AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

La mélodie des percussions [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Sam 13 Oct - 16:39
L'air fendait ses cheveux, les laissant flotter tandis qu'il fonçait droit devant lui, en direction d'un lieu de solitude nécessaire à son entrainement. Le jeune Vice-Capitaine adorait cette sensation de liberté, se laisser presque voler aux quatre vents, qui était caractéristique de la fin de semaine. Effet, il s'accordait toujours de finir sa paperasse tôt en cette occasion, afin d'être libre de s'oxygéner convenablement loin du Goteï, et de réveiller ses muscles endolories par l'inactivité de la semaine. Cela ne faisait qu'un mois qu'il avait été promu à son nouveau rang, et tout autant qu'il avait exécuté sa seule mission sérieuse, en compagnie de sa Supérieure. S'il s'était douté qu'il passerait de combattant à scribouillard avec sa promotion, il aurait sans doute refusé. Mais il le savait, ce n'était que pour un temps : bientôt, quand il sera bien intégré dans ses fonctions, il reprendra le chemin du terrain à la tête de quelques groupes. Peut-être même de l'équipe qu'il dirigeait avant, qui sait ? C'était lui après tout qui se chargeait de répartir les assignations dans sa Division, il pouvait bien se permettre d'en garder l'une ou l'autre pour lui, quand il en avait le temps.

Il secoua la tête. Il n'était pas question de penser au boulot maintenant. Il avait son après-midi de libre – sauf urgence, cela va de soi -, et comptait bien en profiter. Difficile de croire qu'il avait tant prit goût à l'entrainement, au vu de ses années d'études à l'Académie, lui qui étudiait plus la théorie que la pratique. Même si, au final, il avait assez de ressources pour ne pas se laisser distancer par ses camarades. L'on peut même dire que maintenant, c'est lui qui les a devancé de beaucoup, aucun de sa connaissance n'ayant atteint un grade proche du sien. Ah, des connaissances... Natsuki avait envie d'en faire. Depuis sa prise de fonction, il n'avait pas vraiment eu le temps de rencontrer ses homologues, outre les réunions protocolaires qui n'apportaient rien de concret sur le plan personnel. Il lui restait bien des amis qui, dans le cadre de la détente, étaient restés les mêmes envers lui, malgré son rang, mais il avait envie d'élargir ses horizons. C'était une belle journée aujourd'hui, peut-être le destin exaucera-t-il son vœux ?

Alors qu'il approchait d'un territoire rocailleux – il changeait régulièrement de décors pour s'entrainer – quelque chose attira son attention, ce qui l'arrêta sur place. C'était difficile d'en évaluer la provenance, le terrain étant parsemé de monticule rocheux. C'était un son, un souffle que Natsuki connaissait bien : celui du vent que l'on martèle de ses poings. Quelqu'un l'avait précédé semble-t-il, pour venir s'entrainer au calme ici. N'étant pas du genre à déranger, le shinigami se serait d'ordinaire éclipsé en toute discrétion, afin de ne pas troubler son homologue. Mais sa curiosité fut piquée au vif, comme il s'agissait d'un pratiquant du hakuda, son domaine de prédilection. Dissimulant son reiatsu, Kurodo repéra la direction du combattant, et s'en approcha furtivement. Par-delà une saillit rocheuse haute de plusieurs mètres, il l'aperçut, en contre-bas.

Sur une zone relativement dégagée, à une dizaine de mètres de lui, s'exerçait une petite fille. Du moins, c'est l'image qu'elle renvoyait. Plutôt chétive, elle s'attelait à différents mouvements d'attaques et de défenses à mains nues dans la plus grande concentration. N'ayant pas le sentiment d'avoir été remarqué, Natsuki s'accorda le temps de l'observer un peu. Il ne lui fallu que quelques instants pour la ressituer : il l'avait déjà vu à sa première réunion des Capitaines. Mato Fujiwara, Vice-Capitaine de la Troisième Division. Quant à dire qu'il la connaissait, ça... Ils n'avaient eu aucun contact entre eux – il n'en avait eu aucun avec aucun membre d'une autre Division depuis sa promotion d'ailleurs -, un regard tout au plus.


« Peut-être qu'aujourd'hui sera l'occasion d'une rencontre intéressante, après tout. » songea Natsuki un esquissant un sourire.

Attentif, il l'observait, et remarqua bien vite que la demoiselle n'était pas aussi frêle qu'elle le paraissait. Chacune de ses positions était sûre, et ses gestes efficaces. Elle était direct, et ne s'embarrassait pas de mouvements parasites. A ne pas en douter, elle devait être une adversaire redoutable en combat. Natsuki se surprit d'ailleurs à se demander, qui mènerait la danse, s'il venait à croiser le poing ? Elle était petite, ce qui la rendait très agile, mais lui, plus grand, bénéficiait de la portée. Cela se jouerait-il sur la technique alors ? De plus en plus intrigué, le shinigami fasciné s'installa alors sur la roche, et l'étudia davantage comme un adversaire, plutôt que de se contenter de la beauté d'un spectacle hypnotisant, où dansent ses couettes argenté au rythme de ses mouvements, mêlées aux nombreuses bandes rouges cousu à son uniforme.




Ce que je déteste avoir raison...


Dernière édition par Natsuki Kurodo le Mer 14 Nov - 17:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 19/09/2012
• AGE : 354

• LOISIRS : Le combat
• HUMEUR : Fulminante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t1405-yan-l-evadee-de-shugo

Passeport
Rang: Ex-membre de la deuxième division
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Yan
BAD SHINIGAMI † EXILÉ

Jeu 18 Oct - 13:50
    Mato, à peine rentrée de mission et ayant subi les soins adaptés à sa blessure à l'épaule droite s'était rendue dans les environs du Rukongai, elle chercha longtemps un endroit discret, à l'abri des regards, d'une pour que personne ne sache qu'elle avait décidé de s'accorder quelques heures de "glande"... Non, l'attitude de son capitaine ne déteignait pas sur elle, pas encore, à vrai dire, le concept même de paresse était très différent chez-elle, considérer tout ce qui n'est pas du travaille comme un "passe-temps", ne rien faire ou s’entraîner faisait partie de sa vision de la glande et, en l’occurrence, elle cherchait un coin tranquille où s'adonner à un petit peu de percussion.

    Mato trouva l'endroit désiré, déposa son épée contre deux parois rocheuses et la regarda quelque instant... Ceux qui ne la connaisse pas bien et ils étaient légion dans ce cas pourraient penser qu'elle se contentait de regarder bêtement son sabre... En réalité, les deux avaient une conversation, plus précisément, depuis le retour de la mission précédente avec Kuchiki Taisho, Mato était terrifiée par son Zanpakuto et par extension, une partie d'elle même qu'elle ne connaît pas. Un sentiment qui la ramenait des décennies en arrière... Elle n'avait pas envie "d'écouter" la voix de ce Zanpakuto aux capacités si dangereuses. Elle se décida donc à développer un peu plus l'un des domaines d’expertises dont elle connaissait les bases, sans l'avoir étudié plus profondément plus tôt : Le Hakuda.

    Là encore, elle eut des souvenirs du passé, l'époque de l'académie, où, avec ses amies elle apprit à devenir plus forte, à vaincre sa fragilité physique héritée de sa mère. Elle y avait appris Mahora en Zanjutsu, Kyaka en Hakuda. Les deux techniques avaient un principe similaire, la première consistait à concentrer l'énergie du Zanpakuto et la projeter à distance respectable, tandis que la seconde concentrait et compressait le Reiryoku dans une partie du corps, afin d'augmenter l'impact du coup. Mato ne maîtrisait aucune des deux et, n'ayant pas très envie d'avoir recours à Higanbana contre les Hollows, elle se disait que ça pourrait être intéressant d'enfin travailler un peu les arts-martiaux. Sa seule base étant le style de Ryogi, son amie qui le lui a appris, c'était peu, mais au moins, elle avait une arme de secours contre les monstres masqués, ainsi, elle passa les trois heures suivante à marteler l'air et la pierre afin de rendre son Kyaka aussi performant que sa mentor l'avait créé...

    Pour cela, elle s'était mise à l'aise, retirant son kimono et serrant son hakama pour qu'il soit plus moulant. Elle frappait encore et encore, avec pour seul haut, un bikini pris dans le monde humain, un petit vêtement qu'elle aimait bien, de toute façon elle n'avait pas assez de poitrine pour justifier un autre genre d'atout pour ne pas être gênée par cette partie-là de son anatomie. Pour être honnête, ce qui l'embêtait plus était ses cheveux... Elle pensait sérieusement à les couper.

    * Tac *

    C'était le bruit d'un élément du décor déplacé par une présence à n'en pas douter pas naturelle. La vice-capitaine n'avait senti aucune présence, mais était tout de même presque sure qu'il y avait quelqu'un... Elle continua malgré tout après quelques minutes, convaincue qu'elle n'avait que "rêver". Ses poings étaient en sang... La technique qu'elle cherchait à faire progresser avait son lot de désagrément, mais au moins, elle était sûr que ses bras deviendraient plus robustes.

    Mais ça ne suffisait pas, sans nouvelles bases à étudier, elle stagnerait bientôt et son style ne sera plus suffisamment diversifié... Si elle s’étendait à ce que ce dont elle a justement besoin se présenterait à elle aujourd'hui, peut-être ne serait-elle pas restée si insoucieuse. Il y avait bien quelqu'un...




Fiche technique ; Fiche perso ; Mon journal

Dobble Fockeuz' ╭∩╮(︶︿︶)╭∩╮Spaïda Gal' !


Dernière édition par Fujiwara Mato le Mar 6 Nov - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Jeu 18 Oct - 21:45
Sans la quitter des yeux, Natsuki revint à plus de raison. Il n'avait pas à défier Mato, simplement par plaisir de se mesurer à quelqu'un qui partageait sa passion et son art. De toute façon, il avait sa réponse. Il l'avait bien analysé, et si elle était une combattante formidable, il avait le sentiment qu'il pouvait la surclasser dans le domaine. Il contemplait désormais plus la femme que la guerrière, laquelle continuait son entrainement avec ténacité. Peut-être même trop, à en juger par l'état de ses poings. La peau de ses phalanges craquelait sous ses efforts, et il devait en être de même pour toute sa main, dont le sang s'écoulait par endroit, contrastant ainsi avec sa peau blanche. Il ne fut pas difficile pour le shinigami tatoué d'en comprendre la cause. Par flux régulier, il percevait que la Vice-Capitaine canalisait son énergie dans ses poings pour libérer des frappes rapides et puissantes. Sauf que visiblement, elle ne maitrisait pas encore totalement le juste équilibre : par moment, la trop grande concentration de reiryoku déchirait son organisme au moment de la libération.

« Intéressant. » marmonna Natsuki pour lui-même

C'était la première fois qu'il voyait quelqu'un utiliser une technique similaire à la sienne. Il avait même pensé initialement que, quand lui-même s'était entrainé à la maitriser, c'était une astuce qui coulait de source, que n'importe qui penserai à utiliser pour se sortir d'un mauvais pas ou prendre l'avantage. La réalité, il l'apprit plus tard, était autre. Il était en effet ardue de concentrer dans la juste mesure son énergie dans un membre en plein combat, suffisamment pour que le coup ne soit efficace, mais pas trop pour éviter de blesser son propre corps dans l'assaut.

Soudainement, il réalisa qu'il avait relâché un instant son attention, fasciné qu'il était par ce qu'il voyait. En effet, Fujiwara tiqua une seconde, comme si elle avait ressentit quelque chose. Elle devait se douter que quelqu'un l'observait maintenant. Il songea alors à se présenter à elle, s'excuser de l'avoir dérangé dans ses exercices, mais la curiosité le retenu, alors que la Vice-Capitaine reprit où elle s'était arrêtée. Devait-il l'aborder d'ailleurs ? De quoi aurait-il l'air, en apparaissant soudainement, avoir observé un temps la jeune ( en apparence tout du moins ) demoiselle à demi nue ? Il secoua finalement la tête, chassant ses idées. Il y a des temps pour réfléchir, et d'autres pour agir sans se poser de question. Il avait fait le vœux d'élargir un peu ses horizons, et l'opportunité lui était offerte. Il n'y avait pas à hésiter. De plus, il se sentait attiré vers elle. Sans savoir pourquoi, il savait qu'il se passerait quelque chose, de bon ou de mauvais. Mais ce n'était pas important, il voulait simplement faire bouger son monde désormais.

Sa pression spirituelle, qu'il ne cherchait plus à dissimuler, retourna à son niveau habituelle. Très vite, la Vice-Capitaine le remarqua, et tourna ses yeux vers lui, alors qu'il descendait tranquillement de sa saillit rocheuse. Bien que la demoiselle n'était que peu pourvus des formes propres aux femmes, elle n'en demeurait pas moins vêtue pour tout haut que d'un bikini, aussi Natsuki fit son possible pour se comporter normalement. Ce qui n'était pas si difficile pour lui au final : pour le moment, ce n'était que le potentiel de sa collègue qui l'intéressait. D'un sourire amical, il l'a salua de la main alors qu'il s'approchait d'elle.


«  Je pensais que le terrain serai libre cette après-midi, mais visiblement, j'ai été devancé. »


Il s'arrêta à deux mètres d'elle environ, et évalua ses réactions du regard.


«  Je crois que je vous ai dérangé durant votre entrainement, veuillez m'en excuser, ce n'était pas mon intention. Pas plus que de vous observer mais... je dois avouer que vous avez su attirer ma curiosité. C'est rare de trouver des pratiquants du hakuda ailleurs que dans la Deuxième Division, qui plus est de votre niveau. »

Il lui tourna le dos avec un dernier coup d'œil, s'assurant qu'elle n'attaquerait pas l'inconnu et simili-voyeur qu'il pouvait représenter à ses yeux, et marcha vers une butte de pierre à peine plus grande que lui.

« Vous avez une technique plutôt intéressante je dois dire. »
poursuivit-il en concentrant son propre reiryoku dans son bras gauche. «  C'est même la première fois que je vois quelqu'un d'autre que moi... »

Il ne interrompit qu'un instant, durant lequel il frappa d'un coup puissant la pierre. A l'opposé, la roche explosa, révélant la formation d'un tunnel circulaire, dont l'entrée naissait devant le poing du shinigami.

« … l'utiliser, bien que vous semblez manquer un peu de pratique encore. »

Honnêtement, Natsuki aurait pu simplement se présenter, parler avec elle pour faire connaissance, plutôt que de faire démonstration de son talent, et révéler certains de ses tours. Mais il n'avait plus envie de réfléchir. Il était juste là pour piquer au vif l'intérêt de la jeune femme, tout comme elle avait su le fasciner par son art. Il avait tous deux l'âme d'un combattant : leur premier contact ne pouvait pas se dérouler autrement. Un sourire assuré et un visage confiant, il se tourna vers elle, et jaugea son effet.




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 19/09/2012
• AGE : 354

• LOISIRS : Le combat
• HUMEUR : Fulminante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t1405-yan-l-evadee-de-shugo

Passeport
Rang: Ex-membre de la deuxième division
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Yan
BAD SHINIGAMI † EXILÉ

Ven 26 Oct - 13:35
    Il y avait bien quelqu'un...

    Ce quelqu'un avait jugé bon de ne plus dissimulé sa pression spirituelle, elle pouvait désormais avoir une vague idée de son potentiel, il était de même niveau que le sien, vois peut-être un peu moins élevé. Seulement, cet homme, car oui, maintenant, elle pouvait même dire qu'il était un homme et pour cause puisqu'il dévalait l'air de rien un petit monticule de roche, là où il s'était sans doute caché, lui parlant l'air de rien :

    " Je pensais que le terrain serai libre cette après-midi, mais visiblement, j'ai été devancé. "

    ... Il était bien battis, on voyais clairement le genre de garçon qui passait son temps à s'endurcir physiquement, seulement voilà, la situation étant ce qu'elle est, elle avait autre chose à faire qu'admirer son beau minois et son corps d'athlète... En l’occurrence, elle, était quasi à poil, il fallut un certain temps avant qu'elle ne réalise qu'il pouvait "la voir". Ce qui gênait n'était pas qu'on voit son corps, mais plutôt son manque de forme...

    " Je crois que je vous ai dérangé durant votre entrainement, veuillez m'en excuser, ce n'était pas mon intention. Pas plus que de vous observer mais... je dois avouer que vous avez su attirer ma curiosité. C'est rare de trouver des pratiquants du hakuda ailleurs que dans la Deuxième Division, qui plus est de votre niveau. "

    ... Lui, il continuait son speech, l'air de rien, se retournant, certes, mais le mal était fait, dans sa phrase, elle retenu : "vous observer", "Vous avez su attirer ma curiosité", "pratiquant du hakuda"... Elle devenait rouge, son visage se déformait, mais il ne pouvait pas le voir...

    " Vous avez une technique plutôt intéressante je dois dire. C'est même la première fois que je vois quelqu'un d'autre que moi... "

    Il s’interrompit, concentra son Reiryoku dans son poing et pulvérisa un rocher et produit un cratère au centre duquel reposait son membre. Elle réagit, n'écoutant pas le reste de ses paroles, elle lança un sort de bakudo, le vingt et unième : Sekienton. Elle se camoufla dans une fumée rouge d'évasion et se cacha dans un coin, remettant son haut de Shihakushou et son sabre, elle n'en revenait pas... Mais il faut quand même avouer que sa technique ressemblait beaucoup à Kyaka. Du coup, elle était intriguée... Elle se révéla après quelques minutes, peureuse, le garçon n'avait pas bougé.

    Elle le toisa rapidement, franchement bien foutu... " Pervers ! "

    Ce fut dit, là, elle décida de lancer délicatement la discutions, comme l'aurait fait n'importe quelle femme qui se respecte, surprise en plein entrainement à moitié nue. Son but ? En fonction de ses réactions, l'amener progressivement là où elle voulait vraiment l'observer : Le corps-à-corps. Mais uniquement l'aspect combat de la chose, bien sûr...





Fiche technique ; Fiche perso ; Mon journal

Dobble Fockeuz' ╭∩╮(︶︿︶)╭∩╮Spaïda Gal' !


Dernière édition par Fujiwara Mato le Mar 6 Nov - 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Ven 26 Oct - 17:30
L'effet était là, il n'y avait aucun doute là-dessus. Mais il ne s'agissait pas vraiment de celui qu'il aurai premièrement recherché : le visage de la demoiselle avait viré au rouge le plus vif qu'il ai jamais vu, à croire qu'elle avait aperçut la queue du loup. Il avait néanmoins comprit de quoi il en retournait vraiment, à la mine gênée de son interlocutrice : c'était lui qui avait vu le '' loup '', dans une tenue que l'on réservait généralement au cadre du privé, voire intime.

L'instant de silence, où personne n'osait plus bouger ni rien dire, l'une pour chercher comment réagir, et l'autre pour ne pas envenimer la situation, se brisa dans un nuage de fumée rouge. Natsuki, qui s'était attendu à une réaction offensive en voyant Fujiwara s'agiter, quitta sa position de garde, laissant ses bras retomber le long de son corps alors que ses jambes réduisirent l'écart qui les séparait. D'un soupir résigné, il glissa une main dans ses cheveux fins, et s'arrêta sur l'arrière du crâne. Pour le moment, ce qu'il se passait n'était pas vraiment bon, à défaut d'être mauvais. Mais cela pouvait être pire, remarquez. Au moins, il l'entendait à travers l'écran ondulant au gré de la brise, elle ne s'était pas enfuit. Pour son malheur ou non, ça, cela restait à déterminer lorsqu'elle lui refera face, si elle lui refaisait face. A la réflexion, mieux valait que ce soit le cas maintenant, car tous deux seraient amenés à se revoir. S'il devait y avoir cris, injures et autres démonstrations de mépris, voire de coups – il était préférable pour la sérénité de tous que l'explosion détonne ici, loin de tout, plutôt que dans la salle de réunion du Capitaine-Commandant. Il l'attendit donc les mains sur les hanches, ne sachant trop où il devait porter son regard. Regard qui se posa d'ailleurs naturellement sur la Vice-Capitaine de la Troisième Division lorsque celle-ci réapparut devant lui en même temps que se dissipait son kidô. Elle était désormais plus habillée, mais le shinigami tatoué n'avait pas spécialement le loisir d'en observer l'ensemble, trop occupé qu'il était à soutenir le regard de son homologue. Il pouvait voir clairement ses yeux navrés se refléter sur la lueur – de colère ? - de ceux de la demoiselle.


« Pervers » mit fin à la lutte visuelle, le blessant un peu plus que les éclairs qu'elle lui lançait.

D'accord, ça se passait vraiment mal.

«  C'est peut-être un peu fort comme appellation. » se défendit Natsuki en se fendant d'un sourire gêné, qui accompagna la caricature de la goutte d'eau perlant le long de sa tempe. «  Je vous l'ai dit, ce n'était pas mon intention de vous surprendre en pleine activité, ni de m'attarder après l'avoir fait malgré moi. »

Il se tut et réfléchit un instant. S'il disait que c'était le spectacle, et non son corps qui avait attiré son regard, le prendrait-elle dans le bon sens ? Peut-être pas... Le shinigami avait remarqué dans sa vie que les gens ont tendance à entendre – comprendre – uniquement ce qu'ils veulent, et bien souvent aux dépends de ce que les autres ont dit.


« De toute façon, ce qui est fait est fait, je ne peux rien offrir d'autre que les excuses que j'ai déjà présenté. Je vous aurais bien proposer une petite leçon pour entrainer davantage votre... la technique que nous avons en commun, puisque c'était visiblement votre but en venant ici, le faire en compensation du temps que je vous ai fait perdre, mais avec des bras dans un état comme les vôtres, ce n'est peut-être pas la chose la plus prudente. »

Devant le visage de la Vice-Capitaine, dont il n'arrivait pas vraiment à interpréter l'expression qu'elle arborait, Natsuki soupira encore, résigné.

« Bien, en avons-nous fini ? »

Il n'avait, en réalité, pas de nécessité à demander la permission de prendre congé, mais quelque part dans sa tête, l'idée que partir simplement sans un mot comme un voleur ne ferait que conforter la première impression qu'il avait collé à la jeune femme l'en dissuada. De plus, il n'avait pas, à vrai dire, réellement envie de partir non plus : il n'aurait pas fait sa proposition sinon. C'était puéril, mais l'on pouvait presque croire qu'il souhaitait que l'on en vienne aux mains. Ce n'était que partiellement erroné, car d'expérience, il savait que les affrontements sérieux lui sont plus bénéfiques en terme de développement que des semaines de pratique.




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 19/09/2012
• AGE : 354

• LOISIRS : Le combat
• HUMEUR : Fulminante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t1405-yan-l-evadee-de-shugo

Passeport
Rang: Ex-membre de la deuxième division
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Yan
BAD SHINIGAMI † EXILÉ

Lun 29 Oct - 15:54
    ... " Pervers ! "

    Ce mot résonnât dans la tête de Mato comme le parfait moyen de faire évoluer la conversation, car, comme elle l'avait plus ou moins prévu, l'homme allait répondre soit par un ton offusqué, se mettre en colère et s'en aller, soit faire mine d'être gêner et vouloir arranger du mieux qu'il peut son image aux yeux de la belle aux cheveux d'argent. Vous vous demandez surement comment une jeune fille qui n'as jamais eu de contact prolongé avec des gens peut en savoir autant sur la psychologie des hommes ? C'est simple, la lecture et l'observation.

    Il n'était pas rare pour Mato d'assister à des discutions diverses et variées entre les deux types de genre. Que ce soit un supérieur vis-à-vis d'un subordonné ou deux grades proportionnels. Elle entendait et voyait et pouvait, même, parfois lire des rapports et/ou des courriers plus personnels... Elle réussit, ainsi, à classifier les hommes dans deux catégories distinctes, le reste, c'est son statut de femme qui l'aida à comprendre certaines choses.

    Il y a, dans un premier temps : Les galants, ceux qui sont les plus dignes de confiance dans la mesure où, même s'ils commentent un acte maladroit vexant envers la femme pourront, éventuellement tenter de se racheter, chose qu'ils n'arrivent jamais à faire correctement du fait de cette même maladresse citée plus haut.

    Dans un second temps, on retrouve les "vilains". Ceux qui ont un fierté telle qu'ils préféreront se sentir insulter si on essaie de leurs expliquer implicitement ou explicitement qu'ils ont commis une erreur. Mato n'apprécie pas cette seconde catégorie. On ne peut tout simplement leur faire confiance...

    " C’est peut-être un peu fort comme appellation. Je vous l'ai dit, ce n'était pas mon intention de vous surprendre en pleine activité, ni de m'attarder après l'avoir fait malgré moi. "

    Le ton gêné sur lequel il dit ces quelques mots suffit à convaincre Mato qu'il appartenait bien à la première catégorie et que même si, il commit un acte de voyeurisme flagrant, dans son esprit, ce n'était peut-être pas si grave... Peut-être pensait-il à quelque chose d'autre ? Un seul moyen de le savoir... Continuer à le tester jusqu'au bout. Elle sortit de sa cachette, située derrière un tas de pierre et contourna l'obstacle en continuant ce qu'il avait à dire :

    " De toute façon, ce qui est fait est fait, je ne peux rien offrir d'autre que les excuses que j'ai déjà présenté. Je vous aurais bien proposer une petite leçon pour entrainer davantage votre... la technique que nous avons en commun, puisque c'était visiblement votre but en venant ici, le faire en compensation du temps que je vous ai fait perdre, mais avec des bras dans un état comme les vôtres, ce n'est peut-être pas la chose la plus prudente. "

    Ainsi c'était ça... ?

    " Bien, en avons-nous fini ? "

    " Malheureusement je crois que non, monsieur. Vous avez prétendu ne vous intéresser qu'à ma technique... Dans ce cas, je vais vous la montrer. De très près. Son nom est... "

    Elle concentra du Reiryoku dans son poing droit et se mis très vite en garde... Frapper un rocher comportait des avantages : Le fait de pouvoir doser parfaitement l'énergie sur un objet immobile et particulièrement dur était avantageux pour éviter de détruire systématiquement son bras, mais contre un être vivant, mobile... Imprévisible, comment cela se passerais-t-il ? D'autres facteurs étaient pris en compte, comme la taille de son adversaire, sa masse et le cas présent, son Reaitsu. D'un shunpo, elle fut partie à la charge, prête à mettre son poing dans la figure de son homologue...

    " KYAKA ! "

    Il y eu une explosion d'énergie, mais impossible de mesurer l'effet que l'attaque avait eu.. Pour le moment. Mato en oublia l'offense d'avoir été "regardée" en cachette par un inconnu et même d'avoir été.... Vexée par le fait qu'il ne voulait pas la regarder... Enfin, une femme est tellement complexe...





Fiche technique ; Fiche perso ; Mon journal

Dobble Fockeuz' ╭∩╮(︶︿︶)╭∩╮Spaïda Gal' !


Dernière édition par Fujiwara Mato le Mer 7 Nov - 22:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Lun 29 Oct - 19:05
Aisément, Le Vice-Capitaine remarqua la concentration d'énergie dans le bras droit de Mato. Il ne fut donc pas étonné de la voir le charger brutalement, et ne fit rien pour s'en défendre, attendant stoïquement sur place, les mains sur les hanches. L'explosion d'énergie en avant fut impressionnante, à croire que la demoiselle était vraiment en rogne. Bougeant au dernier instant, la victime avait penché sa tête sur le côté et ainsi esquivé l'assaut. La chaleur sur sa joue, le sang qui coulait d'une entaille, lui indiqua qu'il avait peut-être sous-estimé les capacités de Fujiwara. Il plongea ses yeux dans ceux de son adversaire, aucun n'ayant bougé encore, et sentit le flot d'adrénaline parcourir ses veines alors que son visage afficha un sourire carnassier.

D'un geste rapide, il saisit le poing brandit au niveau du poignet, et se jeta tout entier sur le bras, comme un koala à un arbre, en provoquant une torsion qui les projeta tous deux à terre, dans une position où il aurait aisément pu lui briser l'humérus en deux points. Mais plutôt que d'achever tout ici, il relâcha immédiatement sa prise, et d'un roulade arrière, s'aidant de ses mains en fin de course, il se propulsa en arrière, à deux mètres de son adversaire, qu'il ne quitta pas du regard alors qu'elle se relevait. Quand était-ce la dernière fois qu'il avait ainsi désiré se battre juste pour le plaisir d'affronter quelqu'un ? Depuis plusieurs années, il n'avait combattu, puis tuer, que dans le cadre ses assignations. Et s'il s'y développait physiquement et mentalement surtout au cours de ses missions, il n'y prenait aucun plaisir. C'était son devoir, c'est tout. Or là, la jeune femme réveillait en lui un désir depuis trop longtemps endormie, celui d'un affrontement sain – sain étant dans le cas présent à prendre avec des pincettes -. Non pas qu'il en aimerait en manger matin midi et soir, mais de temps en temps, ce genre de rixe permettait de relâcher la pression, et de se juger soi-même.


« Merci. » songea mentalement le shinigami tatoué.

Il délia l'attache de son Zanpakto, qui quitta alors son dos pour se retrouver lancé avec force un peu plus loin, où il se planta dans la roche. Très vite, il fut rejoint par le brassard de Vice-Capitaine, que Natsuki avait noué autour de sa taille, lequel tomba juste sous le manche.

« Ce n'est pas très aimable, d'attaquer ainsi au dépourvus les gens. »

Pure provocation. Elle était arrivée gros comme une maison en préparant son poing, à aucun moment il n'avait pas sentit le coup venir. Quoi que, comme dit, il ne s'attendait peut-être pas à une frappe si rapide. Il ne s'en était joué que d'un cheveux que son crâne ne se fracasse pas comme un œuf sur lequel était tombée une boule de bowling.

«  Mais bon, si vous avez absolument le besoin de me punir, ou de me montrer au plus près votre technique, soit, je suis prêt. »


Avant de lancer à son tour l'offensive, il aurait voulu lui demander comment allait son bras après l'assaut destructeur qu'elle venait de porter, mais il se raviva. Il n'était pas là non plus pour blesser son égo, mais simplement pour livrer la plus plaisante des batailles avec quelqu'un de son niveau. Et il souhaitait que ce plaisir soit partagé.

Léger sur ses appuies, au point qu'il donnait presque l'impression de sautiller sur place, les bras le long du corps en rythme, il s'élança soudainement en avant, comblant la distance séparant les deux pratiquants du hakuda en un instant. D'un bond, il propulsa sa jambe gauche dans un demi cercle horizontal, comme s'il voulait décapiter Mato, mais le coup rencontra la parade appropriée. S'ensuivit alors un court déluge de coups de poings moyens, juste destinés à imposer son rythme à son adversaire, la jauger plus précisément en situation réelle alors qu'il échauffait ses muscles. Tandis qu'il la forçait à maintenir une posture défensive, il laissa volontairement dans sa garde une ouverture exploitable lors d'un coup porté en uppercut, qui libéra la voie de ses côtes droites. La manœuvre punitive était déjà prête si Mato s'y engouffrait, mais il était pourtant curieux de savoir si elle mordrait à l'hameçon, ou même remarquerait la faille qui lui permettrait de reprendre la main.




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 19/09/2012
• AGE : 354

• LOISIRS : Le combat
• HUMEUR : Fulminante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t1405-yan-l-evadee-de-shugo

Passeport
Rang: Ex-membre de la deuxième division
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Yan
BAD SHINIGAMI † EXILÉ

Jeu 8 Nov - 13:01
    Ils y étaient à présent, les deux combattants s’échangeaient quelques douceurs verbales avant de commencer à jauger chacun du niveau de l'autre... Mais ce que l'homme ignorait, c'était que Mato s’affaiblissait déjà. Les quelques heures d'entrainement précédentes et son organisme légèrement plus faible que la moyenne lui rappelait pourquoi, bien qu'elle soit très douée, elle n'était pas une combattante de grand nom... Une anomalie dans la composition de son propre Reishi dont elle ne connaissait pas l'origine exacte : Seulement que sa mère l'avait aussi et que son père, lui, avait tout tenté pour soigner cette "maladie", provoquant la mort de cette femme qu'il chérissait...

    Mais dans l'instant présent, elle ne voulait pas trop s'en souvenir... Il lui fallait mettre son plan à exécution. Elle avait réussi, lors de la première parade du coup de pied du jeune homme, à créer un lien d'énergie nommé "Fushibi", un sort d'Hado qui était maintenant relié vers sa jambe. Malheureusement ça ne servit à rien, le plan échoua quand elle se prit THE uppercut en pleine figure. Un vol plané l'envoya contre une paroi où elle se retrouva complètement désarçonnée... Elle poussa un petit son étouffé qui eut pour effet de révélé l'importance du choc. Higanbana, qui était toujours planté dans le sol fut "délogé" de l'endroit où sa propriétaire l'avait mis... Tombant sur ses genoux. L'espace de quelque instant, cela suffit à mettre la jeune fille en état de communication avec "eux".

    " Fujiwara Mato, te revoilà chez toi ! "

    Mato se tenait dans un monde sombre et humide, à ses pieds, des lys araignées par centaine se trouvaient là, mais seul un faible rayon de cet étrange jardin écarlate était visible. Vaguement, Mato pouvais voir une sorte de lac... Une barque au centre de celui-ci et une silhouette vaguement humaine aux yeux rouges brillants... Effrayant. Il y avait un hurlement qui semblait comme noyé... Venant de l'eau, quelqu'un l'appelle mais qui ? Quoi qu'il en soit, elle n'eut pas le temps de comprendre ce qui se passait quand un individu massif, qu'elle connaissait bien arriva derrière elle... L'adjuchas qu'elle avait tué il n’y a pas si longtemps, pendant la mission avec Naoko Taisho ! C'était lui !

    " Libérez-moi ! "
    " Nani ?! "

    Elle était interloquée... Que faisait ce Hollow "ici", dans son monde intérieur ? Pourquoi Higanbana ne semblait pas si surprise par sa présence ? Qu'est-ce que ça veut dire... Bon sang !! Alors qu'il allait la frapper, le monstre disparu dans un éclair de lumière. Mato émergeât dans la réalité, pas loin de son collègue. C'était à lui qu'il devait son réveil...




Fiche technique ; Fiche perso ; Mon journal

Dobble Fockeuz' ╭∩╮(︶︿︶)╭∩╮Spaïda Gal' !
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Jeu 8 Nov - 23:45
Contre toute attente, la sienne tout du moins, l'uppercut fut couronné de succès. Natsuki atteignit son adversaire en plein dans la maxillaire inférieure, et dans un claquage de dents, l'envoya au sol après un court vol plané. Si c'était une ruse, Mato s'était permise d'encaisser une sacrée mandale pour le bluffer. Sauf que, après quelques instants, l'assassin réalisa que ce n'en n'était pas une : la jeune demoiselle comatait réellement.

« Sérieusement ? »
se demanda le Vice-Capitaine en observant son poing, dubitatif.

Il venait de mettre au tapis une autre Vice-Capitaine avec un coup censé servir de feinte, une pratiquante du hakuda, qui plus est ? Ou il avait sérieusement sous-estimé son adversaire, ce dont il doutait, ou elle était vraiment épuisée quand elle l'avait attaqué.

Prudemment, il s'approcha d'elle, et se baissa, un genou à terre, et l'autre en angle droit devant lui. Il releva délicatement le buste de Mato, et la maintena en position assise, le dos de la jeune femme reposant sur sa cuisse, et sa tête sur sa main.

« Fujiwara. » murmura-t-il « Fujiwara ? »

Calant le visage de la somnolente dans sa main libre, le pouce sur une joue, les autres doigts sur l'autre, le creux de la main reposant sur le menton. Il imprima un léger mouvement de secousses, sans succès.

« Elle est juste sonnée, elle ne tardera pas à reprendre totalement conscience. » songea le vainqueur.

Il inspecta la zone où il avait frappé son adversaire, à la base du menton. La peau s'était fendue sous l'impact, et un fin filet de sang s'en répandait, cherchant désespérément à coaguler pour refermer la plaie. L'assassin concentra alors son reiatsu dans sa main libre, jusqu'à ce qu'un petit halo de lumière verte englobe son index et son majeur. Il fit alors glisser ses doigts sur la blessure, qui cicatrisa progressivement. Seules les traces de sang témoignaient d'une blessure récente sur le visage de Mato. Ses capacités de soigneurs étant assez médiocres, il ne songea même pas à s'occuper des poings meurtries qu'il voyaient. Il savait en tout et pour tout actuellement uniquement refermer de petites plaies en favorisant la régénération des tissus. Or là, outre les nombreuses craquelures de la peau, il se doutait que les os devaient être sévèrement fissurés au cours des entrainements. La jeune femme devait le savoir aussi. Il n'y a pas de secret pour les endurcir après tout.

Un mouvement de la tête de la Vice-Capitaine signala au shinigami tatoué que sa victime reprenait lentement conscience du monde qui l'entourait. La voix de l'assassin se fit alors très douce :

«  Ça va aller Vice-Capitaine Fujiwara ? Vous avez perdu connaissance un court instant. Vous m'entendez ?»

Il attendit encore quelques instants, jusqu'à être sûr qu'elle ait complètement émergé.

« Je ne pensais vraiment pas vous avoir comme ça. Vous devriez vraiment éviter d'agresser les gens de la sorte quand vous ne vous sentez pas en état de combattre, cela pourrait avoir de fâcheuses conséquences pour vous. Vous pouvez vous lever Vice-Capitaine Fujiwara ? »

Natsuki se tenait déjà prêt à parer une gifle, ou tout autre assaut pour s'être permit une trop grande proximité physique avec le corps de la jeune femme, mais vu son état, il ne s'attendait pas à une attaque destructrice.




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 104
• INSCRIPTION : 19/09/2012
• AGE : 354

• LOISIRS : Le combat
• HUMEUR : Fulminante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t1405-yan-l-evadee-de-shugo

Passeport
Rang: Ex-membre de la deuxième division
Points d'experience:
0/350  (0/350)
Niveau: 21
Yan
BAD SHINIGAMI † EXILÉ

Mer 14 Nov - 12:31
    " Ça va aller Vice-Capitaine Fujiwara ? Vous avez perdu connaissance un court instant. Vous m'entendez ?

    Je ne pensais vraiment pas vous avoir comme ça. Vous devriez vraiment éviter d'agresser les gens de la sorte quand vous ne vous sentez pas en état de combattre, cela pourrait avoir de fâcheuses conséquences pour vous. Vous pouvez vous lever Vice-Capitaine Fujiwara ?
    "

    " Que ? Quoi ? "

    Mato se trouvait actuellement contre la jambe de son homologue, maintenant assise contre lui. Autant dire qu'après qu'il l'ait plus ou moins épiée en plein entrainement, en petite tenue, le voilà maintenant proche... Si proche. C'était la première fois qu'une personne se tenait si près d'elle, surtout un garçon. Certains sentiments inconnus faisaient surface en elle, des choses comme la gêne et la confusion et... Et... Il l'avait frappée, la, ce fut la colère, elle se redressa et ramassa Higanbana qui était près d'elle en poussant l'athlète au sol... Il fut surpris.

    " Non mais ça va pas la tête ? Je ne pensais pas sincèrement un seul instant que vous oseriez frapper une femme.... Euh... J'ai oubliez votre nom... Gomenasai ! "

    Dans un premier temps, elle était furibonde, mais au fur et à mesure que la conversation (à sens unique), elle devenait à nouveau gênée puis embarrassée, rougissante... Elle lui tendit donc la main en guise de remerciement et d'excuse pour l'aider à se relever.

    " Je dois aller prendre mon bento à la cantine commune et retourner travailler. "

    Elle se garda bien de lui parler de sa mésaventure avec son Zanpakuto... D'ailleurs, elle se mettait déjà en route, le laissant derrière elle. Elle n'avait qu'une idée : Avoir la paix, il semblerait que cela ne soit pas pour aujourd'hui... Peut-être que ça n'arriverait jamais tant qu'elle resterait ici, à la Soul Society. Ces pensées étaient contre sa nature, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher... "Il" était encore là, quelque part là dessous. Elle jeta un regard vers les bâtiments de la première division, là où se trouve la prison de haute sécurité... Où son père est enfermé.

    " Pourquoi te tourmente-tu à ce point Mato ? "

    La voix féminine qui lui parlait venait de sa lame, solidement fixée dans son dos. Cette voix ressemblait beaucoup à la sienne, mais en plus mure et surtout malveillante. Qui est Mato Fujiwara ?





Fiche technique ; Fiche perso ; Mon journal

Dobble Fockeuz' ╭∩╮(︶︿︶)╭∩╮Spaïda Gal' !
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 212
• INSCRIPTION : 24/09/2012
• LOISIRS : En instance de réflexion
• HUMEUR : Voleur de foudre

MON PASSEPORT

Passeport
Rang: Vice capitaine de la deuxième division
Points d'experience:
270/335  (270/335)
Niveau: 20
Natsuki Kurodo
A LITTLE SHINIGAMI † SHINIGAMI

Mer 14 Nov - 17:42
La scène prit une tournure assez surréaliste. Pas le genre de surréalisme avec des guerriers en collants affrontant des monstres géants ou des enfants jouant avec une poupée capable de tirer des laser avec les yeux et détruire des villages, mais plutôt un surréalisme de type... étrange. Le comportement de la jeune femme prit le Vice-Capitaine totalement au dépourvus.

Mato le repoussa avec force en se relevant, et commença à lui hurler dessus, pour baisser progressivement le ton, devenant de plus en plus rouge, et gênée. Silencieux – de surprise -, il l'écouta se plaindre de l'avoir frappé, alors qu'elle l'avait ouvertement attaqué la première sans crier garde, pour se fondre ensuite en de vagues excuses. Excuses de l'avoir menacé, attaqué, réprimandé ou d'avoir oublié son nom ? Elle n'avait vraiment pas l'air bien, depuis qu'elle s'était réveillée. Il ne lui avait pourtant pas fracassé le crâne. D'autres qu'elle avaient prit des coups plus sévères et gardaient pourtant les idées claires. Avait-il raté quelque chose, durant son inconscience ? Avait-elle rêvé d'une idée perturbante ?

Avant qu'il ne puisse lui poser la questionner sur le sujet, la Vice-Capitaine Fujiwara avait déjà prit la route du Seireitei. Il n'essaya même pas de la retenir, il n'en avait pas envie.


« Quel étrange spécimen... »
songea-t-il.

Cette femme sans forme était encore plus lunatique que son zanpakto, et ce n'était pas un mince exploit, s'il l'on pouvait le qualifier de tel. Au moins, le comportement de Tsuki restait logique en fonction de ses états d'âmes, même changeant. Or là, il était passé par pas mal de couleurs de l'arc-en-ciel en un temps record, sans raison apparente de Mato. Les retrouvailles promettaient, au boulot lorsqu'ils se croiseront à nouveau aux réunions.

Y penserait-il seulement ? Il en doutait. La petite tête argenté s'était montrée une piètre combattante, avec un caractère trop dépourvus de logique. Elle l'attaquait quand il s'excusait, elle le réprimandait et le fuyait quand il tentait de l'aider. En somme, elle n'avait rien pour l'intéresser de quelque façon que ce soit, si ce n'est peut-être sa technique, et encore : lui-même la maitrisait mieux qu'elle. Il avait simplement obtenu l'information que d'autres que lui avaient pensé à utiliser leur énergie spirituelle dans cette optique. Bien sûr, il ne la détestait pas, mais il ne l'appréciait pas particulièrement non plus.


« Au moins, le terrain est libre maintenant. »
constata-t-il pour lui-même en parcourant des yeux les environs.

Il ramassa son zanpakto, pui repéra une saillie rocheuse haute de plusieurs mètres, qu'il rejoignit d'un unique bond. Il se réceptionna sur le sommet, relativement plat, avant de hocher la tête.


« Cela fera l'affaire. »


L'assassin défit alors la ceinture de sa tenue pour retirer plus facilement son haut, avant de la refaire. Il s'étira de tout son long, son torse nu accueillant avec plaisir le doux vent d'une météo clémente, avant de s'assoir, et d'entrer en position de méditation avec son zanpakto. Cela faisait quelques temps qu'il n'avait pas accordé une visite à Tsuki dans son monde intérieur, et il sentait qu'elle allait encore le faire suer plus que de raison...




Ce que je déteste avoir raison...
Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL
Voir le profil de l'utilisateur

• MESSAGES : 1377
• INSCRIPTION : 20/08/2011
• AGE : 176

• LOISIRS : Embrasser Morphée
• HUMEUR : Changeante

MON PASSEPORT
http://bleach-lt.forumactif.com/t306-fiche-technique-de-la-cuart

Passeport
Rang: Espada 4th
Points d'experience:
140/410  (140/410)
Niveau: 25
Genesis Yume
BOUH! I'M A HOLLOW † HOLLOW
I'M A FEARFUL ADMINISTRATOR

Mer 14 Nov - 22:59
Un sujet qui vaut bien 45 XP pour chaque, et que je vous distribue de ce pas.










Revenir en haut Aller en bas
MON PROFIL

MON PASSEPORT
Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 10:30


Revenir en haut Aller en bas
 

La mélodie des percussions [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le feu est entrainée par une mélodie (pv Celestia) Terminé
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLEACH, the last time-