pas très long, car il n'était pas très poli de rire au nez des gens ainsi, mais tout de même. Les mains sur les hanches, il regarda Taka pour reprendre :

« Vous êtes quelqu'un de fascinant Neko. Vous ne mâchez pas vos mots, et votre point de vue sur les univers qui vous entoure est bien particulier. Restez ainsi, ce n'est que comme ça que la vie vaut la peine d'être vécu. Allez, venez avec moi, nous allons marcher un peu. »

L'assassin donna le rythme, plutôt détendu pour quelqu'un qui avait des affaires à régler.

« Inutile de marcher en retrait ici, personne ne nous portera d'attention particulière. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai dû me montrer quelque peu austère, et que j'ai insisté pour vous faire sortir le plus vite du Seireitei. Cet endroit grouille de yeux et d'oreilles intéressés, ce qui est dit ou fait ne passe que trop rarement inaperçu. Ici au moins, nous pouvons discuter en paix, sans avoir à se soucier des protocoles ou de nos têtes. »

Comme s'il venait d'avoir une idée soudaine – c'était le cas en fait – Le Vice-Capitaine claqua ses doigts devant lui.

« J'ai une idée Neko. Si nous allions boire quelque chose ? Pour féliciter votre formidable tour de force. Ce sera toujours plus agréable que de parler debout. Mon affaire peut attendre, cela ne presse pas, et je connais un endroit au cadre plutôt agréable dans le Deuxième District. Je vous invite, ça vous tente ? Vous pourrez me raconter en détails comment vous avez réussi à créer votre propre portail, ce qui n'est pas un mince exploit. Je n'ai pas pu y assister personnellement. »

Natsuki afficha un air pensif un instant, puis retourna à la conversation :

«  En attendant d'y arriver, je vais déjà me charger de la partie administrative, qui bien que n'apportant que de bonnes nouvelles, je pense, elle n'a pas vraiment sa place dans une sortie conviviale. Alors voici un bref résumé de la situation : la semaine dernière, juste avant que vous n'infiltriez le Monde Spirituel, la décision vous concernant a été prise, sous forme de proposition à vous soumettre. Si vous acceptez le rôle de shinigami suppléant, qui se résume à ce que vous avez toujours fait – chasser les hollow, vous bénéficierez globalement des mêmes droits qu'un shinigami du Gotei 13. A savoir, je pense que c'est ce qui vous intéressera le plus, la libre circulation entre notre monde et le votre. Vous serez aussi tolérée dans le Seireitei, même si vous n'appartenez pas à l'armée. Plutôt sympathique non ? »

En tournant un peu plus la tête vers son interlocutrice pendant la marche, le Vice-Capitaine jaugea les réactions de cette dernière, avant de poursuivre sur les mêmes conclusions qu'elle, normalement.

«  Donc oui, théoriquement, cela fait une semaine que vous êtes en droit d'aller et de venir dans notre monde, et même de pénétrer dans l'enceinte du Seireitei. Maintenant l'avoir fait sans le savoir au préalable était plutôt embarrassant, c'est pour cela que je vous ai sortie des quartiers du Gotei aussitôt que je vous ai reçu dans mon bureau. Vous aurez l'occasion de faire du tourisme à votre bon vouloir désormais. »

L'assassin soupira en croisant les bras sous sa poitrine.

«  Vous devez sans doute trouver toutes ces consignes et protocoles pénibles – et vous n'auriez sans doute pas tort dans le fond par moment - , mais il faut des règles pour faire fonctionner correctement une société, l'on fonce droit dans le chaos sinon. Les Humains ont aussi les leurs. »

La rue sur laquelle ils circulaient tous deux n'était pas particulièrement bondée. Sur leurs côtés défilaient les rares boutiques, et les plus nombreuses habitations prestigieuses, et bien souvent immenses, que pouvaient s'offrir les habitants de ce quartier, nobles pour la plupart. Comme les voies passantes étaient bien agencées, il furent rapidement à l'entrée du Deuxième District, où Natsuki indiqua à son invitée – si l'on pouvait la qualifier ainsi – le fameux café qu'il connaissait. D'extérieur comme d'intérieur, il avait plutôt l'air chic. Quelques shinigami ayant les moyens passaient ici se détendre de temps à autre, c'est par le bouche à oreille qu'il avait connu l'enseigne. Quoi qu'on y commande, la qualité était au rendez-vous. Et l'aspect plus '' café '' que '' restaurant de luxe '' invitait d'autant plus à s'y rendre. L'établissement était agencé en sortes de box, ou compartiment, qui offrait une certaine intimité lorsqu'on s'y installait, car à par les tables situées en face de chaque place, l'on ne voyait pas les autres clients. L'assassin invita la jeune shinigami à s'installer à une table, et après s'être assit face à elle, glissa d'une pichenette la carte dans sa direction avec un hochement de tête disant «  Fais-toi plaisir. »

« Alors Neko, comment trouvez-vous notre monde, après une semaine passé dans celui-ci ? Pour avoir qualifié notre ère de féodale, je pense que cela doit quand même vous changer du monde Matérielle. »

A vrai dire, le mot '' féodal '' n'évoquait à Natsuki quelque chose que parce qu'il avait lu quelques rares livres traitant de l'Histoire et du fonctionnement du monde humain. Il est vrai que l'époque féodale des Hommes trouve quelques similitudes avec l'ère actuel des shinigami, leur ère moderne en quelque sorte. Et en même temps, rien n'était moins proche de la vérité. Le Seireitei, et un certain nombre de quartiers dans le Rukongai, disposait de la technologie, une technologie dépassant même parfois de loin la terrestre. La différence trouvait son explication simplement dans l'espérance de vie des deux espèces. Les dieux de la mort pouvant vivre plusieurs millénaires, et le Rukongai était constamment alimenté avec une population ayant perdu tout souvenir de sa vie sur terre. De ce fait, ce que les humains appelle '' ères '' durent bien plus longtemps car les coutumes se perpétuent. Il y a aussi beaucoup moins de guerres, où le conquérant amène sa culture et son savoir au conquis en s'installant. Combien de rois, d'empereurs, de seigneurs étaient tombés et avaient émergé grâce à la guerre, sous le règne paisible du Capitaine-Commandant ?

Enfin, il fallait dire ce qui était : le monde spirituel n'était pas non plus complêtement figé et replié sur lui-même, la preuve en était : a force de passer du temps sur Terre, les shinigami commençaient à rapporter des modes et des coutumes venant des hommes. L'inverse serait peut-être vrai aussi, songeait le shinigami tatoué en observant la tête blonde devant lui.




Ce que je déteste avoir raison...


Dernière édition par Natsuki Kurodo le Ven 16 Nov - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Sam 10 Nov - 7:11
Si Taka aurait pu, elle aurait bombé le torse, mais malgré une poitrine que trop peu celons elle développer, le fait de faire cela aurait juste mit en avant par quelques procédés obscène sa féminité, elle préférait ne pas tenter l'expérience. De plus elle avait réussit à ne pas s’énerver quand le Vice Capitaine avait exploser de rire, c'était magnifique, Burei était surprit et Taka ne comprenait pas pourquoi son coté bipolaire ne se sentait pas titiller. Peut être les paroles de Kurodo, après tout l'homme était agréable, le temps du Rugonkai permettait cette petite fantaisie, marcher dans un autre monde parler rigoler se découvrir. Bien que son imagination l'avait conduit à penser que le voyage serait plus mouvementé, cette excursion dans la tranquillité lui allait parfaitement. Elle suivit donc le Shinigami, marchant à sa hauteur, mirant les gens, les bâtiments qui changeait doucement au fur et à mesure que les richesses progressaient. A cela, la paradis ne changeait pas beaucoup du monde humain, les disparités social était toujours bien encrée, mais si elle devait faire le parallèle avec d'autre informations, les Shinigami avaient eux aussi un système de classe bourgeoise.

Elle écouta pensivement le Shinigami, la tête perdu entre contemplation et sérieux, Burei lui restait silencieux au fond de l'âme de Taka, l'arme se raidit sur quelques points d'informations qu'il jugeait crucial, quand à Taka, le poste qu'on lui proposait semblait des plus intéressant, au moins elle n'aurait pas à braver les lois fondamentale de la physique à chaque aller retour. La taverne ne payait pas de mine, mais le quartier et les gens qui entraient et sortaient indiquait tout de suite qu'il fallait sortir patte blanche pour pouvoir y entrer, avec son Kimono blanc rouge, elle en était sur que le videur allait faire la tronche. Étrangement tout se passa, bien, elle fit un pied de nez à tout ces souvenirs gênant puis s'installa en face du Vice Capitaine, un léger sourire qui la faisait rayonner.

- Je ne sais pas, Taka haussa les épaules, ce monde comment l'imaginait elle avant de venir ?, Je pense que je l'aurais aimé plus en paix, bien que cela doit sembler stupide, je trouve que les habitants se conduisent comme de fieffé humains, je pensais sincèrement qu'on dépassait ce genre de chose une fois mort, elle marqua un temps d'arrêt, elle repensa aux enfants obligés de voler leur nourriture, à cette vieille dame bien que louche attaqué dans une ruelle sombre, même au paradis les hommes continuaient à titiller le démon qui étaient en eux.

- D'ailleurs, j'aimerais savoir une chose, pourquoi ai-je faim ?, elle ouvrit la carte sur cette question, leva ces yeux juste au-dessus pour croiser celui de Kurodo, J'ai cru comprendre que les habitants étaient libéré de cette envie, mais certain continuent à manger par nécessitée fit elle remarquer sans souligner que c'était des enfants qu'elle avait surprise, Sinon le décore est des plus surprenant, j'y passerais bien des vacances mais je pense que je serais mieux dans le Seireitei ou chez moi bien lové dans un canapé fit elle remarquer, pour Taka elle se trouvait dans un monde ou le confort, la technologie et les habits avaient bien quelques siècles de retard, pour une citadine avéré appréciant son chauffage centrale, une couette douillette et surtout pas de courant d'air, habiter ici ressemblait à un enfer doucereux.

Un serveur vint les trouver, elle se concentra sur la carte, il y avait beaucoup de choix et comme elle était invité elle ne fit pas attention aux pris indiqué en gras, son cerveau faisait abstraction de tel donnée si son compte en banque n'était pas touché. Une fois son choix fait elle replia la carte gratifia le serveur de son plus beau sourire.

- Un Café et un Sake dit elle, le serveur nota sur son papier sa commande non sans une certaine surprise, une fois la commande prise il disparut derrière un comptoir, la jeune femme se mit à l'aise sur la banquette, elle était confortable, la température de la pièce était parfaite, elle résista à retirer le haut de son Kimono, toujours avec ces étranges pulsions et déboire psychologique, Taka ne pouvait se sentir totalement bien qu'en montrant à tout le monde qu'elle était une femme même si son développement semblait nettement plus long que les autres. Mais elle avait réussit a rentrer dans ce café huppé, ce n'est pas pour s'y faire virer a grande coup de botte dans l'arrière train et pour obscénité dans un lieu publique.

- Dite moi, cela vous prend souvent de sortir sans votre Zampakutos ? Après tout j'aurais pu passer à l'ennemie entre temps fit elle remarquer, elle avait poser son Zampakutos à l'entrée du box et c'était mise à l'opposée au cas ou quelqu'un aurait la drole d'idée d'utiliser le terme tabou, elle pourrait y réfléchir un peu avant de lui briser la totalité de ces os.

En parlant d'incident, le serveur revint avec la commande disposant les commandes respectif devant chacune des personnes, il glissa la note en direction du Vice Capitaine, morceau de papier dissimuler derrière se qui semblait être le logo du batiment.

- J'espère que vous passerez un agréable moment, Monsieur, petite demoiselle ...


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Sam 10 Nov - 12:29
A la réponse de la jeune femme, Natsuki esquissa un sourire. Beaucoup d'humains, pour ce qu'il en savait, idéalisait leur mort. Chaque peuple avait même sa propre conception de l'au-delà, en fonction des actions qu'ils ont fait de leur vivant. Il était donc logique de lire de la déception dans les yeux de son invitée après avoir le spectacle courant du '' Paradis ''.

« Les habitants d'ici se conduisent comme de leur vivant sur terre. Ils n'ont plus de souvenirs du Monde Matériel, mais la nature humaine est ce qu'elle est. Les tendances, les pulsions qui nous animent restent les mêmes. Mais je ne m'étendrai pas plus sur le sujet. Mes passages sur Terre étant très rares, mes connaissances sur le fonctionnement des Hommes sont plus que limités. Mais je reste néanmoins convaincu d'une chose: bien que l'on trouve encore des monstres, des monstres crées par les conditions de vie ici, la vie y est quand même plus paisible sur Terre globalement, car une partie des âmes se voit dirigée vers l'Enfer, ce qui assure un '' tri ''. Je n'aime pas utiliser ce terme, car nous parlons d'être '' vivant '', d'une certaine manière, mais c'est une réalité. »

Quittant sa position de doigts entrelacés en poing, coudes sur table, le Vice-Capitaine se recula sur sa banquette avant de répondre à la question suivante :

« La sensation de faim est... un phénomène assez étrange. C'est à la fois une bénédiction et une malédiction. Je n'en connais pas l'origine, seulement le pourquoi. Avoir faim est révélateur d'une seule chose : la puissance spirituelle. Lorsqu'une âme sent son ventre gargouiller dans le Rukongai, c'est qu'elle dispose de plus de reiatsu, l'énergie de notre corps, que la moyenne. Autrement dit, c'est une preuve que ces personnes ont le potentiel de devenir shinigami. C'est une bénédiction dans le sens où cela leur offre la chance d'une vie meilleure en quittant les quartiers les plus pauvres pour s'installer dans les plus riches, et en développant leur capacité à se défendre eux-même et ceux qu'ils aiment. Mais c'est aussi une malédiction car de tout ceux qui nous viennent, au Seireitei pour tenter l'examen, je ne parle pas de ceux qui le réussissent, il ne doit même pas y en avoir dix pour cent. La majorité meure de faim avant même d'avoir comprit la nature de leurs pulsions. »

L'assassin faisait preuve d'un peu moins de délicatesse qu'à l'accoutumé, mais non sans raison. Il pensait qu'ainsi, Taka prendrai le temps d'avoir une vie longue et heureuse avant de finir ici. Et surtout, qu'elle se montre moins tête brulée et irréfléchie dans ses actes. L'histoire prouvera plus tard qu'il pensait mal.


Le commentaire de Taka dessina un sourire sur ses lèvres.

« Des vacances dans le Seireitei. Hum... Disons que ce lieu est la base de notre armée. C'est notre zone de travail avant toute chose. »

Lorsque le serveur arriva, Natsuki lui adressa un simple signe de la tête accompagné d'un sourire, qui voulait tout dire. Privilèges d'habitués que de pouvoir commander un '' comme d'habitude '' sans même ouvrir la bouche. Il se tourna ensuite vers la simili-shinigami, en posant son avant bras gauche sur la table, l'autre sur sa cuisse droite.

« Le zanpakto est certes une partie de soi, mais c'est aussi une arme. Je ne le prends avec moi que quand j'ai besoin de tuer, ce qui n'est pas l'objectif de notre sortie. A moins que je ne me suis trompé ? »

Avec un visage souriant, mais aux yeux sérieux, il poursuivit :

« N'insultons pas nos intelligences respectives Neko. Vous êtes pleine de ressources, et surprenante, mais pas assez bête pour oser venir ici, en territoire ennemi alors que vous vous êtes engagée dans un camp opposé au notre. De même, nous ne sommes pas crédules au point de vous accorder des droits avec peu de devoirs sans avoir prit quelques précautions. Mais vous êtes quelqu'un de fiable, je ne me fais pas de soucis. »

S'il savait à quel point il risquait de regretter ses paroles dans quelques instants.

« Et à quand bien même, Neko, pensez-vous être capable de me tuer, même par surprise ? »

L'assassin lui afficha un sourire sympathique et amusé, qui révéla ses dents blanches. Le ton n'était pas au défi, il était simplement curieux. Mais la réponse pouvait être révélateur, car un bon guerrier savait évaluer son adversaire, et ses chances de victoire. Le perdant était bien souvent celui qui était persuadé de pouvoir vaincre sans se fonder sur autre chose que sa confiance ( exagérée ) en lui. Son sourire toutefois disparut en même temps que le serveur arriva, en même temps que l'atmosphère devint tellement tendue qu'elle en était presque palpable. Comme il avait eu l'occasion de le voir avec Shintô, et tel que l'on le lui avait rapporté, Taka avait une sainte horreur que l'on évoque sa taille. Le serveur lui, repartait déjà sans avoir remarqué les deux yeux qui, s'ils en étaient capable, l'auraient transpercé de part en part de milliers de piques.

Sans qu'il soit humainement possible de le faire, Natsuki n'était pas un humain après tout, il quitta instantanément sa place face à Taka pour se retrouver à ses côtés sur la banquette, presque collé à elle alors que son propre corps faisait obstacle sur le chemin de Burei. Il murmura alors assez bas pour n'être entendu que par la jeune femme, tout en se tenant prêt à la ceinturer si nécessaire :


« S'il vous plait Neko, pas de carnage ici, pas en ma présence. Si vous vous faites remarquer alors que vous n'avez pour le moment encore rien à faire ici, vous courrez de sérieux ennuies. Si vous avez vraiment besoin de frapper quelque chose allons régler cela tous les deux ailleurs. »

Sa voix essayait de se faire douce au possible pour calmer le jeu, mais il était conscient de la gravité de la situation actuelle. Et bien qu'il était tout à fait capable de la jeter au sol et de répartir les points de pression sur elle de sorte qu'elle soit complètement immobilisée, sans pouvoir bouger le moindre muscle, il ne voulait pas en arriver là, car immanquablement, l'attention et les échos que cela engendrerait aurait des conséquences fâcheuses. Mais peut-être surestimait-il trop les capacités de réflexions de Taka, par moment.




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Sam 10 Nov - 21:00
La présence de Kurodo ne la surpris pas le moins du monde, d’ailleurs, son Shumpo bien que surprenant dans sa position n'avait rien à envier au siens ou tout du moins à celui qu'elle peut faire en inertie libre. Il avait réagis au quart de tour alors même qu'elle libérait son reatsu pour rappeler à l'ordre cet énergumène des plus injurieux. L'un contre l'autre, le Vice Capitaine la rappela à l'ordre, il n'était pas seul, Burei aussi lui demanda de se tenir tranquille, elle mit donc un couvercle sur sa colère bouillonnante, se contentant de regarder le jeune serveur qui disparu bien vite dans la cuisine.

- Roooo Chère Vice Capitaine, je sais me contenir, dit elle, portant à sa bouche le café qui apaisa par son arôme ces nerfs tendu, d'ailleurs elle dut lutter pour parvenir à ne pas trembler de rage, Burei n'en croyait pas ces oreilles, comment pouvait elle dire cela alors qu'elle l'aurait lapider sans même se poser de question si le jeune homme ne se serait pas placer prêt d'elle, mais il sentait déjà la rage faiblir, ce n'était que des excès de colère des fractures psychologique qu'elle se traînait de puis son enfance, rien qui dénotait une agressivité l'attente ou bien un colère refoulé qu'elle devait passer sur les autres. Non Taka était bien au-dessus de cela, le précepte de violence était transcendé dans une égalité des plus neutre et en cela, Burei reconnaissait que c'était bien pire qu'une bonne colère ou bien une rancune enterré, tout cela peut se guérir avec plus ou moins de temps, alors que pour la jeune femme, il n'y avait rien a soigner, juste à contenir.

Taka disparu dans un Shumpo avec son café et son sake, se mettant en face de Kurodo un léger sourire sur les lèvres, elle se permit même de remettre la commande du jeune homme devant lui. La faim, beaucoup de chose tournait donc sur cette simple sensation qu'on essaye de combler pendant qu'on vie et malheureusement, cette dernière avait une chance de vous suivre. Taka écouta l'explication, mais il y avait un détail qui la fit tiquer, une bénédiction, étrange explication, si ces derniers n'ont plus de mémoire comment peuvent ils défendre ceux qu'ils aiment, leur nouveau lien n'est elle pas en sécurité dans le Rugonkai.

- Alors vous avouez à demi mot que la Soul Society n'est pas à l'abris de ce faire attaquer, elle reposa sa tasse, la colère avait fuit, venait maintenant la question fatidique de la puissance qui les séparaient, bien entendu elle ne savait rien de l'homme et si elle devait se baser uniquement sur son ressentiment et sa perception, alors elle dirait que se serait un combat très sérré ou le gagnant et le perdant serait peut être en fin de compte une seule et même personne. L'unique chose qui la faisait tiquer, c'était bien sur l'age de son interlocuteur, l'expérience au combat serait alors un atout indispensable et elle pensait qu'il en était doté bien plus qu'elle même. D'un autre coté, sa capacité rendait les choses un peu caduque de ce coté la, si il se laissait surprendre, toutes l'expérience du monde ne serait le protéger de Burei. L'arme en fut flatter, alors il émergea tranquillement dans sa conscience comme une fleure qui sait pas avance qu'elle doit maintenant s'ouvrir et ravir le monde de sa beauté.

- Tu n'as pas tord, mais pour le moment je crains que sa ne ferait que sonner notre défaite lui fit il remarquer, elle s'en doutait, mais un doute, un espoir, pourquoi partir dans un combat comme une défaitiste, si on se bat c'est qu'on a une chance de gagner, si on se dit qu'on perdra alors il n'y avait pas besoin de croiser le fers, autant pencher sa tête pour recevoir sa sentence.

- Je me contenterais de vous répondre que de nous deux j'ai disons plus de chance de perdre, mais avec cela il faut compter les aléas d'un combat, il se pourrait que malgré toutes votre force, vous ployez sous les coups de mes attaques dit elle, touillant le reste de son café avec une légère monotonie dans la voie, un regard perdu qui se voulait calculateur, elle était toujours dans le combat, mais tant qu'elle ne connaissait rien de l'homme, c'était une lame sans nom qui venait lui retirer la vie. Elle releva les yeux et le gratifia d'un large sourire.

- Ne me dite pas que je vous intrigue tellement que vous aimeriez croiser le fers avec moi, cela serait déraisonnable de vouloir faire du mal à une frêle jeune femme telle que moi n'est ce pas ?, elle prit le sake et le bus d'une traite, l'alcool la réveilla, le coup de fouet se propagea dans son corps et le ne put s’empêcher de frisonner, Mon Dieu qu'il est bon ... dit elle dans un souffle regardant le verre que sa main posait tel un saint Graal maintenant vide de toutes promesse d'ivresse, Et puis je vous avouerais que j'ai tendance à faire quelques dégâts en me battant, je n'aimerais pas raser une partie du Rugonkai dans une joute amicale sa ferait désordre avec mon future poste fit elle remarquer se mettant à l'aise sur son fauteuil, les bras croisé sur elle, le sourire fin, le regard toujours braquer sur le vice capitaine.

- Je rêve ou tu le trouve intéressant Taka ? lui demanda Burei

- Très répondit la jeune femme dans un murmure secondé d'un sourire qui s'élargie.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Dim 11 Nov - 0:25
Aussi naturellement qu'il avait effectué son mouvement, Taka quitta sa place en un instant, se retrouvant là où lui était assis quelques secondes plus tôt. Désireuse de rompre la proximité maintenant que ce n'était plus nécessaire, d'accord. Mais le sourire qui suivit l'action était révélateur de bien plus : c'était une démonstration de force camouflée. Ce genre de petits jeux étaient souvent pratiqués par les bons rivaux, désireux chacun d'en imposer l'air de rien à leur camarade, un peu comme deux amants qui se tournent l'un autour de l'autre, laissant opérer la magie de l'approche sans faire le premier pas. Avait-il intérêt à s'adonner à ce divertissement ? Plutôt oui. Taka était une jeune femme intéressante, mais ses aptitudes martiales l'intriguait d'autant plus. Il se demandait si ses capacités étaient suffisante pour permettre à cette boule de nerfs latente de survivre à ses pulsions brutales ? Et outre sa curiosité, toute information qu'il ramènerai à son sujet ne serait pas perdue. Et pour jouer, les règles du jeu étaient les mêmes que pour la drague : la subtilité avant tout.

« Je n'avoue rien à demi-mots Neko. La Soul Society est très fréquemment visitée par de petits groupes de hollow. C'est ce qui explique la taille du Seireitei. Si l'endroit était ici sans risque, nous serions sans doute moins nombreux dans le Monde Spirituel, car la majeur partie de notre travail se passerait alors dans le Monde Matériel. »

Il glissa son annulaire dans la hanse de tasse, qu'il attrapa d'ailleurs à pleine main, et se délecta de quelques gorges de son breuvage aux reflets bleutés. Puis, en la reposant, il s'avança légèrement sur la table, afin d'y caler confortablement ses coudes, et joignit ses doigts en poings pour offrir un support confortable à son menton.


« En effet, je mentirai en prétendant que vous n'êtes pas intrigante Neko. » avoua-t-il avec un fin sourire qui révélait ses premières dents. « Pas seulement pour le mystère qui entoure vos origines, mais aussi pour vous-même, en tant qu'individu. Et je suis entièrement d'accord avec vous, ce ne serait que pure folie que de croiser le fer ensemble. Outre les dégâts collatéraux, je ne suis pas vraiment taillé pour le combat ouvert de toute façon. Je suis davantage orienté pour tout ce qui concerne des éliminations rapides et furtives. Je dois m'approcher et tuer sans être vu. »

Pieu mensonge entremêlé de vérité. Certes, il était un spécialiste de l'assassinat, mais il n'avait pas à rougir devant les autres de ses capacités martiales. Il était puissant et efficace, et sans doute bien positionné si un classement de victoire existait. Mais il était important de rester humble, car l'on trouve toujours plus fort que soit. Et jusqu'à présent, l'assassin n'avait jamais fait démonstration ouverte de sa force par simple plaisir. S'il aimait se mesurer à d'autres dans de sains affrontements pour progresser, simplement prouver qu'il avait la plus grosse ne faisait pas partie de ses prérogatives.

« Vous me voyez donc rassuré d'entendre que vous n'êtes pas ici non plus pour tester un peu la force de l'homme que l'on avait envoyé pour les négociations d'il y a deux semaines. Je ne dis pas que j'aurai été contre, les zones désertes où les shinigami s'entrainent tranquillement ne manquent pas dans le Rukongai, mais je crains que le résultat vous aurait sans doute déçu. »

Là encore, la vérité se mêlait au mensonge. Certes, en prétendant ne pas être très talentueux dans les duels, un résultat décevant pour elle signifiait qu'il ne serait pas à la hauteur des espérances de son adversaire, mais ses yeux, qui soutenaient le regard pénétrant de la jeune femme, disaient autre chose. Tout comme ceux de Neko qui sembla être bien plus désireuse de tenter un affrontement que ses lèvres ne l'avaient prétendu. Annonçait-il qu'au contraire, il la mettrait à mal avant même qu'elle n'ai pu tenter quoi que ce soit ?

« Maintenant, si jamais vous désirez trouver un lieu pour vous entrainer, je serai ravie de vous en montrer quelques uns, à moins que vous ne préférer les chercher vous-même. Ce sera sans doute plus pratique que sur Terre, où vous ne pouvez pas forcément vous lâcher à pleine puissance sans attirer l'attention. »

Buvant à nouveau une gorgée dans sa tasse, le Vice-Capitaine cacha un sourire amusé. Qu'était vraiment un combat divertissant sans tous ces rituels qui le précédaient ? Les regards portés à l'autre, les expressions du corps, la mélodie de la voix qui soufflait tout pour tout et son contraire, ces longs moments à tourner autour du pot sans même oser en regarder le bord, les provocations maquillées. Même si la conclusion n'arrivait pas, le plaisir du jeu se suffisait à lui-même. Alors que provoquer un combat simplement pour se battre, échanger des coups pour terrasser son adversaire et démontrer sa supériorité était vide de sens. Ce genre d'affrontement était pour les affectations, où la mort de l'autre était la fin en soi. Meurtrier à l'efficacité inégalée, il n'avait pourtant jamais prit plaisir dans aucun de ses assassinats. C'était son travail, pas son loisir.

Masquant son invitation déguisée par une autre proposition maquillée, il poursuivit :


« J'avoue être aussi curieux de savoir par quel moyen vous avez pu créer votre portail dimensionnel, compte tenu de ce que nous même avons à faire pour traverser le couloir entre les deux mondes. J'espère d'ailleurs que vous arriverez à le refaire pour rentrer chez vous. Je préfèrerai autant que possible éviter de vous faire emprunter l'un des nôtres aujourd'hui, car cela laisse des traces. Et celles de votre présence ne devraient bien sûr pas s'y trouver actuellement. »




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Dim 11 Nov - 11:50
Taka but une courte gorgée de son breuvage soutenant la tristesse de la dernière goutte qui vint frapper son gosier. Elle laissa son regard vagabondé sur le bar ou certains ames s'y accoudaient pour apprécier le moment fugace d'une rencontre ou bien les palabres vidés d’intérêts d'un monde qui ne devait souffrir d'aucun mots. Elle se surprit à penser à la sexualité après la mort, est ce devenu une corvé comme la faim quelques choses qui n'est en fin de compte plus ce petite démon frappant à la porte de votre cerveau pour vous pousser à d'infaillible fantasme, ou bien est ce quelques choses de totalement libérer des sens du jugement typiquement humain, elle se demandait lequel était le pire et hors de question de poser une telle question à son interlocuteur, peut être un peu tot pour venir sur le chemin du sexe alors qu'elle ne savait pas si ce même homme devait faire ceinture depuis quelques siècles, lui rappeler cette absence serait alors peut être cruelle, une forme de punition qu'elle garda à l'esprit sous le regard sévère de Burei. Le silence qu'elle imposa à sa table s'étira, les discutions des autres boxes vinrent siéger entre les deux protagonistes, malgré cela, le sourire de Taka ne s’effaça pas une seule seconde, bien au contraire il s'élargie un peu.

- Cela me peine, ou bien vous me croyez suffisamment candide pour prendre à comptant de tel propos dit elle tout à coups, lisant les réactions de son interlocuteur, je me doute que se portail vous intrigue, disons que mon zampakutos me permet d'influencé les univers qui nous entoure, demi mensonge que Burei lui souligna poliment, mais tout était une question de point de vue, c'est bien avec la capacité de son zampakutos qu'elle était arrivé à pénétrer dans le Rugonkai, bien que Burei ne manipule pas vraiment ces univers, tout était question d'interprétation, Mais cela me peine que vous portiez de tel mots sur vos capacité chère Vice Capitaine Kurodo d'ailleurs je pense qu'il serait bon qu'on rétablisse un peu de vérité dans le Seireitei dit elle, faisant tourner un doigt comme un écrou qui va produire un effet désastreux, l'air complice du malandrin qui fonce tête baissé a la catastrophe, elle se pencha vers le Vice Capitaine baissant la voix comme si un lourd secret était sur le point d'être dévoilé.

- Faisons cette joute amicale dans le Seireitei, après tout je sais bien que parfois quelques combats éclatent entre division de point de vue opposé, ce n'est pas rare d'ailleurs que votre division médicale est besoin de produire quelques soins en plus pour palier à l’agressivité de certain, elle laissa un nouveau silence, prenant le temps de se remettre à parler de vive voix, daignant porter un regard sur sa commande maintenant vide, Puis il y a deux effets à cela, maintenant prêt d'une semaine que vos supérieurs m'ont donné l'autorisation d'aller et venir comme bon me semble et personne ne me connait, c'est fâcheux une joute amicale avec vous permettra de dispenser le message de ma venu et peut être même d'attirer des curieux et donc de faciliter mon insertion social, elle se mit à jouer avec sa tasse, un sourire ironique sur les traits, sa langue vint humidifier sa lèvre supérieur, elle leva son regard pour s'encrer dans celui du vice capitaine, De plus, je suis certaine qu'un tel combat remettrait de l'ordre dans l'esprit de certain, il faut vous rendre votre valeur Kurodo-san, il est tout de même désappointant qu'un Vice Capitaine tel que vous partes si défaitiste et dans l'idée de ne pas m'amuser un temps soit peu lors de quelques échanges tout à fait amicaux fit elle remarquer.

Burei essayait de comprendre ce que désirait la jeune femme, a part une entrée en fanfare, il ne comprenait pas le but de tout ceci, bien entendu il y avait le combat en lui même qui forcerait surement les spectateur à approché, puis Burei se posa la question d'une autre manière, qu'aurait à gagner Taka, un respect si elle ne se faisait pas aligner en deux coups de Zampakutos, mais il pensait aussi que la tranquillité du Seireitei était un masque, tous à l’intérieur ne montrent en rien l'étendu de leur puissance, un combat c'est le bon moyen de déchaîner les passions de lui montrer ce qui ce faisait en puissance bien que cela serait amoindrie il serait alors simple d'imaginer la puissance d'un capitaine. Comme l'avait souligné la jeune femme, il y avait aussi que cela pourrait entraîner la rencontre d'autre personnes, tisser un lien ou bien voir ceux qui semblaient plus ou moins louches.

- Cela va surement te forcer à utiliser le Shikai, si ton bluff ne tient pas, tu risque de voir ma capacité exposer en plein jour lui fit remarquer son arme, Taka s'en fichait savoir et contrer était deux choses très différentes. Qui vivra verra se dit elle, Burei haussa à son tour les ombres qui devaient être des épaules pour lui, au point ou ils étaient cela ne le dérangeait pas plus que cela lui non plus.

Elle se demandait comment tout cela allait bien pouvoir se passer,elle qui faisait le chemin inverse de celui de son père. Il avait tous fait pour éloigner sa famille du Gotei 13, tout fait pour qu'ils passent pour d'insignifiant petit humain tout cela pour finir son existence dans une explosion démesuré. Serait il heureux de la voir intégré les rangs de ceux qui égaillait ces histoires de batailles et de chamailleries ou bien serait il triste de la voir s’enchaîner aux responsabilités d'une place qui n'était pas la sienne. Son coeur balançait entre ces deux questions, elle pouvait s’empêcher en regardant le bar que son père en mourant à une date inconnu avait du venir la lui aussi surement tirailler par la fin et très probablement énervé et prêt à attaquer quiconque s'opposerait à lui et une tranche de rôtie. Qui l'avait mené et quand, dans l'académie des Shinigami, comment avait il fait pour ne rester qu'un simple troisième siège alors qu'il avouait lui même avoir pu monter de grade, avait il déjà rencontrer la femme qui donnerait naissance à Taka. Tant de question, se retrouver ici, dans le monde des esprits lui semblaient presque irréel et elle s'attendait à se réveiller un moment ou un autre, peut être quand son père apparaîtrait dans l'embrasure de la porte, alors la elle se redresserait sur son lit, les yeux écarquillé observant le mur blanc percé de cette porte de bois toujours entre ouverte, mais son père ne vint pas et elle dut se faire à l'idée que plus jamais, il ne viendra lui donner ce bon conseil ou se soutient indéfectible du père envers sa fille. Elle aurait du boire son verre de Sake à sa mémoire, le seul qui avait pu utiliser le terme "Petite" pour parler d'elle.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Dim 11 Nov - 16:50
Le visage sérieux, Natsuki resta pensif un long moment, méditant sur les paroles de la jeune femme. A quoi rimait réellement ce combat, de le faire au sein même du Seireitei ? Pour lui, il n'avait rien à y perdre, sauf peut-être une déculotté sévères – ce dont il doutait cependant. Au contraire, c'était l'occasion de voir ce que Taka avait dans le ventre. Mais de là à le faire devant le Gotei entier. Après réflexion, il délia ses doigts, et se tint bien droit, coudes sur table.

« Vous devriez rentrer dans votre monde Neko. Quelqu'un viendra vous voir dans la soirée, pour vous apporter un badge. » – celui qu'il avait dans la poche. « Vous lui transmettrez votre désir de rencontrer l'un des deux hommes envoyés pour les négociations de votre cas, en précisant qu'un petit affrontement avec lui serait une bonne opportunité pour vous faire connaître par vos nouveaux collègues, à l'occasion de votre première venue dans le Monde Spirituel. »

Il avait bien insisté sur ce point car en effet, comme il l'avait dit plus tôt, la simili-shinigami n'avait pour le moment rien à faire ici. Si elle se pointait, la bouche en cœur à ses côtés dans le Seireitei maintenant, alors qu'administrativement parlant, aucune mesure n'avait été encore entreprise pour lui communiquer son nouveau statut si elle acceptait la proposition faite, lui comme elle auraient quelques ennuies dont il se passerait volontiers. Restait à espérer que ceux qu'elle avait déjà croisé ne se souviendraient pas d'elle – ce qui était souvent le cas des étudiants, en fait.

« Cela me laissera le temps préparer un endroit assez dégagé – et sans trop de bâtiments susceptible d'être détruit -, et pour vous de vous accorder une arrivée officiellement au sein du Monde Spirituel. Qu'en dites-vous ? »

En réalité, ce n'était pas tant une proposition qu'une nécessité, pour des raisons évidentes. Taka, à force de s'être vue parler de la réglementation strict du Goteï 13, devait bien se douter que l'on n'improvise pas une joute, même amicale, dans l'enceinte même du Seireitei, surtout si l'on ne veut pas qu'elle soit interrompu. Cette jeune femme avait vraiment la folie des grandeurs tout de même, au goût de son interlocuteur. Mais un duel au sein de l'armée lui ferait peut-être réaliser dans quelles eaux troubles elle nage systématiquement, avant qu'une maille du filet de l'attrape. Elle avait du cran cela dit, l'assassin la tenait en bonne estime pour cela. Cependant, le cran tire sa force de deux sources distinctes : la courage ou la bêtise. Le résultat était le même, mais la première catégorie avait tendance à savoir plus souvent que la deuxième quand il fallait tenter sa chance, et quand il valait mieux revoir son idée. Inutile de dire qui vivait le plus longtemps en général.

« Enfin, je dis cela, mais je ne vous chasse pas de notre monde.» ajouta-t-il avec un large sourire. « Vous êtes de compagnie agréable après tout. Nous ne pouvons juste pas aujourd'hui nous tester mutuellement sous le regard de tous, pas tant que que vous ne serez pas arrivée officiellement ici avec votre insigne. La journée est encore longue, peut-être désirez-vous faire un peu de tourisme encore ? »

Le Vice-Capitaine avait un peu de temps devant lui encore, mais il ne devait pas s'absenter trop longtemps non plus du bureau, ou l'on finirait par se poser des questions. Il avait prétexter son affaire à régler, mais cette dernière ne prenait pas tant de temps que cela. Et il lui fallait aussi préparer la demande d'autorisation de se battre avec la jeune inconnue dans l'enceinte même du Seireitei.

L'assassin soupira intérieurement. Tout aurait été tellement plus simple - mais moins intéressant - si elle avait attendu d'être officiellement acceptée, ou même si elle avait seulement désiré qu'ils se battent dans la plaine ou la zone montagneuse. Il n'aurait pas autant de paperasse à s'occuper. L'image que les étudiants avaient des Vice-Capitaines – un bureau couvert de papiers jusqu'à hauteur d'épaule et en tout sens – n'était bien sûr pas vraie, et même crument exagérée, mais ce n'était pas pour autant que ces derniers appréciaient d'en avoir à remplir.

Soudainement, il décroisa ses bras, et regarda Taka comme s'il la découvrait pour la première fois.


« J'y pense Neko. Cela n'a pas de rapport mais, vous qui êtes humaine, quel âge avez-vous ? »




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Dim 11 Nov - 17:38
Une manière comme une autre de détourner le problème, cela ne la fit qu'un peu plus sourire. Alors elle devra apprendre les règles, les droits autant que les devoirs qui incombera à son poste au seins du Gotei 13, elle en avait déjà des frissons elle qui ne s’accommodait pas déjà des règles étant petite, alors si en plus pour un simple combat il fallait une intronisation dans les règles cela allait être coton pour qu'elle se mette dans le rang, mais que cela tienne elle devra réussir, puis elle ne devait pas oublier qu'elle avait une vie à mener dans le monde humain. Des hollow à chasser, des têtes à claquer et des comportement hautement indigne à rectifier, un comme ce serveur malotrue. Avec cela, elle va devoir encore attendre un subalterne et faire sa demande de combat officiel, elle qui croyait que tirer son Katana et le mettre sous la gorge de quelqu'un suffisait à enclencher un combat, elle trouvait que c'était coupé les cheveux en quatre, mais passons, elle s'y plierait. D'ailleurs pour montrer un certain ennuie à propos de tout cela, elle se contenta de soupirer puis de reporter son attention sur le Vice Capitaine.

- D'accord, je n'aimerais pas qu'il vous arrive des ennuies à cause de ma présence ici, elle jouait avec sa tasse, mais l'excitation retombait difficilement les deux jouaient aux chat et à la sourit depuis quelques temps, essayant d'amener l'autre sur un terrain favorable, voila que l’éminence d'un combat se faisait voir et on devait faire marche arrière pour quelques papiers, dommage, elle croisa les bras devant elle, ce n'est pas que la question sur son age était tabou - outre le fait que poser une question sur l'âge d'une femme pouvait passer pour de la goujaterie - elle s'y était attendu bien longtemps avant étant étonné du peu de curiosité de son interlocuteur pour cette donnée.

- J'ai vingt quatre ans, dit elle sans vraiment plus de cérémonie, Et je sais que cela n'a pas été soulevé, mais je suis bien vivante, mon corps m'attends dans le monde humain, par bien des points je suis un peu différente de vous les Shinigami fit elle remarquer une pointe d'amertume dans la voix. Elle parlait avec un homme qui pouvait avoir facilement dix fois son age, elle allait surement passer pour une jeunette dans cette taverne aux âme immortels, Je suppose que vous pourriez être mon arrière grand père malgré votre physique avantageux et une jeunesse apparente dit elle un large sourire qui s’effaça lors d'une pensée fugace sur son paternelle.

La journée de visite touchait à sa fin, elle hésitait entre la sortie mystérieuse, elle se lève appel son arme puis créé son propre portail avant de disparaître belle et bien, ou alors elle raccompagnait le Vice Capitaine comme le galant lors des soirées étudiante jusqu'à la porte interdite par des paternelles trop sévère, mais qu'il ne compte pas sur le baisé d'adieux, il fallait un peux plus pour qu'il puisse la faire tomber dans ces filets - De plus la question sur la sexualité des âmes la tarodais encore un peu -. Une fois rentrée dans le Seireitei elle disparaîtrait dans une ruelle sombre comme elle était venu, elle se demandait laquelle était la plus classe comme sortie, Burei lui fit remarquer que sans le baiser de fin, cette magnifique journée version prety women inversé allait surement faire un flop terrible, d'un autre coté, partir comme cela au beau milieu de la salle ou quand bien même du box sans avoir une maîtrise total de la technique, elle risquait d'ouvrir son passage vers le monde des Hollow et si c'était en pleine réunions des dévoreur anonyme, la Soul Society n'allait pas lui pardonner une telle bévue.

Taka frappa la table et se leva, un petite sourire en coin.

- Je vais vous ramenez jusqu'à votre porte fit elle remarquer, un sourire prit entre l'amusement et le pressentiment que si l'homme en face d'elle était nettement plus vieux que son apparence, il ne comprendrait pas le sous entendu, Puis ensuite je mettrais fin à ma journée de vagabondage je vous promet d'attendre bien sagement votre messager dit elle saisissant le bras du Shinigami elle l’entraîna loin du box puis bien rapidement vers la porte. Le serveur qui fut si odieux envers Taka essaya bien de les arrêté car ils n'avaient pas payer, mais alors qu'elle poussait le Vice Capitaine vers la sortie elle lui jeta un regard noir.

- Mettez les frais sur ma note dit elle en partant laissant le serveur un peu con au centre de la salle, les regards braqués sur lui alors qu'il se demandait qui pouvait bien être la jeune femme. Alors qu'il soulignait cette interrogation à haute voix, la salle partie dans un fou rire général. Pas de mourront à ce faire, c'était des Shinigami, sa ne vole pas une piètre note. Et il était persuadé qu'il allait revoir la jeune femme.

Dans les rues, il y avait un peu plus de monde mais pas suffisamment pour devoir slalomer comme des fou furieux. Les deux compères marchaient l'un à coté de l'autre, Taka humait l'air,appréciant cette tendre chaleur, un climat parfait, des gens souriants, et quand bien même de petit yeux s'illuminaient de malice dans les noirs corridor du Rugonkai, elle se plaisait à penser que même au plus bas niveau de l'échelle sociale, les rires n'étaient pas rare, elle avait envie d'être joyeuse avant de partir pour le monde humain, elle avait envie de profiter de cette visite inopiné encore un peu puis se résoudre à contre coeur, une fois qu'elle aura libéré Kurodo de ces obligations de babysiter, à partir de la Soul Society attendre encore un peu le messager qui lui donnera son sésame officiel.


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Lun 12 Nov - 16:22
Il lu la déception dans ses yeux. Et sans une maîtrise parfaite de ce qu'il laissait transparaître, il aurait sans doute doucement gloussé. La jeune princesse que voilà avait de gros souhaits et les voulait tout de suite. La réalité est pourtant autre que celle de son imaginaire. Il ne doutait pas cependant qu'elle prenait les choses plutôt bien - ou mieux qu'espéré.

« Je peux voir à votre visage que les règles et protocoles ne sont pas vraiment votre tasse de thé. » Il l'avait déjà comprit avant, cela dit. «  Mais ne vous en faîtes pas, il n'y a pas grand chose à retenir pour vous, qui passez la majorité de votre temps sur terre. »

Il allait ajouter : « Les hiérarchiques mis à part, l'on devrait vous pardonner quelques écarts. » Mais il se raviva. Inutile de mettre plus de combustible que nécessaire dans la fusée.

Lorsqu'elle évoqua son âge, il sentit comme une légère altération dans la voix. Elle était jeune pourtant, compte tenu de l'espérance de vie d'un humain. Il la laissa terminer, n'ayant pas grand chose à dire sur cette histoire de famille. La notion du cycle de la reproduction des Hommes lui était inconnu, de même que l'écart d'âge que pouvait représenter des grands-parents : les naissances dans le Monde Spirituel étaient bien rares.

Après un court silence, lequel lui permit de terminer le contenu de sa tasse, la jeune femme se leva et le tira hors du box par le bras. Il se laissa prendre sans résister par cette tornade d'énergie, sans comprendre la signification de son allusion. Il n'eut le temps que de faire un quart de tour sur lui-même pour adresser un signe d'excuse au serveur avant de se retrouver déjà dans la rue, en train de marcher.


« Votre note ? » ria le shinigami.

Le culot de la simili-shinigami ne l'étonnait même plus, renforçant encore son estime pour elle. Il ne comptait pas non plus payer aujourd'hui, n'ayant que rarement du liquide sur lui. Mais dans ces cas là, il faisait transmettre les frais à son bureau, où il réglait tout par virement. Bah, privilège d'habitué, le serveur fera sans doute comme à l'accoutumé.

Bien qu'ils marchaient côte à côte, le Vice-Capitaine menait le rythme, et suivant le chemin qu'il avait en tête, ils arrivèrent près d'une boutique, de bijoux visiblement. Même les âmes avaient le soucis de l'esthétisme après la mort – celles qui pouvaient se le permettre en tout cas. Et comme tout ce qui se trouvait dans le Deuxième District, les prix laissaient croire qu'il y avait une erreur de un ou deux 0 derrière le premier chiffre du prix.


« Attendez-moi ici je vous prie, j'ai mon '' affaire '' à régler. »

Natsuki entra dans le magasin, laissant un bref instant Taka seule, et avança vers le comptoir où patientait une vendeuse, surveillant d'un œil les rares clients. Lorsqu'elle vit entrer l'assassin, elle remonta sa fine paire de lunette en demi lune, et se tourna vers lui. Après quelques mots échangés, elle lui présenta un bijou – lequel avait été commandé sur mesure quelques semaines plus tôt -, et après un acquiescement du shinigami, elle le glissa dans une petite boite, elle-même glissée dans la poche de l'acheteur.

« Merci d'avoir attendu Neko. » lui sourit-il en ouvrant la porte pour sortir, avant d'ajouter un signe du doigt indiquant que les questions sur le sujet n'étaient pas permise.

Discutant d'un peu de tout et de rien avec elle – agréable discussion cela dit, ils arrivèrent finalement tous deux proche de l'entrée du Portail Nord.


« C'est ici que nos chemins se séparent, chère étudiante. Je vous remercie encore pour cette visite inattendu, si l'on peut dire, bien que je devrais pas la féliciter. » ajouta le shinigami avec un clin d'œil complice, avant de reprendre sur un ton plus naturel : « Cela m'a fait plaisir de vous revoir aujourd'hui Neko, et d'avoir passé un peu de temps en votre compagnie. Qui sait, peut-être aurons-nous d'autres moments ainsi. »

Le reste de sa phrase se fit avec un visage et un sourire très assurés :


« En attendant, préparez-vous bien pour demain. Soyez présente ce soir dix-huit heures et demain midi à l'endroit où nous nous sommes rencontrés, et en forme. »


Après une dernière salutation de la main, il se retourna et franchit le portail qu'on lui ouvrit. Il ne se retourna qu'une seule fois, juste avant que la porte ne se referme, un sourire aux lèvres.


« Bien, il est temps de préparer des festivités à la hauteur des espérances de la princesse. »

****************************


S'il ne fut pas surprit de revoir son messager revenir une heure plus tard avec une requête en provenance de la jeune, il le mima très bien. La réservation du lieu et les missives pour prévenir le Gotei, lequel se frottait déjà sans doute les mains de pouvoir admirer l'étendu du pouvoir de la femme à qui il s'alliait, furent étrangement vite prêt.

Tout était en place. Taka avait reçu son insigne par le biais de son messager, qui lui avait expliqué les deux fonctions à connaître – s'identifier et détecter les hollow -, et lui avait arrangé tout ce qui était nécessaire pour un affrontement sans ménagement ni interruption au sein même du Gotei. Tout est dans l'art de manier les mots. Ne restait qu'à attendre l'affrontement de demain. Même Tsuki, pourtant peu portée sur le combat, vibrait d'impatience. Natsuki trahissait-il à ce point son envie de se battre contre Neko, pour provoquer une réaction chez son zanpakto qui n'avait pourtant pas vraiment connu la jeune femme ? Lui qui adorait ce genre d'exhibitions saines, dans le seul but de tester son opposant autant que de se tester soi-même, demain était riche en promesses, quel que soit le résultat du duel.

**********************


Le portail Senkaimon officiel du Seireitei s'ouvrit devant lui. Accompagné de deux papillons de l'enfer, il s'engouffra dans le sombre corridor, qu'il traversa sans s'interrompre. La porte de lumière de l'autre côté lui fit déboucher sur Karakura, à quelques mètres seulement d'une jeune femme toute de noir vêtue... là où elle était vêtue. Le ciel était dégagé, offrant une vue magnifique depuis le toit où ils étaient. Mais tous deux n'étaient pas là pour admirer les rares nuages aux formes chimériques.


« Prête j'espère ? » lui sourit le Vice-Capitaine, venu personnellement la chercher.




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 377
• INSCRIPTION : 22/06/2012
• AGE : 916

• LOISIRS : Mettre des claques
• HUMEUR : Massacrante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t795-fiche-de-neko-taka

Passeport
Rang: Hybride
Points d'experience:
225/320  (225/320)
Niveau: 19
Taka Neko
THIS IS THE LIFE † HUMAIN

Lun 12 Nov - 18:10
Il n'y avait pas à tordre, le Rugonkai était plaisant, autant qu'une magnifique calligraphie sur du papier de verre, tant qu'on avait pas l'obligation de toucher tout pouvait vous paraître magnifique. Elle resta un moment dehors, regardant ce qui se tramais derrière la vitrine puis elle y renonça, d'abord les prix lui semblait comporter des erreurs de virgule et malgré le pécule que son père lui avait laissé, elle aurait du surement s’endetter pour s'en acheter un ou deux, la seconde raison de son désintéressement était cette vieille femme au coin de la ruelle qui longeait le magasin de bijou, elle connaissait la vieille pie, de plus elle faisait un petit commerce de chose tendrement emballé dans un paquet. Elle vérifia que Kurodo n'avait pas fini puis disparu dans un Shumpo pour se mettre prêt de la dame.

- Alors comme sa on continue son commerce lui demanda Taka, elle fit sursauter la vieille qui la menaça d'un infarctus, chose étrange pour une âme mais elle laissa tomber l'explication de texte, elles discutèrent un temps, puis elle s'en alla emmenant avec elle ces maigres secret et les remerciement de la jeune femme.

Quand le Vice capitaine sortie de son magasin, elle se tue, bien que les questions lui brûlaient les lèvres, la curiosité était définitivement un défaut des plus dangereux. Elle se contenta alors de l'ignorer puis d'avancer, de parler, de donner son avis sur tout et rien, comme elle l'avait fait tant de fois lors de ces journée ou rien ne compte sauf la vie. Quand les portes s'ouvrirent pour laisser passer le Vice Capitaine, elle eut un moment de vide, elle aurait aimer retenir un peu plus le temps avant la confrontation de demain, mais elle le retrouverait et plus en forme que jamais. Alors qu'il était encore à porté de voix, elle le siffla, ce ne fut pas le seul à se retourner, mais le principal c'est qu'il avait cette tête surprise qui lui allait si bien.

- Vous avez intérêt de vous préparer des bandes et un bon bloc médical dit elle avec un large sourire, faisant un petit coucou avant que la porte ne se ferme.

- Et si on rentrait fit remarquer Burei, Taka disparu dans deux Shumpo, appelant son arme entre les deux elle brisa la réalité en mélangeant sa vitesse a la fragilité qu'elle créait par la capacité de son Zampakutos, une idée qui lui était venu avec son déboire lors de sa première utilisation. Elle émergea dans le monde humain comme une bombe suivit des fragments de réalité qui se remirent proprement derrière elle consolidant la trame des mondes. Son Shikai se retira, il ne restait plus qu'elle et ce monde bruyant en contre bas, bien que son passage dans la Soul Society avait été trop courte pour elle, elle était heureuse de retrouver son monde. Marchant dans les aires, elle chercha sa maison, vivement que le messager vienne.

****

Sur le toit en construction, la nuit tombait, avalant le jour et la moindre goutte de lueur pouvant encore réchauffer les hommes. C'était le temps des monstres envieux et le messager était en retard, son doigt venait frapper le béton du toit dans un tempo retentissant, de ce simple mouvement elle aurait pu endommager la structure, mais cela aurait été céder à de vaine pulsion. De plus, un papillon venait lui chatouiller l'oreille, elle se retourna un ninja se trouvait la, lui lançant d'un geste vif une chose noir qu'elle réceptionné sans grande difficulté.

- Par ordre du Gotei 13, Taka Neko est promu au rang de Shinigami remplaçant et obtient le droit d'aller et venir entre la Soul Society et le monde humain, de plus vous aurez accès au Seireitei tout comme un Shinigami, autant de droit que de devoir rajouta l'homme, Taka observait la forme légèrement lugubre du badge, elle s'en fichait de l'intronisation, ce qui allait suivre serait bien plus intéressant.

- Je tiens à ce que vous fassiez passer une demande à Natsuki Kurodo, l'homme se redressa surprit,le grade qui venait avec le nom lui échappa, Oui oui le Vice capitaine, je le défit dans un combat amicale j'espère qu'il acceptera dit elle, l'homme se plia, lui expliquant rapidement l'usage du badge puis il repartie.

- Tu veux que l'on s’entraîne lui demanda Burei, bien que ce n'était qu'un combat amicale, il y avait des risques et surtout des limites à discerner, mais la jeune femme semblait prête à tout donner, Burei lui confierait toutes sa puissance quoi que cela donne en fin de compte. Il ne l'avait jamais vue aussi en paix et aussi excité par l'approche d'un combat.

- Un entrainement ? nous sommes prêt depuis que nous l'avons rencontré Burei, mais je ne sais pas si je dois dévoiler ta première forme, tout repose sur toi lui dit elle, Burei la disputa, tout reposait sur elle, son pouvoir n'était qu'un instrument elle était celle qui devait donner le plein potentiel à ce dernier.

- Bien allons dormir !

***

Le portail s'ouvrit, la jeune femme se tenait droite, un petite sourire en coin et elle avait troqué son Kimono contre des habits qui lui allaient bien mieux que le vêtement blanc et rouge bien trop austère. Elle était donc revenue a une veste noir qui lui tombait sur le creux des reins, un soutient gorge bien visible, un mini short que l'on aurait pu rebaptiser tanga, une ceinture à ceinturon tête de mot ou passait son zampakutos qui pendait doucement. Deux paires de botte lui remontait sur les jambes, il n'y avait pas à tordre, elle était prête ! Mais avant tout un peu de mise en scène. Burei se contracta, Taka avait le dons pour se mettre en avant et passer bien souvent pour une fieffée imbécile, après tout n'était ce pas la son charme.

« Prête j'espère ? » lui sourit le Vice-Capitaine, venu personnellement la chercher.

- Vous êtes en retard, pendant un moment j'ai bien cru que vous renonciez lui dit elle de but en blanc, lui jetant quelques choses en le dépassant, Une bande, vous en aurez besoin une fois que je vous aurais passer dessus, puis après si vous êtes toujours prêt on ira batifolé dans votre taverne histoire que je croise à nouveau se serveur, je suis sur que je lui ai fait une grosse impression dit elle, un large sourire lui faisait plisser les yeux, elle rayonnait, elle avait a peine retrouver son corps humain qu'elle l'avait quitter sans autre cérémonie, mais elle c'était promis de faire un grand ménage quand elle reviendrait.

- Allons Vice Capitaine allons remettre un peu de couleur à vos galons finit elle par dire en se dirigeant vers le portail, son badge attaché à sa ceinture pendouillait le regard squelettique dévisageant l'assemblé d'humain aveugle.

- C'est partie dit Burei un sourire dans la voie.


La suite c'est par ici !


Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Lun 26 Nov - 15:05
45 XP chacun pour cette partie.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 21:14


Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre inattendu [Pv Kurodo (pour le moment XD)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dagon Nysrock, démon, du moins pour le moment...
» Comme vous le remarquez, je ne suis pas disponible pour le moment, mais si vous souhaitez réellement me déranger, laissez-moi un message, merci ~ | Asmodan | Boîte aux lettre - Boîte mail
» Mort de Lotus... Adieux [PV pour le moment]
» Absent pour un moment
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-