AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

Shintô Ogami -- La mélancolie comme un cadeau -- [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 49
• INSCRIPTION : 15/10/2012
• LOISIRS : JDR, Jeux Vidéos, Cinéma
• HUMEUR : agréable

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t1134-shinto-ogami

Passeport
Rang: 4ème siège de la 9ème division
Points d'experience:
195/245  (195/245)
Niveau: 14

Lun 15 Oct - 16:45
Shintô Ogami



Votre âge : 25 ans
Votre sexe : Masculin
Votre Race : Shinigami
Votre Rang : 4ème SIège

Division :
9 éme

Numéro : à remplir.
(Si Arrancar)

Mon Physique

Comment pourrais-je me décrire sans que l’on me soupçonne d’un manque total d’objectivité. Mais je dois reconnaitre en toute honnêteté que je suis un jeune homme de belle prestance et possédant une classe naturelle digne de plus nobles des hommes.

Comme vous l’aurez deviné, je ne suis pas d’une stature des plus impressionnante, on pourrait même dire que je suis un jeune homme à la musculature peu développé. Que voulez-vous tout le monde ne peut pas être un adepte du développement corporel et puis lorsqu’on est une âme la masse musculaire ne fait pas forcément la puissance physique. Le fait de ne pas avoir de muscles impressionnants ne veut pas dire que je ne possède pas une musculature efficace. De mon vivant je pratiquais déjà les arts martiaux et cette pratique m’a permis de développé une musculature souple et dessinée. De plus ma vie d’âme dans le Rukongai m’a aussi contraint à maintenir un certain physique. Puis en rejoignant l’académie spirituelle, j’ai pu de nouveau me livrer à la pratique du combat, ce qui m’a permis de développer ou du moins de renforcer ma musculature, à la fois souple et puissance. C’est d’ailleurs celle-ci qui donne à ma démarche et mon port, cette grâce et souplesse qui fait que les regards suivent mes mouvements.

Comme je l’ai dit dans les lignes précédentes, je n’ai pas une stature digne d’un hercule, ma taille est dans la moyenne pour un jeune homme de mon époque, mais il est vrai que comparé à certains et principalement les occidentaux, je peux paraitre assez petit. Je mesure un peu moins d’1m70, pour un poids de 68 kilos, je possède un excellent pourcentage graisseux, ce qui me permet d’avoir les muscles délicatement dessinés et donne de la douceur à ma musculature.

Si je m’arrêtais à la description de ma stature et de ma carrure, je réduirais ma description. Pour parfaire celle-ci, je me dois de vous parler du reste de ma personne.

Je possède des cheveux courts et noirs, dont une mèche balaye le côté droit de mon visage. Pour plus de précision, on pourrait dire que mes cheveux sont de la couleur du plumage d’un corbeau. Mon regard quant à lui est loin d’être aussi sombre. En effet je possède des yeux bleus, qui s’assombrissent lorsque le désapprouve quelque chose ou que je suis en colère. Mon regard semble empli en règle générale, d’une douce mélancolie, presque de la tristesse. D’ailleurs je dois reconnaitre que mon expression générale et corporelle laisse elles aussi transparaitre ces sentiments.

Maintenant que je vous ai quelque peu décrit mon physique, laissez-moi vous parler de mon apparence générale. Évidement depuis que j’ai rejoint l’académie, je porte l’uniforme de cet institution puis je porterais l’uniforme de ma future fonction, un Kimono noir. A part ces uniformes, je ne porte nul autre signe distinctif, bijoux ou autre. Il n’en allait pas de la même chose, alors que je vivais dans le Rukongai, mais ma vie n’était pas la même et l’apparence avait une certaine importance. A l’heure d’aujourd’hui, je ne cherche pas à me différencier des autres, préférant me fondre dans la masse.

Même mon katana n’a rien de particulier, si ce n’est qu’une bande de soie rouge cours le long de sa poignée. Ce signe distinctif est le seul que vous pourrez voir, ce qui le rend bien plus visible qu’il l’aurait été dans une autre circonstance.


Mon Mental

Nous voilà arrivé à la partie la plus intime de ma présentation, il faut que je vous parle de qui je suis. Si certaines personnes sont enclines à se découvrir, ceci n’est pas dans mes habitudes, mais je vais faire un effort.

Bien par où commencer, parlons de mes défauts pour commencer. Je suis une personne assez taciturne, qui ne semble pas apprécier la compagnie des autres. Ne vous fiez pas à cette impression, car comme beaucoup de chose concernant ma personnalité peuvent être trompeuses. S’il est vrai que je suis d’une nature assez taciturne et solitaire, j’apprécie la compagnie si celle-ci est de qualité. Qualité qui est déterminée par ma perception des autres et de moi-même. En plus d’être légèrement taciturne et n’appréciant qu’un certains genre de personnes,

je ne suis pas très patient, envers mes semblables. N’y voyait pas une sorte de supériorité dans ce manque de patiente, c’est juste que je n’aime pas perdre mon temps et vu que j’ai tendance à juger tout le monde comme mon égal, voir la stupidité chez autrui me déplait. Ah oui je ne l’avais pas précisé, mais je n’apprécie pas la stupidité ou le manque de réflexion, ce qui est de mon point de vue la même chose. En effet seule une personne possédant, même une intelligence lambda, peut se montrer stupide. Ceci m’amène à un autre de mes défauts, même si je ne suis pas la plus arrogante des personnes, j’ai malgré tout une certaine estime de ma personne et ne me considère pas comme quelqu’un de médiocre, ai j’ai tendance à regarder avec désapprobation ou pitié ceux qui font preuve de stupidité.

N’étant pas une personne malhonnête, étant plutôt sincère et franc, je ne cache pas ce que je ressens. Je n’en suis pas pour autant une personne directe, qui va réagir de but en blanc ou qui ne sait pas quand tenir sa langue. Mais envers les personnes que j’estime, je me montre en règle général des plus francs, voir même assez maladroit par moment, n’hésitant pas dire ce que je pense et ne retenant pas ma langue.

Si je ne suis pas malhonnête, je peux me montrer secret et garder pour moi certaines choses. D’ailleurs je ne suis pas du genre à me plaindre, préférant garder mes problèmes pour moi, ce qui m’a valu et ce plus d’une fois, de me retrouver dans des situations assez délicates. Mais étant une personne qui parvient à garder la tête froide et qui ne panique pas facilement, j’ai pu faire face à celles-ci.

Une de mes qualités, surement la plus importantes et celle qui peut m’amener à me comporter de manière totalement contraire à ma personnalité, la loyauté. Je suis une personne loyale, pas dans le sens qui tient ses paroles ou qui se tiendra toujours au côté de ceux à qui je l’ai offerte. Par loyauté je suis tout à fait capable de trahir mes proches et ceux envers qui j’ai fait serment de loyauté. Pour le bien d’un ami, je suis prêt à le trahir.
Je pardonnerais toujours à ceux envers qui je me montre loyal et serais toujours là pour eux, même si ils me tournent le dos. Lorsque j’offre ma loyauté ou amitié, je ne la reprends plus. Loyal et fidèle au point de pouvoir commettre la pire des trahisons, voilà avec la mélancolie ce qui me définit le plus. Mais je ne montre que ma mélancolie à ceux qui posent leurs regards sur moi et rare sont les personnes qui connaissent mon autre trait de caractère.

SI je ne vous ai pas encore parlé de la mélancolie que je porte, c’est que je n’en connais pas la source. Elle me protège de la véritable tristesse et des grandes joies qui conduisent aux désillusions les plus douloureuses. Même si je porte ma mélancolie aux yeux de tous, celle-ci ne peut me nuire et je ne la fait pas supporter aux autres. Je souris facilement, même si je ne ris que très rarement.

Ah oui, je ne suis pas fataliste ou optimiste, je suis juste réaliste. Ceci ne m’empêche pas de profiter de ce que la vie m’offre, du moins à ma manière. Dernier point, je peux devenir totalement gaga devant un bébé ou un animal, même adulte. J’aime les animaux et leurs compagnies dommage qu’il en ai si peu dans le Seireitei.


Mon Histoire

Par où commencer, par le début même si cela fait très commun, mais c’est un bon moyen pour ne pas se perdre. Commençons donc par le jour de ma naissance, que dire, pas grand-chose en fait, si ce n’est que toute ma famille était présente. Et oui, mais j’étais un enfant désiré et surtout attendu, pourquoi vous me demandez, je crois que c’était lié au fait que je fus le seul à qui ma mère donna le jour. J’aurais dût avoir deux frères ou sœurs, mais les grossesses n’arrivèrent jamais à terme.

Donc le jour de ma naissance, toute la famille, le clan devrais-je dire, était présent. D’après les histoires de famille, on a entendu mes pleurs dans tout le village. Ah oui, je suis né dans un petit village, perdu dans une vallée au pied du mont Nantai sur les rives d’un lac. Je suis né au sein du clan Oyama, ce dernier réunissait plusieurs familles toutes liées par des liens de parenté. A chaque génération, le clan Oyama donnait naissance à des médiums et prêtres. De part ce lien avec le monde spirituel, le clan œuvrait à servir les Dieux et protéger les Hommes faces au Démons. Puis avec les siècles et la modernisation de la société, le clan perdit de son utilité et rôle dans la société de la Région du Kantô. Ce n’est qu’après ces transformations que le clan Oyama, rejoignit un mouvement de lutte contre les Démons, les Quincy.

Je naquis donc au sein d’un clan de Quincy et devint par la même, l’un de ces tueurs de Démons. Très jeune je fus formé aux arts de mon clan et très jeune je fus confronté à la mort. A la différence des prêtres de l’ancien temps, nous chassions les Démons, ou Hollow, les traquions sans relâche. La raison de cette traque mue par la haine était des plus simples, la vengeance et le fait que l’on avait les moyens de ce but. Moi-même je goutai à ce sentiment, mais comme certains, j’avais conscience que tout cela n’allait pas pouvoir durer. L’histoire et les évènements me donnèrent raison et ce d’une manière violente. Les Quincy furent éliminés par les Shinigamis, les Dieux de la mort, Mais j’avais déjà rejoint la Soul Société et ce depuis quelques décades.
Ma mort ne fut pas l’œuvre d’un Shinigami, ni celle d’un Hollow, même si ce fut l’un de ses derniers qui en fut la cause. Je participais à une traque avec d’autres membres de mon clan. Nous avions déjà massacré quelques Hollow, les détruisant à l’aide de nos flèches. L’une de nos proies tenta de nous échapper et je me mis à sa poursuite. Dans ma précipitation, je ne prêtai nul attention à mon environnement et ne vit pas le fossé dans lequel je tombai, tête la première. Ma mort n’eut rien d’héroïque, ce fut mon cousin qui retrouva mon corps brisé en contre bas. Je devins une âme errante, n’arrivant pas à me libérer retenu par ma chaine à ce fossé et son environnement proche. Je recevais la visite de certains membres de mon clan, mais je ne faisais pas d’idée sur la raison de leur présence. Même si celle-ci pouvait être liée à l’affection qu’ils pouvaient avoir pour moi, je faisais aussi un excellent appât pour Hollow affamé. Ce ne fut pas un Hollow qui vint à moi, mais un Shinigami . Ce dernier me libéra permettant à mon âme de rejoindre la Soul Société, je ne vous raconte pas mon choc lorsque j’y arriva.

Comment vous dire, la Soul Société n’a rien du paradis, du moins ne correspondait pas à l’idée que je me faisais du Paradis. Je me retrouvais dans les faubourgs pauvres d’une ville. J’appris que cette partie de la Soul Société se nommait Rukongai et que c’était dorénavant ici que j’allais vivre. Par chance, je ne commençai pas ma vie, d’âme dans le quartier le plus pauvre du Rukongai. Mes premières années ne furent pas des plus faciles, je connaissais sans cesse la faim, alors que ceux qui m’entouraient ne semblaient pas en souffrir. De plus moi qui n’avais été éduqué qu’en tant que combattant, ne possédait pas d’aptitudes ou de connaissances dans la pratique d’un quelconque métier. Si les habitants du Rukongai n’avaient pas besoin de manger, ils devaient boire et l’être humain étant ce qu’il est, le commerce existait aussi dans la Soul Société. Je dois reconnaitre que je ne suis pas des plus fier de ce que j’ai dut faire pour vivre au sein de cette nouvelle société. Ne sachant pas faire grand-chose, hormis me battre, je rejoignis rapidement une sorte de milice supposait protéger les commerçant des bandes de voleurs et voyous. Mais nous n’étions pas si différents de ceux dont on protégeait les commerçants. Je vécus ainsi durant un certain temps, ce fut durant cette période que je m’intéressas à l’autre partie de la Soul Société, le Seireitei.

C’était en ce lieu que vivaient les Shinigamis et quelques un parmi mes compagnons rêvaient d’y trouver leurs places. Mais aucun ne se faisaient d’idées sur leurs chances d’y parvenir, il fallait posséder quelque chose qu’ils ne possédaient pas, une force spirituelle et rare étaient les élues. Avec le temps les souvenirs de ma vie d’humain, commencèrent à se dissiper, à se recouvrir d’un brouillard, ne me laissant qu’une douce mélancolie derrière eux. Un jour, je ne pus cacher plus longtemps, mon besoin de manger, cette faim qui me différenciait des autres. Alors que nous pourchassions un voleur, dans les ruelles sombres du Rukongai, je fus pris d’un vertige et sentis mes forces défaillirent. Je perdis connaissance quelques instants et je me retrouvai allongé sur le sol ne pouvant quasiment plus bouger. Bien sûr le voleur nous échappa, mes compagnons s’arrêtant afin de voir ce qui m’arrivait. Ce fut un ancien, qui m’expliqua la raison de ma défaillance et qui de part cette révélation m’ouvrit les portes d’un rêve à portée de main.

Dès ce jour, le regard et le comportement de mes camarades changea. Rien de bien spectaculaire, mais je le percevais dans leurs regards, dans leurs murmures. Peut-être qu’ils essayaient de me faire comprendre quelque chose, ou bien était-ce une sorte de jalousie, mais une chose était certaine, je ne me sentais plus des leurs. Dès lors je commençai à me différencier d’eux, dans un premier temps ce fut par mon look. Jusqu’à présent nous avions tous opté pour une sorte d’uniforme, afin de nous différencier des bandes de voyous. Après ma perte de conscience et le changement de comportement à mon égard de mes camarades, j’ajoutais à ma tenue, divers accessoires et breloques. Ce changement ne fut pas brutal, mais ce fit avec le temps, puis vint le moment où je fus mis devant ce que je présentais, choisir entre eux et les Shinigamis. Je ne vous cache pas que mon choix fut vite fait et je décidai de tenter ma chance au sein de l’académie spirituelle.

Les trahisons et fuites qui avaient frappé le Gotei 13, avaient eu lieu quelques années avant que je parvienne à rentrer au sein de l’académie. Malgré tout, il restait encore des échos de cet évènement, même si la totalité de l’histoire me fut connu que bien plus tard et ce suite à un évènement bien plus traumatisant. Cet évènement fut le massacre de la 4ème Division par une créature, une personne inconnue. Lorsque ceci eu lieu, je me trouvais encore à l’académie, attendant de savoir vers quelle Division j’allais être dirigé. La nouvelle de ce massacre et le fait qu’une âme étrangère ai pu s’infiltrer dans le Sereitei, généra un fort malaise au sein de mes camarades. Je dois reconnaitre que cet évènement ne me laissa pas indifférent et conditionna ma future affectation. Prenant les devants, je demandai d’être affecté au sein de la 9ème Division, chargée de la défense et la sécurité. Au fil du temps et du besoin, je gravis les échelons au sein de cette division, jusqu'à obtenir le grade de 4ème Siège.
.




Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Ven 19 Oct - 21:35
Bienvenue à toi Ogami ! Voici donc ton Quincy transformé en shinigami.

Pour ma part, cette fiche est tout-à fait convenable. Je te valide donc 4ème siège de la 9ème division ! N'oublie pas de recenser ton avatar et d'entamer ta Fiche Technique !










Revenir en haut Aller en bas
 

Shintô Ogami -- La mélancolie comme un cadeau -- [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un matin comme les autres ? [Terminé]
» Aurore Boréale, une Aurore pas comme les autres.~ |Terminée|
» Tu vas juste abandonner comme ça? [Terminé]
» Logan ou Arsène Lupin comme vous voulez [Terminé]
» Saru Sasaki, un singe pas comme les autres. [TERMINÉ]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-