AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

[Terminé] Sakura no hana wa itsu odoru ? [Byakuya Kuchiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Mer 31 Oct - 23:49



Il fait un silence dans ces ténèbres, un mutisme de mort, le vent seul murmure de sa voix chantante, il glisse ses longs doigts invisibles à travers branches, feuillages et broussailles, de son immatériel main il ébouriffe la tignasse de verdure. Et le grincement des branches, la vibration des feuilles donne à la forêt un ton inquiètent et lugubre. Une gorge d’outre-tombe grave et caverneuse. Quel endroit immonde ! L'imperméable silence faisait mourir la vie, mais à bien écouter n'entendez-vous pas la vie fuyante. Elle fuit dans un petit clapotis muet, un goutte à goutte mélancolique et répétitif. Plic, plic, plic, ainsi fuit la vie, elle laisse une trace ici, une autre là. Des tâches sombre au milieu de l'ombre de la forêt elles sont discrète, imperceptible. Elle n'a pas put fuir bien loin la vie. Il n'y a pas là que la mélancolie du goutte à goutte, il y aussi un souffle haletant qui semble échapper à tout contrôle. Ce halètement semble s'épuiser, si on tend bien l'oreille on peut l'entendre siffler douloureusement. Cette respiration souffreteuse déjà bien saccadée était entrecoupée de quelques plaintes animales angoissantes.

Mais c'était tout sauf un animal, titubant à travers le bois dormant Kiishi se déplaçait presque comme une moribonde. Une mains au-dessus de sa poitrine pas très loin du cœur, quoi que légèrement décalée, couvrait sa plaie. Elle avait été dans une meilleure forme, encore quelque minute plutôt elle utilisait le shunpô pour se déplacer, mais la fatigue l'avait saisit soudainement la contraignant à la marche. Entre ses doigts fins coulaient une rivière noire, au milieu de l'obscurité on la dirait noire, en plein jour elle aurait été d'un beau vermeille. Dans son autre main, la forme libérée de la rose des vents, une longue lance blanche immaculée lui servait de canne pour ses déplacements d'arbre en arbre, elle n'atteindrait pas Karakura elle était trop épuisée. Sans compter que sa respiration se faisait de plus en plus douloureuse. Elle ne savait même pas si elle était hors de danger, elle se traînait tant bien que mal, essayant en vain de faire le moins de bruit possible, mais les gémissements de douleur passés ses lèvres sans qu'elle y trouva une quelconque solution. Elle serrait les dents, sa mâchoire crispée lui était elle aussi douloureuse à force, elle soupçonna d'ailleurs qu'elle finirait par en avoir une crampe.

La shinigami voyait se dessiner sous yeux des monstres aux doigts crochus, les troncs des arbres avaient des gueules béantes et des visage sinistres, elle ne savait pas bien si c'était la douleur ou si elle avait perdu beaucoup de sang pour qu'elle ait ses hallucinations. Ses forces l'abandonnant elle s'appuya contre un conifère et se laissa tomber entre ses racines noueuses. Bara no Kaze reprit la forme d'un simple katana qu'elle rangea dans son fourreau. Elle n'était guère bien installée, mais il valait mieux éviter de dormir, elle risquait de ne pas passer la nuit compte tenue de fraîcheur de celle-ci. Elle fit appelle à un papillon de l'enfer, totalement épuisée sa voix se trouva être un simple murmura, elle informa le seireitei de l'attaque et de son état ainsi que le lieu où elle se trouvait. Elle s'excusa pour sa collègue qu'elle ne savait pas le moins du monde si cette dernière s'en était sortie ou pas. Et le papillon noir s’éclipsa dans la noirceur opaque de la forêt. Il fallait attendre maintenant, combien de temps elle l'ignorait, dans son état attendre n'était pas du luxe ça lui permettrait peut être de retrouver des forces si ça ne l'achevait pas. La demoiselle ferma les yeux et se persuada qu'elle avait vécu bien pire ! Sa cage thoracique était secouée de léger spasme douloureux alors qu'elle tentait vainement de reprendre son souffle.




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !


Dernière édition par Kiishi Arashi le Sam 3 Nov - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1666
• INSCRIPTION : 18/04/2011
• AGE : 20

• LOCALISATION : Au Sereitei
• LOISIRS : Se balader pendant la nuit
• HUMEUR : Serein

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t733-ft-du-noble

Passeport
Rang: Vice-Capitaine de la 6ème Division
Points d'experience:
170/320  (170/320)
Niveau: 19
Byakuya Kuchiki
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Jeu 1 Nov - 12:04

Byakuya — Kiishi


« SAKURA NO HANA WA ITSU ODORU ? »



Tout commença par un après-midi à Karakura, le soleil commençait à disparaître, annonçant la fin de la journée. Il faisait frais, ce qui était bien normal : c'était de saison. L'hiver n'allait pas tarder à faire son apparition annuel. Les gens de cette ville menaient une vie calme, tranquille et passaient leurs journées à travailler, se détendre, marcher, faire du shopping ou au pire à être en vacances. Ils faisaient des choses à leurs habitudes et à leurs propres rythmes. Dans la Soul Society, il y avait certains shinigamis qui s’entraînaient dur, d'autres réparaient les dégâts causée par la Concorde et menaient l'enquête. Depuis l'invasion de la Concorde , il n’y avait rien à signaler. Juste des hollows par ici, des arrancars par là... Les missions spéciales se faisaient rares, Aizen vivait toujours dans l'ombre. Mais pour Byakuya... Lui il sentait que quelque chose de mauvais n'allait pas tarder à arriver. Malgré que certains shinigamis faisaient face à face contre des arrancars, que le traitre de la Soul Society pouvait très bien faire son apparition quand il le voulait, mais les capitaines étaient sans doute prêt à faire face. En parlant d'Aizen, aux dernières nouvelles, Shinji Hirako allait devenir un capitaine de la cinquième division, un remplaçant d'Aizen en quelque sorte. Cependant, il y avait eu un décès, Aizen était intervenu et avait gravement blessé le vizard... Pour le vice-capitaine Kuchiki, il semblait avoir du mal à accepter le fait qu'on accueillait un traître aux yeux de la Soul Society en capitaine.

Le bureau de recherche avait repéré dans le monde réel, près de la rivière qu’il y avait un groupe d’hollows qui rodaient. Les vices-capitaines étant indisposés, le noble a été pris en charge pour cette mission qui consistait à les exterminer. Byakuya avait préparé ses affaires et était déjà allé dans le Senkaikamon qui le menait à Karakura. Ces hollows étaient particulièrement puissants, un vice-capitaine pouvait s’en occuper. C'était exceptionnel qu'on envoyait le jeune Kuchiki à remplir une mission aussi basique qu'elle soit dans le monde Réel. D'habitude il les faisait souvent dans le Rukongai ou dans le Seireitei mais presque jamais dans le monde des humains...
Il a fallu attendre quelques instants pour que les portes apparurent dans le ciel et s’ouvrirent. Un papillon d’enfer sortit et nous vîmes le vice-capitaine de la sixième division qui le suivait. Ces portes se refermèrent quelques secondes plus tard. Byakuya, ne voulant pas vraiment perdre du temps, se concentra et chercha les pressions spirituelles des hollows tout en fermant ses yeux... Quand il les repéra, il n’hésita pas à effectuer un shunpô qui le menait vers la bordure, sous le pont de la rivière. C’était là où se trouvait les hollows. Quand ceux-ci apparurent sous le champ de vision du capitaine de la sixième division, ils étaient au nombre de sept et ils faisaient en quelque sorte une réunion. Le shinigami dégaina Senbonzakura et élimina le premier d’un coup de sabre sur la tête. Les autres hollows se dirigèrent tous en même temps pour l’attaquer, mais Byakuya n’eut aucun de mal à les éliminer un par un. Le second reçu un Byakurai en plein dans le mille, le troisième eut le premier coup d’épée sur sa jambe et mourut sous le second coup. Le quatrième et le cinquième se firent couper en deux. Le sixième et le septième qui avaient finalement compris la force du vice-capitaine Kuchiki prirent la fuite. Celui-ci libéra Senbonzakura, histoire de ne pas laisser de survivants. Enfin bon, c'était bien une mission assez basique que le noble n'en voyait même pas l'intérêt de sa venue ici. Mais bon, les ordres étaient les ordres et il n'en fallait en aucun cas discuter.

Constatant qu'il n'y avait plus rien qui le retenait dans le monde des Humains, il allait rentrer de sitôt. La nuit était presque tombée, il faisait bien plus froid depuis qu'il était arrivé. La température semblait s'être baissée... Quand Byakuya s’apprêtait à partir, il sentit quelque chose de léger se cogner contre lui. Intrigué, il regarda ce qu'il s'agissait : un papillon de l'enfer. Encore une mission ? Non... Ce n'était pas du tout une mission bien au contraire... Il semblait s'être perdu et désemparé qu'il laissa un message d'appel de détresse provenant d'une shinigami qui était dans la forêt. Laissant toutes les informations possible, de son emplacement, de son état...Dans l'incapacité de bouger... Le vice-capitaine Kuchiki fronça les sourcils à ce message, semblait hésiter dans ce qu'il allait faire. Finalement, il disparut d'un shunpô laissant le papillon continuer son chemin après avoir ajouté un autre message qui disait finalement de prévenir la quatrième division pour en envoyer une fois arrivés dans la Soul Society. Il se dirigea dans la forêt et y entra, sans hésiter.

Byakuya sentit l'énergie assez faible, sur le point de s'éteindre. Il faisait très sombre, ce n'était pas vraiment étonnant vu que c'était un soir. Il se dirigeait vers cette énergie... Plus le noble s'approchait, mieux il entendait les sifflements de douleurs. Le vice-capitaine baissa un peu plus son énergie, afin d'éviter de la faire évanouir et il était bien possible si la shinigami avait perdu une grande quantité d'énergie... Voyant seulement une forme adossée contre un arbre, il se dirigea tout en signalant sa présence par les légers bruits de pas. Sans vraiment faire attention qu'il marchait sur une flaque de sang quand il était en face d'elle. Byakuya inclina son menton dans l'écharpe et ne disait rien. Du moins pour le moment. Il était face à elle, se demandant... Qu'était-il en train de faire... ?
Codage fait par .Jenaa




I don't want excuses..
"I despise the way you fight. Without ever lifting your own hand.. to steal the bonds of camaraderie and torture opponents is the height of cowardice. It is a lack of shame, deserving of death. I shall kill you and cast you aside before you finish swinging your blade.." ---------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Jeu 1 Nov - 13:31



La noirceur et le silence l'enveloppaient d'un drap lourd, froid et reposant. Le silence et l'obscurité la rassurait un peu, si jamais une lumière l'approchait elle était presque sûre qu'il s'agirait de leurs agresseurs, elle n'avait pas vu clairement son visage tout c'était passé si vite. La seule chose qui restait de l'attaque c'était le trou au dessus de son sein pas très loin de son cœur et bien-sûr les projectiles qui se trouvait dans la plaie. Sa main tremblante et de plus en plus gelait resté là bouchant l'orifice suintant comme elle pouvait, cela amoindrissait le flot d'hémoglobine. La jeune femme ignorait combien de temps le papillon mettrait à revenir et si on lui enverrait des secours, mais encore fallait-il que ses yeux restèrent ouverts pour le savoir. Les secondes prenait des proportions immenses qu'on aurait dit que chacune d'entre-elle ressemblait à si tromper à une éternité insoutenable surtout quand elle s'appliquait à inspirer l'air sec et froid. Elle avait l'impression de respirer de la glace pilée ce qui la faisait douloureusement tousser. Fort heureusement dans sa bouche il n'y avait aucun goût âpre de sang ce qui envisageait qu'elle n'en avait pas dans les poumons. Ses inspirations ne la faisaient pas moins souffrir et les balles toujours en elle pouvait très se déplacer doucement et continuer de transpercer sa chaire. Elle regardait dans le flou le feuillage dansant et frémissant des arbres. Chaque feuille miroitait légèrement l'éclat pâle de la lune dessinant ainsi un ciel noir et mouvant avec ses propres étoiles et constellation, pour le plaisir de l'or sombre de ses yeux. C'était moins beau que le vrai ciel nocturne, mais bien plus original. La shinigami écoutait la vibration des feuilles et le grincement des branches, les troncs craquaient aussi de temps à autres, il lui semblait que plus que jamais avant la forêt était vivant et posait sur elle mille regards interrogateurs. Que faisait là perdu une petite âme sans défense, que la noirceur engloutissait de sa grande gueule sans fond ?

Kiishi puisait dans sa conviction la force de rester éveillée et légèrement en alerte, juste assez pour parait une attaque, si jamais il y avait besoin. Elle ne tiendrait pas plus avant de tomber dans les pommes. La force du désespoir, quelques graines jetaient au vent qu'on espère voir porter ces fruits ! Sa poitrine se soulève non sans souffrance à chaque inspiration, la faisant trembler des pieds à la tête. Sa longue et soyeuse chevelure était souillée de divers détritus végétaux et quelques mèches poisseuse de sueur lui collait au front alors que d'autre se mélangeait au sang de la plaie. Elle avait beau les en chasser elles revenaient toujours tant et si bien qu'elle abandonna et laissa la mèche se coller à la plaie. Le sang chaud ruisselait doucement entre ses doigts, Kiishi qui n'était déjà pas très colorée pâlissait de plus en plus. Son uniforme lui collait à la peau poisseux de sang frais et cette humidité au moindre coup de vent la refroidissait, la faisant parfois éternuer ce qui était suivit d'un râle sombre de souffrance. La demoiselle ignorait depuis combien de temps elle était assise-là entre ces racines qui lui créait un trône dès plus étrange digne d'une princesse d'un temps ancien au quel personne ne serait donner de nom. Une princesse dont on parlerait dans une légende, princesse maudite à la beauté incomparable, vouée à mourir seule dans son royaume de silence et de ténèbres.

Un bruit de pas alerta la shinigami qui dégaina son arme avec une seule main, elle le tenait légèrement tremblante tendu devant-elle. De l'ombre des arbres sortait un homme vêtu du même uniforme qu'elle, à son bras le brassard des vice-capitaines elle y reconnue le camélia insigne de la sixième division. Et impossible de se tromper à la vu de l'écharpe qu'il portait il s'agit sans aucun doute d'un Kuchiki. Sa lame alla se figer dans le sol et elle si appuya pour se redresser tant bien que mal sur ses jambes tremblantes comme les feuilles des arbres ici présents sous la caresse du vent d'automne. Essoufflée elle inspirait l'air et le rejetait à la recherche d'oxygène en gémissant légèrement, elle se mit debout sur ses jambes mal assurées. Kiishi fit un pas vers le noble, l'effort que ça suscita fit couler un peu plus de sang à travers ses doigts qui bouchait la plaie. Dans son autre main pendait mollement la rose des vents, pointait vers le sol. Elle ne bougea plus prise de vertige, elle observa l'homme de ses yeux d'ambres elle murmura le souffle court et presque de façon inaudible : " Je suis désolée...". Elle avait fait déranger un noble quel comble pour elle. Elle se sentait ridicule, elle aurait bien rougit mais elle devait manquer de sang pour ça.




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !


Dernière édition par Kiishi Arashi le Jeu 1 Nov - 18:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1666
• INSCRIPTION : 18/04/2011
• AGE : 20

• LOCALISATION : Au Sereitei
• LOISIRS : Se balader pendant la nuit
• HUMEUR : Serein

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t733-ft-du-noble

Passeport
Rang: Vice-Capitaine de la 6ème Division
Points d'experience:
170/320  (170/320)
Niveau: 19
Byakuya Kuchiki
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Jeu 1 Nov - 15:40



« Sakura No Hana wa itsu odoru »



Que faisait-il ? C'était la question que se posait Byakuya. Il se la posait, se la reposait et se la re-reposait encore. Il ne comprenait pas ce qu'il était en train de faire. Il avait donc une vie entre ses mains en ayant demandé au papillon d'enfer de transmettre le message à la quatrième division d'envoyer les membres survivants depuis l'attaque venant de la Concorde devant le senkaikamon et d'attendre qu'il arrive avec le troisième siège de la huitième division. Le vice-capitaine Kuchiki avait une vie entre ses mains... Il s'agissait d'un shinigami qui était à un rang inférieur à lui, normalement cela l'importait peu et que ce n'était pas son problème. Mais il avait croisé un papillon d'enfer, écouté le message... Il ne pouvait pas le laisser passer et de ne rien faire. C'était sûr que les secours allaient arriver bien trop tard tenant compte de la gravité de la blessure de la jeune shinigamie. D'ailleurs, elle s'appelait Kiishi Arashi selon le papillon. Enfin bon, quel était l'intérêt de savoir son prénom alors que le noble savait très bien que cela ne lui dirait rien ? C'était une membre de la division du capitaine Kyoraku. Byakuya ne pouvait pas continuer son chemin comme si rien n'était en ignorant l'appel de détresse de la jeune fille. Pourtant, c'était ce qu'il aurait fait... Or on le retrouvait dans la forêt. Sombre et froide. La température de l'automne n'arrangeait rien les choses, surtout pour une personne qui pouvait très bien être gravement blessée... Le vice-capitaine de la sixième division se tenait en face de la jeune shinigami qui avait dégainé son zanpakutô avec une seule main. Comme si elle semblait être encore poursuivie par qu'il l'avait sans nul doute blessé.

Byakuya se tenait donc devant elle, restant de marbre, ne sourcillant pas et restant impassible au vue de la blessée. Elle figea son arme contre le sol et s'appuya pour se redresser avec tant de mal que de bien sur ses jambes, cet effort l'avait fait essouffler et elle gémissait légèrement. Le noble n'eut pas vraiment besoin de comprendre que Kiishi l'avait reconnu grâce à son brassard, son écharpe et à ses kenseikans. Elle tenta de s'approcher vers lui, laissant couler encore plus de sang de sa plaie qu'elle tentait de le boucher. Elle ne bougea plus, sans doute prise de vertige et qu'elle avait compris qu'il ne fallait pas tenter d'avancer à nouveau. La troisième siège de la huitième division le regardait et murmura qu'elle était désolée... Il restait pourtant devant elle, impassible. Regardant la jeune demoiselle tout pâle, comme si maintenant sa vie dépendait à l'action du noble.

Que faisait-il ? Qu'allait-il donc faire ? Il ne la connaissait pas, elle le connaissait seulement de nom. Ils ne s'étaient jamais parlés, ni croisés. Quelle était la raison pour Byakuya de devoir la sauver comme ça ? Cela ne lui ressemblait pas du tout au contraire. Le noble la regardait toujours, voyant le sang couler au sol. Elle devait trouver le temps long avant qu'il arrive. C'était bien vrai, elle le trouverait encore plus long si c'étaient les secours qui arriveraient... Byakuya était le plus proche de la forêt et il ne pouvait pas ignorer cette responsabilité. Il allait donc faire quelque chose qui ne lui ressemblait pas du tout... C'était sans doute à cause de son grand-père. Il aurait dû être là le soir avant qu'il meure, comme quoi... Le vice-capitaine Kuchiki n'en serait peut-être pas là. Serait moins têtu et suicidaire pour tenter d'obtenir un bankai... Il n'avait pas pu arrêter l'assassin, au contraire il l'avait laissé échapper. Là, il ne pouvait pas laisser passer le fait qu'il serait responsable de la mort de Kiishi s'il n'interviendrait pas.

    Byakuya — Tu aurais mieux fait de ne pas te lever, ça t'éviterais de raccourcir ton existence même...


Dit-il froidement. Après avoir analysé l'état de la jeune fille aux cheveux vert, elle était pâle, se vidait de tout son sang... Il n'avait pas vraiment d'autres choix de devoir aller rapidement à la Soul Society, là où les secours l'attendaient. Il n'y avait pas de temps à perdre surtout. Il s'approcha d'elle, il hésita un court instant dans ses gestes... Il tenait son bras qui serrait le zanpakutô qui permettait à Kiishi de se tenir debout ainsi qu'il se baissait un peu pour mettre son autre bras en dessous des genoux. Byakuya ne s'attendait pas vraiment à ce qu'il la portait dans ses bras, parfaitement conscient que le sang pouvait très bien tâcher ses habits... Il attendait un moment le temps qu'elle récupère son zanpakutô qui était planté au sol.
Codage fait par .Jenaa




I don't want excuses..
"I despise the way you fight. Without ever lifting your own hand.. to steal the bonds of camaraderie and torture opponents is the height of cowardice. It is a lack of shame, deserving of death. I shall kill you and cast you aside before you finish swinging your blade.." ---------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Jeu 1 Nov - 18:38



Byakuya Kuchiki héritier de la famille du même nom, petit fils de l'ancien capitaine de la division dont-il portait l'insigne. On pouvait dire que les rênes de la sixième division en fait se remettaient de père en fils dans cette division, enfin à quelques détails près ! Les Kuchiki étaient tous de très bon combattant allait savoir si c'était un gène héréditaire, mais depuis des générations le flambeau se passe entre eux et ils ont tous eu des manières différentes de gérer la division mais la famille n'en ai pas moins resté irréprochable jusqu'à ce jour. Comment Kiishi savait tous ça ? Elle entendait les messes basses que les demoiselles proféraient au passage du charmant second, qui s'évertuait à les ignorer avec un flegme royaliste qui faisait sans doute sa popularité. Elle avait aussi lu par hasard et curiosité non moindre quelques passages sur la vie des ancêtres combattant du jeune homme, elle savait une ou deux petites choses sur son arbre généalogique que toutes les autres ignoraient. Mais elle le savait que par curiosité et non par besoin ou envie pressante de le savoir. Elle lisait à peu de chose près tout ce qui lui tombait sous la main à la bibliothèque du Gotei 13. La demoiselle n'avait pas l'intention de le harceler elle était bien trop timide et réservée pour ça. Puis toutes les demoiselles respectaient l'espace vitale de ce dernier et il n'avait d'yeux pour aucune d'entre-elles, alors elle, Kiishi Arashi simple San Seki de la huitième division, elle ne pourrait jamais prétendre lui faire esquisser même un sourire. Elle s'étonnait déjà qu'il soit venu à son aide. Ce qui rendait la suite ma foi encore plus surprenante, il lui adressa la parole, son ton était aussi froid et mordant que la nuit elle-même, mais elle trouva néanmoins ses paroles gentille. Elle en sourit ce qui éclaira son visage toujours crispé en une légère moue de douleur.

Son souffle se stabilisait doucement, ses jambes tremblaient toujours sous elle, un peu comme un faon qui doit apprendre à marcher elles étaient en coton. Elle le regardait et souffla entre ses lèvres dont les bords viraient au bleu-violacé inquiétant à cause du froid. : " C'est gentil à vous... de vous inquiéter de mon sors... ... Je ne voulais que vous saluer...Je pense plus en... en être capable... " Parler lui faisait mal presque autant que respirer, elle s'agrippait à son uniforme pressant un peu plus sa main pour combler le trou. Elle toussa, les spasmes firent gicler quelques gouttes de sangs entre ses doigts.

Ni l'un, ni l'autre ne bougea, pour Kiishi ça demanderait un effort bien trop au-dessus des capacités qui lui restaient. Les dernières choses qu'elle pouvait faire c'était : Respirer, tenir debout là où était planté sa lame et murmurer entre deux sifflement respiratoires. Faire un pas serait colossal et fortement déconseillé. Un courant d'air la fit tressaillir alors que l'homme la dévisageait, si bien qu'elle baissa les yeux bien qu'elle ne rougissait pas elle n'en avait pas moins honte ! La timidité maladive de la jeune femme faisait qu'elle supportait mal qu'on posa les yeux sur elle, le gris sombre de l'iris du jeune homme posait sur son corps et surtout au niveau de la poitrine la dérangeait. Mais c'était là que se trouvait sa blessure où voulez-vous qu'il regarde... ? Il n'est pas médecin, il observe juste les dégâts, mais Kiishi ne se serait pas donnée la peine d'alerter les urgences si cela n'avait pas été grave. Après il ne la connaissait pas, même pas de vu selon elle, elle était bien trop discrète pour qu'un homme de son rang fit un jour attention à elle ! Mais c'était ce jour ! Quel malheureux hasard, il était obligé de dénier la regarder, elle, une pauvre idiote blessée grièvement pour la deuxième fois. La demoiselle osa se demander combien il pouvait répugner sa personne si simple ?

Il approcha finalement, il l'approchait, elle ! C'était surprenant. Elle ne savait pas vraiment ce qu'il avait attendu jusque là, le courage de toucher une pouilleuse ? Ou bien autre chose ? Les Kuchiki sont bien les seuls à savoir ce qui se passent dans leur tête ! Posté près d'elle, elle le vit hésiter elle sourit légèrement amusée, elle n'allait pas le mordre et sa peau n'était pas vénéneuse, il ne risquait pas de mourir en la touchant. Elle par contre, à s'attarder ainsi risquait d'y laisser sa vie. Doucement il glissa son bras autour de son cou, elle s'agrippa légèrement à son uniforme elle ne voulait pas tomber au risque d’exaspérer le noble. Il glissa son bras au niveau de ses genoux et la souleva comme on soulève une jeune mariée. Il attendit qu'elle récupère son katana fiché dans le sol là où elle se tenait une seconde auparavant. Elle dut pour ça lâcher sa plaie et tendre sa main sanguinolente vers la garde blanche de Bara no Kaze elle tira vivement pour être sur de la déloger du premier coup, elle grimaça et grogna doucement. Ça faisait mal, néanmoins elle entendait garder le plus possible ses plaintes pour elle. Si le noble avait baissé la tête il avait put observer la plaie suintante aux contours légèrement brûlés qui la faisait souffrir. Elle ramena l'arme à elle, la rengaine et couvrit à nouveau le trou de sa main. Blottit contre le torse du jeune homme, elle sentait son cœur tenter de battre plus vite en vain... elle n'avait pas l'habitude d'être dans les bras d'un homme. Même Kyôraku depuis son sauvetage ne l'avait plus touché et s'il essayait lors de ses taquineries elle lui hurlait dessus. Ils ne pouvaient pas faire autrement, elle s'avoua bien vite que la chaleur qu'il propageait et partageait par se contact lui faisait du bien elle qui était totalement frigorifier par le vent.

Esquivant soigneuse son regard et dit tout bas : " Merci... " Un mot valait parfois tous les plus beaux discours, puis elle n'avait pas tellement la force d'en dire plus.




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !


Dernière édition par Kiishi Arashi le Sam 3 Nov - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1666
• INSCRIPTION : 18/04/2011
• AGE : 20

• LOCALISATION : Au Sereitei
• LOISIRS : Se balader pendant la nuit
• HUMEUR : Serein

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t733-ft-du-noble

Passeport
Rang: Vice-Capitaine de la 6ème Division
Points d'experience:
170/320  (170/320)
Niveau: 19
Byakuya Kuchiki
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Ven 2 Nov - 19:59



« Sakura No Hana wa itsu odoru »



 
    Kiishi — C'est gentil à vous... De vous inquiétez de mon sort... ... Je ne voulais que vous saluer... Je pense plus en... En être capable..
.

Parler lui faisait mal, pourquoi elle continuait à le faire ? Pourquoi elle tentait de le saluer comme ça malgré qu'elle soit blessée ? Les shinigamis le saluaient quand il passait devant eux, parce qu'il était un noble voilà tout, parce que c'était un Kuchiki... Ce n'était pas n'importe qui, les gens du rang inférieur n'osaient même pas de lui adresser la parole, sauf ceux qui étaient dans sa division... Kiishi devait sans doute le connaître de réputation. Mais elle n'aurait sans nul doute imaginé qu'il serait là, à lui sauver la vie, à lui adresser la parole. Elle ne devait pas s'y attendre, le noble non plus. Mais il avait fallu que le hasard fasse qu'il soit près de la forêt et que les secours arriveraient bien trop tard... Normalement, Byakuya ne faisait jamais attention aux shinigamis d'un rang inférieur à la sienne et ce qui leurs arrivaient n'était royalement pas son problème. Pourtant, il se tenait là face à une troisième siège de la huitième division... Souffrant encore plus qu'avant, ayant encore plus froid par la température d'automne, soufflant de plus en plus difficilement, ses lèvres qui étaient virées au bleu-violacé... Toussant tout en crachant du sang entre ses doigts. C'était vraiment désolant de voir un shinigami dans cet état-là... Il était forcément sûr qu'en ne faisant rien, elle allait mourir dans pas peu de temps. Kiishi ne pouvait pas se déplacer toute seule, elle avait vraiment besoin d'être aidée.

Byakuya ne comprenait pas et ne savait pas quel mouche il lui avait piqué de prendre la responsabilité d'une vie. Ce n'était pas dans ses habitudes. Surtout pour une personne qu'il ne connaissait pas. Avait-il vraiment besoin de justifier cela ? Pour lui oui, mais pour les autres non. Le vice-capitaine Kuchiki ne se cessait pas de se poser toujours la même question: qu'était-il en train de faire là ? Il cherchait vraiment la raison, la réponse à cette question. Mais rien ne lui venait, rien ne venait à justifier ce geste... Cela allait se faire savoir dans la Soul Society, cela allait faire étonner certains qui croyaient que Byakuya ne prêtait nullement attention à ce qui se passait autour de lui, préférant toujours d'ignorer les gens. Qu'il était un homme sans coeur, froid, impassible... Surtout blessé par la mort soudaine de son grand-père. C'était un fait qu'il ne pouvait ignorer.

Ce qu'il n'avait pas vraiment prévu — et prévu paradoxalement à la fois —, c'était qu'il la portait dans ses bras. Il ne pouvait pas faire autrement, Kiishi était grièvement blessée et le temps était compté maintenant. Le noble avait hésité à la prendre dans ses bras parce qu'il venait de se rendre compte que c'était bien la première fois qu'il prenait une personne qu'il ne connaissait pas du tout. Seulement son nom et son grade, rien de plus. Mais cela ne l'avait pas  Entourant le cou de son bras, se laissant légèrement agripper par Kiishi, glissa son autre bras sous les genoux et il l'avait soulevé. Byakuya constatait qu'elle était bien légère, mais froide... Plus froide que ses mains qui étaient chaudes malgré la température de nuit. Ayant les mains prises, Byakuya ne pouvait pas récupérer le zanpakutô de la jeune troisième siège de la huitième division, il attendit pas longtemps le temps que Kiishi comprenne qu'il lui fallait récupérer son zanpakutô sachant tout pertinemment que ça pouvait lui faire mal. Le vice-capitaine observa un rapide instant la plaie qui avait des contours légèrement brûlés... Ce n'était pas vraiment loin du coeur.

Il attendit que la jeune shinigami ramène son arme, la rengaine, couvre sa plaie et se blottir contre lui. Le noble inclina son menton dans l'écharpe la regardant puis ferma ses yeux quand elle l'avait remercié d'une voix assez perceptible. Ne prenant pas la peine de lui répondre, il fit ouvrir le senkaikamon où les deux papillons d'enfer les rejoignirent. Il ne lui restait seulement le chemin de l'entre-monde à parcourir accompagné de deux papillons pour arriver à la Soul Society et devoir la confier aux soins de la quatrième division et de retourner aussitôt à la sixième division faire comme s'il ne l'avait pas sauvé du tout. Il fit donc un pas pour entrer dans l'espace des deux mondes qui s'accéléra petit à petit pour finir par faire des shunpôs. Il suffisait quelques minutes pour qu'ils soient arrivé à destination. Byakuya sentait qu'elle se faisait de plus en plus froide, remarquant que le sang qui échappait entre les mains de Kiishi avait tâché son uniforme. Mais il n'en faisait rien, il ne disait rien. Le noble était resté silencieux comme à son habitude durant tout le trajet, il ne répondrait même pas à une question ou quelque chose d'autres venant de la troisième siège de la huitième division...

Quand Byakuya arriva avec la jeune fille dans ses bras à la Soul Society. Les secours étaient déjà là devant le senkaikamon à les attendre. Ils étaient même accompagné par leur capitaine, Unohana Retsu. Les shinigamis de la quatrième division se dirigèrent vers le noble qui allait la laisser entre les mains de ceux-ci et de pouvoir enfin rentrer à la sixième division, enfin... Si la capitaine qui se tenait devant ne l'empêcherait pas.
Codage fait par .Jenaa


Spoiler:
 




I don't want excuses..
"I despise the way you fight. Without ever lifting your own hand.. to steal the bonds of camaraderie and torture opponents is the height of cowardice. It is a lack of shame, deserving of death. I shall kill you and cast you aside before you finish swinging your blade.." ---------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 291
• INSCRIPTION : 18/08/2011
• AGE : 25

• LOCALISATION : Île de la Réunion
• LOISIRS : Lecture de manga, Rp, Jeux vidéo
• HUMEUR : Hésitante !

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t310-fiche-de-kiishi-arashi-term

Passeport
Rang: 3ème Siège de la 8ème Division
Points d'experience:
15/290  (15/290)
Niveau: 17
Kiishi Arashi
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI
I'M A BEAUTIFULL MODERATOR

Sam 3 Nov - 15:42



Pourquoi, pourquoi, il y a tant de questions qui se bousculent, pas toutes ne trouveront leurs réponses, du moins la réponse qu'on aimerait qu'elles aient. Car il y a des réponses qui semblent évidentes que l'on accepte pas et qu'on acceptera sans doute jamais. On se voile alors la face tant bien que mal aussi longtemps qu'il est possible dans la vie et bien au-delà. Pourquoi ne t'es-tu pas réveillée ? Cela faisait-il si mal ? Ou était-ce plus simple de fuir la réalité en sommeillant à jamais ? Au fond de toi tu ne reconnais pas cette fuite en avant dont le souvenir s'efface. Fuir, toujours fuir, plus loin encore cette douleur qui te ronge. Il n'y a pas qu'elle qui se pose tant de question, le regarde de l'homme l'interroge sans arriver à la comprendre. Il ne s'est jamais intéressé à personne avant, comment peut-il comprendre que pour une San Seki comme elle, il est important de saluer son supérieur ? Il est important de lui sourire, d'être à sa hauteur, de ne pas faire honte à sa division en restant pauvrement au sol alors qu'on est consciente et qu'on peut se lever. Kiishi ne fait que prouver qu'elle a la force d'être debout face à lui ou face à n'importe qui d'autre et c'est important pour elle, bien que ça semble insignifiant aux siens. Elle aurait dut rester assise comme une miséreuse et attendre qu'on la ramasse ? Non, il lui restait un soupçon de dignité, et oui elle n'était pas droite comme un I, néanmoins elle était debout. L'orgueil perd bien des hommes et des femmes, puis la vu de se trou n'était rien comparé à la cicatrice qui la tranchait presque en deux. La déesse de la mort était persuadée d'y survivre.

Incapable de marcher ça va sans dire, il la souleva du sol avec facilité et douceur. Elle n'était pas bien lourdement mais ça ne semblait pas vraiment le surprendre. Une fois la rose des vents ramassées et sa plaie bouchée, il ouvrit le senkaikamon pour quitter de ce lieu sinistre et effrayant à cette tardive heure. Les deux battants du senkaikamon glissèrent avec lenteur et nonchalance, deux papillons noires voletèrent près deux alors qu'ils s'engouffraient dans le gosier géant et sombre de l'entre-deux monde. Le pas du lieutenant se fait rapide et pressant, il a hâte semble-t-il de se débarrasser de son paquet qui est sagement blottit dans ses bras et tâche de son sang impure son impeccable uniforme. Les paupières mi-closes de par son épuisement elle fixe le monde d'un regard mort elle ne voit pas vraiment, mais s’évertue à ne pas sombrer dans l'inconscience . Ça brûle dans sa poitrine, sa palpite comme un petit oiseau luttant contre le sommeil et le froid. Elle ne s'endormira pas fois, elle en avait la volonté. Les long cheveux de la demoiselle se balançaient mollement à chaque pas que le noble faisait, les pas d'ailleurs à mesure qu'ils avancent change d'amplitude, de plus en plus long jusqu'à devenir une simple utilisation de shunpô. Ce qui raccourcit le temps passé dans cette gorge infernale, ce qui était loin de déplaire à la jeune femme qui apprécier nullement cet endroit.

Les portes du Gotei 13 s'ouvrirent dans un branle familier et la lumière en provenance du monde des esprits aveugla la jeune femme pour son plus grand bonheur. La chaleur de se soleil caressant sa peau froide la requinqua légèrement, elle n'aurait pas aimé ne plus jamais revoir se lumineux soleil d'été qui brillait chaque jour dans le Seireitei. Kiishi vit des ombres se précipitaient vers elle, le bruit des pas lui parvenait avec clarté, mais les visages étaient flou. Qui ? Qui était là ? Elle sentait les pressions spirituelle individuelle de chacun sans arriver à y mettre un nom. Tout devenait si soudainement confus dans sa tête. Elle se sentit glisser des bras du second, vers ceux de qui ? Paniquée subitement, elle agrippa sans réelle force l'écharpe blanche du noble qui se défit. Sa main faiblit et laissa échapper l'écharpe qui glissa, emportée par son propre poids, vers son corps inondait de sang encore chaud par endroit, tandis que son bras lui retomba mollement dans le vide. On l'emporta rapidement loin de son sauveur, trop rapidement qu'il puisse récupérer son écharpe qui au contact de l'uniforme de la shinigami se tâcha de sang. La capitaine de la quatrième division lui avait sauté dessus tandis qu'on lui prenait son précieux paquet. Précieux car il venait de partir avec son écharpe... Elle posa quelques questions au noble sur l'état de la San Seki et sur le siens, questionnement qui devait sans doute l'exaspérer, car il ne serait pas y répondre. Souriante et humble sa supérieure l'invita à la suivre pour un examen médical, mais aussi pour lui poser de plus amples questions. Avant même qu'il ne tente de refuser l'invitation elle lui lança un regard assez effrayant pour qu'il se garde de lui dire non. On ne refuse rien à Unohana Restu si on tient à sa santé physique.




Fan de Mr Cat !

Un bouquet de Six fleurs !


Dernière édition par Kiishi Arashi le Sam 3 Nov - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1666
• INSCRIPTION : 18/04/2011
• AGE : 20

• LOCALISATION : Au Sereitei
• LOISIRS : Se balader pendant la nuit
• HUMEUR : Serein

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t733-ft-du-noble

Passeport
Rang: Vice-Capitaine de la 6ème Division
Points d'experience:
170/320  (170/320)
Niveau: 19
Byakuya Kuchiki
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Sam 3 Nov - 18:22



« Sakura No Hana wa itsu odoru »



Qui l'eut vraiment cru que cela allait tourner de cette façon ?
Byakuya étant arrivé avec une blessée dans ses bras à la Soul Society sous l'éclat du Soleil, la chaleur était revenue, le froid n'y était plus. C'était plutôt agréable comme sensation, mais elle l'était moins quand.... On lui piquait l'écharpe. Oh oui, on lui avait volé son écharpe ! Et ça, le noble ne s'était pas vraiment attendu à cette action. Il suffisait tout simplement qu'une fois arrivés, les membres de la quatrième division arrivent vers lui pour prendre en charge la prénommée Kiishi afin de faire les premiers soins rapides et de l'emmener à la quatrième division pour faire la suite.... Donc le noble avait confié la troisième siège de la huitième division aux gens qui allaient lui sauver la vie. Juste au moment où il allait s'en aller, juste au moment où il allait faire un pas qui allait le libérer... Cependant on le retenait sans vraiment une grosse force par son écharpe qui se défit doucement du coup du vice-capitaine Kuchiki qui laissa l'expression de surprise prendre le dessus sur son visage. Il se retourna voyant l'écharpe qui glissa dans les airs, Byakuya voulut le récupérer, mais celui-ci par son poids tomba sur le corps de Kiishi inondé de sang. L'écharpe blanc vira sans tarder au rouge, mais rien n'était perdu. Le noble avança vers la jeune fille qui était maintenant inconsciente afin de récupérer son écharpe, mais deux choses venait l'empêcher d'atteindre son but. Le premier, c'était le contact qui tendit Byakuya. Quelqu'un venait de poser sa main sur son épaule comme pour l'empêcher de "s'enfuir", déjà que le noble avait horreur qu'on le touchait de cette manière il ne pouvait pas le dire face à Unohana qui semblait vouloir lui parler et de vouloir faire un examen médical.

    Byakuya —... Je ne suis point bles....


En effet donc... La capitaine de la quatrième division lui avait coupé la parole, en lui montrant son plus grand sourire et son regard assez effrayant à la fois.... Qui avaient le don de rendre l'atmosphère assez insoutenable. Même Byakuya Kuchiki, vice-capitaine de la sixième division, héritier de la famille Kuchiki l'une des plus grandes familles de la Soul Society ne pouvait pas résister à Unohana... Elle insistait à vouloir faire un examen médical, à lui parler et elle ne tolérait pas à un refus. Surtout venant de Byakuya qui avait fait quelque chose qui ne lui ressemblait pas: sauver une personne d'un rang inférieur à la sienne. Celle qui ne méritait même pas une once d'attention venant du vice-capitaine de la sixième division. Puis la seconde chose qui l'empêchait d'atteindre à son but était dû au premier obstacle: Unohana, l'écharpe s'était éloignée avec les soignants de la quatrième division... Son précieux... Écharpe... Parti... L'héritage de son grand-père, sans aucun doute le dernier cadeau de son vivant. Il lui fallait à tout prix le récupérer.

D'abord avant de récupérer son écharpe.
Il lui fallait se débarrasser d'Unohana qui allait sans lui poser beaucoup de questions sur son comportement ces derniers temps. Elle n'avait pas vraiment l'air d'être étonnée, surtout c'était parce que Byakuya avait perdu pas mal de personnes proches ces derniers temps et cela avait sans nul doute ravivé des mauvais souvenirs au plus profond de son être. Bref, il allait donc devoir subir à un interrogatoire concernant sa santé avec la capitaine de la quatrième division, mais c'était peut-être une occasion de pouvoir aller dans l'hôpital avec une raison valable et de pouvoir prendre en douce son écharpe...


END first part—
Codage fait par .Jenaa






I don't want excuses..
"I despise the way you fight. Without ever lifting your own hand.. to steal the bonds of camaraderie and torture opponents is the height of cowardice. It is a lack of shame, deserving of death. I shall kill you and cast you aside before you finish swinging your blade.." ---------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Dim 4 Nov - 10:11
Je valide avec pour chacun 45 XP.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 10:10


Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Sakura no hana wa itsu odoru ? [Byakuya Kuchiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Byakuya Kuchiki vs Ghost Harima
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-